Billets de depalle-maeva

    • écrivaine

Centres d'intérêts : lecture; écriture; sport collectif; histoire...

  • La vie invisible d'Addie Larue

    la vie invisible d-Addie LarueAutrice : Victoria Schwab

    Genre : Fantastique

    Résumé : Une vie dont personne ne se souviendra... Une histoire que vous ne pourrez plus jamais oublier... Une nuit de 1714, dans un moment de désespoir, une jeune femme avide de liberté scelle un pacte avec le diable. Mais si elle obtient le droit de vivre éternellement, en échange, personne ne pourra jamais plus se rappeler ni son nom ni son visage. La voilà condamnée à traverser les âges comme un fantôme, incapable de raconter son histoire, aussitôt effacée de la mémoire de tous ceux qui croisent sa route. Ainsi commence une vie extraordinaire, faite de découvertes et d'aventures stupéfiantes, qui la mènent pendant plusieurs siècles de rencontres en rencontres, toujours éphémères, dans plusieurs pays d'Europe d'abord, puis dans le monde entier. Jusqu'au jour où elle pénètre dans une petite librairie à New York : et là, pour la première fois en trois cents ans, l'homme derrière le comptoir la reconnaît. Quelle peut donc bien être la raison de ce miracle ? Est-ce un piège ou un incroyable coup de chance ?

    Avis : On ne peut encore que saluer le talent de l'autrice. Elle n'a nullement besoin d'un livre remplis d'action pour nous captiver. Ces personnages sont remplis d'une palette de couleur tellement complexe et bien travaillé, qu'on est envouté par leur histoire et leur évolution dans la trame du livre. Et elle devient maître dans l'art de passer lors de la narration d'un époque à une autre ou d'un personnage à un autre sans que sa casse la lecture. Je trouve ce livre plus porter sur la psychologie avec son thème fort sur la mémoire. Je me suis rendu compte que certaines choses qu'on oublie ou qu'onb se rapelle sont important. Et la façon d'on l'histoire d'Addie est compté, montre son importance, que ça peut forger notre identité. Mais aussi, l'influance qu'on a sur les autres, qu'on peut inspirer pour des détails, c'est incroyable. 

    La fin du roman fut une excellente surprise. Je m'y attanedais pas du tout. Spoiler ➡️ J'ai eu l'impression de lire le livre qu'a écris le personnage Henry Straus. C'est comme être pris dans une boucle, et ça m'a plus car on a l'impression d'être plus proche d'Addie. Parlons aussi de la couverte, qui est splendide avec la jaquette qui se superpose au visage de l'héroïne avec ses taches de rousseur. Et je n'avais pas du tout envie de finir le livre, tellement j'ai trouvé la lecture douce et agréable. Je m'amusais à l'a faire durer, ce qui était dure, car je voulais à tout pris connaître la suite. 

    Maë

  • Cent millions d'années et un jour

    Cent millions d'années et un jourAuteur : Jean-Baptiste Andrea

    Genre : Contemporain

    Résumé : « Cette fois, pas besoin de traduction pour comprendre la loi de la montagne. Les seuls monstres, là-haut, sont ceux que tu emmènes avec toi. » Alpes, août 1954. Stan mène une carrière de paléontologue sans éclat. Il ne lui reste qu’une chance de connaître la gloire : découvrir un squelette de dinosaure qu’on dit préservé par la glace depuis des millénaires. Stan imagine alors une folle expédition et entraîne avec lui un vieux guide italien et les scientifiques Umberto et Peter. Mais l’ascension du glacier est périlleuse, surtout pour ces hommes inexpérimentés. Tandis que le froid, l’altitude, la solitude se referment sur eux, leurs fragilités affleurent, les vieilles blessures se rouvrent. L’amitié qui les lie leur permettra-t-elle de réaliser ce rêve d’enfant ? 

    Avis : Découvert ce livre pour la rentrée littéraire en poche, je me suis plongée dedans avec curiosité. Et fut surppris par le style de narration de l'auteur qui est me fait pensée à Marcel Pagnol, mais sans les émotions. Par contre, je trouve qu'il décrit bien la montagne, comme un lieux dangereux -Spoiler ➡️ "Ici, la pierre est plus dangereuse que les loups." page 79 - et non majestueuse comme beaucoup le fond. Ce qui est rafraichissant. L'idée générale du roman me fait penser au livre de Jules Vernes, "Voyages au centre de la terre" par son coté scientifique qui entraine les personnages dans un voyages, mais aussi par certain trait des personnages. J'ignore si ces auteurs ou livre l'ont inspiré, mais on ressent une certaine influence. On découvre que l'écrivain à fait des recherches sur l'archéologie, les dinosaures... avant d'employer les termes associer à ce domaine, et je trouve cela très bien.

    Un ou deux détail qui m'ont dérangé aussi, ce sont les passages d'une scène à une autre sans transition n'y rien dans un chapitre. Ou encore une petite ellipse d'un coup, qui surprend et qui casse grandement la lecture. Spoiler ➡️ Elle se retrouve au début. Stan va expliquer la raison de cette expédition aux deux autres personnages, mais la phrase s'arrete avec des points de suspensions. Et paragraphe suivant, il est tout seul, couché sur le lit entrain de penser à une mouche. C'est une dizaine de lignes après environ, qu'on comprend qu'il est partis s'isoler sans donner la réponse. Ce qui perturbe la lecture et je n'en vois pas l'intéret de cette ellipse personnellement. Autre point déranger, c'est la traduction absente de certain mots italiens. Ou encore les phrases en italien où la traduction est la phrase d'après ou encore deux phrases plus long. Une note en bas de pages pour la traduction aurait été plus agréable à la lecture. 

    Maë

  • Evil tome 1 : Vicious

    Evil tome 1 : ViciousAutrice : Victoria Schwab

    Genre : Science-Fiction

    Résumé : Autrefois, Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde. Mais cette époque est bien finie. Elle est même... morte et enterrée. À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l'un de l'autre. Victor, c'est l'ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d'un pessimisme saisissant. Eli, c'est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n'est pas au bout de ses surprises... Car un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour " ExtraOrdinaires ". Aveuglés par l'ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé : celui de frôler la mort pour percer ce mystère. Malheureusement, leur tentative tourne au désastre. Dix ans plus tard, Victor croupit en prison, tandis qu'Eli est acclamé en héros. Mais ce que le monde entier ignore, c'est que le véritable monstre rôde dehors, en toute liberté... 

    Avis : Après avoir adoré la trilogie Shades of Magic de l'autrice, il fallait que je continue su ma lancer. Et j'entendais beaucoup de bon retrour sur ce livre, même si je ne lis pas de thrillers. Cependant son mélange avec la science-fiction et que se soit un young-adulte, à permit que ça passe crème. J'ai pris plaisirs à retrouve la plume de Victoria Schwab. Et des le début de l'histoire, on rentre dans le vif du sujet en gardant une part de mystère. Le style de narration aide à garder se côté énigmatique en passant du présent au passé, puis d'un personnage à un autre. Néanmoins, pour éviter de se perdre, il faut bien lire les titres des chapitres qui sont primordiales pour ce situer dans le temps. Ayant l'habitude de ne pas les lires, j'ai du faire bien attention de ne pas oublier. 

    Mais venons en aux personnagex ! Je trouve intéressant de suivre différent personnage et de connaître leur passé. Ça aide à mieux les connaitres, même si ce n'est que des personnages secondaire. J'ai l'impression que chaque information constitue une pièce de puzzle primordiale pour l'intrigue. Il suffirait qu'il manque un perso pour que l'histoire ne tienne plus. Et c'est là qu'on admire le talent de Victoria Schwab, car elle ne fait pas de personnage inutile, bien au contraire. Tout sert à l'intrigue ! Sans oublier, que l'autrice joue sur la mort avec brio qui nous fait palpiter, frémir et avoir peur, avec cette ambiance sombre qui se fait ressentir des le début.

    Maë

  • True Beauty

    True Beauty tome 1Autrice : Yaongyi

    Genre : Manhwa (BD coréenne) romance-drame / Webtoon

    Résumé : Ju-Kyeong souffre du regard des autres à cause de son visage disgracieux. Victime de harcèlement au collège, elle va profiter de son passage au lycée pour changer son apparence à l'aide de tutos en ligne. Devenue une experte en maquillage, elle rentre au lycée en étant considérée comme la plus jolie fille de l'école. Mais combien de temps pourra-t-elle garder le secret sur sa véritable apparence ?

    Avis : J'ai decouvert tardivement ce Webtoon, mais je l'adore. Il parle de sujets importants comme le harcèlement scolaire, les différences, l'acceptation de soi, la maltraitance... et bien d'autres sujets forts. Pourtant, ce n'est pas une histoire dure à lire, mais tout en douceur. On le voit par son graphisme et ses couleurs qui sont très clairs. On découvre aussi beaucoup de choses sur la culture coréenne, ce qui est fascinant. 

    Autre point intéressant, c'est que l'histoire se transforme en tuto maquillage à certains moments. Après, il faut aimer le maquillage. Mais, je trouve intéressant d'aborder le sujet, car ça transforme complètement l'héroïne. On découvre l'importance de l'apparence et de l'image que l'on montre dans la société coréenne. Parlons-en de notre héroïne qui est très naïve sur certains points. Elle voit le bon dans chacun, malgré que ce ne soit pas le cas, c'est une personne au grand coeur. Mais, on fait la connaissance de personnages secondaires qui vont très vite prendre de l'importance dans l'histoire et beaucoup apporter à Ju-Kyeong.

    Après, ce premier tome est surtout introductif. L'ayant lu sur la platforme Webtoon, je connais l'histoire d'avance et celle des prochains tomes. Je ne peux en dire plus de peur de spoiler, mais je le conseille grandement. 

    Maë

  • Chroniques lunaires

    CinderAutrice : Marissa Meyer

    Genre : Science-Fiction

    Résumé : À New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. À seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre. Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.

    Avis : A force, vous le savez, j'adore les réécritures de conte. Et celle-ci sort de l'ordinaire avec son coté science-fiction. Et quelle métamorphose ! On a le droit à des cyborgs, des droïdes et une épidémie comme trame de fond. J'aime bien le conte de Cendrillon, mais là ! J'ai adoré ! On rentre dedans très vite, en étant emporté par l'histoire. Évidement, on retrouve les bases comme une belle-mère et deux soeurs, un prince et une course poursuite contre la montre d'une certaine manière. Mais le reste est complètement différent avec du complot, des secrets, un  royaume au bord du gouffre et une reine prête au pire pour le pouvoir. Autre point qui rafraîchit grandement l'histoire à mes yeux, c'est que l'histoire ne se déroule pas en Europe, mais en Chine, avec des allusions à la Lune. On découvre une héroïne combattante, forte, sensible et très intelligente, surtout en ingénierie. Et ne parlons pas du prince Kai qui assume ses responsabilités, qui est réfléchi et sentimental. Bon, je l'admets. On retrouve l'histoire d'amour de Cendrillon et du Prince, pourtant, la fin n'est pas : "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants".  Car l'histoire n'est pas finie, bien au contraire, elle ne fait que commencer. Et j'ai très hate de connaître la suite, même si j'ai lu la saga entière en ebook. J'ai envie de la relire en papier, tellement j'ai adoré.

    Maë

  • Anne de Redmond

    Anne de RedmondAutrice : Lucy Maud Montgomery

    Genre : Classique

    Résumé : Anne Shirley, qui a désormais 18 ans, poursuit ses rêves d’études supérieures et d’envolées créatives. Et c’est en compagnie de Gilbert Blythe, Charlie Sloane et Priscilla Grant qu’elle découvre Redmond, l’Université de Kingsport en Nouvelle-Écosse. Au programme : cours, écriture, nouvelles rencontres et surtout, toutes sortes de mésaventures ô combien romantiques. Sans oublier les retours à Green Gables pour se ressourcer, entretenir les vieilles amitiés, garder sur le droit chemin un turbulent petit garçon… et recevoir sa première demande en mariage ! Avec toujours autant de style et d’humour, Lucy Maud Montgomery signe de son écriture merveilleuse un charmant trésor littéraire à la fois poétique et tendre sur les joies et les peines du passage à l’âge adulte d’une fascinante jeune fille.

    Avis : Ce troisième tome relate une étape importante dans la vie d'Anne, celle où on quitte définitivement les rêves d'enfance pour la réalité des adultes. Malgré tout, notre héroïne garde encore la possibilité de s'émerveiller et de rêver. Ce qui lui offre la possibilité de faire de belles rencontres. Ses maladresses sont loin derrière elle à présent, mais son seul inconvénient dans ce livre à Anne, c'est que ses proches grandissent aussi, alors qu'elle aimerait que les choses ne changent pas. Ce tome contient encore plus d'humour que les précédents, avec un brin de poésie. Ce qui rend la lecture magnifique. Mais, il a aussi de la tristesse, car le temps file dans ce livre qui couvre les 4 ans d'université, et l'autrice le montre d'une manière bien dure avec la mort de résidents d'Avonlea qui ne sont plus tout jeunes. Spoiler ➡️ Le pire est celle de Rubi Gillis, qui va beaucoup marquer Anne. C'est une nouvelle terrible et bien dure. On ne s'y attend pas du tout, et ça fait énormément évoluer notre héroïne. Mais, on découvre la jeune femme qu'elle est en train de devenir. Nous avons aussi la vie sentimale qui va beaucoup apporter à notre héroïne en terme de changement. Cependant, si vous êtes comme moi, à avoir lu les résumés des tomes suivants, vous savez à quoi vous attendre. Ce qui ne gache en rien à l'intrigue finale. Spoiler ➡️ Quand elle croit que Gilbert va mourir, et qu'elle réalise ses sentiment pour lui est un passage fort, très fort. Mais la scène qui ma fait fondre, c'est sa deuxième demande en mariage, à la fin. C'est tellement romantique et mignon. Je ne suis pas une fan de romance contemporaine, mais une comme ça, je dis double oui. Car elle prend son temps, tout en étant belle et réaliste. 

    Maë

  • L'histoire sans fin

    l'histoire sans finAuteur : Michael Ende

    Genre : Fantasy classique

    Résumé : À première vue, Bastien Balthasar Bux n'a rien d'un héros. Les héros sont grands, beaux et forts. Les héros ne courent pas sous la pluie pour se réfugier dans les librairies obscures et échapper ainsi à leurs camarades de classe. Ils ne volent pas non plus les vieux livres pour aller les dévorer dans les greniers de l'école... Bastien n'a pas pu résister. C'est comme si ce livre l'appelait. Son titre ? L'Histoire sans fin. Le garçon plonge dans un univers peuplé de mille créatures étonnantes : elfes nocturnes chevauchant des chauves-souris, Mange-Pierres, escargots de course, tortues millénaires et lions multicolores, Atréju, l'enfant guerrier sans peur et Fuchur, son fidèle Dragon de la Fortune... Toutes vouées à disparaître, avalées par le Néant, ce mal mystérieux qui ronge le Pays Fantastique. Bastien se trompait. Lui aussi a l'étoffe d'un héros. Et avant la dernière page du livre, son rôle lui sera révélé...

    Avis : Je connais depuis l'enfance les adaptations que ce soit le film ou le dessin animés. Et j'adore le principe de rentrer dans le livre, et j'aimerai pourvoir le faire avec certaines histoires. Il fallait donc que je lise le livre, et quand je suis tombée sur l'édition relié de chez Hachette, qu'elle fut ma joie. J'adore les livres relié, mais celui-ci est particulié. Chaque première page de chapitre est illustré dans les ton bleu-noir, et les illuminations sont en lien avec les événements qui aura lieu dans le chapitre. Je trouve ça très beau. 

    Venant maintenant à sa narration, que je trouve charmant. Cette histoire qui se dédouble au niveau de la narration à certain moment est bien mener. On ne se pert pas, et ce n'est pas gênant à la lecture. Au  contraire, elle complète à merveille et rajoute du piquant. C'est en plus, mes passage préférer de l'histoire. La maison d'édition les même différencier, niveau police de couleur. 

    Quant à l'univers, je suis facinée par le Pays Fantastique, qui n'a aucune limite imaginatif. Justement, elle joue avec à foison sans être lourd, mais en étant amusant à la lecture. Mon esprit ne cesser de s'embaler sur les lieux, les créatures, les événements...bref sur tout, car la bas tout est réalisable du moment qu'on le désire. Autre fait marrants, c'est quand l'histoire  nous fait comprendre qu'elle racontera plus loin les avanture d'un personnages ou autre. Spoiler ➡️ "Mais ce sont là d'autres histoires qui seront contées une autre fois." Cette phrase apparait souvent et me donne à chaque fois envie d'en savoir plus. Et ça donne l'impression que le livre est vivant, et que c'est luui qui nous parle. Quand à l'intrigue, elle est simple tout en étant complexe. Très facile à comprendre, mais n'est nullement linéaire, nous avons des détours et détours qui servent énormément au personnage principal, mais aussi à l'histoire. Pour les personnages, on les voix clairement évoluer au fils des épreuves mais aussi aux contacts des autres, surtout Bastien. Le seul personnages qui ma légèrement agacé, c'est la Petite Impératrice, mais ça. C'est une autre histoire !

    Maë

  • L'Europe archéologique

    l'Europe archéologiqueAuteurs : Jean-Paul Demoule (sous sa direction)

    Genre : document histoire

    Résumé : Il y a près de 2 millions d'années, une première vague d'« immigrants » venus d'Afrique peuple le continent du Caucase à l'Atlantique. Une deuxième vague invente l'art rupestre et partage une culture qui embrasse, elle aussi, l'Europe. Il y a 8 000 ans, une révolution venue du Proche-Orient, le Néolithique, implante l'agriculture et les premiers villages. Puis naît, à l'âge du Bronze, la civilisation urbaine, qui couvre progressivement tout le territoire. Sur les vestiges de l'Empire romain s'impose l'ordre féodal. Enfin, l'histoire européenne oscille entre des empires vastes mais provisoires et l'éparpillement d'unités territoriales souveraines. Seule l'archéologie peut faire revivre, à partir des archives du sol, cette longue mémoire, entre vie quotidienne, pratiques religieuses et relations avec l'environnement. Quinze archéologues européens se sont associés autour d'un même projet : contribuer, par une meilleure compréhension de la préhistoire et de l'histoire des Européens, à une plus juste perception de leur destin collectif.

    Avis : Un livre très intéressant, destiné aux passionnés et connaisseur, car si on n'a pas l'habitude du jargon- des termes techniques-,on a du mal à comprendre cartain mot. Les définitions dans ces moments auraient été le bien venus. Mais venons-en aux chapitres qui sont chacun écrit par un spécialiste, sous la houlette de Jean-Paul Demoule, qui s'occupe dans l'introduction à présenter le sujet, et soulève beaucoup de questions. Dont les réponses seront dans les chapitres, qui commence par la présentation de l'archéologie, puis part de la préhistoire pour avancer dans le temps, ce qui est passionnant. Les différentes approchent des spécialiste permet de mieux appréhender l'Europe archéologique, on découvre et apprend des choses incroyables, comme par exemple : les motifs d'un vase en raconte beaucoup plus sur la colonisation du continent européen qu'on pourrait le croire. Et les cartes dans le livres pour appuyer le sujet sont vraiment un vrais plus dans le livre. Pareil pour le tableau à la fin, même s'il n'est pas facile à comprendre. Petit bonus, que j'ai adoré fut les images dans le livre qui montre les découvertes, les fouilles, les vestiges... On redécouvre sous un nouvelle angle l'histoire de l'Europe, qui fut souvent incomplète ou erroné.

    Maë

  • Wonder Woman Legendary

    Wonder Woman legendaryAutrice : Renae De Liz

    Genre : Comics 

    Résumé : Née du désir profond de la reine Hippolyte d’avoir un enfant, Diana vit ses premières années entre quatre murs, elle que l’effronterie et l’inépuisable curiosité poussent pourtant sans cesse vers le monde extérieur. Les obligations liées à son rang et la destinée que les amazones semblent déjà avoir tracée pour elle ne lui conviennent pas. Elle en est convaincue, son avenir est ailleurs, et sa rencontre avec le pilote Steve Trevor ne fera que confirmer son ressenti. Car même le coeur de la légendaire Wonder Woman n’échappe pas à l’adage : il a ses raisons que la raison ignore, et il est prêt à la mener jusqu’au bout du monde !

    Avis : Je suis d'origine pas une fan de Wonder Woman, mais je trouve intéressant de plonger dans son enfance et ses débuts. Et on ne découvre pas que l'histoire de Diana, mais de sa mère aussi, Hippolyte. On apprend sur ce qui va pousser la reine des Amazone à vouloir un enfant, ce qui est emmêler à l'intrigue, mais qui va forger la personnalité de l'héroïne. Car oui, dans ce comics, on découvre une Wonder Woman féministe et libre tout en étant indépendante. Pour les personnages secondaires, ils font encore plus ressortir les messages du comics. Surtout Etta, qui a une forte personnalitée, et qui façonne notre héroïne en l'aidant à s'adapter au monde moderne. Mais venont, maintenant au graphisme ! Les couleurs sont pétantes et très chaudes, par contre, les textes sont petites et certaines couleurs n'aide pas à pas lecture.

    Maë

     

  • Gods of men tome 2

    Couv20655668Autrice : Barbara Kloss

    Genre : Fantasy

    Résumé : La guerre ne fait que commencer dans le temple du désert… Sable a été démasquée : elle est en réalité Imari, la fille illégitime du zar d’Istraa, et une Liagée, née avec le pouvoir interdit du Shah. Après dix ans passés à se cacher dans le froid glacial des Landes Sauvages, elle rentre enfin chez elle. Pleine d’espoir, elle compte bien venir en aide aux ouvriers sol veloriens asservis depuis plus de cent ans. Mais un mystérieux chef liagé sévit dans l’ombre d’Istraa, attaquant villages et temples, incendiant et écrasant tout sur son passage, et Imari n’a d’autre choix que d’apprendre à maîtriser son pouvoir si elle veut éviter la destruction de son peuple. La suite de la saga, aussi sombre qu’envoûtante.

    Avis : Un tome 2 qui sort du stéréotype en étant meilleur que le premier. Ce tome est plus dans l'action et répond au question que le premier livre nous avait laisser. Tout en détaillant en profondeur l'univers, le passé aussi, qui permet de mieux comprend le comportement de certain personnage secondaire. On voit l'histoire du passé, s'imbriquent dans l'intrigue actuelle du livre. Et tout cela avec brio, car on a plus de suspense et les péripéties plus palpitantes. On va de surprise en surprise, en savourant la plume de l'autrice qui est plus prenante et rapide. On est vraiment pris dedans, au point qu'à la fin, j'ai eu une pleur bleu. Spoiler ➡️ La mort de Jéric, puis Imari qui transfert sa vie ppur qu'il revienne. J'ai vraiment eu peur qu'on perde l'un d'eux. Et c'est là ! Qu'on voit que l'autrice nous tien, car on frissonne, on ris, on a peur... Et c'est du talent ! Je suis aussi fascinée par la magie d'Imari avec sa musique. Je trouve ça très beau !

    Venons-en aux personnages à présent ! C'est toujours un coup de coeur pour Imari et Jéric en plus maintenant. Chacun d'eux aide l'autre à évoluer d'une certaine manière. Notre héroïne décide de ne plus fuire et souhaite changer les choses, les rendre meilleures. Alors que notre héros, à ouvert les yeux grâce à elle, et souhaite lui aussi changer les choses en la soutenant et en croyant en elle. Quant-aux personnages secondaires, ils ont plus de consistance et plus mis en avant que le tome précédent. On a apprend à les connaitre, et certain apporte un brin d'humour dans le livre, comme les amis de Jéric. Spoiler ➡️ Je ris devant les regard noire que fait Jenya à Braddock quand il lui fait les yeux doux. Je lui souhaite bonne chance.

    Je suis curieuse de découvrir la suite et de voir où sa nous mène. Surtout que ça promet d'être mouvmenter et pimenter !

     

    Maë

  • La chronique des Bridgerton tome 7 et 8

    La chronique des bridgerton tomes 7 8 1447373Autrice : Julia Quinn

    Genre : Romance

    Résumé : Décidément, la famille Bridgerton alimente encore les ragots mondains. La cadette, Hyacinthe, que son franc-parler a écarté des listes de filles à marier, se pique de la langue de Dante et se lance dans la traduction d'un journal intime italien, très osé, aidé par ce dangereux don juan de Gareth Saint-Clair ! Gageons que cette étonnante association aboutira à un chef d'oeuvre... Quant au dernier de la famille, Gregory, c'est un irrécupérable idéaliste qui croit toujours au grand amour. Il a jeté son dévolu sur la ravissante lady Hermione Watson. Mais cette dernière aime ailleurs... Qu'à cela ne tienne ! Gregory a tout son temps et le soutien inconditionnel de la spirituelle Lucinda Abernathy...

    Avis : Avec ces deux tomes tout les enfants Bridgerton sont passé avec leur happy-end ! Avec le tome 7, on suit Hyacinthe qui est une héroïne avec un bon tempérement. On ne s'ennuie pas avec elle, plusieurs fois j'ai ris. On a aussi dans ce livre Lady Danbury qui est un personnage secondaire qui me fascine. Le genre de personnage qui ne se gene pas pour dire ce qu'elle pense. Ce tome est plein d'humour et de piquant à comparer du tome 8. Celui sur Gregory est plus sérieux et sombre. On y trouve aussi beaucoup de tension et de doute chez le dernier l'avant-dernier Bridgerton. La relation est plus longue à s'installer, pour ensuite s'enchainer à une vitesse incroyable. Pourtant, ce livre est différent des précédents car l'autrice joue avec les personnages et avec leur lecteur, en mettant un prologue plein de suspense et qui donne un indice sur l'histoire. Ce fut dure, de dire au revoir au Bridgerton, car on a pas l'impression que c'est la fin. J'aurais aimé avoir un ou plusieurs chapitres qui rassemble la famille complète, pour conclure. 

     

    Maë

  • Souvenirs de Marnie

    Souvenirs de MarnieAutrice : Joan G. Robinson

    Genre : Classique anglais

    Résumé : Sans cesse effrayée à l’idée d’être rejetée, Anna, petite orpheline solitaire du cœur de Londres, s’efforce de paraître la plus ordinaire possible et de ne jamais se faire remarquer. Ses parents adoptifs l’envoient profiter du climat salutaire d’un village côtier de l’est de l’Angleterre. Accueillie par un couple aussi bienveillant que rustique, elle laisse s’écouler le temps en rêvant dans les dunes qui s’avancent dans la mer, et fait la rencontre avec la mystérieuse Marnie, qui surgit toujours quand on ne s’y attend pas et devient sa toute première véritable amie. Seulement aussi subitement qu’elle est apparue, et avant même qu’Anna ne s’habitue à sa présence, Marnie disparaît.

    Avis : Le film d'animation des Studios Ghibli m'avait enchantée, mais le livre fut un véritable coup de coeur. Cette histoire arrive à nous transporter auprès d'Anna, et de ressentir à ses coté une panoplie d'émotion. Qui nous rend l'héroïne attachante, et elle a finis par s'engouffrer dans mon coeur. L'oeuvre est remplie de tristesse, de soltitude, pourtant elle arrive à nous montrer l'évolution de l'héroïne qui s'ouvre au bonheur en redécouvrant son passé et la vérité. On aborde des sujets sensible, mais qui touche beaucoup de monde, avec tellement de douceur et de délicatesse. Et a comparer du film d'animation, la révélation se passe dans un cocon très touchant et beau, avec plus d'information. Et comme le titre l'indique, l'histoire est constitué de souvenirs, et la façon d'on s'est emmené laisse au lecteur le soin de découvrir le réelle et le rêve se mélange. Ce qui permet de découvrir un trait fort de l'héroïne, son imagination. Et si on lit attentitevement, on trouve quelque indice, pour déméler le songe de la réalité. Car la plume de l'autrice est tout en douceur avec une touche de mystère dans sa façon de raconter, et de nous faire découvrir les personnages. Mise à part l'héroïne, Anna, on découvre Marnie, ainsi que la famille Lindsay et d'autre personnages secondaire. Les descriptions des lieux sont envoutants, et sert de tramplin à l'intrigue se que je trouve original.

    Maë 

     

     

  • Vampyria tome 2

    Vampyria tome 2Auteur : Victor Dixen

    Genre : fantasy

    Résumé : Aux yeux de Versailles, Diane de Gastefriche est l'écuyère favorite de Louis XIV l'Immuable, le vampyre suprême qui depuis trois cents ans impose son joug sanglant à la France et à l'Europe. En réalité, elle se nomme Jeanne Froidelac : elle appartient à la Fronde, organisation secrète œuvrant au démantèlement de l'empire du Roy des Ténèbres. Dans le ventre de Paris apparaît une mystérieuse vampyre renégate, régnant sur une cour souterraine peuplée de goules et d'abominations. Louis charge ses meilleurs écuyers de capturer cette rivale insaisissable et de s'approprier son armée : celle-ci le rendrait plus puissant que jamais. Jeanne parviendra-t-elle à éliminer la Dame des Miracles avant que les autres écuyers la livrent au Roy des Ténèbres ?

    Avis : Ce tome 2 fut encore plus prenant que le premier. On voit grandement l'évolution de l'héroïne. Elle est devenu un peu plus réfléchit grâce à l'expérience, même si, elle est encore loin de la sagesse. Elle se laisse moins emportée par ses émotions et se souci des autres, ainsi que des conséquences de ses actes. Dans ce tome, on la voit mener l'enquête, ce qui permet dans apprendre plus sur l'univers. Qui continue d'être très sombre et sanguinaire, avec Louis XIV qui n'a aucune considération pour ses écuyers. On ne peut que le détester, mais il représente à merveille le caractère de ce roi de France. Et évidemment, des le premier  chapitre, on a le droit à un mort. L'auteur nous épargne pas, on a peur à chaque instant pour les personnages. Et certains nouveaux, sont des coup de coeur, comme l'ambassadeur anglais. J'entrevois une jolie relation amaitié avec l'héroïne et c'est toujours un plaisirs de revoir Naoko et Orfeo. J'ai beaucoup d'espoir et des théories foisonnent sur certain personnage historique, dont on ignore encore ce qui leur est arrivé. Un peu comme l'intrigue qui à su me surprendre. J'ai essayé de deviné l'identité de la Dame des Miracles, mais Victor Dixen a su me surprendre en beauté. J'ai hate de connaitre la suite.

    Maë

  • Le roi disait que j'étais diable

    le roi disait que j'étais diableAutrice : Clara Dupont-Monod

    Genre : Historique

    Résumé : Depuis le XIIe siècle, Aliénor d'Aquitaine a sa légende. On l'a décrite libre, sorcière, conquérante : "le roi disait que j'étais diable", selon la formule de l'évêque de Tournai... Clara Dupont-Monod reprend cette figure mythique et invente ses premières années comme reine de France, au côté de Louis VII. Leurs voix alternent pour dessiner le portrait poignant d'une Aliénor ambitieuse, fragile, et le roman d'un amour impossible. Des noces royales à la deuxième Croisade, du chant des troubadours au fracas des armes, émerge un Moyen Âge lumineux, qui prépare sa mue.

    Avis : Aliénor d'Aquitaine est une reine qui a marqué l'histoire, avec un grand H. On découvre dans le livre, son première mariage avec Louis VII jusqu'à son divorce, où elle se remarira avec Henri Plantagenêt. Une periode intéressante de sa vie, où on découvre une femme ambitieuse et moderne qui n'a peur de rien. Hélas, je trouve que l'écrivaine la dépend un peu trop sanguinolente, à aimé les massacres et étant pas chrétienne. Ce qui est dommage, car c'est faux, Aliénor a la fin de sa vie se retire à l'abbaye Fontevraud. Quand au second narrateur, on découvre un roi de France très croyant et naïf, au point de faire des erreurs et de se faire manipuler par son entourage. Ne connaissant pas ce Louis VII, j'ignore si c'est exacte. On a vraiment contraste entre les deux. Puis vers la fin, un troisième narrateur arrive sans crier garde, ce qui est dérangeant. Je ne vois pas l'intérêt, ça aurait autant intéressant de continuer avec Aliénor et Louis VII. 

    L'histoire est courte, j'aurais aimé en apprendre plus sur ce que va devenir ses filles, par exemple. Ou encore avec qui va se remerier le roi de France et comment se second mariage se déroule. J'ai l'impression de survoler une grande periode de l'histoire des deux personnages. Par contre, je trouve intéressant la pertite chronologie à la fin. Même si, elle ne retrace pas leur vie entière.

    Maë

  • Grisha

    Grisha tome 1 les orphelins du royaumeAutrice : Leigh Bardugo

    Genre : fantasy

    Résumé : Orpheline, Alina ne peut compter que sur elle-même. Quand l'armée la recrute pour une expédition dans la Nappe d'ombre, un brouillard maléfique qui déchire le royaume, la jeune fille s'attend à y laisser sa peau... Les rares survivants des précédents raids racontent que des monstres s'y repaissent de chair humaine ! Seul Grisha, puissants magiciens, sont à même de lutter contre cette malédiction. Et si cette épreuve révélait aux yeux de tous la véritable nature d'Alina ?

    En 3 tomes, terminé.

    Avis : Le tome 1 fut une belle entrée en matière. J'était déja accro à l'univers avec la duologie Six of crows. Je me suis donc plongé dans la trilogie en hate. Mais ce fut pas un coup de coeur, ce fut moins prenant que SOC. Par contre, la série Nétflix est fidèle aux livres, avec quelque ajout en plus, car les livres sont pas épais. Je fus surprise pas la différence de narration entre les chapitres et le prologue-épilogue. J'ai bien aimé, ce coté anonyme et un peu en retrait. Alors que le reste de la narration suit de près Alina. C'est rafraichissant. L'héroïne est très naïf, et pas très endurcis au début. Il faut beaucoup de temps

    Puis dans la suite, j'ai pas eu l'impression que la relation entre Mal et Alina avancer. Ils font un pas en avant pour deux en arrière, surtout dans le tome 2. Ce qui devient vite fatiguant. On ressent dans le tome 2 un sérieux manque de communication entre les deux. Ce qui avait le don de m'énerver. Spoiler ➡️ J'avais qu'une envie c'est qu'Alina disent à Mal qu'elle voyait le Darkling. Et pour qu'elle lui avoue enfin, il faut qu'elle le voit embrasser une autre fille. Et Mal qui lui demande de tout abandonner pour LUI ! Il est pas un peu égoïste ou idiot ? Leur pays sont en guerre, des gens compte sur elle et où qu'ils se cachent le Darkling les retrouvera ; comme au début.  Et cette histoire dure un moment et ne semble pas aller mieux. Et à cause du caractère de certain personnage l'histoire en devient un peu prévisible. S'il fallait choisir un personnage, je dirais que je prèfère Nikolai. C'est un personnage qui contient plusieurs facette, il est complexe. Quant-au tome 3, je l'ai abandonnée. J'avais l'impression de tourner en rond niveau personnages et qu'à peine sortit d'une mauvaise passe, une catatrasophe plus grosse leur tombe dessus. Alina a un caractère que j'ai du mal, j'aurais aimé qu'elle s'impose face à certain (par exemple : l'Apparat). Donc je préfère de loin la duologie Six of Crows, que Grisha. Mais, je t'intenterai par contre la troisième série avec Nikolai, qui est un personnage que j'apprècie beaucoup. 

    Maë

  • D'ombre et de Vengeance

    Le destin d orisha tome 2 d ombre et de vengeance 1406388Autrice : Tomi Adeyemi

    Genre : fantasy

    Résumé : Et si le prix de la paix, c'était la mort ? Zélie a ramené la magie à Orïsha, mais elle a aussi donné des pouvoirs puissants à ses ennemis. La guerre entre la monarchie, représentée par le prince Inan, et les rebelles maji, menés Zélie et son amie Amari, est sans pitié. Hélas, au fil des combats, Zélie et Amari se déchirent. Zélie ne rêve que de vengeance et ne croit plus à la réconciliation. Amari veut restaurer la paix dans le pays – mais à quel prix ? Pour que la paix s'installe, faut-il que la moitié du pays meurt ? Zélie et les maji ont-ils seulement une chance de survie ?

    Avis : Le tome 1 avait été un véritable coup de coeur. Hélas, ce n'est pas le cas pour ce tome 2. J'ai eu beaucoup de difficulter à le lire. L'intrigue tourne en rond. Elle est très répétitif. Le livre est centré sur la psychologie des personnages. Et l'autrice arrive à merveille à nous faire ressentir tout les émotions : haine, colère, désespoire. Toute ces émotions négatif, fatigue très vite. Et elles sont répétitif, car les 2 camps s'attaque chacun son tour tout au long du livre. Je comprend en vu de l'histoire que l'animosité reigne, mais ce conflit est incarné dans les personnages. Ce qui les rend obtué, fermé, peu sympathique et qui empeche tout changement. 

    Venants en aux personnages, maintenant. Zélie represente à mes yeux dans l'histoire quelqu'un de destructive avec sa colère et sa haine, qui la ferme à tout dialogue avec ceux qui ne partage pas son avis. Elle refuse tout moyen de faire la paix, ne soutien nullement Amari qui son ami et laisse les autres la rejeter. Alors qu'Amari, essaye d'obtenir la paix pour cesser toute les souffrance, mais à chaque fois, quelqu'un ou quelque chose l'empeche de réussir. Elle perd espoir, et je fus comme elle en avance dans la lecture. J'aime bien ressentir des émotions en lisant, mais pas quand c'est que du négatif. Ce n'est pas ce que je cherche dans un livre.

    Maë

  • Les chaînes du silence

    Les chaines du silenceAutrice : Céline Chevet

    Genre : fantasy

    Résumé : Après avoir sauvé la vie d’un vampire, Nathanaël est contraint de fuir son village. Réfugié au plus profond de la forêt où ces créatures gardent les ombres, il est adopté par l’une d’entre elles qu’il nomme Kael, scellant ainsi son destin. Malgré sa nouvelle condition d’animal domestique et le silence permanent de son maître, Nathanael observe la communauté qu’il intègre et dont il ignore tout. Pour la première fois, il apprend à contempler ces espaces immenses qui isolent les hommes et abritent les Bêtes, ces créatures issues d’un autre temps. Lui, l’humain fragile et sensible, symbolise tout ce que les vampires immortels ne regardent plus. Mais parce qu’il choisit de s’attacher pleinement à son maître, leur vie en est bouleversée. De ces chaînes nait un espoir. La liberté. Pour tous les deux.

    Avis : J'ai eu énormément du mal à lire le livre. La narration est sous format de journal intime, ce qui me couper et m'empecher de me plonger de dans. Ce qui est dommange car l'histoire est très belle, mais je m'ennuie en la lisant. J'aurais aimé être plongé directement dans le vif du sujet, cependant cette alleé retour entre le passé et le présent avec d'autre personnages casse tout le dynamisme. Par contre, j'ai trouvé original cette façon de présenter les vampire proche de nature, qu'il soit en symbiose. Le contraire des humains, où ils sont présenté comme se croyant superieur et détruisant la nature ainsi que les bêtes. Malgré les inconvénients et les avantages, j'ai trouvé aussi très beau la façon qu'avait à communiqué les vampire, surtout au sein de leur communauté. Quand à l'intrigue, j'ai mis plus de 100 pages pour la trouver et comprendre. Ce qui est dommage, car le l'histoire fait 300 pages environ. 

    Maë

  • Vampyria tome 1 : la cour des ténèbres

    Vampyria tome 1 la cour des tenebresAuteur : Victor Dixen

    Genre : uchronie fantasy

    Résumé : « Tu vas t’épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l’ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s’y paye au prix du sang… » En l’an de grâce 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique. Trois siècles plus tard, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l’école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?

    Avis : Victor Dixen est un maître dans l'art des montagnes russes émotionnelles, comme pour sa saga "Phobos" où j'ai eu l'impression de voir des clins d'oeil. Mais cette fois-ci, l'histoire est très sanglante avec des descriptions peu détaillées, pourtant c'est très imagé. Je conseille aux âmes sensibles et qui n'ont pas l'habitude, de s'abstenir, car dès le début ça commence en étant sanglant. L'univers est très intéressant, car on n'y trouve pas que des vampires : mais aussi des goules, des stryges... (mais aussi du mythe des deux bouches et du monstre de Frankenstein) Au fil des pages, on se pose beaucoup de questions niveau histoire par rapport à l'uchronie. L'élément déclencheur de cette unchronie est la transformation en vampire en 1715 de Louis XIV alors qu'en vrai, il meurt. Spoiler ➡️ On apprend, qu'il a fait disparaître la religion Chrétienne dans toute l'Europe, pour la remplacer par celle de la science et des ténèbres. Qu'est donc devenu du Pape, de Mme de Maintenon, et le futur Dauphin-le Louis XV ? 

    On sait que l'histoire se passe 299 ans après le changement du roi, soit l'histoire de déroule en 2014. Ce qui est marrant, vu qu'ils n'ont pas évolué en 300 ans environ. Ils sont toujours en calèche et en robe bouffante. Cependant, le langage n'est pas celui du 18e siècle, à un moment, un personnage parle de bad boy. Alors qu'on sent bien que le monde à arrêter d'évoluer pour se figer à l'époque 1700. Ce qui vient de l'imortalité des vampire qui régissent le monde. Pourtant, on voit au fil des pages que l'héroïne n'est pas la seule à vouloir que les choses changent, et elle découvre au fur et à mesure différents personnages avec des points de vue variés de cette situation. A chaque fois, on est emporté par la réaction du personnage principale qui porte en elle de plus en plus de ténébres. C'est une évolution originale qui sort de l'ordinaire. Et les personnages secondaires, sont tous différents en étant très réaliste, avec Naoko qui est très humaine et Poppy très moderne. Et tout cela, nous mène à une fin plein d'espoir, mais avec toujours autant de question. Je suis curieuse de la suite. 

    Maë

  • La duperie de Guenièvre

    Lascension de camelot tome 1 la duperie de guenievreAutrice : Kiersten White

    Genre : fantasy

    Résumé : La princesse Guenièvre arrive à Camelot pour épouser le charismatique Roi Arthur, mais elle n’est pas celle qu’elle prétend être. Son vrai nom et sa véritable identité sont un secret. La magie a été interdite dans le royaume et le sorcier Merlin qui en a été banni a trouvé un moyen de protéger le roi : faire de Guenièvre sa femme… et sa protectrice contre ceux qui veulent voir la ville du jeune souverain tomber. Pour sauver la vie d’Arthur, sa nouvelle épouse va devoir naviguer dans une cour où les anciennes valeurs qui s’opposent au changement côtoient de nouvelles voix qui se battent pour un monde meilleur. Mais au cœur de la forêt et dans les sombres profondeurs des lacs, la plus terrible des menaces attend pour récupérer ce qui lui est dû… Les chevaliers d’Arthur croient qu’ils sont assez forts pour faire face à n’importe quel danger, mais Guenièvre sait qu’il faudra bien plus que des épées pour garder Camelot libre. 
    Des joutes meurtrières aux trahisons et aux romances interdites, La duperie de Guenièvre propose une lecture inédite et fascinante de la plus grande des légendes. Le combat entre la magie et le fer, le bien et le mal. Une œuvre forte, novatrice et indispensable.

    Avis : Je suis intriguée par les mythes Arthurien, ce qui m'amène à lire ce qui touche le sujet des fois. Et ce fut le cas pour ce livre, espérant y voir un peu d'originalité niveau revisite. Ce que semble promettre le livre, avec les références de bases du mythe. Cependant, il est assez lent à démarrer, et il faut un moment pour y rentrer. Mais une fois dedans, donc aux deux tiers du livre, on le dévore. Spoiler ➡️ Les parties en italique de la Reine Noire casse le rythme lent, et rend l'histoire plus palpitante. J'ai beaucoup de question pour la suite, avec quelques hypothèses sur qui est véritablement Guenièvre. Je l'ai bien aimé. C'est une héroïne généreuse qui ne se laisse pas faire, tout en prenant à coeur son rôle. Elle ne supporte pas d'être inutile et laissée de côté. Quand à Arthur, qu'est-ce que j'ai eu envie de le baffer. Tellement pris par le côté chevalier, qu'il en oublie sa reine. Je trouve que c'est un personnage qui s'éparpille. Spoiler ➡️ Evidemment, on retrouve la trahison de Modred, mais on l'a comprend mieux. Il souffre de voir la nature et les fée détruites. Par contre, j'aurais aimé que d'autres personnage soient plus mis en avant. Et j'espère que des intrigues seront plus développées dans le prochain tome, car il a beaucoup de potentiel. Les descriptions sont intéressantes, et nous décrivent différents endroits des plus fascinants sans alourdir l'histoire. J'adore comment est décrit Camelot, on imagine facilement la beauté du lieu et son histoire. 

    Maë

  • La chronique des Bridgerton tome 5 et 6

    la chronique des Bridgerton 5 et 6Autrice : Julia Quinn

    Genre : Romance

    Résumé : Depuis que sa meilleure amie, Pénélope Featherington, a convolé en justes noces, Éloïse, la rebelle de la fratrie Bridgerton, s'interroge : les commères n'auraient-elles pas raison de prétendre qu'elle ne trouvera pas de mari ? Oh, elle en a reçu des propositions au fil des ans ! Elle les a toutes refusées, sous prétexte que ses prétendants n'étaient pas... parfaits. Une exigence ridicule, bien sûr.Inquiète à l'idée qu'il ne soit déjà trop tard, Éloïse reçoit à point nommé une invitation de la part de sir Phillip Crane, un veuf avec qui elle entretient une relation épistolaire. La proposition est d'autant plus audacieuse qu'il envisagerait de se remarier... Sans en souffler mot à quiconque, elle décide de se rendre chez cet homme qu'elle n'a jamais rencontré. De son côté, sa soeur Francesca file le parfait amour avec son mari, le comte de Kilmartin, dans leur château en Écosse. Elle n'imagine pas qu'un événement inconcevable va bouleverser le cours de sa vie, pour le pire et pour le meilleur.

    Avis : Comme avec les tomes précédents, ce fut un coup de coeur. Mais j'ai eu une grande préférence pour Éloïse, c'est un personnage que je comprend à comparer de Francesca. J'ai eu beaucoup de mal avec cette dernière. On sait peut de chose sur son caractère à comparer de sa soeur, qui a une personnalité plutôt forte. J'aurais aimais que l'épilogue parle comme les tomes précédents, pour savoir si elle put avoir un enfant ou pas. Le tome 6 puissant par ses thèmes : le deuil, la maladie. Par contre, j'ai trouvé intéressant qu'elle intégre la réalité sur les maladies de cette époque, avec en bonus des explications à la fin.

    Venant maintenant à Éloïse, qui à une histoire complètement différent des autres, en intégrant dès le début le thème du sucide. Mais cette fois-ci, dans la romance, l'autrice intégre au milieu deux enfants. Ce qui met du piquant dans l'histoire, surtout avec le caractère de l'héroïne. 

    Petit point, ça me manque un peu les chroniques de Whistledown en début de chapitre, avec le côté potin.

    Maë