William Shakespeare

Shakespeare     Poète dramatique anglais, Shakespeare est sans doute l’un des auteurs les plus célèbres. Son œuvre théâtrale est probablement la plus belle et la plus riche de toute la culture occidentale.

1•Sa vie

     Un certain mystère plane autour de Shakespeare, car on n’a que peu d’éléments sur sa vie et sa carrière, et de plus ces repères comportent parfois des « trous » allant jusqu’à une dizaine d’années. Et, comble des combles, certains chercheurs vont jusqu’à mettre en doute que les pièces qui lui sont attribuées soient le fruit d’un seul auteur, et posent une question troublante : celui qu’on appelle Shakespeare est-il bien le maître d’œuvre de ses tragédies et comédies illustres ? Le débat est encore ouvert…

     William Shakespeare, quoi qu’il en soit, est né en Angleterre, dans la petite ville prospère de Stratford-upon-Avon, probablement le 23 avril 1564. À l’âge de 18 ans, après ses années de collège et d’études, le jeune Shakespeare épouse Anne Hathaway, qui a déjà 26 ans. Plusieurs enfants naîtront de cette union. Le parcours de Shakespeare à cette époque reste mystérieux : a-t-il fait rapidement partie d’une troupe de comédiens itinérants, jouant de ville en ville, de place de marché en tréteaux de foire ? Il aurait d’abord été acteur, puis metteur en scène, en même temps qu’il continuait à jouer, et régisseur, directeur de troupe, et enfin auteur. On le retrouve en tout cas à Londres, à partir des années 1590, au théâtre de la Rose, puis au théâtre du Globe. Et c’est le succès, puisque Shakespeare est sollicité pour jouer ses œuvres à la cour, soit devant la reine Élisabeth 1ère, soit devant son successeur, le roi Jacques 1er. Après une brillante carrière, Shakespeare préfère se retirer définitivement à Stratford-upon-Avon, sa ville natale, où il vit paisiblement le reste de son existence. Il meurt le 23 avril 1616, à l’âge donc 52 ans.

2•Son œuvre

     Shakespeare est le plus illustre représentant du théâtre élisabéthain : c’est ainsi qu’on nomme les œuvres produites pour le théâtre en Angleterre, au temps de la reine Élisabeth 1ère, qui a régné de 1558 à 1603. Le théâtre élisabéthain est baroque : il est libre de toute règle établie, et aime mélanger les genres, mêler le comique et le tragique, la farce et la poésie. L’œuvre de Shakespeare est d’une grande richesse et d’une extraordinaire diversité. Au début de sa carrière, il a composé plusieurs pièces historiques, sur les guerres civiles anglaises, et sur la victoire des Anglais sur les Français à la bataille d’Azincourt (Henri VI, Richard III, Richard II, Henri V…).

     Il est l’auteur de nombreuses tragédies, dont les thèmes sont souvent puisés dans l’histoire antique et chez les auteurs grecs et latins : Jules César, Antoine et Cléopâtre, Coriolan, Timon d’Athènes… À cette liste, il faut ajouter les chefs-d’œuvre inoubliables que sont Othello, Hamlet, Roméo et Juliette, Macbeth, le Roi Lear… Shakespeare a écrit aussi des comédies : La mégère apprivoisée, Peine d’amour perdues, le Songe d’une nuit d’été, le marchand de Venise, la Nuit des Rois, Beaucoup de bruit pour rien… L’une de ses dernières pièces est une comédie-féerie, la Tempête (1611), dans laquelle il laisse libre cours à son imagination débordante et à sa fantaisie créatrice. Enfin, Shakespeare nous a laissé de remarquables Sonnets, poèmes d’amour dédiés à un mystérieux gentilhomme, et où apparaît aussi une dark lady, la « Dame brune ».

Date de dernière mise à jour : 27/09/2018

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire