Science-Fiction

  Nous vous présenterons ici des auteurs ou des livres.  Si vous souhaitez voir un auteur ou livre, n'hésitez pas à le demander. Nous ferons des critiques sur les livres que nous avons lu avec sa présentation. Si vous souhaitez faire une lecture commune n'hésitez pas à demander.Et proposez vos livres du moment.

...Pour Lecture Commune choisissez qui vous voulez...

Maë- 1 091 livres dans sa bibliothèque papier et ebook

         Lit en ce moment : Classique, Bit-Lit, Historique et S.F.   

Alex- 

Lit en ce moment :

   Service de presse : l.echo.litteraire@gmail.com

 

  • La sélection

    La selectionAutrice : Kiera Cass

    Genre : Science-Fiction - Dystopie

    Résumé : Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne. Elles sont trente-cinq jeunes filles: la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras... Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...

    Avis : J'ai commencé à lire ce livre en étant sceptique, car j'ai été déçue par le livre "La Sirène" de la même autrice, et je dois dire que pour le moment, il est mieux. Ça se lit très vite et c'est simple. C'est un livre pour adolescent, avec presque pas ou pas du tout de description. Tout est centré sur la romance. On a presque encore un triangle amoureux où la fille se trouve au milieu à choisir. On pourrait croire que c'est la spécialité de l'écrivaine. Mais attention, la romance est bien construite, sans aucune incohérence pour le moment.

       On a un aperçu de ce qu'est devenu le monde. Cet univers qui rend la dystopie très douce comparé d'autres livres de ce sous-genre. J'espère qu'on en apprendra plus, avec davantage de construction.

    J'attends de lire la suite, pour avoir un meilleur avis sur l'univers.

    Maë

  • La planète des singes

    La planete des singesAuteur : Pierre Boulle 

    Genre : Classique Science-Fiction

    Résumé : Y’a-t-il des êtres humains ailleurs que dans notre galaxie ? C'est la question que se posent le professeur Antelle, Arthur Levain, son second, et le journaliste Ulysse Mérou, lorsque; de leur vaisseau spatial , ils observent le paysage d'une planète proche de Bételgeuse: on y aperçoit des villes, les routes curieusement semblables à celles de notre Terre. Après s'y être posés, les trois hommes découvrent que la planète est habitée par des singes. Ceux-ci s'emparent d'Ulysse Mérou et se livrent sur lui à des expé-riences. Il faudra que le journaliste fasse, devant les singes, la preuve de son humanité…

    Avis : Rien à voir avec les films récents ! Le livre est vraiment très court, en une journée, je l'avais fini. Certains passages sont longs et répétitifs. Le roman explique certaines choses un peu en retard, par exemple la barrière de la langue. Au départ, j'avais du mal, mais ce qui m'a fait continuer c'était que notre personnage principal retourne sur Terre. Spoilers → Quand ça arrive enfin, on se rend compte qu'il n'y a plus d'humains sur Terre et que là aussi, c'est devenu la planète des singes. À croire que notre héros ne pouvait vivre tranquillement loin de tout ça. Bref, la fin m’a déçue.

       Mais attention, ce n'est pas un livre que je n'ai pas aimé. Bien au contraire. Ce qui m’a conquise, c'est la psychologie et la morale du livre que j'ai perçues. On remet en question la façon de vivre de l'être humain. C'est comme une comparaison de la société des singes à la nôtre.

    Niveau science-fiction, on est servi avec le voyage spatial, l'évolution humaine et les scientifiques singes.

    Je le conseille à tout amoureux de la science-fiction.

    Maë

  • Phobos

     

    Phobos tome 1Auteur : Victor Dixen 

    Genre : Science-Fiction

    Résumer : Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

    Avis : J'ai eu le plaisir de le lire en Lecture Commune avec notre Alex. C'est le genre de livre, dont le début n'est pas addictif, mais plus on avance dans la lecture, plus on est accros. Niveau science-fiction, on est servi grâce au côté spatial de l'aventure. Par contre, il n'y avait pas de traduction pour les phrases en anglais, ce qui est frustrant pour ceux qui ne comprennent pas cette langue. Dans un premier temps, on apprend à connaitre les personnages féminins, c'est pratique, car chacune d'elle a son caractère bien défini. On découvre mieux les garçons à partir du milieu du livre, qui ont eux aussi leur propre personnalité. 

    Pour l'intrigue, on en n'a pas qu'UNE, mais PLUSIEURS ! Est-ce qu'on s'y perd ? Pas du tout, bien au contraire, c'est comme une toile d'araignée. Spoiler → Tout est lié, même si celle qui est plus mise en avant pendant un moment concerne les speed datings et le rapport Noé. On spécule beaucoup, mais l'auteur arrive à nous surprendre, au point qu'on veut lire la suite immédiatement pour avoir plus de réponses à nos questions.

    Pour mon plus grand bonheur, on n'a pas des personnages tout blanc ou noir. Chacun a un lourd secret, une part d'ombre avec des espoirs, des rêves, et un besoin de chercher une vie meilleure. C'est ce qui les rend attachants et on se retrouve à avoir des chouchous. Les miens ► Spoilers → Léonor dont je vois bien être avec Marcus, ensuite Mozart et Safia. Et sur Terre, Andrew, dont j'attends beaucoup dans le tome 2. Je dirais bien que c'est un coup de cœur, mais je veux attendre de finir la saga pour voir.

    Maë

    _______________________________________________________________________

    Me voilà, Alex,  pour vous donner à mon tour mon avis sur Phobos. Tout d'abord, ça a été un plaisir de le lire avec Maëva!

    Pour faire bref,  voici 3 raisons pour lesquelles je vous conseille de lire ce premier tome!

    1 - L'intrigue est vraiment sympa. Disons que ce n'est pas souvent qu'on suit l'aventure de personnages dans une télé-réalité sur Mars (dans le cas du 1er tome, c'est davantage sur Cupido mais bon)! Il y a des rebondissements, du rythme et puis c'est assez rapide à lire. En effet, la plume de l'auteur est fluide, simple et permet une lecture agréable.

    2 - Les personnages sont variés et la plupart sont attachants quoique des fois, je dois avouer, j'ai levé les yeux en l'air à cause de certaines décisions et certains comportements. Mais franchement, la décision faite à la fin compense toute la frustration que j'ai pu ressentir.

    3 - La "méchante" est vraiment méchante mais surtout intelligente. J'ai adoré la suivre l'air de rien malgré mes envies de meurtre envers elle également. C'est le genre de personnage qui te rend bipolaire et j'adore ça!

    Ps : Je vous conseille fortement d'avoir le tome 2 à portée de main après avoir fini le tome 1 parce que cette fin! 

    Alex

  • Skyward : Claim the stars

    Ce livre n’est disponible qu’en anglaisCoup de coeur 2

    Auteur : Brandon Sanderson

    Genre : Science-fiction

    Résumé: « Spensa's world has been under attack for decades. Now pilots are the heroes of what's left of the human race, and becoming one has always been Spensa's dream. Since she was a little girl, she has imagined soaring skyward and proving her bravery. But her fate is intertwined with her father's--a pilot himself who was killed years ago when he abruptly deserted his team, leaving Spensa's chances of attending flight school at slim to none.

    No one will let Spensa forget what her father did, yet fate works in mysterious ways. Flight school might be a long shot, but she is determined to fly. And an accidental discovery in a long-forgotten cavern might just provide her with a way to claim the stars. » (Delacorte Press)

    Avis : Ce livre est une de mes lectures préférées de cette année 2018. Je suis encore immergée dans l’univers rien qu’en pensant à Skyward. Un joli coup de cœur avec en plus, une couverture magnifique (que ce soit la version américaine ou anglaise).

    Tout d’abord, il faut préciser que la science-fiction n’est pas un genre que je lis souvent mais je tiens à y remédier. L’univers est incroyable et bien construit.  Je ne peux pas dire qu’il est très original mais on peut pardonner facilement cela. Le milieu où évoluent les personnages est un peu clos malheureusement - pour un livre avec des vaisseaux spatiaux - dû à la barrière de déchets qui entoure la planète mais les limites vont sans doute s’élargir dans le deuxième tome.

    L’intrigue exploite d’ailleurs très bien l’environnement. Elle paraît assez simple au premier abord – notre protagoniste veut devenir pilote, entre dans une école mais elle rencontre des obstacles – le scénario qui ressemble à tous les autres. En effet, j’avais deviné une partie des événements mais le retournement de situation Spoiler→à propos de la trahison du père de Spensa, je ne m’y étais pas attendue. J’ai été donc agréablement surprise par la tournure que prenait cette affaire. Finalement, plus on avance dans l’histoire, plus l’intrigue, très bien exécutée, se remplit de rebondissements et vers la fin, l’histoire se complexifie et promet une aventure encore plus incroyable. En plus de promettre de grandes choses, la fin s’arrête un peu en cliffhanger ce qui me tue puisque Starsight, le second tome ne sortira qu’en novembre 2019 à peu près. De quoi me frustrer un peu quand même !

    PS : Je n’ai jamais vu autant de fois le mot « scud » et autres mots de la même famille dans un livre. C’était limite un orchestre de « scud » et de « scudding ». Je précise que dans Skyward, ce mot est un gros mot mais dans la réalité, ça ne l’est pas.

    Les personnages dans ce livre sont vraiment attachants. Des personnages qui n’ont pas que des qualités et même plutôt des défauts. Et pourtant, grâce à ces défauts, on va les voir évoluer et grandir et c’est quelque chose que j’adore observer dans les romans. Je me suis attachée à eux, je m’intéressais à leur histoire et j’ai apprécié passer mon temps avec eux.  Les personnages sont bien travaillés et surtout la protagoniste. Spoiler→J’aurais apprécié néanmoins que l’auteur ne tue pas autant de personnages mais bon, leur mort était nécessaire… mais quand même !

    En parlant de protagoniste, Spensa alias Spin est notre protagoniste et elle est très bien écrite. Je me suis laissée prendre dans ses émotions, je voulais autant savoir qu’elle sur la trahison de son père, j’étais tout bonnement impliquée dans ce qu’elle vivait. J’ai eu de la peine pour elle en ce qui concerne le traitement qu’elle subit à cause des supposées actions de son père. Spensa a du caractère et heureusement, parce que sans ça, elle ne serait pas allée très loin. C’est un personnage qui, cependant, possèdes des côtés un peu moins glorieux comme son caractère belliqueux et ses préjugées. C’est une fille qui agit avant de réfléchir en gros. Mais elle évolue tout au long du livre et j’ai juste adoré la voir changer et apprendre de ses erreurs. J’admire même sa volonté sans limite.

    Quant à Jorgen alias Jerkface, au début, je ne l’aimais pas – comme Spensa d’ailleurs – à cause de son air hautain et autoritaire. De plus, il n’est pas non plus le plus sociable de tous. Mais j’ai tout de suite senti qu’il avait du potentiel et je n’avais qu’une envie : savoir comment Sanderson allait le développer. Eh bien, je n’ai pas été déçue puisque c’est l’un de mes personnages favoris. Il a un côté protecteur – en tant que flightleader surtout – mais aussi réfléchi qui compense le caractère fonceur de Spensa. Il y a de la profondeur dans son personnage; Spoiler→on apprend qu’il n’a pas forcément de liberté – que ce soit dans ses choix ou/et dans son avenir – ni la possibilité d’être heureux comme il le voudrait. Jorgen n’est pas doté d’un talent incroyable pour se faire aimer et respecter mais il essaye, il travaille dur pour faire correctement son rôle. Il a des responsabilités qui pèsent lourds sur lui et pourtant, il ne recule pas mais se dévoue à les porter. Il fait attention aux autres, c’est juste qu’il est maladroit et ne sait pas forcément comment le montrer. J’espère que dans le second tome, son personnage sera encore plus développé parce qu’il a du potentiel – je me répète, je sais.

    Enfin, il faut absolument que je parle de M-Bot alias le vaisseau que Spensa trouve dans une grotte et il parle. Et quand il parle, j’ai envie de le prendre dans mes bras – ce qui risque d’être difficile parce que de 1, c’est un vaisseau qui fait dix fois ma taille et de 2, c’est un personnage de fiction. Mais il est juste trop drôle et trop chou. Il est sûrement le seul personnage comique mais philosophique. Il joue un rôle dans les réflexions de Spensa mais M-Bot a cependant le droit à un développement : Spoiler→de machine à un peu moins machine. Comme il l’explique, il ne ressent pas d’émotions à proprement parlé, il ne fonctionne qu’avec des programmes lui permettant d’interagir avec les humains. Spoiler→Mais petit à petit, je sentais qu’il commençait à se faire une personnalité/ volonté propre qui n’a rien à voir avec des codes ou des formules. Et puis j’étais tellement triste quand il s’était désactivé, sûrement encore plus que Spensa. Du coup, quand il est revenu la sauver vers la fin, j’étais euphorique.

    Je ne parlerai pas en détail des autres membres du groupe mais ils sont tous vraiment adorables et permettent à Spensa de trouver ses marques et d’évoluer. Surtout Rig qui est LE personnage permettant à Spensa de se questionner sur les notions de « lâcheté » et de « bravoure ». Il est très mature et j’ai espoir que dans la suite des événements, Rig aura droit à son propre développement.

    Un dernier point avant la fin : La romance ! Et oui, il y en a. Même si cela ressemble davantage à un début de romance. Mais le cours de l’intrigue et l’évolution des personnages laissent présager une romance pour la suite entre Spoiler→Jorgen et Spensa ! Avec les moments mignons et romantiques auxquels ils ont eu le droit – Spoiler→je parle du câlin surtout, on ne peut que supposer que le couple se réalise. Et je suis déjà prête à fangirler !

    En conclusion, Skyward a été une belle lecture pour moi qui m’a permis de revoir les limites ambigües entre la lâcheté et l’héroïsme tout en lisant une histoire attrayante et remplie d’actions. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois. Je recommande à toutes les personnes qui peuvent lire en anglais ce livre et conseille surtout de ne pas avoir peur de sortir de sa zone de confort.

    Alex

  • Presque Minuit

    Presque minuitAuteur : Anthony Yno Combrexelle 

    Genre : Steampunk

    Résumer : Paris, 1889. Six orphelins en cavale, devenus gamins des rues par la force des événements, volent et détroussent les passants. Alors que l’Exposition universelle débute, ils font l’erreur de dérober le mauvais objet aux mauvaises personnes. Leurs mésaventures aux quatre coins de la ville les amèneront à découvrir les secrets d’un monde magique où s’affrontent créatures mythologiques, sorcières et terrifiants ennemis mécaniques. Plus que jamais, Moignon, Allumette, Bègue, Morve, Boiteux et Pleurs devront se battre pour sauver leur vie et celle des habitants de la capitale.

    Avis : J'ai lu le livre en deux jours et demi : il se lit trop vite à mon goût. Je n'ai aucunement pu m'attacher aux personnages, on les survole et l'on passe vite de l'un à l'autre. Point positif cependant, les personnages ne sont pas tout blanc et ils ont souffert pour leur jeune âge, ce qui leur donne un certain relief. Quant à leur nom, je trouve qu'ils leur correspondent bien et c'est original. Je m'attendais cependant à ce que l'un ds personnes ait plus d'importance, et j'ai été un peu déçu. Spoiler → Alice

       Je ne le conseille pas aux âmes sensibles, bien qu'il ne soit malgré tout pas éxagéremment violent : j'ai eu l'occasion de lire bien pire en ce qui concerne les description de combats et de blessures. Quant à l'intrigue, on ressent peu la présence du steampunk, ce qui est décevant pour tout fans du genre, dont moi. Le scénario est impeccable, on n'a qu'une envie : de connaitre la fin. Le style d'écriture est fluide et rapide, avec peu de description. 

    Ce qui m’a déçu le plus, c'est la fin, j'ai trouvé certains passages de l'action un peu longs, et la conclusion trop courte. Spoilers → J'aurais aimé savoir s'ils acceptent de vivre avec George, et ce que devient leur vie, ce qu'ils vont faire après tout ça. Mais non, on s'arrête avec la proposition que fait Georges de devenir leur tuteur légal et la mort de la sorcière.

    Maë

  • Transcendance

    TranscendanceAuteur : Michaël Riveci

    Genre : Science-Fiction

    Résumer : Quelques heures avant de s’envoler pour une nouvelle vie et laisser derrière elle un lourd passé, Léa Ringhetti assiste à une série de catastrophes naturelles sans précédent. Des éruptions solaires d’une intensité inégalée frappent la Terre de plein fouet, détruisant toute technologie et provoquant un cataclysme planétaire. Au milieu d’une civilisation à l’agonie, Léa, ainsi que d’autres survivants, développent rapidement de prodigieuses aptitudes aussi effrayantes qu’incontrôlables. Symbolisent-ils la prochaine ère de l’histoire humaine ou ne sont-ils que les jouets d’une mystérieuse secte prétendument capable d’anticiper cette soudaine apocalypse ?

    Nos Avis : Maë → Waouh ! J'adore la science-fiction, mais je suis plus habituée à regarder des films apocalyptiques, catastrophe naturelle, que des livres. C'est un mélange entre un roman catastrophes naturel et un Dan Brown. On ressent tout le long du récit l'ambiance fin du monde, apocalypse, ce qui pimente encore plus avec l'intrigue. Dur d'en parler sans spoiler. Pour faire simple l'intrigue est très bien ficelée, entre l'histoire personnelle de chaque personnage et la raison de l'apocalypse. Elle est captivante et pleine de rebondissements. Le seul hic, est qu'il faut resté très attentif pour tout comprendre. Pour certains passages, je les ai relus plusieurs fois, car il a beaucoup d'information, et l'on passe d'un passage à l'autre rapidement (d'une scène à une autre).

        Cela vient du style d'écriture de l'auteur, qui est fluide et rapide, avec peu de description. Personnellement,  je préfère les livres avec peu de description, car, pour moi, cela coupe la narration. 

        Pour nos personnages, j'ai eu un gros coup de cœur pour Léa, qui est la douceur incarnée, et malgré ça, reste une battante. Un personnage qu'on voit évoluer, ainsi que Sophia, qui quitte l'adolescence pour entrer brutalement dans le monde adulte. Ce sont des personnages vraiment intéressants, mais celui qui est au centre de tout, c'est Alex, qui est intelligent et qui possède une part d'ombre. D'autres personnages peuvent aussi nous surprendre: on ne s'attend vraiment pas à ce qu'ils font. Les personnages ne se ressemblent pas, c'est une palette de couleur.

    Je ne m'attendais pas du tout à cette fin, qui donne une lueur d'espoir à nos héros et héroïnes. J'attends la suite avec impatiente, je me pose énormément de questions sur l'univers, les personnages...

    Alex → Ce livre est vraiment bien comme transition entre deux gros livres ! Il se lit rapidement malgré ces 378 pages (ce qui est relativement pas mal quand même).

    Tout d’abord, je dois parler du concept de l’apocalypse. Dès le début de l’histoire, « la fin du monde » se manifeste. Après ça, c’est de l’action sans arrêt, le rythme nous empêche de nous ennuyer. Par contre, je dois préciser que pendant les 2/4 du roman, les descriptions apocalyptiques sont un peu près les mêmes et m’a donné une impression de répétitions. Mais l’ambiance est bien présente avec le suspens. L’intrigue est un peu « WTF » dans le sens où on ne s’attend pas à ce que l’histoire aille si loin (avec un genre semblable à Dan Brown comme l’a souligné Maë). J’avoue aussi ne pas avoir vu venir le plot twist de la fin : Spoiler→pourquoi Jules doit être de 1, le méchant et de 2, mourir. Je l’aimais bien comme personnage ! Par contre, va falloir m'expliquer en quoi les éruptions solaires peuvent provoquer ce genre de dégats paranormaux.

    Pour l’écriture, je suis mitigée. Dans l’ensemble, j’aime bien la plume de l’auteur et un certain nombre de ses phrases peuvent faire de très belles citations mais voilà, on peut se perdre facilement au niveau des points de vue qui change sans indication explicite. 

    Le point fort de ce livre est, à mon avis, les personnages qui sont complexes et qui se battent contre eux-mêmes. Ils sont vraiment bien travaillés en général et je me suis attachée à eux sans m’en rendre compte. Les protagonistes, Léa et Alex, vont former assez vite un groupe avec Jules, Mary, Archie et Sophia, des survivants tout comme eux. Ce groupe deviendra très unis et me donnera envie de continuer l’histoire avec eux tellement ils sont sympathiques.

    En premier, je vais parler de Léa qui est une femme certes douce et bienveillante mais surtout blessée par un passé horrible. Malgré son traumatisme, elle continue de se battre et de protéger les gens auxquels elle tient. On voit bien que c’est souvent très dur pour elle et pourtant, j’aime bien la représenter en tant que pilier du groupe. Elle est très courageuse et transmet sans problème sa volonté de vivre. Spoiler→Je trouve que son pouvoir est le plus génial de tous ! C’est incroyable de pouvoir maîtriser les réactions atomiques ! Et contrairement à ce que pense Léa, je pense que son pouvoir n’est pas là que pour détruire mais aussi pour guérir, comme le prouve le moment où elle sauve un homme.

    Alex est, quant à lui, le personnage le plus tourmenté du livre sans aucun doute. Chaque page, on le voit se battre contre sa propre part de ténèbres. Il est passé par des tas de moments terribles et inhumains et ça, dès son enfance. Je peux comprendre pourquoi il a eu envie de se suicider. Il se démarque vraiment des autres personnages de par son intelligence et sa perspicacité mais aussi de par son côté réaliste. Spoiler→Son pouvoir aussi est vraiment badasse mais il me semble qu’il le fait davantage souffrir comparé à celui de Léa. En même temps, habité par la mort n'est pas la meilleur façon de connaître la paix.

    Ces deux protagonistes sont donc faits l’un pour l’autre ! La romance est bien construite, bien qu’elle me semble un peu forcée au début (ils tombent amoureux très vite, surtout dans cette situation d'apocalypse), et me fait penser que c’est ça, le vrai amour.

    Les autres personnages sont vraiment très attachants. Je m’affectionne en particulier à Sophia qui possède ses moments immatures mais aussi de courage. Elle a un sens de l’humour sarcastique que j’apprécie beaucoup ! Je suis vraiment heureuse que l’on découvre aussi ses parents, Mary et Archie. En effet, souvent, les parents meurent, laissant leur enfant seul mais dans ce livre, ils sont bien présents et ne se résument pas qu’à des figures parentales mais ont aussi une importance, des moments de gloire. Enfin, le personnage de Jules m’a beaucoup plu. Spoiler→Je m’étais douté que quelque chose clochait avec lui mais je n’avais pas deviné à quel point ça allait l’être !

    En conclusion, j’ai hâte de découvrir la suite de cette aventure, surtout après cette fin en cliffhanger Spoiler→et ce loup qui promet des choses intéressantes ! J’espère que le 2ème tome arrivera bientôt !

  • L'ère des miracles

    Autrice : Richelle Mead 

    Genre : Science-Fiction

    Mon Avis : Ayant déjà lu la saga Succubus de l'autrice, je ne me faisais pas de souci pour le style d'écriture qui est mature, mais aussi bien travail. Ça faisait un moment que la saga L'ère des miracles se trouvait dans ma PAL, et comme j'avais envie de sensation forte, je me suis mis à le lire. Et il m'en a apporté. Je fus transporté dans un futur qui change de la Science-Fiction, car elle n'ait pas au centre de l'histoire, mais au second plan. L'histoire tourne au tour des dieux et déesses, même si l'univers de la saga est basé sur la technologie et la science. Mais ce fut principalement les deux protagonistes qui m’ont le plus attiré. Mae et Justin sont complètement opposés avec des caractères bien forts qui ne se laissent pas faire et refusent d'être comme tout le monde. C'est ce qui m'a plus dès le début de l'histoire. Il se repousse tout en s'attirant, comme des aimants.

    S’il faut choisir entre les deux, je dirais...

    Mae

    Non, ça n'a rien avoir avec son prénom. Je la comprends mieux que Justin, ce besoin de protéger les personnes à qui elle tient le plus, quitte à se sacrifier. Mais aussi son côté têtu, quand elle prend une décision, elle ne change pas.

    Je fus transportée pas ces deux tomes, que j'ai lus en une semaine. Je fus par contre déçu en apprenant que la suite n'est pas sortie, car les éditeurs refusent de la publier et que Richelle Mead va l'auto publier, mais ça va prendre du temps.

    Maë

    Lire la suite

  • Le secret de l'inventeur

    Autrice : Andrea Cremer

    Genre : Steampunk

    Mon Avis : J'ai vraiment accroché avec les deux premiers tomes, hélas ! Le troisième m'a vraiment déçu. La question est POURQUOI ? Pourquoi le troisième tome m'a déçu ? La raison est simple, il n'y avait pas de suspense. L'auteur a décidé de faire les révélations aux premières pages du temps, ce qui m'a empêché de renter dans le livre, j'ai eu ensuite beaucoup de mal à lire ce tome. (J'avoue, je l'ai lu en 1 journée. Mais faisant beaucoup de pause) On découvre aussi dans cet opus, que le coter steampunk est moins mis en avant, à comparer du coter uchronie. Où on voit la différence entre l'histoire réelle et celle du livre, ce tome est plus axé sur l'indépendance. Ce qui n’est ni négatif ni positif pour moi.

    Mais cette série a des bons côtés aussi, car on voit ce qui aurait pu arriver si l'indépendance des États-Unis avait échoué. On a des personnages vraiment attachants qui revisitent le genre héros. Notre héroïne, Charlotte, n'est pas de celle qui n'a peur de rien et fonce ni une fleur bleue, mais plutôt de celle qui aime la liberté et souhaite protéger les gens qu'elle aime. Elle ne fait pas confiance aveuglément, mais crois en ses idéaux. Bref une héroïne qui change.

    Maë

    Lire la suite

  • A.N.G.E

    Ange tome 1 antichristus Autrice : Anne Robillaed

     Genre : Science-Fiction

     Résumer : À l'insu des habitants de la terre , l'agence nationale de gestion de l'étrange veille sur l'humanité . Ses agents secrets protègent les hommes des ténébreuse machinations des serviteurs du mal .

     TOME 1 ANTICHRISTUS

       Lors d'une enquête de routine sur les enseignement trompeurs d'un prétendus gourou , les agentes Océane Chevalier et Cindy Bloom découvrent que de sombres événements prédits par certains textes bibliques sont sur le point de se produire . Leur collègues, yannick Jeffrey et Vincent McLeod , viennent leur prêter main-forte mais se heurtent à la mystérieuse puissance du faux prophète . Au même moment , les tueurs de l'alliance , un redoutable groupe maléfique préparent la venue de l'antéchriste et bientôt l' A.N.G.E. plonge dans l'incertitude . quelle est la véritable mission de ce mystérieux envoyé du vatican ? qui est cet homme vêtu de noir qui apparait lorsque les agents de l' A.N.G.E. sont en péril ? face à toutes ces menaces , l'agence saura-t-il préserver le monde de sa fin annoncée ?

     ENTREZ DANS LA LUTTE
    Coup de coeur 

     10 TOMES                                                               

     Mon Avis : Je n'ai pas lu « Les Chevaliers d'Émeraude », mais j'avais envie d'essayer l'autrice, quand ma mère a acheté le premier de la série, qui est en 10 tomes. J'étais au départ mitigé, car je ne suis pas une fan de roman qui contient beaucoup de personnages. J'ai trop peur de me perdre, et de ne plus savoir qui est qui. Heureusement, ce ne fut pas le cas, car chaque personnage à un caractère fort et tous différent. Et certains apparaissent au fur et à mesure des tomes. Le style d'écriture est bien travaillé, fluide. Quand à l'univers du livre, j'allais de surprise en surprise, j'étais parti sur des extraterrestres, et là on découvre plusieurs espèces de reptiles. Puis nouvelle surprise, la religion catholique est derrière toute la trame des livres. Il faut à mes yeux, garder l'esprit ouvert, pour lire cette série. Ce qui m'a vite en rendu à accro, c'est les personnages qui sont depuis le tome 1 et qu'on ne quitte pas, on voit qu'ils ne s'oublient pas malgré tout ce qui leur arrive. Et au comble du bonheur, quand vous mettez tous les tomes l'un à côté de l'autre côte, deux jolis visages apparaissent.

     

    Maë

  • Les âmes vagabonde

    Les ames vagabondes Autrice : Stephenie Meyer

     Genre : Science-Fiction

     Résumer : La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Mélanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-elle la sauver ?

                                                                                       

     Mon Avis : J'ai lu le livre, il y a longtemps, en 2008, dès ça sorti. Et ce fut un grand coup de cœur, je n'avais qu'une hâte, c'était de lire le tome 2. Mais hélas, il ne sortira jamais, car des proches de l'autrice ont publiés les premiers chapitres du tome 2, et Stephenie Meyer en colère a arretés d'écrire l'histoire, sans penser aux lecteurs, ce qui est dommage.

        Puis le film est sortis en 2013, est ça défiguré l'histoire, car il manquait beaucoup de passage et qui donnait de la consistance aux personnages, qui les rendait plus compréhensibles et surtout qui permettait de mieux comprendre l'univers du livre.

         Mais parlons du livre, que je trouve beaucoup plus mature que l'autre série de l'autrice, « Twilight », qui est en lien, je pense, avec les personnages qui sont beaucoup plus vieux. Et ce n'est pas un triangle amoureux, non, on se retrouve entre quatre personnages (Ian, Vagabonde, Mélanie et Jared), mais pour moi, les deux personnages les plus importants sont ceux de Mél/Mélanie et Gaby/Vagabonde, l'avantage du livre est que Mél est beaucoup plus présente, se qui nous offre des disputes entre les deux personnages fort intéressants, on voit les liens se forger. Et pour moi, c'est un livre de SF psychologie, car on doit en tan que lecteurs découvrir un monde pacifique qui fonctionne mieux qu'avant. C'est remettre en cause notre société à travers une intrigue palpitante, où l'humanité est menacée de disparaitre.

    Maë

  • La maison des reflets

    La maison des reflets   Autrice : Camille Brissot

       Genre : Science-Fiction

       Résumer : Depuis 2022, les Maisons de départ ressuscitent les morts grâce à des reflets en quatre dimensions qui reproduisent à la perfection le physique, le caractère, et le petit je-ne-sais-quoi qui appartient à chacun. Les visiteurs affluent dans les salons et le parc du manoir Edelweiss, la plus célèbre des Maisons de départ, pour passer du temps avec ceux qu’ils aimaient. Daniel a grandi entre ces murs, ses meilleurs amis sont des reflets. Jusqu’à ce qu’il rencontre Violette, une fille imprévisible et lumineuse… Bien vivante.

                                                                               

        Mon Avis : J'ai lu le livre en deux jours, il est très facile à lire. L'idée de maison départ est originale, et le résumer sembler promettre une histoire originale, qui sort de l'ordinaire. Hélas non, si on enlève tout ce qui est technologie et maison de départ, l'histoire est banal. On pourrait l'implanter dans n'importe quel univers, car on ne ressent pas beaucoup la présence de la science-fiction mise à part la technologie qui s'inspire des nouvelles découvertes. Je me suis beaucoup ennuyé en lisant le livre, car j'avais déjà compris pas mal de choses avant l'auteur nous le révèle dans le livre. Pour moi, un grand lecteur qui a l'habitude de trame bien complexe trouvera le livre assez prévisible. Je dirais que c'est un livre à lire, si vous n’avez plus rien à lire ou si vous souhaitez lire un livre calme, sans prise de tête ou forte émotion. Ce qui sauve le livre à mes yeux, c'est la plume de l'autrice qui écrit avec merveille. On imagine facilement le décor, et à quoi ressemble cette fameuse maison avec ses décors et ses reflets.

    Maë

  • The Book of Ivy

    Autrice : Amy Engel

    Genre : Dystopie

    Coup de coeurMon avis : J'ai lu les livres en une journée, il est tombé lors d'une période où je n’avais plus rien à lire et j'étais en Espagne. Pour moi, c'est un coup de coeur, car j'aime tout ce qui est Science-Fiction, particulièrement en sous-genre la dystopie. L'univers est intéressent, car il est bien construit, tout en laissant une possibilité de s'imaginer le monde. On comprend facilement, le mode de vie qu'on les habitants. Les personnages sont bien travaillés, surtout Ivy, qui n'est pas de c'est héroïne qui geigne, on la voit dans le doute, partager entre sa famille et ses sentiments.Mais quand sa décision est prise, elle assume entièrement les conséquences et les affrontes. On voit la relation qu'elle a avec Bishop prendre du temps, ce qui plus agréable, ils ne tombent pas automatiquement dans les bras l'un de l'autre comme dans beaucoup de livres. Non, ils apprennent à se connaître, à se faire confiance, ce qui est dur. Bishop est par contre décrit physiquement comme le beau gosse, mais son caractère est complètement opposé. Il rêve de la mer, de liberté, c'est un penseur, quelqu'un d'intelligent. Ce livre casse les codes, sans quand l'on craint grâce à un style d'écriture captivante et entrainante. Les descriptions ne sont ni trop longues, ni trop courtes, et idem pour les dialogues. On a pile ce qu’il faut pour une lecture passionnante.

                                                                                                                                          Maë

    Lire la suite

×