Blog

  • Twited tales tome 2 : Il était un rêve

    Il etait un reveAutrice : Liz Braswell

    Genre : Conte - Fantastique

    Résumé : Et si la Belle au bois dormant ne s’était jamais réveillée ? L’histoire aurait dû s’en tenir là : un combat épique contre un dragon, une princesse endormie dans un château et un prince sur le point d’apposer un premier baiser d’amour sur ses lèvres pour la tirer de son profond sommeil. Mais quand le prince s’endort à son tour au contact des lèvres de la belle jeune fille, il est clair que le conte ne s’arrêtera pas là. Victime d’une nouvelle malédiction lancée par la Fée noire, qui contrôle l’esprit de la princesse, Aurore doit trouver une solution pour s’échapper d’un château d’épines et traverser un paysage déformé par la magie noire, créés à partir de ses cauchemars. Heureusement, Aurore n’est pas seule : son prince charmant est déterminé à l’aider dans sa quête et de vieux amis se joignent à elle. Mais les agents de Maléfique suivent les moindres mouvements de la princesse et Aurore ne sait plus à qui se fier… Qui sont ses vrais alliés ? Et par-dessus tout, qui est-elle vraiment ? Le temps commence à manquer. La belle au bois dormant parviendra-t-elle à se réveiller ? Ceci n’est pas l’histoire de la Belle au bois dormant telle que vous la connaissez. C’est une histoire de courage. De loyauté. D’amour. Une histoire où seul un détail peut tout changer.

    Avis : Plus j'avance dans l'histoire, plus je trouve Aurore exaspérante. Elle semble jamais satisfaite, le reproche à tout le monde. Par contre, je trouve intéressant la façon dont est développé le caractère du pince Philippe. Sans oublier la terrible Maléfique, qui est l'une des méchantes les plus marquantes dans l'univers de Disney. Dans le livre, on sent qu'elle a plein de ressources, et prête à tout pour réussir. Spoiler ➡️ Dans le rêve, Maléfique se fait passer pour la sauveuse auprès d'Aurore. J'aurais aimé qu'elle rende méchante la princesse, en lui apprenant la magie noire. Cependant, aucun des personnages ne prétend être parfait, ce qui casse et sort du dessin animé où Aurore et Philippe sont réprésentés beaux, naïfs et amoureux, alors que dans l'histoire, on essaye de nous montrer une princesse guerrière et un prince imparfait, ce qui ne marche pas complétement à mes yeux. Après, je tiens à préciser que je ne suis pas une fan de La Belle au bois dormant. J'ai par contre pris plaisir à retrouver le coté sombre de Liz Braswell. On ressent bien dans les Twisted Tales quand c'est elle qui écrit, son style sombre et tragique. 

    Maë

  • La confrérie de la dague noire

    La confrerie de la dague noire tome 1 l amant tenebreux 1Autrice : J.R. Ward

    Genre : Fantasy urbain = Bit-Lit

    Résumé : Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. À sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable… L’un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c’est à Kolher qu’il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien…

    17 tomes - série en cours

    1 HS et 1 série parallèle dans le même univers

    Avis : Ce que l'on peut repprocher à cette saga qui perdure dans le temps, c'est son grand nombre de scènes de sexe. Et quelque répitions entre les tomes niveaux romance. Ce qui à me plait dans cette série, c'est qu'il a divers thèmes fort aborder pour chaque tomes avec à chaque fois un nouveaux personnages au centre. Il a que dans les derniers tomes, où l'on revoit les couples des premier tomes et leur évolution. Mais l'autrice n'hésite pas à aborder l'adoption, le viole, le deuil, des romance MM, la drogue..., et j'en passe, avec différent point de vue. Et tout cela, sans aucun tabous, ce qui à mes yeux est le point fort de cette longue série. Quand à l'univers, il est vrais qu'on déja eu le droit à beaucoup d'histoire de vampire. Par contre, cette univers se démarque par la création de tradition, de croyances et de cultures, avec en plus divers espèces enemis ou allié, qui se développe en arrière fond au fils des tomes. Et évidement, tout cela à notre époque.  

    N'oublions pas se jeux de couleur entre les couverture, je m'amuse à essayer de deviner la couleur du prochain tome. Ainsi que les titres qui commence toujours par "L'amant...".

    Maë

  • Francis

    FrancisAutrice : Loputyn

    Genre : Fantasy

    Résumé : Métillia néglige ses devoirs de sorcière pour faire la fête et profiter de sa jeunesse. Désormais, peu de temps la sépare de l'épreuve la plus importante de sa vie de sorcière, mais elle n'a pas réussi à prendre en main son destin. Toutefois, la toute dernière nuit, le destin lui offre une rencontre favorable pour renverser la situation : Francis, un esprit paresseux, mesquin et vicieux avec un vrai corps, qui aime prendre l'apparence d'un renard. Mais le temps presse et la nuit touche à sa fin. 

    Avis : Une histoire très courte, mais qui prend le temps de faire voyager les lecteurs. L'histoire se suffit à elle-même. S'il y avait une suite, ce serait intéressant de découvrir un peu plus sur le chemin que décide d'emprunter le personnage principal. J'ai pris plaisir à découvrir une sorcière qui n'était pas vraiment diabolique, ni méchante. Bien au contraire ! Il est vrai que c'est un personnages qui renferme une part d'ombre, mais on comprend facilement les émotions qui dictent sa conduite, dont la jalousie. L'histoire peut donner l'impression d'un conte, mais pas pour enfant, vu les scènes intenses et parfois avec un regard d'adulte. Les couleurs font penser à l'automne, ce qui m'a permis de savourer le livre en cette saison où Hallowen approche. Les détails sont très précis sans qu'il n'y en ai trop. 

    Je vais peut-être paraître bizarre, mais j'ai aussi pris plaisir à sentir l'odeur du vieux papier et sa texture granuleuse et épaisse. On a l'impression de tenir un ancien livre. En sachant que la maison d'édition s'est engagée avec du papier recyclabe, ce que je trouve formidable. 

    Maë

    _____________________________________

    Je ne vais sans doute pas paraître d'une grande originalité mais mon avis rejoint en pas mal de points celui de Maë! Petite anecdote : j'étais partie en librairie dans l'idée d'aller me procurer la magnifique BD qu'est Mercy mais en voyant le sublime livre-objet qu'est Francis, je n'ai pas su résister et j'ai jeté mon dévolu sur cette oeuvre.

    Premièrement, je suis d'avis que le papier est très agréable à toucher et sans doute à sentir? (Je vais de ce pas vérifier!) De plus, savoir que c'est du recyclé, c'est encore plus satisfaisant. 

    Deuxièment, je suis complétement fan de ce style de dessin. C'est d'une beauté! Les couleurs pastels ne font qu'ajouter du charme. Aussi, je me dois de vous conseiller de faire un tour sur la page de l'artiste qui fait des illustrations parfaites pour l'ambiance automne.

    Dernier point, l'histoire est en effet ressemblante aux contes! Il y a effectivement des scènes qui pourraient être qualifiées d'intenses mais rien de très vulgaire. L'ambiance Halloween, un peu sombre, est en tout cas au rendez-vous avec ce bouquin : particulièrement vers la fin, avec une scène très "sorcellerie" et "rituels démoniaques".

    En tout cas, je vous recommande Francis si vous voulez passer un petit moment tranquille sans prise de tête ambiance sorcière! Ou juste si vous voulez vous rincer les yeux avec de belles illustrations! A vous de voir.

    Alex

  • Marx dans le jardin de Darwin

    Marx dans le jardin de darwinAutrice : Ilona Jerger

    Genre : Historique

    Résumé : Angleterre, 1881. Chacun dans leur domaine, ils ont révolutionné le monde. Marx, du haut de sa mansarde de Maitland Park Road, repousse chaque jour l'écriture de la suite du Capital. Quant à Darwin, reclus dans sa belle demeure du Kent, il consacre ses vieux jours à l'étude du ver de terre. S'ils admirent mutuellement leurs travaux, l'Allemend colérique et le doux vieillard bourgeois n'ont rien en commun, sinon le même médecin et les tourments du grand âge. Qu'aurait-ils à se dire, ces deux géants ? Seules les étoiles le savent, dans le silence nocturne d'un jardin anglais...

    Avis : À la fin de leur vie, ces deux géants de l'histoire ce sont retrouvé pas loin l'un de l'autre, ce qui à permis à l'autrice de s'imaginer une rencontre qui en réalité n'a jamais eu lieu. Mais le coté historique de ce livre est l'histoire personnelle de chacun ainsi que leurs recherchers et l'accueilles qu'ils ont reçu. Ce que je trouve intéressant c'est de découvrir qu'à cette époque, beaucoup trouveaient scandaleux les idées de Darwin sur l'évolution, pourtant d'autre y croit et c'est l'ouverture aux idées scientifique qui naisse. On sent que l'autrice c'est bien renseigner pour permettre aux lecteur de comprendre les théories de ses deux hommes, mais aussi leur caractères. Après, je connaissais mieux Darwin que Marx, et pris plus de plaisirs avec les passages de ce premier. Le troisième personnages central de ce livre, qui fait le lien entre Charle Darwin et Karl Marx, est le Médecin Beckett. Que j'ai trouvé intéressant avec ça façon de soigne le mentales avec le physique. Spoiler ➡️ J'ai adoré la façon dont à imaginer l'autrice cette rencontre entre ces deux hommes, qui était à la foix explosives et appaisantes. 

    On passe facilement de Marx à Darwin, puis aux Docteur Beckett sans être perdu. Les chapitres sont assez court et offre la possibilité de passer de l'un à l'autre. Les chapitres avec Marx contient des mots ou encore des phrases en anglais. Ce qui peut-être dure à comprendre des fois pour des lecteurs qui ne maîtrise pas langue. Il aurait fallu les traductions en bas de page. Mais ça ne gêne que légèrement la lecture, car il en peut.

    Maë

  • Un palais d'épines et de roses

    Autrice : Sarah J. Maas

    Genre : Fantasy

    Avis : Cette trilogie est véritable un coup de coeur, car Sarah J. Mass sait nous faire renssentir un panel d'émotion incroyable. L'autrice n'a pas peur de rendre ses personnages insuportables comme attachant. Elle sait que personne n'est tout noir et blanc, bien au contraire. Ce qui permet au lecteurs de mieux s'identifier, et de s'appropier les personnages. Autre détail qui me plait, c'est que des scènes qui semble sans grande importance ou encore des petits détails influence l'histoire et joue avec l'intrigue. L'écrivaine ne laisse rien au hasard, chaque pièce de son histoireCoup de coeur sert à l'univers et à l'intrigue, comme une toile d'araigner. On découvre aussi la vie de tout les jours, ce qui change et permet de mieux découvrir les villes, les paysages, en gros l'univers de cette histoire. On souhaite toujours en apprendre plus. Ce qui intéressant, c'est que chaque lecteurs à son personnage préfère, mise à part les héros principals, le mien c'est Azriel. 

    Des le premier tome, on trouve des référence à des contes de fées, par exemple le tome 1 : m'a beaucoup fait penser à la belle et la bête. Ce qui est intéressant, car il aucune mention, rien. C'est le décors de la trame qui fait réference, car les personnages ainsi que l'intrigues sont complètement différents du conte. La carte est très pratique pour savoir où sont les cour, et de comprendre les rivalités ou non. 

    J'ai hâte de découvrir les prochains livres qui seront sur d'autres personnages. 

     

    Maë

     

    Lire la suite

  • Perfect World

    Perfect worldAutrice : Rie Aruga

    Genre : manga - Josei

    Résumé : Tsugumi Kawana est une jeune femme de 26 ans qui travaille dans une boîte de design d’intérieur. Lors d’une soirée d’un client tenant une boîte d’architecte, elle va tomber nez à nez avec son premier amour et confident quand elle était au lycée : Ayukawa. La jeune fille semble très vite retomber sous son charme. Mais lorsque ce dernier décide de partir, elle va alors se rendre compte que quelque chose a changé. En effet, Ayukawa est en fauteuil roulant à présent.

    En cours avec 10 tome actuellement

    Avis : J'ai découvert ce manga grâce à Instagram, et qu'elle magnifique découverte. La mangaka a la force de nous faire découvrir la vie de personne qui se retrouve en fauteil roulant à cause d'accident ou de maladie. On apprend ce que cette situation signifie pour la personne comme pour son entourage aussi. C'est un sujet fort, qui s'accorde avec une romance qui à ces hauts et ces bas. Car oui la vie n'est pas tout rose, c'est qui rend ce manga un coup de coeur, par son réaliste. Mais faut pas oublier, que derrière nos personnages ont des rêves, des espoirs et qu'ils s'y accrochent. Une vrais source d'inspiration. 

    Les couvertures sont magnifiques tout en étant simple, avec ses couleurs à chaque tome et toujours nos héros mais dans des postures différentes. Et qui représente à merveilles l'ambiance du tome. Quand aux dessins, ils sont simple, sans trop de détail, et point choquante. Ils montrent des scènes fortes, bien au contraire, elles permette de toucher le lecteur ou la lectrice.

    Maë

  • Four dead queens

    Four dead queensAutrice : Astrid Scholte

    Genre : Fantasy ou Science-fiction ? 

    Résumé : Keralie, la plus habile voleuse des quatre royaumes, vole un jour ce qu’elle n’aurait jamais dû voler. En touchant l’objet dérobé, elle voit ce qu’elle n’aurait pas dû voir : les quatre reines de Quadara ont été assassinées. Mais la jeune fille compte bien tirer profit des informations qu’elle possède en les échangeant contre une récompense au Palais… À condition d’y parvenir. De tromper Varin, le ténébreux (et séduisant) jeune Éonien auquel appartient l’objet volé. De semer Mackiel, le malfrat qui lui a tout appris avant de se retourner contre elle. Et surtout, d’arrêter le meurtrier. Une course contre la mort commence pour Keralie.

    Avis : Ce livre est stressant, palpitant, saisissant et époustouflant ! J'ai adoré cette univers qui est plein original par la répartition de ses quadrants avec ses spécificités. On souhaite tout du longtemps de l'histoire en apprendre plus dessus : sur leur fonctionnement, leur apparance, le mode de vie... Ce qui est fascinant de découvrir les reines qui sont concerné par ses quadrants. 

    Je fus aussi happée par le schéma de narration avec c'est différent point de vue et l'ordre où de narration, qui permet à l'autrice de nous surprendre avec une belle fin ouverte qui offre un happy end aux personnages (Varin et Keralie). Spoiler ➡️ On passé du présent avec les chapitres de Keralie au futur avec les chapitres des reines. Jusqu'à ce que tout ce rejoingne. Ce qui est fascinant. J'aimerais qu'il est une suite pour découvrir comment cette univers va changer face à cette fin. 

    L'intrigue ne saisse de nous surprendre, quand l'histoire semble ralentir et se calmer, on a le droit à des rebondissements haut en couleurs. Quand à l'héroïne, c'est un personnage qui n'a rien d'héroïque au début, bien au contraitre -sans être une méchante, mais une anti-héros-. Et au fils des pages, on l'a vois évoluer et on comprend qu'elle change au contact de ce qui arrive mais aussi grâce à Varin, qui change lui aussi à son contact. 

     

    ➖Petit point qui me perturbe, la maison d'édition et d'autre disent que c'est de la fantasy. Mais pour ce que j'en sais, pour que ce soit de la fantasy faut de la magie. Or dans ce livre, il n'y en a pas. Mais on trouve bien de la technologie avancé, avec des terme sur la génétique, des conbinaison qui protége le corps. Sans oublier, que l'histoire tourne autour de meutre, de complot et d'enquête. Et ce n'est pas le premier livre que je lis qui est classé en fanatsy, alors qu'il a pas de magie mais des complots, des trahisons. Met-il en fanatsy parce que l'histoire se passe dans un monde inventé ? Est-ce un nouveau genre ? Aucune idée. ➖

    Maë 

  • Chromatopia

    Autrice : Betty Piccioli

    Genre : Dystopie/Fantasy

    Résumé :

    « Dans un royaume où règne une division stricte et inégalitaire de la population en castes de couleurs, le jeune Aequo, teinturier de la Nuance Jaune, s'apprête à reprendre la prestigieuse teinturerie familiale. Mais après un dramatique accident, le pire se produit : le jeune homme devient achromate et perd la vision des couleurs. À travers ce nouveau regard, il va découvrir son monde autrement... et se retrouve bien malgré lui entraîné dans un complot au sommet de l'État. »

    ________________________

    Avis : Une petite déception pour ma part mais après, je me rappelle que c’est de la jeunesse et que donc je ne peux pas vraiment m’attendre à du « très développé » non plus. Je n’étais juste pas dans le public cible et j’ai commencé le livre avec des attentes qui n’étaient pas adaptées.

    Points positifs :

    Les personnages sont attachants à leur façon. Beaucoup ont préféré Améthyste mais j’avoue n’avoir aucune préférence. Je pense que les trois POV apporter de manière égale des éléments au roman et que le caractère de chacun rendait l’ensemble plutôt appréciable.

    L’écriture fluide de l’autrice rend le livre facile à lire et parfait entre deux grosses lectures par exemple.

    Il y a de la romance de tous types dans le roman et même si c’est assez cliché, c’est tout de même sympa. Le grand point commun entre toutes les romances ? L’amour interdit !  Spoiler→Il y a d’ailleurs de la diversité ce que j’ai été étonnée de voir puisque d’habitude, dès qu’il y a des éléments LGBTQ+, on met en grand l’étiquette pour attirer l’attention dessus. Et franchement, j’avoue préférer les livres qui ont de la diversité sans insister sur ça parce que c’est juste « normal » d’aimer qui on veut (avec consentement bien sûr).

    Points négatifs :

    L’intrigue est très prévisible. Tous les retournements de situations se voient à des kilomètres. Dans mon cas, ça m’a un peu gênée puisqu’il n’y a plus vraiment de climax ni de rebondissements pour rythmer l’histoire. Mais encore une fois, pour un jeunesse, je pense que ça ne doit pas être vraiment dérangeant.

    L’univers n’est pas, de mon point de vue, original. C’est le schéma typique d’une dystopie avec des castes sociales avec pour chacune un fonctionnement différent et des protagonistes qui se voient entraîner dans des complots pour renverser le régime actuel car il n’est pas juste, blablabla. Voilà, le petit élément de différence avec les autres romans, c’était que l’autrice désigne les classes sociales par des couleurs et non des numéros ou autre.

    Je ne sais pas où vraiment mettre ce dernier point. En fait, ça dépend de si Chromatopia est un one-shot ou une duologie/saga : la fin est ouverte. Je vous laisse juger de cette information par vous-mêmes. Personnellement, je n’aime pas les fins ouvertes mais comme je ne sais toujours pas s’il y aura une suite, je suis partagée entre « c’est une fin ouverte bien reloue » ou « c’est un cliffhanger efficace ».

    _______________________________

    En conclusion, si vous recherchez une lecture détente sans prise de tête, je vous conseille ce livre. Il y a des bons éléments et une couverture canon à ajouter à votre bibliothèque.

    Alex

  • Rouille

    RouilleAutrice : Floriane Soulas

    Genre : Steampunk

    Résumé : Paris, 1897. Les plus grandes puissances européennes se sont lancées à l’assaut de la Lune et de nouveaux matériaux découverts sur le satellite envahissent peu à peu la Terre. Ces grandes avancées scientifiques révolutionnent l’industrie et la médecine, mais pas pour tout le monde. Et dans les faubourgs, loin de l’hyper-centre protégé par le dôme sous lequel vivent les puissants, le petit peuple de Paris survit tant bien que mal. Violante est une prostituée sans mémoire, ignorant jusqu’à son âge réel. Dans un monde où son désir de vérité passe après celui de ses clients et de ses patrons, la jeune fille tente de retrouver la trace de ses origines perdues. Alors qu’une vague de meurtres particulièrement horribles ensanglante la capitale, Satine, son amie et seul soutien, disparaît dans d’étranges circonstances. Violante, elle, se voit offrir une porte de sortie à ce demi-monde violent qui la retient prisonnière, mais décide malgré tout de prendre part aux investigations.

    Avis : Ça fait des années que ce livre me faisait de l'oeil, et j'en entendais que des louanges. Évidement, étant une fan de steampunk, je me devais de le lire. On ressent vraiment l'ambiance sombre des bas fond de la ville, avec la misère qui y règne. Mais ce livre est aussi une pépite steampunk et Uchronie, car en effet l'histoire française est différente dans le livre comparée à la réalité. L'intrigue se passe dans un Paris de 1897 sous le règne de l'empereur Napoléon IV, qui n'a jamais existé. Mélanger deux sous-genres de la science-fiction peu connus et qui s'emboîtent à merveille, c'est du génie. Cependant, on perçoit différement cette univers mécanique, beaucoup plus sombre et angoissant, vu qu'elle est au coeur de l'intrigue d'une certaine manière. On retrouve aussi l'influence du roman noir, en raison du millieu et des personnages de l'histoire. 

        Ce qui me plaît avec le personnage de Violante, c'est qu'elle ne suscite pas de la pitié au vu de son histoire et de son caractère, mais de l'admiration, car on sent qu'elle essaye de savoir qui elle est. Une recherche d'identité avec un style de narration assez obscure. La fin m'a surprise. Je m'attendais à ce que l'héroïne fasse un autre choix, mais je comprends complètement cette conclusion ouverte à l'imagination du lecteur. Un livre pour des lecteurs adultes et mûrs. 

    Maë

  • Ambition

    Auteur : Yoann Dubos

    Genre : Fantasy/Science-fiction

    Résumé :

    « 2312, l’homme, fatigué des systèmes politiques et de leurs représentants accepte d’abandonner une grande partie de ses droits civiques contre des garanties de paix et de stabilité. Vient alors au pouvoir une organisation rassemblant les vingt plus grandes puissances économiques mondiales, appelée le Conglomérat.

    C’est dans ce contexte que la Terre poursuit la colonisation du système solaire. Mais un vaisseau de la mission Synope est mystérieusement stoppé et détruit par une barrière invisible.

    La collision révélera alors une incroyable réalité cachée jusque-là aux yeux des Humains : tout autour d’eux, vivent depuis des millénaires des créatures fantastiques dotées d’incroyables capacités… Mais personne n’était préparé à affronter cette Résonance originelle. »

    ________________________________

    Avis : Je l’annonce tout de suite, j’ai été agréablement surprise par ce roman !

    C’est un livre qui se lit bien notamment grâce à la belle et fluide écriture de Yoann Dubos. Franchement, pour un livre introductif, je l’ai trouvé très sympa à découvrir.

     

    Points positifs :

    L’univers qui nous est introduit est original avec des créatures que je n’ai encore jamais retrouvées dans mon expérience de lectrice (attention, je ne dis pas qu’il n’existe pas de créatures avec des similitudes dans d’autres ouvrages ou œuvres, je dis juste que d’après mon expérience, dans un livre, je n’en ai encore jamais lu dessus). C’est un monde fantasy/science-fiction qui allie très bien les deux genres avec cohérence et finesse. J’ai été vraiment intéressée par l’univers et je n’ai sauté aucune description ce qui est assez remarquable vu ma tendance à lire en diagonal ces derniers temps.

    Les personnages sont attachants à leur manière, surtout notre mécanicienne qui possède du charisme mais aussi une tête bien brûlée et qui sait le reconnaître. Je n’ose pas vraiment décrire en détails les autres personnages par peur de spoiler mais eux aussi étaient bien plaisants à connaître et j’ai hâte de les suivre à nouveau dans les prochains tomes.

    De nombreux messages nous sont communiqués dans ce livre que ce soit à propos de l’espèce humaine en générale, de la xénophobie et de l’intolérance, de la théologie même (sujet un peu épineux quand même l’air de rien) et de l’écologie. Je ne peux pas objectivement dire que tous ces messages sont justes, correctes ou encore des vérités absolues mais la façon dont ça a été faite, c’est appréciable.

     

    Points négatifs :

    Est-ce que je peux vraiment mettre ce point dans cette section vu que j’ai carrément décrit ce livre comme un livre d’introduction ? *insérer le smiley qui gratte son menton avec un regard sceptique* Enfin bon, je dois dire que le seul petit bémol que j’ai trouvé à ce livre c’est qu’en prenant du recul, au niveau de l’intrigue, ça n’a pas vraiment avancé. Certes, il y a les bonds dans le futur mais je ne compte pas vraiment ça comme de l’avancement. Et certes, c’est un tome introductif mais j’en voulais peut-être un peu plus. Mais dis comme ça, au moins, à la fin, on a qu’une seule envie : lire la suite. Parce que oui, sur le coup, l’auteur sait vraiment bien monter crescendo !

    _____________________________

    En conclusion, laissez une chance à ce livre même si le rythme peut paraître lent et que ça peut être assez prévisible sur certains retournements de situation parce que vous aurez alors tous les autres points positifs déjà mentionnés ci-dessus et que j’ai eu bien du mal à regrouper dans un seul petit segment.

    Alex

  • Soeurs de sang

    Soeurs de sang tome 1 l envol du phenixAutrice : Nicki Pau Preto

    Genre : Fantasy

    Résumé : Autrefois, j’avais une sœur, que j’aimais de toutes mes forces. Pourtant, si j’avais su, je l’aurais haïe. Mais qui a jamais pu contrôler les mouvements de son cœur ? Véronika regarde brûler dans l’âtre deux œufs de phénix sur le point d’éclore… Dire qu’il y a quelques années à peine, de puissantes reines sillonnaient encore le ciel sur le dos de ces bêtes légendaires ! Avec sa sœur Val, elle ne veut qu’une chose : chevaucher ces animaux mythiques, comme ses parents avant elles. Mais c’est puni de mort, désormais, et tous ceux qui pratiquent la magie sont traqués sans merci. Toutes deux vivent donc dans la clandestinité… Si seulement l’un de ces phénix pouvait venir au monde, leur vie en serait bouleversée ! Mais qui, de Val ou de Véronika, l’oiseau de feu choisirait-il ? Et ce n’est pas tout : ce que la jeune fille l’ignore, c’est que tous les dresseurs de phénix ne sont pas morts ou emprisonnés. Un petit groupe, retranché dans une forteresse au sommet des montages, poursuit la résistance. Le seul problème ? Ils refusent, désormais, d’entraîner des femmes.

    Avis : J'adore l'univers ainsi que l'héroïne Véronyka. L'écrivaine a un style de narration très prégnante avec une façon de décrire assez fluide. Mais, il a un hic ! J'ai dû lire ce livre en plusieurs fois entre-coupé par d'autres, car certain passage avait le don de m'énerver au point de vouloir balancer le livre. Spoiler ➡️ Le passage au début où le phénix de Véronyka meurt tuer par sa soeur, et celui où il se retrouve enfermer dans une cage de reproduction. A croire que le sort s'acharne sur elle, et qu'il n'y a pas de justice. C'est incroyable les émotions violentes que me provoque ce livre. Ce qui n'aide pas, par contre ce sont les longueurs à certains passages. Mais attention, comme je le disais plus haut, un gros atout du livre, reste son univers qui est complété par des pages qui sont présentées comme des lettres ou des archives sur l'historique de l'univers avec ses mythes, ses tragédies et ses héroïnes, et qui sert l'intrigue principal.

        Véronyka est une éternelle optimiste et naïve dans sa façon de voir les choses. Ce que je ne crains pas, mais d'autres appprécient moins des personnages comme ça. Je la préfére largement à Val, qui est un personnages tellement prévisible et dans le contrôle... Bref, on a l'impression que les personnages doivent être soit blanc soit noir, sans aucune nuance. Mais, j'espère que ça changera dans le tome 2, car on sent bien que celui-ci sert à introduire l'intrigue, l'univers et les personnages. Quand à la fin ? Je l'ai trouvée prévisible. J'avais deviné une grande partie, seul un détail m'avait échappé. Maintenant, j'attends de voir ce que va donner le tome 2.

    Le livre est comparé au livre Eragon, ce que je ne comprends pas. Ça fait longtemps que j'ai lu cette saga, qui avait été un véritable coup de coeur. Mais rien ne rassemble ces deux univers, sauf que chacun à une créature de feu, dragon et phénix. Mais sinon, non. La construction des univers est complétement différente ainsi que leur présentation, sans oublier que Eragon et Véronyka sont complétement opposés niveau caractère. Ce qui m'a un peu perdue.

    Maë

  • Trône de cendres

    Trone de cendres tome 1Autrice : Jessica Pierce

    Genre : Science-fiction

    Résumé : Tombée en disgrâce suite à l'éxécution de son père pour haute trahison, Tesla Petrov vit sous la coupe de Minko, chef du gang des Cendres Rouges, dans les entrailles de l'Atlas. Seule et endettée, Tesla risque sa vie dans des combats de robots illégaux. Son existence ne tient qu'à un fil, et la moindre erreur peut lui coûter très cher. En visite officielle à bord de l'Atlas pour célébrer le Centenaire de la Couronne, Daxton LaRrose à une mission : empêcher une attaque imminente qui menace de mettre fin à cent ans de paix sur Terre. Pour ce faire, le jeune pilote a besoin d'aide. Une aide que Tesla pourrait bien lui apporter.

    Avis : Ce livre fut un véritable coup de coeur, de par son univers, l'intrigue et ses personnages. Au fil des pages, j'ai découvert un univers qui m'a fait penser aux séries de science-fiction avec lesquels j'ai grandi avec cette technologie très présente dans l'histoire. Et j'espère qu'elle le sera encore. Je ne suis pas experte en science, mais je prends toujours plaisir à lire le vocabulaire de la SF, surtout quand il est bien employé comme dans ce livre. On découvre des vaisseaux spatiaux avec leur façon de naviguer, des robots pour les plaisirs mais aussi de guerres. Sans oublier que l'histoire se passe principalement dans les bas fond d'une station spatiale. L'autrice nous fais ressentir à merveille l'univers sombre et dure de la vie que mène notre héroïne. C'est un univers très développé, et étendu avec une fin qui se dirige dans un autre lieu ➡️ la lune

        Mais parlons des personnages maintenant, il ne sont par énormément comme je m'y attendais au début. Les quelques personnages qu'on rencontre, mise à part les principaux, ont chacun leur place dans l'intrigue ou permettent de rendre nos héros plus réels, plus humains, plus attachants...De montrerCoup de coeur qu'il y avait une vie avant que l'histoire commence, ce que j'ai trouvé intéressant. Par exemple pour Tesla : elle avait, bien avant qu'on commence, une part d'ombre et de lumière avec ses difficultés, et non comme dans certains livres où les ennuies des personnages n'arrivent qu'au début de la lecture. Quand au noyau central des personnages, chacun à une toile de fond, une histoire qui sert au développement du personnage mais aussi à l'intrigue. Et l'écrivaine n'a pas peur de les blesser gravement ou de les tuer, sans nous épargner. 

       Pour l'intrigue, tout s'imbrique que ce soit l'univers ou les personnages, ce qui la rend solide et palpitante. On a le droit à des complots, des meurtres, une rébellion, le faste et la chute de personnage. Au début, l'histoire commence doucement, en nous mettant l'eau à la bouche avec des mystères et quelques événements mais plus on avance, plus tout s'enchaîne. Ce qui permet de comprendre que le danger plane de plus en plus sur les personnages. Et tout cela, avec le style d'écriture de l'autrice qui est directe et légère, ce livre se dévore avec plaisir. 

    Maë

  • Rupture, tarot et confiture

    Rupture tarot et confitureAutrice : Céline Holynski

    Genre : contemporain, feel good

    Résumé : « Ta bienveillance pue encore plus fort qu’un vieux munster oublié dans le compartiment à légumes du frigidaire. »
    Éric ne m’a pas juste quittée ! Non ! Ça, à presque 30 ans, j’aurais été capable de l’encaisser. Pas nécessairement de le comprendre, mais de l’encaisser. Or, lui n’a pas seulement rompu, il m’a passée au chinois comme on filtre un bouillon de poule, il a récupéré tout mon meilleur jus et laissé la carcasse de côté. Mais je ne suis pas un cadavre de poulet, mon cher Éric ! Ni même une pauvre dinde et encore moins le dindon de la farce ! Quand Camille, réalisatrice trentenaire, se fait jeter comme un vieux Kleenex par Éric, un beau scénariste pour lequel elle s’est entièrement consacrée durant trois ans, elle n’a qu’un but : se venger. Pour faire morfler cet enfoiré et lui pourrir la vie sur dix générations, elle se transforme en une hateuse sadique et revêt sur les réseaux sociaux une nouvelle identité : EVE, son avatar maléfique. Elle Malheureusement, Camille est aussi douée pour la vengeance que pour manger un plat en sauce sans se tâcher…

    Avis : Première fois que je lis un feel good, et j'ai adoré ce livre avec ses situations loquaces. Ce n'est pas une histoire qui se prend au sérieux, bien au contraire. C'est une lecture légère qui m'a sortie de mes habitudes de lecture, sans me perdre avec ses références ainsi que sa simplicité. On a peu de personnages, mais ils sont colorés et différents. On ne peut que compatir aux soucis et situations que rencontre l'héroïne. Elle est des fois tellement naïve, mais on se dit que ça peut arriver à tout le monde. Et n'oublions pas les méthaphores et les comparaisons que faisaient les personnages, c'était vraiment pas mal. Ça mettait du piment, lors des situations assez dures que rencontrait Camille. Mais la fin est digne des films et contes, avec un "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". 

    Ce fut vraiment une lecture d'été, qui se lit rapidement et sans difficultés, mais je ne me vois pas lire tous les jours ce style de livre.

    Maë

  • Rose éternelle

    Rose eternelleAutrice : Ophélie Duchemin

    Genre : Fantasy

    Résumé : Trahison. Complots. Voilà que le destin guide les pas de Méliane aux pieds de la Mérilara, ce mystérieux arbre couvert de roses, protecteur et gardien d’une famille royale déchue. Dans l’ombre, rode la Bête, monstrueuse et redoutable, que Méliane devra apprivoiser pour sauver les siens. « Il ressemblait à un prédateur. Dangereux, sauvage et il était aussi autre chose. Quelque chose d’indéfinissable. »

    Avis : Une réécriture du conte de la belle et la bête avec beaucoup de référence au disney, j'ai un passage particulier qui ma réchauffer le coeur en le lisant dans le livre. Spoiler ➡️ Quand Méliane porte la fameuse robe ambré jaune et qu'elle dance avec la bête, j'avais la musique d'histoire éternelle dans la tête. Mais l'histoire est beaucoup plus sombre et adulte, en abordant des sujets de viole, d'abus, d'harcelement, de meutre... Même les personnages que ce soit principal ou secondaire on une part sombre de l'univers, ce qui m'a beaucoup plus. 

        L'intrigue est de temps en temps prévisibles, mais on est vite envouté par les descriptions de l'autrice, surtout celle avec les roses. Et avec le style d'écriture fluide de l'autrice, on était vite captivait par les complot et trahisons, sans que la romance soit au centre de l'histoire. Il a juste quelque détail qui m'ont un peu déranger, mais rien qui empeche de savourer la lecture. Spoiler ➡️ Ce qui m'a fait étrange, c'est l'archer qui sauve comme par hasard Mel et son frère, ce qui ne semble pas les surprendre plus que ça. Et ce famaux archer archer est vite oublier, je trouve sont intervention un peu facile. 

        Je m'attend à un tome 2, et je l'espère même de tout coeur, spoiler ➡️ vu les références qu'on a tout au long du livre sur le conte de la petite sirène, et l'apparition du prince Éric à la fin. Mais aussi car il reste beaucoup de question sans reponse ou un peu flou. Notamment, sur les autres royaume ou le personnages Azren. 

    Maë

  • Winter is coming : Une brève histoire politique de la fantasy

    Winter is coming fantasyAuteur : William Blanc

    Genre : Document fantasy

    Résumé : « Les dragons et les Hobbits ont toujours été des animaux politiques. Voyager avec eux, c’est prendre des détours pour mieux parler de l’indicible, c’est s’aventurer sur des chemins de traverse vers d’autres futurs. » Grande fresque épique de fantasy inspirée des romans de G. R. R. Martin, Game of Thrones est désormais la série la plus célèbre au monde. Cette fascination pour un univers médiéval, dont les protagonistes craignent la venue d’un long hiver apocalyptique, fait écho aux angoisses contemporaines concernant le dérèglement climatique causé par l’activité humaine. G. R. R. Martin n’a pas été le premier auteur à utiliser la fantasy pour parler des dérives du monde moderne et d’écologie. À bien y regarder, le genre du merveilleux contemporain développé à la fin du XIXe siècle en Grande-Bretagne a constamment servi d’outil pour critiquer la société industrielle. De William Morris à J. R. R. Tolkien en passant par Ursula Le Guin, Robert E. Howard ou Hayao Miyazaki, ce petit ouvrage invite à questionner la généalogie politique de la fantasy.

    Avis : Je trouvais dommage que le livre soit si cours, car il a beaucoup à dire sur le sujet. Mais il peut être très pratique pour ceux qui souhaite commencer doucement. William blanc continue de s'appuier sur différent support comme la littérature, les jeux vidéo, les film et série, les illustration. Sans oublier qu'il étaye par des extraits de livre, d'interview ou encore d'image qu'on retrouve à la fin du livre. Il met aussi à la fin de l'ouvrage des pistes de livres qu'on peut lire en français, si on souhaite en apprendre plus sur les différents sujets qu'il aborde. Ce que j'aime chez cette historien, c'est son coté clair et précie qui permet de mettre livre à porter de mains.

    Maë

  • Twisted Tale tome 7 : Renouveau

    RenouveauAutrice : Jen Calonita

    Genre : Conte - Fantastique

    Résumé : Elsa est une jeune princesse pleine d’espoir, promise au trône d’Arendelle. Mais une question ne cesse de la hanter : pourquoi a-t-elle toujours eu la sensation étrange qu’une part essentielle d’elle-même lui manquait ? Après la mort inattendue de ses parents, Elsa est contrainte de trouver des réponses plus rapidement qu’elle ne l’imaginait. Mais quand de mystérieux pouvoirs commencent à se manifester, des bribes de souvenirs remontent à la surface de sa mémoire. Des souvenirs provenant de son enfance, qui semblent avoir été effacés comme par magie. Elle ne cesse de revoir le visage d’une très jeune fille qui lui semble trop familière… Déterminée à combler le vide qu’elle a toujours senti en elle, Elsa se met en marche et entame un voyage éprouvant à travers le royaume de glace pour retrouver la princesse disparue. Ceci n’est pas l’histoire de la Reine des Neiges telle que vous la connaissez. C’est une histoire de famille. De sacrifice. D’amour. Une histoire où un seul détail peut tout cha

    Avis : C'est le quatrième livre que je lis de cette saga, après Histoire éternelle, Ce rêve bleu et Profondeurs de l'océean. Et les autres m'attende dans ma PAL (Pil À Lire). Vous comprenez que je suis une fan de Disney, je plaide coupable, mais que cette saga m'a conquise. Sauf celui-ci ! Attention, je ne dis pas que je l'aime pas, mais à comparer des autres, il est totalement différent. Il correspond plus au dessin animé, on retrouve énormément de référence du film la Reine Neige 1. Je n'ai pas eu l'impression de m'éloigner de l'histoire original. Et il ne dégage aucune atmosphère sombre, mais beaucoup plus guimauve. 

    Après, on retrouve avec plaisirs les mêmes personnages, avec des fois des situations inversé. Sans oublier que certaines phrases du livre sont tirer des chanson du film. Spoiler ➡️ J'ai adoré découvrir la nouvelle vie d'Anna, en tant que fille adoptive de boulanger. Elle paraissait moins naïf, un peu plus mature. 

         Après, j'admet comparer un peu trop ce tome aux autres. Est-ce parce que l'autrice n'est pas la même ? Ou que ce disney est plus récent que les autres ? Je ne sais pas. Je l'ai lu très vite, impossible de décrocher comme les autres, mais je n'ai pas ressentis les émotions lors de cette lecture.

    Maë

  • Combien de pas jusqu'à la lune

    Combien de pas jusqu a la luneAutrice : Carole Trébor

    Genre : Historique

    Résumé : Dans les années 1920, en Virginie occidentale, Joshua et Joylette habitent une modeste ferme avec leurs quatre enfants, à qui ils transmettent leur curiosité du monde et une dignité teintée de modestie. « Vous êtes aussi bons que n'importe qui dans cette ville, mais vous n'êtes pas meilleurs. », ne cesse de répéter le père. Katherine, la benjamine, passe ses journées à compter. Elle calcule le nombre de pas pour aller à l'école, mesure la hauteur des arbres, se questionne sur la distance qui sépare la Terre de la Lune... Grâce à ses capacités exceptionnelles, elle entre au lycée à 10 ans, puis obtient ses diplômes universitaires à 18. Elle commence ensuite une carrière de professeure, mais c'est un autre avenir qui l'attire... Dans une Amérique où les droits des Noirs et des femmes restent encore à conquérir, elle trace consciencieusement sa route dans l'ingénierie aérospatiale à la NACA puis à la NASA. Et au fil des ans, malgré les réticences d'un milieu masculin marqué par la ségrégation et une forme de misogynie, elle prouve sa légitimité par l'exactitude de ses équations et l'ingéniosité de ses raisonnements. Et c'est à elle qu'en 1962, l'astronaute John Glenn demande de vérifier la justesse des calculs de sa trajectoire avant de partir en orbite autour de la Terre. Sept ans plus tard, on lui confie le calcul de la trajectoire d'Apollo 11. Objectif visé : la Lune. Dans l'ombre des hommes, Katherine fait, à sa manière, également décoller les droits des femmes et des Noirs.

     

    Avis : Un livre qui compléte l'histoire de Katherine Johnson, avec le film ou livre "Les figures de l'ombre". Car ce livre commence avant sa naissance, et s'arrete après la mission de Neil Amstrong et son premier pas sur la lune. A la fin, c'est surtout un bref résumé du reste de sa vie. On a même, à comparer des Figures de l'ombres peu d'information su cette étape de sa vie. Le livre se concentre plus sur son évolution, son éducation... On découvre l'histoire de sa famille, les difficultés qu'elle du rencontrait, mais aussi ses rêves en lien avec les mathématiques des l'enfance. Mais on voit aussi les difficultés qu'elle a dû affrontant entant qu'Afro-américaine et entant que femme. Et malgré les infustice, elle a su resté digne et forte. Je l'admire beaucoup, et elle est une source d'inspiration. L'autrice à su mettre en valeur avec beaucoup de vérité les soucis de l'époque (qui sont encore d'actualité), et comment Katherine à du grandir en même temps. La plume de l'écrivaine est fluide et directe. Elle ne s''encombre pas de trop de description. Je conseil à mettre se livre dans les mains de petit et grand.

    Maë

  • Birthday

    Lu en anglais!

    Autrice : Meredith Russo

    Genre : Contemporain/Romance

    Résumé :

    Two kids, Morgan and Eric, are bonded for life after being born on the same day at the same time. We meet them once a year on their shared birthday as they grow and change: as Eric figures out who he is and how he fits into the world, and as Morgan makes the difficult choice to live as her true self. Over the years, they will drift apart, come together, fight, make up, and break up—and ultimately, realize how inextricably they are a part of each other.

    _______________

    Avis :

    Ce livre est une bouffée d’air frais dans le YA. Il traite d’un sujet que peu d’auteurs et d’autrices ont osé traiter dans ce genre : il s’agit de la transidentité.

     

    Les points positifs :

    ⇒Je trouve que ce roman est une bonne introduction, et même plus, sur ce sujet peu connu. Certes, je ne pense pas que le nom en lui-même est inconnu, je dis juste que peu de personnes savent de quoi ça parle vraiment. Je ne dirai pas non plus que je suis devenue une experte en la matière désormais. En vérité, ce bouquin est une vraie incitation à la curiosité (bienveillante, je précise) et à l’apprentissage sur la transidentité mais également sur les effets d'un milieu néfaste sur une personne.

    ⇒Les personnages sont attachants, bourrés d’humanité que ce soit dans sa facette emplie de dédain et de mépris que dans son côté empathique et bienveillant.

    ►Morgan, particulièrement, est un personnage qui m’a vraiment touchée et émue. Elle a dû traverser de nombreuses épreuves et je n’avais qu’un seul souhait durant toute ma lecture : qu’elle soit enfin heureuse avec les personnes qu’elle chérit.

    ►Malgré tout, c’est d’Eric dont je me suis sentie le plus proche notamment à cause de sa situation de proche. Je trouve ça rafraîchissant d’avoir aussi le point de vue d’un proche qui malgré sa volonté d’aider, peut tout à fait se tromper dans ses choix et ses approches. L’évolution de son personnage m’a à la fois frustrée et rendue heureuse.

    ⇒La romance est vraiment mignonne, saine et je ne pouvais qu’espérer voir se développer et se concrétiser le rapprochement entre les deux personnages.

    ⇒Je pense que l’autrice a vraiment bien réussi à retranscrire un environnement réaliste autour de nos protagonistes. Elle a su me donner envie d’assassiner des personnages fictifs autant qu’elle m’a donné envie de rentrer dans le livre pour réveiller certains personnages aka Eric la plupart du temps.

    Les points négatifs :

    Le début est assez lent et ça peut prendre du temps pour se sentir complètement investi dans l’histoire. Pareil pour les personnages, certaines de leurs réactions peuvent être exaspérantes et donc on peut avoir du mal à s’attacher à des gens qui nous frustrent.

    ________________

    En conclusion, je recommande de lire ce YA même si vous n’êtes pas forcément intéressé(e)s par l’expérience que peut avoir une personne transgenre. La romance en elle-même ainsi que la construction progressive des personnages me semblent être des raisons suffisantes en elles-mêmes pour découvrir l’œuvre de Meredith Russo.

    Alex

  • Le roi serpent (The serpent king)

    Auteur : Jeff ZentnerCoup de coeur 2

    Genre : Contemporain

    Résumé :

    « Quitte à vivre, autant accomplir des choses douloureuses, courageuses et belles.»

    Dill ne nourrit aucun espoir quant à sa vie future : après la fin du lycée, il travaillera – c’est sûr – à temps plein dans le supermarché du coin pour subvenir aux besoins des siens. Lydia, sa meilleure amie, s’envolera pour New York et l’oubliera vite.

    Il s’interdit de s’imaginer un avenir meilleur, car le sort semble s’acharner sur sa famille, où deuils et scandales se succèdent. Dill cherche même à étouffer la petite étincelle d’espoir allumée par Lydia. Mais, petit à petit, la vie reprend ses droits et le jeune homme se laisse tenter par le rêve d’une vie plus belle, ailleurs.

    Son destin sinueux lui prouvera que les nouveaux départs sont possibles et qu’ils sont aussi synonymes de fin. Car, pour muer et enfin se trouver, il faut accepter bien des sacrifices…

    _____________________

    Avis :

    Ce livre a été un coup de cœur pour de nombreuses raisons : l’auteur a réussi à me happer dans les engrenages de son histoire, ses personnages sont topissimes, sa plume m’a pas mal plu et les sujets abordés sont intéressants.

     

    Les points positifs :

    « Le roi serpent » est un livre qui relate l’histoire de trois adolescents mais c’est bien plus que ça. C’est une histoire captivante, touchante et cruellement réaliste. L’intrigue peut sembler peu originale et assez simpliste selon la 4e de couverture mais je peux vous assurer qu’elle ne l’est pas. Certes, il n’y a pas beaucoup d’action mais l’auteur compense en nous livrant un récit rempli de personnages touchants, d’observations, de réflexions…

    Les personnages sont un gros point fort pour le livre selon moi. Ils sont profonds, pas si typiques que ça et puis, il faut dire qu’ils sont terriblement attachants avec leurs défauts et qualités. Ils sont humains et je l’ai ressenti à travers leurs actions et leurs pensées. Sur le coup, je pense que l’usage de trois points de vues est pertinente.

    Dans ce roman, de nombreux sujets sont traités comme notamment la religion, les violences conjugales, la maltraitance envers les enfants, le suicide, les classes sociales et la mort en général. Bon, avec cette énumération, on pourrait croire que le livre est vraiment très sombre mais en réalité, il y a toujours une touche d’espoir, d’amour, de rêves dans ce mélange. J’ai vraiment bien aimé ce mixte.

    Spoiler→La mort de l’un des personnages m’a beaucoup marquée notamment parce que je me suis beaucoup attaché à lui : oui, je parle de Travis. Ce moment m’a littéralement bouleversée. J’ai dû prendre quelques minutes pour procéder à ce que je venais de lire. Au début, je trouvais ça complètement absurde, trop brusque et trop aléatoire. Puis, je me suis rappelée qu’en fait, la vie était comme ça. Elle n’est malheureusement pas juste la plupart du temps. Elle est dure et cruelle. Ce retournement de situation a été, à mon avis, bien placée et montre la brutalité du monde.

     

    Les points négatifs :

    Le rythme est, en général, assez lent tout le long du livre. Du coup, si on ne rentre pas dans l’histoire rapidement, on peut vite s’ennuyer et trouver des longeurs. Cela n’a personnellement pas été mon cas mais je peux imaginer que ça l’a été pour d’autres.

    ________________________

    En conclusion, je vous recommande à 200% ce YA qui instruit l’air de rien.

    Alex

  • La couleur du mensonge

    Autrice : Erin Beaty

    Genre : Fantasy ?

    Avis : En premier lieu, j'ai eu du mal à savoir dans quel genre classer cette trilogie. Tout le monde le met dans la fantasy, or fantasy = magie. Mais, il n'y a pas de magie dans cette histoire. Elle n'appartient pas non plus à la science-fiction. Alors où ? Pour le moment, je suis le mouvement et le classe en fantasy, en attendant.

    Bien venant maintenant aux livres, qui sont une pépites à mon avis. On y trouve un univers très détaillé par sa géopgraphie, ses coutumes, son histoires, ses langues, et j'en passe, sans aucune lourdeur. Bien au contraire, tout ces détailles de l'unviers servent l'intrigue à merveille. C'est comme une toile d'araignée, au fils de la trilogie, des pages tout ce relis. C'est vraiment bien ficelé. Quand à l'intrigue, c'est complot, trahison, mensonge, espion... Que de chouette ingrédients ! Avec jolie romance bien marrante, pourtant je ne suis pas une fan d'histoire d'amour. Mais celle-ci, ne fait pas défaut, avec deux personnes hauts en couleur, qui on de fort caractère. Mais n'oublions pas les personnages secondaires qui apparaissent au fur et mesure de l'histoire. Il ne sont pas fade, et au milieu de tous ces noms on les oublie pas. 

    La carte au début du livre aide beaucoup pour comprendre l'intrigue au niveau géopolitique entre les pays. Le plus dure est d'en parler sans rien révéler.

    Coup de coeurBref, vous l'aurez peut-être compris, mais c'est coup de coeur. 

    Merci à Alex, de m'avoir fait décrouvrir cette trilogie.

    Maë

    Lire la suite

×