Créer un site internet

Romance

  • The Gilded Ones - Deathless #1

    Lu en anglais!

    Autrice : Namina Forna

    Genre : Fantasy

    Résumé :

    “Sixteen-year-old Deka lives in fear and anticipation of the blood ceremony that will determine whether she will become a member of her village. Already different from everyone else because of her unnatural intuition, Deka prays for red blood so she can finally feel like she belongs.

    But on the day of the ceremony, her blood runs gold, the color of impurity--and Deka knows she will face a consequence worse than death.
    Then a mysterious woman comes to her with a choice: stay in the village and submit to her fate, or leave to fight for the emperor in an army of girls just like her. They are called alaki--near-immortals with rare gifts. And they are the only ones who can stop the empire's greatest threat.

    Knowing the dangers that lie ahead yet yearning for acceptance, Deka decides to leave the only life she's ever known. But as she journeys to the capital to train for the biggest battle of her life, she will discover that the great walled city holds many surprises. Nothing and no one are quite what they seem to be--not even Deka herself.”

    _______________________

    Avis : Ce roman fut une belle découverte !

     

    Points positifs :

    J’ai trouvé que la mythologie présente dans ce livre était intéressante. Les multiples filles qu’on rencontre au cours de l’histoire croivent en des dieux/concepts différents et je trouve cette diversité des pensées vraiment belle. Ce mélange de cultures et de religions donne un côté réaliste mais prouve aussi que des liens peuvent très bien se former entre des personnes aux croyances divergentes.

    L’amitié est un thème important dans ce roman et je suis totalement conquise par cet aspect du livre. L’amitié entre les filles mais aussi entre les filles/garçons est juste un plaisir à lire. Bien sûr, il y a des désaccords, des moments de doute mais je pense que ça rend bien. Au final, je me suis attachée aux filles comme aux garçons et leurs relations me donnent le sourire.

    Outre l’amitié, The Gilded Ones est aussi un roman qui aborde des thématiques très dures comme la torture, le sexisme, la misogynie, la maltraitance, la violence dans quasiment toutes ces formes. Les passages de torture et de punitions administrées aux filles m’ont beaucoup touchée. J’avais vraiment du mal à lire de telles atrocités. Mais je ne peux m’empêcher de penser que c’est nécessaire de montrer que ce genre d’horreur existe vraiment. Ce livre est engagé et la plupart des messages transmis sont très beaux même si très difficiles pour certains (confiance en soi, solidarité, etc...).

    Le personnage de Deka a été agréable à suivre. Je trouve que c’est une jeune femme qui a énormément changé et mûri tout le long de l’intrigue. Je trouvais déjà qu’au début du roman, on avait une Deka qui avait du potentiel en terme d’évolution et je ne me suis pas trompée. Deka est quelqu’un qui m’a fait éprouvé de nombreuses émotions :  de l’inquiétude, de l’exaspération, de la sympathie, de l’excitation mais surtout de la compréhension. C’est une protagoniste qui n’a pas eu un passé facile et encore moins un présent plaisant mais elle reste forte avec ses moments de faiblesses. J’ai beaucoup aimé de voir comment ses pensées et croyances se transformaient au fur et à mesure de la lecture.

    La fin de The Gilded Ones est satisfaisante quoiqu’ouverte. La romance fait partie du livre mais ne prend pas une grande place, ce que j’ai apprécié.

     

    Points négatifs :

    Je pense que certains éléments de l’intrigue tombent un peu du ciel. Je trouve notamment que Spoiler→la mort de Katya ainsi que l’apparition d’Ixa sont un peu aléatoire. Il y a bien un semblant d’explication à la fin mais ça n’a pas réussi à me convaincre complètement.

    Le gros problème que je pourrais reprocher à ce roman est sa temporalité ainsi que les incohérences qui en découlent (cela reste bien sûr très subjectif). Par exemple, Deka va passer d’une jeune fille qui croyait dur comme fer en des croyances sexistes et qui était juste passive, attendant que les choses lui tombent dessus, en une femme qui hurle un discours féministe hyper confiante. Avec à peine 2 mois et demi de différence entre les deux événements. J’ai du mal à croire que seuls deux petits mois ont réussi à effacer 15 ans de conditionnement moral et d’éducation. De même, Deka développe Spoiler→un pouvoir qu’elle ne connaissait absolument pas en un seul essai. Franchement, je ne pense pas qu’on peut faire plus cheaté que ça. Et je ne parle même pas du fait qu’elle se sent prête à Spoilerpartir en guerre avec seulement « quelques mois de préparations ». Aussi intensive que l’entraînement puisse être.

    J’ai également senti que la romance entre Spoiler→Deka et Keita était beaucoup trop précipitée. C’est comme s’il m’avait manqué plusieurs passages dans leur relation. Or, j’aime quand il y a un minimum de fluidité dans le développement d’une relation amoureuse entre deux personnages.

    _________________________

    En conclusion, je conseille ce livre qui véhicule des messages importants et qui nous présente des personnages attachants. L’action est aussi bien présente et le livre se lit très bien. Je pense continuer à lire la suite qui s’annonce assez intéressante.

    Alex

  • Capturing the devil - Stalking Jack the Ripper #4

    Lu en anglais!

    Autrice : Kerri Maniscalco

    Genre : Réécriture historique/Romance

    Résumé :

    “Audrey Rose Wadsworth and Thomas Cresswell have landed in America, a bold, brash land unlike the genteel streets of London. But like London, the city of Chicago hides its dark secrets well. When the two attend the spectacular World's Fair, they find the once-in-a-lifetime event tainted with reports of missing people and unsolved murders.

    Determined to help, Audrey Rose and Thomas begin their investigations, only to find themselves facing a serial killer unlike any they've encountered before. Identifying him is one thing, but capturing him---and getting dangerously lost in the infamous Murder Hotel he constructed as a terrifying torture device---is another.

    Will Audrey Rose and Thomas see their last mystery to the end---together and in love---or will their fortunes finally run out when their most depraved adversary makes one final, devastating kill?”

    _____________________________

    Avis :

    Ah, que faire ? Je ressens déjà un vide après avoir terminé ma lecture. Cette saga de 4 tomes a été un réel plaisir à lire et ce dernier livre suit la lancée des précédents tomes.

     

    Points positifs :

    J’apprécie toujours autant le personnage de Thomas Cresswell qui reprend du poil de la bête comparé au tome précédent. Quant à Audrey-Rose, malgré sa puérilité dans Escaping from Houdini qui m’a fait perdre un peu d’estime pour elle, elle reste tout de même un personnage que j’aime suivre. On aperçoit notamment cet aspect glauque et un peu gore d’Audrey-Rose. Ce côté-là du personnage était quand même plus caché dans les tomes précédents et le fait de pouvoir le voir plus clairement dans ce tome-ci, ça m’a permis d’entrevoir une Audrey-Rose encore plus complexe.

    Quant à la romance entre les deux tourtereaux, je ne cesserai de fangirler tellement j’aime leur relation qui n’est pas uniquement romantique. On y retrouve de l’amitié, de la confiance, du sarcasme et bien sûr, du flirt. J’ai vraiment adoré suivre le développement de leur romance ainsi que la manière qu’ils ont de s’entraider et de s’encourager mutuellement.

    J’ai beaucoup aimé aussi l’introduction de certains nouveaux personnages. Nous avons par exemple Sir Isaac Newton, parfaite mascotte à mon avis. Et puis, on a surtout la grand-mère d’Audrey-Rose, que je surnomme affectueusement la meilleure mémé du monde. C’est un personnage que j’ai apprécié de par sa confiance, son charisme et sa bienveillance.

    Le fait de revoir des personnages des tomes précédents est un joli bonus. J’aime assez bien la rivalité entre Thomas et Mephisto par exemple. Ou encore, le fait de pouvoir savoir ce qui s’est passé après le départ de notre duo de l’école dans Hunting Prince Dracula.

    Capturing the devil est, sans conteste, un très beau objet-livre. J’adore la mise en page, la couverture, les petites illustrations présentes en début de chapitre ainsi que les photographies en noir et blanc qui nous plongent dans une bonne ambiance.

     

    Points négatifs :

    Le roman est séparé en deux parties. Je déplore malheureusement que la 1ère partie m’a semblée assez lente. Elle est très lourde en romance notamment. C’est beaucoup de angst aussi, même trop. L’enquête n’avançait que très lentement, voire pas du tout. Dans la 2nde partie, au contraire, on a davantage le côté enquête et policier que j’ai aimé suivre dans cette saga. Je pense que c’est assez mal équilibré. En général, il y a une part de romance bien plus grande dans ce tome-ci comparé aux autres. Et des fois, ça devenait juste lourd.

    Je trouve qu’il y a trop de répétitions, que ce soit de répliques ou alors de phrases tout simplement. Par exemple, en moins de 2 pages, il y a 2 fois l’expression « I all but roled my eyes ». Autre exemple, Thomas ne cesse de répéter à Audrey-Rose qu’elle aura toujours le choix avec lui. Je n’ai rien à redire au message en lui-même. C’est juste que le répéter tout le temps… Et bien, ça gâche un peu l’effet et ça devient énervant surtout. Oui, on a bien compris qu’Audrey-Rose aimait rouler des yeux. Oui, on a aussi bien compris que Thomas est un féministe qui n’est pas macho.

    Quant à l’intrigue, je suis peut-être un peu déçue d’avoir deviné qui était le « méchant » à peine 10 pages dans le livre. Oui, 10 pages. SpoilerDisons que le coup de la bousculade dans la foule, avec la description du bonhomme à l’appui ainsi que son prénom, c’était un peu gros. J’ai tout de même aimé suivre l’enquête et le raisonnement qui permettait de vérifier mon intuition.

    __________________________

    En conclusion, ce tome fut un plaisir à lire même si certains éléments m’ont déplu. Je le recommande de tout cœur, ne serait-ce que pour savoir le dénouement final de l’intrigue ainsi que pour savoir comment nos deux amants vont s’en sortir de leur galère.

    Alex

  • La chronique des Bridgerton tome 7 et 8

    La chronique des bridgerton tomes 7 8 1447373Autrice : Julia Quinn

    Genre : Romance

    Résumé : Décidément, la famille Bridgerton alimente encore les ragots mondains. La cadette, Hyacinthe, que son franc-parler a écarté des listes de filles à marier, se pique de la langue de Dante et se lance dans la traduction d'un journal intime italien, très osé, aidé par ce dangereux don juan de Gareth Saint-Clair ! Gageons que cette étonnante association aboutira à un chef d'oeuvre... Quant au dernier de la famille, Gregory, c'est un irrécupérable idéaliste qui croit toujours au grand amour. Il a jeté son dévolu sur la ravissante lady Hermione Watson. Mais cette dernière aime ailleurs... Qu'à cela ne tienne ! Gregory a tout son temps et le soutien inconditionnel de la spirituelle Lucinda Abernathy...

    Avis : Avec ces deux tomes tout les enfants Bridgerton sont passé avec leur happy-end ! Avec le tome 7, on suit Hyacinthe qui est une héroïne avec un bon tempérement. On ne s'ennuie pas avec elle, plusieurs fois j'ai ris. On a aussi dans ce livre Lady Danbury qui est un personnage secondaire qui me fascine. Le genre de personnage qui ne se gene pas pour dire ce qu'elle pense. Ce tome est plein d'humour et de piquant à comparer du tome 8. Celui sur Gregory est plus sérieux et sombre. On y trouve aussi beaucoup de tension et de doute chez le dernier l'avant-dernier Bridgerton. La relation est plus longue à s'installer, pour ensuite s'enchainer à une vitesse incroyable. Pourtant, ce livre est différent des précédents car l'autrice joue avec les personnages et avec leur lecteur, en mettant un prologue plein de suspense et qui donne un indice sur l'histoire. Ce fut dure, de dire au revoir au Bridgerton, car on a pas l'impression que c'est la fin. J'aurais aimé avoir un ou plusieurs chapitres qui rassemble la famille complète, pour conclure. 

     

    Maë

  • La chronique des Bridgerton tome 5 et 6

    la chronique des Bridgerton 5 et 6Autrice : Julia Quinn

    Genre : Romance

    Résumé : Depuis que sa meilleure amie, Pénélope Featherington, a convolé en justes noces, Éloïse, la rebelle de la fratrie Bridgerton, s'interroge : les commères n'auraient-elles pas raison de prétendre qu'elle ne trouvera pas de mari ? Oh, elle en a reçu des propositions au fil des ans ! Elle les a toutes refusées, sous prétexte que ses prétendants n'étaient pas... parfaits. Une exigence ridicule, bien sûr.Inquiète à l'idée qu'il ne soit déjà trop tard, Éloïse reçoit à point nommé une invitation de la part de sir Phillip Crane, un veuf avec qui elle entretient une relation épistolaire. La proposition est d'autant plus audacieuse qu'il envisagerait de se remarier... Sans en souffler mot à quiconque, elle décide de se rendre chez cet homme qu'elle n'a jamais rencontré. De son côté, sa soeur Francesca file le parfait amour avec son mari, le comte de Kilmartin, dans leur château en Écosse. Elle n'imagine pas qu'un événement inconcevable va bouleverser le cours de sa vie, pour le pire et pour le meilleur.

    Avis : Comme avec les tomes précédents, ce fut un coup de coeur. Mais j'ai eu une grande préférence pour Éloïse, c'est un personnage que je comprend à comparer de Francesca. J'ai eu beaucoup de mal avec cette dernière. On sait peut de chose sur son caractère à comparer de sa soeur, qui a une personnalité plutôt forte. J'aurais aimais que l'épilogue parle comme les tomes précédents, pour savoir si elle put avoir un enfant ou pas. Le tome 6 puissant par ses thèmes : le deuil, la maladie. Par contre, j'ai trouvé intéressant qu'elle intégre la réalité sur les maladies de cette époque, avec en bonus des explications à la fin.

    Venant maintenant à Éloïse, qui à une histoire complètement différent des autres, en intégrant dès le début le thème du sucide. Mais cette fois-ci, dans la romance, l'autrice intégre au milieu deux enfants. Ce qui met du piquant dans l'histoire, surtout avec le caractère de l'héroïne. 

    Petit point, ça me manque un peu les chroniques de Whistledown en début de chapitre, avec le côté potin.

    Maë

  • Cher père Noël, je voudrais un mec!

    Autrice : Caro M. Leene

    Genre : Romance

    Résumé :

    « C’est la dernière fois qu’Aly écoute les conseils foireux de sa meilleure amie ! Écrire sa liste au père Noël ? D’accord, c’était drôle comme idée, jusqu’à ce que sa poisse légendaire fasse encore des siennes et qu’Aly envoie par erreur ladite liste par mail à… son patron, Evan Sanders, qui est plutôt du genre père Fouettard. Non seulement il va savoir que son vœu le plus cher est de se trouver un mec – ou, à défaut, de découvrir de beaux sex-toys sous le sapin – mais, en plus, il va apprendre qu’elle fantasme sur lui (qu’est-ce qui lui a pris d’avouer qu’elle ne le repousserait pas s’il lui sautait dessus ?). Sa carrière professionnelle est foutue, c’est sûr. Tout compte fait, Aly ne souhaite plus qu’une seule chose pour Noël : un miracle. »

    ________________________

    Avis :

    Avec un titre pareil, vous vous doutez bien que j’avais pas mal d’attentes !

    Je pense ne prendre aucun risque si je vous décris ce roman comme étant la parfaite « romance de Noël ». Tout y est : un homme canon et gronchon mais qui possède un côté doux, une femme qui est créative mais manque de bol, elle a un job qui ne lui permet pas de s’épanouïr, un contexte romantique c’est-à-dire Noël et une partie de jambe en l’air dans le bureau du patron (entre autres).

    Sur le coup, niveau fantasme, vous êtes servi(e)s : ils s’envoient en l’air au moins 7 fois en tout et dans divers endroits : dans la salle de bain, dans le lit, sur la table de réunion et j’en passe. Et s’ils ne peuvent pas passer directement à l’action, les pensées d’Aly nous rappellent très bien que sa libido est bien active. Non que ce soit quelque chose de mal (c’est une romance duh) mais au bout de 100 pages pour un roman qui n’en fait que 300, j’aurais bien voulu avoir autre chose qu’Aly en train de baver sur son boss ou en train de se chauffer parce qu’Evan est une bombe sexuelle ! Et je tiens à souligner ce point puisque pendant 1/3 du livre (et encore je suis gentille), Aly le répète sans cesse. Je ne sais pas, peut-être que l’autrice avait peur qu’on oublie ce « détail ».

    Sinon, je ne vous parle pas d’à quel point l’intrigue était prévisible mais c’est comme les films en cette période, on sait déjà en avance tout ce qui va se passer rien qu’avec le résumé mais ça ne nous empêche pas de plonger les deux pieds dedans ! Donc, niveau drama, c’est menu complet !

    Personnellement, j’ai surtout apprécié ce roman parce qu’il a réussi à me faire passer par toute une panoplie d’émotions : hilarité (et il y en a eu, même si c’était pour diverses raisons), agacement (en même temps, quand tu te doutes fortement qu’un peu de communication aurait suffi pour t’éviter 30 pages de quiproquo répétitif), indifférence (faut pas m’en vouloir, je ne peux quand même pas éviter la case « blasée » quand je suis face à des stéréotypes), satisfaction (on pense à la fameuse réconciliation à la fin qui te permet de te dire que les personnages ont eu leur happy ending), etc…

    Justement, en parlant des personnages, je dois dire que j’apprécie particulièrement leurs dialogues et surtout ceux remplis de sarcasme et de provocation. Pour ma santé mentale, ne parlons pas trop des dialogues où un des personnages (si ce ne sont les deux) semble perdre momentanément soit l’ouïe soit le bon sens (petit clin d’œil à la spécialité d’Aly : le bouchage d’oreilles au moment où elle aurait dû les ouvrir bien grands).

    _____________________________

    En gros, comme déjà dit avant, une romance parfaite à lire si vous voulez de la légèreté, un moment de détente et des moments coquins !

    Alex

  • Meilleurs voeux et va au diable!

    Autrice : Emilie Parizot

    Genre : Romance

    Résumé :

    « Coline file le parfait amour avec... Chez Marcelle, la petite boutique de décoration florissante qu'elle a créée il y a quatre ans et qui, depuis, occupe tout son temps. Chez elle, chaque objet est choisi avec tendresse. Du coup, les hommes sont loin d'être sa priorité. De toute façon elle n'a connu que quelques histoires beaucoup trop courtes pour satisfaire son âme romantique.

    Pourtant, elle est presque séduite lorsqu'un client particulièrement à son goût lui fait les yeux doux... et très déçue en découvrant que ce vil charmeur n'est autre que le propriétaire du nouveau magasin de décoration qui vient d'ouvrir juste en face du sien. Et dire qu'elle se voyait déjà à son bras, alors qu'il étudiait simplement la concurrence ! Elle aurait –; à la limite –; pu lui pardonner de lui avoir donné de faux espoirs, mais elle ne risque pas d'oublier la menace qu'il fait peser sur sa petite entreprise adorée.

    Coline ne compte pas se laisser faire... que le meilleur gagne ! »

    _________________________________

    Avis : C’est une petite romance sympathique mais qui n’a malheureusement pas fait battre mon cœur en cette période de fin d’année.

    Points positifs :

    Les personnages secondaires ont été attachants chacun à leur manière : Carmela avec son caractère fonceur, Jana plus douce et optimiste, Javier toujours serviable et Salomé très protectrice. Bon, forcément, il y a Gabriel le macho que j’ai moins apprécié mais il n’a pas été créé pour l’être de toute façon.

    J’ai beaucoup aimé le trio Coline-Carmela-Jana. J’apprécie beaucoup leur amitié dans ce livre et je dois dire qu’elles semblent partager un véritable lien d’affection que j’envie. Cette amitié m’a donné une raison en plus de continuer ma lecture.

    De nombreux moments cocasses et amusants sont présents dans ce roman et c’est tant mieux : j’ai bien ri avec nos personnages et je dois dire que certaines répliques sont vraiment sympathiques.

    Points négatifs :

    Je n’ai malheureusement pas pu m’attacher outre-mesure à nos deux personnages principaux, Coline et Adam. La raison ? Et bien… Coline m’a paru vraiment puérile par moments, de même pour Adam. Il y a également une sorte de distance avec Adam notamment parce qu’il reste assez mystérieux jusqu’à la toute fin. Je me représente ces deux personnages comme des enfants de maternelle par moments tellement ils sont ridicules avec leur guerette et aussi par rapport à certaines réactions trop excessives ou extrêmes.

    L’intrigue était pour le moins intéressante au départ. Et puis ça s’essoufle petit à petit, au fur et à mesure que les pages défilent. Coline attaque, Adam contre-attaque et ainsi de suite. Cela devient vite répétitif et peu attrayant. Heureusement, on peut compter sur les histoires en parallèle avec Carmela et Jana pour donner le change mais même ça, ça ne suffit pas parce que ces histoires ne sont pas non plus très développées. Quant à la fin, on ne peut même pas dire qu’il y ait un retournement de situation. L’autrice fait mijoter pendant tout le livre le « secret » d’Adam pour au final nous donner quelque chose de fade. SpoilerC’est sûr que c’est mignon qu’Adam rende visite à la grand-mère mais est-ce que ça vaut la peine d’en faire toute une histoire ?

    Le triangle amoureux avec Spoiler→Gabriel, Coline et Adam ne m’a fait ni chaud ni froid. Je ne sais même pas si c’est une bonne chose ou non. Pour une fois, je suis contente que le personnage féminin clarifie la situation mais il a fallu que le zigoto (Spoiler→Adam) soit malgré tout jaloux. Je sais que c’est censé montrer qu’il tient à elle mais c’est quand même dérangeant de voir à quel point il devient jaloux facilement.

    ________________________

    Au final, une romance de Noël qui reste globalement agréable à lire en cette saison mais qui possède malgré tout des défauts qui, je pense, auraient pu être corrigés facilement.

    Alex

  • Le Marchand de sable - T1

    Autrice : Gaïa Alexia

    Genre : Fantasy/Romance

    Résumé :

    « Nola Nott a tellement dû croire à la légende du Marchand de Sable lorsqu'elle était enfant que, des années plus tard, il hante ses cauchemars. Précédé de papillons rouge sang et semant du sable derrière lui, Nola le sent, il n'attend qu'une chose : s'en prendre à elle.

    Pour l'éviter, elle se plonge dans ses cours jusque tard dans la nuit, notamment dans ceux de mythologie nordique, cette matière qui lui donne tant de fil à retordre.

    Tant qu'elle est éveillée, tout va bien pour Nola, mais que se passerait-il si rêve et réalité se confondaient et que l'homme de ses cauchemars apparaissait au détour d'une rue ?

    Aux heures les plus sombres, se joue une course poursuite digne de la cavalcade de la lune en pleine nuit. »

    ________________________

    Avis :

    Que dire… Ah si ! Je l’ai fini en moins d’une demi-journée !

    Points positifs :

    Le style d’écriture de l’autrice est très fluide, peu compliqué ce qui permet une lecture très rapide et agréable. Comme je l’ai déjà mentionné auparavant, j’ai terminé ce livre très vite ce qui signifie que l’histoire a été entraînante, bien rythmée, des révélations et des rebondissements par-ci par-là… Et puis le cliffhanger de ce tome, vous n’y êtes pas préparé(e)s. Personnellement, j’ai eu de la chance, des amies m’ont conseillé d’acheter le tome 2 en même temps : ça a été l’une de mes bonnes décisions de cette année !

    J’ai vraiment apprécié les éléments de la mythologie nordique dans ce livre. Je ne sais pas pourquoi mais j’étais partie dans l’idée que ce roman allait parler de mythologie grecque et j’ai été agréablement surprise de mon erreur. Cette touche de mythe, de fantasy est ce qui m’a vraiment attirée dans cette romance.

    La romance est sympathique, angsty à souhait et j’avais même un peu peur qu’elle se dirige vers une relation pas très… Saine disons. Mais au final, merci, ce n’est pas le cas et les moments romantiques sont mimi.

    Les personnages m’ont assez bien plu. Un peu clichés, on ne va pas se le cacher mais bon, ce sont des dieux et il n’y a pas plus cliché que les divinités.

    Points négatifs :

    Les révélations sont prévisibles. Je ne dis pas non plus qu’elles auraient dûes être incroyables. Je sais que ce n’est pas un roman policier mais c’est vrai qu’à chaque rebondissement, j’avais une pensée du style « Ah, c’était donc bien ça. Bah ouais, c’était sûr que ça allait se passer comme ça. »

    Il y a certaines réactions et certains développements que j’ai trouvé un peu incohérents ou trop précicipités. Tout se fait dans les extrêmes. C’était l’impression que j’avais quand par exemple, de la sympathie se transforme tout à coup en agacement et même dégoût. Je m’attendais à un minimum de transition entre ces deux ressentis par exemple. Pour ceux qui ont lu le livre, je parle de Spoiler→comment Nola voit son voisin Léo.

     _______________________

    En conclusion, je conseille cette romance entre deux grosses lectures par exemple. Ou juste pour se décontracter en compagnie de dieux nordiques canons et de déesses badass.

    Alex

  • La chronique des Bridgerton

    La chronique de bridgertonAutrice : Julia Quinn

    Genre : Romance

    Résumé : Très chers lecteurs, quelle saison ! Au rythme des bals et des réceptions, je vous ai narré le feuilleton haletant de la folle romance entre Mlle Daphné Bridgerton et Simon, le ténébreux duc de Hastings. Valses langoureuses, rebondissements cocasses et bagarres mémorables nous auront tenus en haleine jusqu'à l'épilogue d'un romantisme échevelé. Aurons-nous le temps de reprendre notre souffle ? Il est à craindre que non, car il se chuchote déjà dans Londres qu'Anthony, le frère de Daphné, serait décidé à convoler lui aussi. Hélas, l'élue a une soeur odieuse qui s'oppose catégoriquement à cette union en raison du passé libertin du vicomte. Cela nous promet bien des péripéties. Et comme il reste six Bridgerton à marier, votre dévouée chroniqueuse a de beaux jours devant elle. Ne perdez pas le fil, chers lecteurs, la saga ne fait que commencer ! Rubrique mondaine de lady Whistledown, Londres, 1814

    Avis : Je suis d'origine pas une lectrice de romance, mais ayant craquée pour la série de Netflix, je me suis lancé dans la lecture des livres de cette saga, qui fut un véritable coup de coeur. J'avais besoin d'une lecture légère avec de l'humour et de tendresse, avec de vrais happy endings. Et ce fut le cas, pour le tome 1 et 2. Mais, attention ! Je dois signaler pour ceux qui ont vu la série, qu'il y a des différences, car la série est beaucoup plus moderne sur certains points, et qu'évidement les livres et leur adaptation sont rarement identiques en tout point. Cependant, cela n'enlève rien au charme de l'histoire, qui garde sont côté piquant et mystérieux avec l'énigmatique Lady Whistledown. Bien au contraire, Netflix a modernisé l'histoire, mais a su garder l'essence même du livre, avec ce côté humain et plein de mordant.

    Ces deux tomes sont complétements différents, pourtant tous les deux contiennent un peu de fraîcheur et d'humour. Néanmoins, ils contiennent des messages forts et réels sur des émotions ou des choses qui peuvent nous marquer. Ce qui à mes yeux, fait une grande différence pour la lectrice que je suis, qui lit peu de romance. Et le style de plume de Julia Quinn est fluide ainsi qu'addictif avec un côté dynamique. Par contre, je précise que l'époque sert juste de toile de fond pour la narration, ce n'est aucunement historique.

    Une chose est sûre, c'est que j'attends le prochain livre qui contient les tomes 3 et 4, qui sont sur Benedict et Colin. Et j'attends avec impatience de découvrir l'histoire de certaines personnes de la fratrie Bridgerton. 

    Maë

  • Fable

    Lu en anglais!

    Autrice : Adrienne Young

    Genre : Fantasy

    Résumé :

    « As the daughter of the most powerful trader in the Narrows, the sea is the only home seventeen-year-old Fable has ever known. It’s been four years since the night she watched her mother drown during an unforgiving storm. The next day her father abandoned her on a legendary island filled with thieves and little food. To survive she must keep to herself, learn to trust no one and rely on the unique skills her mother taught her. The only thing that keeps her going is the goal of getting off the island, finding her father and demanding her rightful place beside him and his crew. To do so Fable enlists the help of a young trader named West to get her off the island and across the Narrows to her father.

    But her father’s rivalries and the dangers of his trading enterprise have only multiplied since she last saw him and Fable soon finds that West isn't who he seems. Together, they will have to survive more than the treacherous storms that haunt the Narrows if they're going to stay alive.”

    ________________________

    Avis :

    Fable est un YA sympathique à lire surtout si vous êtes dans le mood pour vivre une aventure pleine d’actions en pleine mer.

    Points positifs :

    Je trouve que l’autrice a vraiment bien réussi à décrire l’environnement. Je pouvais même m’imaginer l’odeur salée de l’air sur les navires. Mais rassurez-vous, il n’y a pas que des descriptions de bateaux et d’étendue d’eau ! Adrienne Young nous fait également découvrir de petites villes avec chacune leurs propres caractéristiques. Bon, après, ce n’est pas non plus l’originalité du siècle. Mais c’est bien fait sans pour autant couper le rythme du livre.

    En parlant du rythme, accrochez-vous bien dès le début parce que ça part vite ! Surtout si comme moi, vous n’êtes pas familiers/familières avec le vocabulaire des minéraux et des équipements nécessaires à la navigation. Disons que j’ai dû à maintes reprises relire des phrases pour bien en comprendre le sens. Enfin bon, à part ce problème de lexique, je suis bien heureuse que les péripéties ne prennent pas 100 ans pour s’effectuer. Le bon côté des choses : on ne s’ennuie pas !

    Je dois vous parler d’une scène vers la fin qui m’a émue d’autant plus que c’était personnel à l’autrice. Je m’explique, dès le début du livre, au niveau de la dédicace, on peut se douter que quelque chose s’est passé avec le père d’Adrienne Young. Et quand on lit les remerciements, on a la confirmation : Spoilerson père est décédé et ce livre est une lettre d’adieu pour faire son deuil. Et le moment dont je veux vous parler est celui où Spoiler→Fable fait ses adieux à son père. Cela va peut-être vous paraître niais mais pour moi, c’était juste touchant. Malgré les différents, les rancoeurs et la peine, il restait tellement d’amour entre ces deux personnages.De plus, je crois que je devais être aussi assez sensible lors de ma lecture de ce passage parce que j’avais les larmes aux bords des yeux.

     

    Points négatifs :

    Les personnages ne sont pas mauvais en soi. Mais j’ai eu du mal à m’attacher à eux. Je ne sais pas pourquoi, mais il y avait une sorte de distance entre nous pendant toute ma lecture. Je dois dire que j’ai même plus apprécié les personnages secondaires et que les protagonistes (Fable et West).

    La romance entre Fable et Spoiler West était prévisible mais ce n’est pas ça qui m’a gênée. Ce qui m’a perturbée, c’est que j’avais vraiment l’impression qu’elle s’est développée de manière trop brusque. Pendant plus de la moitié du roman, on a eu un slow-burn vraiment slow et BIM, tiens chère lectrice, voici un amour inconditionnel et passionné ! Vous voulez que je fasse quoi de ça sérieusement ? C’était évident qu’il y avait un truc entre eux mais il y avait tellement de angst qu’il n’y avait pas de place pour la romance en elle-même. Est-ce que je suis claire ? Sûrement pas…

    Les retournements de situation sont prévisibles dont celui de la fin. Mais ce n’est pas forcément une critique pour Fable en particulier. J’ai l’impression que pour les YA en général ces derniers temps, les plot-twists manquent de surprise et d’originalité. C’est peut-être dû à mon expérience et aux nombreuses lectures que j’ai déjà faites. Qui sait ?

    _______________________

    En conclusion, ça a été une bonne lecture, pas fulgurante mais agréable tout de même.

    Alex

  • Ces petits riens qui nous animent

    2432338 mediumAutrice : Claire Norton

    Genre : Contemporain

    Résumé :

    « Un matin, Aude vient de découvrir l'infidélité de son mari. Alexandre doit choisir entre son grand amour et sa famille. Nicolas voit son frère annuler leur rendez-vous. Tous les trois se retrouvent par hasard aux Buttes-Chaumont. Ils sont chacun tirés de leur méditation par une jeune fille qui menace de suicider. Ils l'en dissuadent en lui promettant de l'aider à retrouver sa mère disparue. »

    ____________________

     

    Avis : Ce roman a été une agréable lecture, assez lourde mais malgré tout touchante.

    Points positifs :

    Ce roman s’intéresse à plusieurs sujets importants et en parle d’une certaine manière : il y a une certaine délicatesse mais surtout, une question de perspective. On a plusieurs points de vues qui permet au lecteur/rice de comprendre des sujets qui sont souvent à plusieures dimensions.

    J’avoue avoir été surprise par certaines directions prisent par l’autrice notamment pour le père et son passé. Disons que c’est un terrain assez miné. Bien sûr les autres sujets aussi sont intéressants et touchants : suicide, tromperie, homosexualité, etc…

    Ce livre reste, malgré ses thèmes graves, léger d’une certaine façon. Il y a des moments de gaieté, d’amitié, de solidarité et juste d’amour dans toutes ses formes. Et puis, j’ai aimé les relations entre les différents personnages. Toutes uniques mais semblables dans le fond : il y a de l’acceptance et de l’entraide.

    Les personnages sont attachants. Ils ont chacun des caractéristiques qui restent malheureusement assez stéréotypées parfois. Entre tous les personnages, mon préféré a été Nicolas. Franchement, j’étais curieuse de savoir ses secrets et son passé et je n’ai pas été déçue. Entre toutes les histoires, je préfére la sienne, peut-être parce qu’elle me touche plus, peut-être parce que j’arrive plus facilement à ressentir de l’empathie dans son cas.  

     

    Points négatifs :

    Malgré le speech de départ qui me semblait original, l’intrigue se dirige la plupart du temps sur des sentiers connus et courants dans ce type de contemporain. La romance est assez typique, la manière de traiter certains points est banal et la fin ne surprend pas. J’ai deviné l’intrigue assez facilement même si certains retournements de situation m’ont surprise (Spoiler→il faut dire que ce n’est pas tous les jours que l’un des personnages est un criminel).

    Un point m’a gênée pendant la 2nde moitié du roman. Il s’agit plutôt d’une question hypothétique plus qu’autre chose mais je suis vraiment curieuse de savoir comment l’autrice aurait géré la situation. Sur le coup, elle a choisi la facilité et ça m’a dérangée parce que tant qu’à aborder le sujet, mieux vaut aller jusqu’au bout.

    SpoilerVoilà, le truc qui m’a fait tiquer est à propos du père et de la mère de Charlène. Ils ont littéralement écrasé quelqu’un, en l’occurrence une gamine tranquillement en train de vivre sa vie, et ne lui portent pas assistance. Bon, le père voulait aller aider mais avec une folle en train de frapper son ventre alors qu’elle est enceinte, c’est compliqué. Enfin bon, passons. Des années plus tard, on apprend que la gamine a survécu, qu’elle a miraculeusement évité grâce à son hospitalisation suite à la mésaventure avec les parents de Charlène de se faire tuer dans un autre accident. Et que de toute façon, à part un problème de culpabilité du survivant, elle vit très bien sa vie (bien sûr, se sentir coupable d’avoir survécu n’est pas une moindre souffrance). Maintenant, imaginons juste que la gamine n’ait pas survécu à son accident avec la voiture. Pire, qu’elle possède une séquelle pour le restant de sa vie. Imaginons que tout cette histoire avec le bus qui se fait renverser par un autre véhicule n’est jamais lieu. Vous voyez venir mon reproche ?

    Maman folle ou non, Jérôme reste un criminel et j’avais vraiment l’impression que Claire Norton essayait de minimiser ce fait. Et pour cela, elle n’hésite pas à utiliser des miracles scénaristiques.  Déjà, Jérôme ne s’est pas livré à la police (soyons honnête, qui l’aurait fait pour un accident qui date d’aussi longtemps ?), il se fait pardonner par la famille de la victime (et même pas la victime elle-même qui n’a aucune idée de ce qui se passe), il a sa petit romance avec Aude qui ressemble aux clichés des films de Noël : il a son happy ending en gros. Je ne dis pas que je le voulais en prison mais disons que j’aurais apprécié que l’autrice ne cherche pas par tous les moyens à rendre plus digérable le fait qu’il continue de vivre sa vie après avoir laisser une petite sur la route écrasée et franchement pas en bon état.

    _______________________________

    En conclusion, ce roman possède une histoire sympathique, qui éduque sur certains sujets et qui présente une panoplie de personnages attachants à leur manière. Certains rebondissements et révélations sont surprenants mais en général, l’intrigue reste assez typique. Je vous le recommande si vous voulez passer du bon temps.

    Alex

  • Birthday

    Lu en anglais!

    Autrice : Meredith Russo

    Genre : Contemporain/Romance

    Résumé :

    Two kids, Morgan and Eric, are bonded for life after being born on the same day at the same time. We meet them once a year on their shared birthday as they grow and change: as Eric figures out who he is and how he fits into the world, and as Morgan makes the difficult choice to live as her true self. Over the years, they will drift apart, come together, fight, make up, and break up—and ultimately, realize how inextricably they are a part of each other.

    _______________

    Avis :

    Ce livre est une bouffée d’air frais dans le YA. Il traite d’un sujet que peu d’auteurs et d’autrices ont osé traiter dans ce genre : il s’agit de la transidentité.

     

    Les points positifs :

    ⇒Je trouve que ce roman est une bonne introduction, et même plus, sur ce sujet peu connu. Certes, je ne pense pas que le nom en lui-même est inconnu, je dis juste que peu de personnes savent de quoi ça parle vraiment. Je ne dirai pas non plus que je suis devenue une experte en la matière désormais. En vérité, ce bouquin est une vraie incitation à la curiosité (bienveillante, je précise) et à l’apprentissage sur la transidentité mais également sur les effets d'un milieu néfaste sur une personne.

    ⇒Les personnages sont attachants, bourrés d’humanité que ce soit dans sa facette emplie de dédain et de mépris que dans son côté empathique et bienveillant.

    ►Morgan, particulièrement, est un personnage qui m’a vraiment touchée et émue. Elle a dû traverser de nombreuses épreuves et je n’avais qu’un seul souhait durant toute ma lecture : qu’elle soit enfin heureuse avec les personnes qu’elle chérit.

    ►Malgré tout, c’est d’Eric dont je me suis sentie le plus proche notamment à cause de sa situation de proche. Je trouve ça rafraîchissant d’avoir aussi le point de vue d’un proche qui malgré sa volonté d’aider, peut tout à fait se tromper dans ses choix et ses approches. L’évolution de son personnage m’a à la fois frustrée et rendue heureuse.

    ⇒La romance est vraiment mignonne, saine et je ne pouvais qu’espérer voir se développer et se concrétiser le rapprochement entre les deux personnages.

    ⇒Je pense que l’autrice a vraiment bien réussi à retranscrire un environnement réaliste autour de nos protagonistes. Elle a su me donner envie d’assassiner des personnages fictifs autant qu’elle m’a donné envie de rentrer dans le livre pour réveiller certains personnages aka Eric la plupart du temps.

    Les points négatifs :

    Le début est assez lent et ça peut prendre du temps pour se sentir complètement investi dans l’histoire. Pareil pour les personnages, certaines de leurs réactions peuvent être exaspérantes et donc on peut avoir du mal à s’attacher à des gens qui nous frustrent.

    ________________

    En conclusion, je recommande de lire ce YA même si vous n’êtes pas forcément intéressé(e)s par l’expérience que peut avoir une personne transgenre. La romance en elle-même ainsi que la construction progressive des personnages me semblent être des raisons suffisantes en elles-mêmes pour découvrir l’œuvre de Meredith Russo.

    Alex

  • Le cirque des rêves - The Night Circus

    Autrice : Erin Morgenstern

    Genre : Fantastique & Romance

    Résumé :

    « "Le cirque arrive sans crier gare. Aucune annonce ne précède sa venue, aucune affiche sur les révèrbères, aucune publicité dans les journaux. Il est simplement là, alors qu'hier il ne l'était pas."

    Sous les chapiteaux rayés de noir et de blanc, c'est une expérience unique, une fête pour les sens où chaque visiteur peut se perdre avec délice dans un dédale de nuages, flâner dans un luxuriant jardin de glace, s'émerveiller et se laisser enivrer...

    BIENVENUE AU CIRQUE DES RÊVES !

    Derrière la fumée et les miroirs, la compétition fait rage. Deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s'affrontent dans un combat magique pour lequel ils sont entraînés depuis l'enfance. Cependant ils s'aiment, et cette passion pourrait leur être fatale. »

    _______________________________

    Avis :

    Ce fut une lecture vraiment sympathique et très immersive. J’avais un peu peur de commencer ce roman notamment parce que je n’en entendais quasiment que du bien et forcément, mes attentes ne pouvaient que grimper. Mais au final, je ne regrette pas du tout les heures que j’ai consacré à ce livre ! Voici mes points positifs et négatifs dessus :

    Les points positifs :

    ⇒Un monde très immersive, onirique et bien construit. J’avais l’impression d’être vraiment dans un cirque incroyable, unique et magique. Le fait que l’univers soit aussi bien ficelé permet au lecteur de rentrer dans une ambiance vraiment caractéristique du Cirque des rêves, une atmosphère un peu planante. A la fin de ma lecture, j’avais vraiment l’impression d’être encore dans le cirque.

    ⇒Les personnages sont attachants. Tous ont un côté fantasque et j’avais qu’une envie, les suivre dans leur quotidien. L’intrigue était aussi cohérente et la fin était, à mon avis, satisfaisante et dans une certaine mesure, même parfaite pour ce roman.

    ⇒La plume de l’autrice est vraiment au top ! Je n’en sais rien pour la traduction puisque j’ai lu le livre en anglais mais en tout cas, l’autrice a un style fluide et poétique. J’ai d’ailleurs pas mal de belles citations désormais !

     

    Les points négatifs :

    ⇒Le rythme du livre est assez lent donc si on n’adhère pas à l’histoire et au monde, on peut trouver la lecture très vite lente avec pleins de longueurs.

    ⇒Il y a de l’insta-love, je vous préviens. Ou en tout cas, je le vois comme ça, malgré le fait que l’univers permet en quelque sorte de justifier cet insta-love. Spoiler→Une petite pensée d’ailleurs pour Isobel, la pauvre.

    ⇒Il faut faire attention à la chronologie sinon on est vite perdu. Un peu comme dans Vicious de VE Schwab, il y a des bonds dans le temps et si on ne fait pas attention, on se perd très vite et j’ai, j’avoue, dû revenir plusieurs fois à certains débuts de chapitre pour me souvenir des dates.

    ___________________

    En conclusion, je recommende ce livre notamment pour la plume d’Erin Morgenstern, l’ambiance onirique et tout l’univers autour du cirque !

    Alex

  • Ryvenn - la bataille de New York T3

    Autrice : Jupiter Phaeton

    Genre : Urban fantasy

    Résumé :

    « Catherine règne sur New York.

    La cité qui ne dort jamais est tombée entre ses mains. En fuite, Ryvenn et ses alliés doivent trouver un refuge pour regrouper leurs forces. La grand-mère de Ryvenn les accueille froidement, bien décidée à les voir repartir immédiatement. C’était sans compter sur l’arrivée d’Ulrich, un magicien dont le nom est toujours prononcé avec peur et appréhension. Qui est-il ? Pourquoi est-il si craint ? Atypique, il est pourtant leur meilleur atout pour sauver New York.

    S’il est encore possible de reprendre la cité… »

    ____________________________

    Avis :

    Ce tome 3 de la saga Ryvenn vaut autant que ces prédécesseurs ! Voici les points positifs et négatifs que je pourrais trouver à ce livre :

    Points positifs:

    ⇒L’humour est toujours présent ! C’est rafraîchissant et ça contraste bien avec l’ambiance pesante qu’on éprouve durant cette guerre.

    ⇒J’ai bien aimé qu’on voit un peu plus les personnages secondaires. Pas de panique, Ryvenn est toujours là et elle fait toujours de son mieux pour être utile mais c’est vrai que j’ai eu l’impression de la voir davantage en arrière-plan et je ne dis pas ça dans un mauvais sens.

    Spoiler→Cette fin en cliffhanger… Je ne sais même plus si je suis heureuse ou dévastée par les deux morts dans ce tome. D’un côté, je sens que ça va changer pas mal de choses pour la suite et d’un autre côté, j’ai vraiment cru naïvement que pour la première fois, la mère du personnage principal qui joue un rôle important dans l’histoire allait survivre. Petite pensée aussi pour la petite sœur, Eryna, tu étais un véritable bout de chou.

     

    Points négatifs :

    ⇒J’ai eu la sensation que la situation stagnait un peu malgré l’action à foison dans ce tome. Je n’ai pas senti de véritables évolutions dans cet affrontement.

    ⇒Je ne pensais pas dire ça un jour mais je trouve un peu brouillon ce 3ème tome dans le sens où ça part dans toutes les directions. D’un côté, ça exprime bien commente est la guerre et d’un autre côté, faut s’accrocher et le fait qu’on est tout de suite dans l’action… Et bien, ayant attendu quelques mois avant de lire ce tome, j’ai été assez secouée immédiatement et l’insertion dans l’histoire peut être laborieuse.

    _________________________

    En conclusion, cette lecture a été agréable et j’ai vraiment hâte de lire la suite !

    Alex

  • The Gilded Wolves

    Autrice : Roshani Chokshi

    Genre : Fantasy

    Résumé : “It's 1889. The city is on the cusp of industry and power, and the Exposition Universelle has breathed new life into the streets and dredged up ancient secrets. Here, no one keeps tabs on dark truths better than treasure-hunter and wealthy hotelier Séverin Montagnet-Alarie. When the elite, ever-powerful Order of Babel coerces him to help them on a mission, Séverin is offered a treasure that he never imagined: his true inheritance.

    To hunt down the ancient artifact the Order seeks, Séverin calls upon a band of unlikely experts: An engineer with a debt to pay. A historian banished from his home. A dancer with a sinister past. And a brother in arms if not blood.

    Together, they will join Séverin as he explores the dark, glittering heart of Paris. What they find might change the course of history--but only if they can stay alive.” (Wednesday Books)

    ________________________________

    Avis : Une lecture plaisante mais un peu décevante tout de même.

                Ce que je n’ai pas trop aimé :

    ⇒Certains personnages me laissaient de marbre comme Zofia. Le fait qu’elle ne comprend pas les blagues est mignon mais à part ça… Elle fait pitié. C’est juste mon impression général.

    ⇒Il y a quelques longueurs et l’intrigue est plat des fois.

    ⇒Les personnages en général sont attachants mais ils ne m’ont pas laissé de grandes impressions.

    SpoilerAprès la mort de Tristan, le rejet de Laila par Séverin m’a tellement énervée ! Séverin n’a jamais été plus bête de sa vie. Et le pire, c’est qu’il a tellement d’orgueil qu’il n’est pas foutu de s’excuser pour ses paroles blessantes.

     

                Ce que j’ai aimé :

    ⇒Le système de magie est complexe et plutôt facile à comprendre. C’est assez original avec un schéma composé de familles, d’organisations.

    ⇒L’ambiance est mystérieuse, sombre et le fait que l’histoire se passe à Paris rend l’ensemble vraiment bien. On reconnaît des lieux, des monuments et des références historiques.

    ⇒La plume de l’autrice me plaît et est facile à lire.

    ⇒Hypnos est mon personnage préféré. J’aime ce genre de personne qui a la classe mais qui reste en réalité humble. Il a de l’humour. Malgré le fait qu’il soit un personnage secondaire, il évolue aussi et c’est aussi le personnage que j’apprécie le plus avec Laila et Enrique.

    ⇒Laila est une femme indépendante qui a une grande sensibilité. Malheureusement, il a fallu qu’elle tombe sur Séverin. J’espère qu’il va bientôt changer parce que, comme je l’ai écrit avant, Laila est sensible et même si c’est maladroit, les remarques blessantes ou/et indifférentes ne sont pas recommandées.

    ⇒Enrique est quant à lui une personne qui a de l’humour, qui est intelligent, qui reconnaît l’importance de l’histoire et possède aussi une profondeur. Le fait qu’il soit bisexuel le perd et il cherche sa place. Il ne sait pas quoi faire avec ses sentiments et se sent confus dans ses relations. SpoilerJe pense qu’il finira avec Zofia dans le second tome mais je dois avouer que je le préfère avec Hypnos parce que je sens qu’il aura encore plus de mal à se retrouver s’il commence à aimer Zofia, aka la jeune fille qui prend tout au premier degré.

    ________________________________

    En conclusion, c’était un livre qui m’a plu mais qui n’a pas répondu à toutes mes attentes. Il a été rapproché de Six of Crows et dieu sait que j’adore cette duologie de Leigh Bardugo. A mon avis, mes espérances étaient juste trop hautes.

    Alex

  • Un si petit oiseau

    Autrice : Marie PavlenkoCoup de coeur 2

    Genres : Contemporain

    Résumé :

    « Après un accident de voiture qui l'a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d'avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu'on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser ? Grâce à l'amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre. »

    ____________________________________

    Avis :

    Un coup de cœur encore une fois pour le livre de Marie Pavlenko!

    C'était super pour 3 raisons principalement:

     

    1 - Le thème tout d'abord qui est donc l'amputation. On vit cette expérience du point de vue d'Abi, la protagoniste.

    C'est émouvant, on s'attache à elle.

    Mais ce qui, à mon avis, a vraiment ajouter un +, c'est qu'on a aussi le point de vue de sa famille parce que oui, l'entourage en souffre aussi.

     

    2 - Le développement des personnages est vraiment bien fait. C'est progressif et cohérent.

    Pour vous dire, j'étais vraiment frustrée par le comportement d'Abi au début mais après, je suis tombée sous son charme.

     

    3 - A part l'amputation, l'autrice aborde de nombreux autres sujets tels que la famille, le deuil, les accidents de traffic, etc... C'est très diverse.

     

    Ps : pour ceux qui se le demande, oui, il y a une romance. Elle était mignonne, saine et j'ai adoré.

    Les relations (familiales, amicales ou romantiques) entre les personnages sont très biens. J'ai rigolé parfois même.

    ____________________________________

    En conclusion, même si le début vous donne envie d'arrêter, ne le faites pas. Vraiment, continuez jusqu'au bout, ça vaut la peine!

    Alex

  • To best the boys

    Autrice : Mary Weber

    Genre : Fantasy/ Dystopie

    Résumé : “Every year for the past fifty-four years, the residents of Pinsbury Port receive a mysterious letter inviting all eligible-aged boys to compete for an esteemed scholarship to the all-male Stemwick University. Every year, the poorer residents look to see that their names are on the list. The wealthier look to see how likely their sons are to survive. And Rhen Tellur opens it to see if she can derive which substances the ink and parchment are created from, using her father’s microscope.

    In the province of Caldon, where women are trained in wifely duties and men are encouraged into collegiate education, sixteen-year-old Rhen Tellur wants nothing more than to become a scientist. As the poor of her seaside town fall prey to a deadly disease, she and her father work desperately to find a cure. But when her Mum succumbs to it as well? Rhen decides to take the future into her own hands—through the annual all-male scholarship competition.

    With her cousin, Seleni, by her side, the girls don disguises and enter Mr. Holm’s labyrinth, to best the boys and claim the scholarship prize. Except not everyone’s ready for a girl who doesn’t know her place. And not everyone survives the maze. » (Thomas Nelson)

    ___________________________

    Avis : Une lecture qui nous livre de nombreuses morales !

     

              ►Ce que je n’ai pas aimé :

    ⇒Les personnages, à part Rhen, m’ont l’air un peu « transparents ». Après avoir lu le commentaire d’un(e) fairylooter, je trouve aussi qu’ils sont typés en quelque sorte et qu’ils n’ont pas de vrai développement.

    ⇒Le livre est trop court à mon avis et cela explique pourquoi certains détails que je voulais ne sont pas présents. Par exemple, à part les caractères typés des personnages, le passage sur le Labyrinthe est court comparé à l’ensemble de l’intrigue alors qu’on parle quasiment que de ça dans le synopsis. Aussi, ce qui se passe après la compétition et la victoire de Rhen donne l’impression d’avoir été vite fait. J’aurai vraiment aimé avoir plus de détails et de développement durant ces passages du roman.

    ⇒Le rythme au début du roman est un peu long et c’est un peu dur de rentrer dans l’histoire à cause de ça. Mais une fois dépassé un certain point, c’est-à-dire au début de la compétition, tout coule tranquillement et l’action est présente.

     

              ►Ce que j’ai aimé :

    ⇒L’univers où évoluent nos personnages me semble vraiment sympa. Pas à y vivre mais plutôt à visiter. Et puis, le domaine de Holm a l’air super beau ! La touche de fantasy ne m’a pas déplue du tout.

    ⇒Le passage dans le Labyrinthe est vraiment prenant et saisissant. J’ai eu du mal à lâcher le bouquin durant ces moments de tension !

    ⇒La romance est très mignonne et innocente ! Et puis, il n’y a pas de vrais « obstacles » à surmonter. Ce n’est pas du genre « roméo et juliette » en gros. Et on sait assez rapidement qui va avec qui.

    ⇒Le livre aborde de nombreux sujets qu’il va traiter comme par exemple des problématiques sur les femmes, l’indépendance, les relations entre êtres humains (que ce soit entre partenaires amoureux ou entre famille ou encore entre pauvres/riches). Le système politique dans ce YA est, sur certains aspects, très semblable au nôtre.

    ⇒On a le droit à une héroïne qui est intelligente, qui a du caractère, déterminée et qui aime la science ! Elle évolue tout le long du roman et c’est hyper satisfaisant de la voir grandir et casser les règles sociales. En plus, quand elle ne sait pas quoi dire (souvent quand elle est avec Lute), elle a un sens de l’humour morbide que j’adore. Exemple, elle invite Lute à un rendez-vous en compagnie de cadavres XD !

    ____________________________________

    En conclusion, je pense que ce livre devrait être lu au moins un fois parce que de 1, c’est rapide à lire et de 2, on en ressort plus ouvert d’esprit.


    Alex

  • Ryvenn - La Dernière Empathe

    Autrice : Jupiter Phaeton

    Genre : Urban fantasy

    Résumé :

    « A New York, une ville démolie par les guerres des magiciens, Ryvenn, seize ans, apprend à maîtriser son pouvoir. C'est une empathe : elle est capable de ressentir les émotions des personnes autour d'elle. C'est bien moins impressionnant que télépathe ou télékinésiste, mais ça n'empêche pas le gouvernement de s'arracher son don. Quand elle n'est pas à l'école ou avec sa famille, Ryvenn utilise son pouvoir lors des interrogatoires des prisonniers pour une agence du gouvernement, qui la paie grassement en retour. Jusque-là, tout se déroulait parfaitement, elle n'avait pas commis une seule erreur qui aurait pu la trahir. C'était sans compter sur Leo, un prisonnier pas comme les autres. Ryvenn plonge par accident dans ses souvenirs à l'aide de son deuxième pouvoir, celui qu'elle essaye tant bien que mal de cacher aux yeux du monde entier, et elle met le pied dans un engrenage qu'elle ne peut plus freiner qui implique l'une des familles les plus puissantes des cartels magiques ! Obligée de maîtriser son don en un temps record et de fréquenter l'élite des magiciens, Ryvenn doit faire face à un complot d'une ampleur qui la dépasse. Saura-t-elle s'en sortir indemne ? » (Livraddict)

    ___________________________

    Avis :

    ►Ce que je n’ai pas trop aimé :

    ⇒Il ne faut pas s’attendre à ce que ce livre soit spectaculaire ou qu’il vous marque. Ce roman ressemble dans sa structure et dans son intrigue à beaucoup d’autres YA.

    ⇒Le système de magie ou politique ne sont pas spécialement complexes et originaux.

    ⇒L’intrigue n’avait rien de très surprenant à quelques retournements de situation près, qui encore une fois, sont assez prévisibles. Je ne dis pas que je suis médium -encore heureux- mais j’avais deviné dans les grandes lignes ce qui allait se passer.

     

    ►Ce que j’ai aimé :

    ⇒Le livre était facile et rapide à lire. Il y avait de l’action quasiment tout le temps et puis, c’était simple d’entrer dans l’histoire. L’écriture est d’ailleurs fluide ce qui, à mon avis, aide beaucoup sur l’impression générale.

    ⇒J’ai adoré l’humour sarcastique des personnages durant certains passages.

    ⇒Même si le système magique et politique restent simples comme je l’ai déjà mentionné, ça a au moins l’avantage d’être facile à comprendre. Et puis, les différents pouvoirs sont quand même très sympathiques à découvrir !

    "Spoilers"

    ⇒Je remercie Jupiter Phaeton de ne pas avoir tué la mère – pas encore en tout cas- parce que je suis en overdose de personnages principaux qui voient l’un de ses parents et voire les deux mourir sans qu’ils ne puissent rien faire. C’est triste et ch*ant à la longue. En plus, la mère est hyper badass et j’adore son côté « Mama-Terminator » ! Et franchement, c’est beaucoup plus motivant de voir Ryvenn devenir forte aux côtés de sa famille -RIP le père.

    ⇒La romance est mignonne sans être lourde. Elle est aussi progressive et ça suit le cliché « ennemies to lovers » ! Je suis juste un peu dégoûtée que le love interest ne soit pas plus développé que ça mais bon, j’attends de lire la suite avant d’établir un réel avis dessus.

    ___________________________

    Conclusion :

    Au final, La dernière empathe est une lecture agréable et les personnages sont attachants. Et la fin donne envie de savoir la suite, d’autant plus que les enjeux deviennent plus importants encore.

    Alex

  • Hunting Prince Dracula

    Ce livre n’est diponible qu’en anglaisCoup de coeur 2

    Autrice : Kerri Maniscalco

    Genre : Enquête/Historique/Romance

    Résumé : “In this New York Times bestselling sequel to Kerri Maniscalco's haunting #1 debut Stalking Jack the Ripper, bizarre murders are discovered in the castle of Prince Vlad the Impaler, otherwise known as Dracula. Could it be a copycat killer...or has the depraved prince been brought back to life?
    Following the grief and horror of her discovery of Jack the Ripper's true identity, Audrey Rose Wadsworth has no choice but to flee London and its memories. Together with the arrogant yet charming Thomas Cresswell, she journeys to the dark heart of Romania, home to one of Europe's best schools of forensic medicine...and to another notorious killer, Vlad the Impaler, whose thirst for blood became legend.
    But her life's dream is soon tainted by blood-soaked discoveries in the halls of the school's forbidding castle, and Audrey Rose is compelled to investigate the strangely familiar murders. What she finds brings all her terrifying fears to life once again.” (Little, Brown & Company)

    ___________________________________

    Avis : C’est un gros coup de cœur pour moi, encore plus que le 1er tome !

    Ce que je n’ai pas aimé :

    Le rythme du livre peut être lent par moments, surtout dans la première partie. Il faut le temps qu’on rentre dans l’univers, l’intrigue. J’ai un peu trouvé long les passages où les personnages ne faisaient que parler du folklore roumain.

    La raison des meurtres me semblent un peu bancale. Spoiler→Je trouve ça peu pausible qu’Anastasia ait pu être ambitieuse au point de devenir une meurtrière de sang froid. Il faut dire qu’elle avait l’air tout à fait saine mentalement. Mais je pense pouvoir tout de même trouver un côté positif à tout cela… Rendez-vous de l’autre côté !

     

    Ce que j’ai aimé : Attention, il y en a beaucoup !

    L’univers est fait à partir d’un mélange du XIXème siècle et des légendes de Roumanie avec tout simplement la fameuse légende de Dracula ! J’adore le fait que l’histoire tourne autour de mythes aussi célèbres et puis, Dracula n’est pas le seul impliqué ! Et la description du château à Braşov, c’est trop bien !

    J’ai aussi beaucoup apprécié le retour dans le monde de la médecine et plus précisement de la « médecine post-mortem ». Les autopsies m’ont toujours intriguées.

    L’ambiance est toujours aussi lugubre, sombre et énigmatique. Il y a des moments où j’ai eu un peu peur avec Audrey-Rose et Thomas, je dois bien l’avouer (^^’).

    L’intrigue est bien construite et le retournement de situation à la fin : je ne m’attendais vraiment pas à ça !!! L’identité du coupable m’a étonnée et le fait que l’intrigue ait été menée avec brio explique en partie ma surprise.

    Les personnages sont tellement attachants surtout notre duo scientifique !

    Audrey-Rose est incroyable danc ce tome. Que ce soit pour sa volonté d’être libre, indépendante ou pour son intelligence, je l’adore !

    Quant à Thomas, je l’aime encore plus qu’avant. Il flirte, il est beau mais surtout, il est tellement respectueux envers Audrey-Rose. Dans cette suite de Stalking Jack the Ripper, Thomas montre un côté de lui que les lecteurs/lectrices ne connaissaient pas avant. Il est plus maladroit, vulnérable. Il sait ses faiblesses et communique avec Audrey-Rose pour arranger les choses. Mais surtout, il apprend ! (Cela va de même pour notre courageuse héroïne)

    La romance entre ces deux-là est l’un des points forts de ce roman. C’est une relation saine où les deux partenaires sont égaux. Pour cela, ils ont travaillé sur eux-mêmes tout en étant ensemble dans les épreuves. Ils communiquent ! Et puis malgré leurs différents, ils savent qu’ils s’aiment et ça leur donne du courage et de la détermination !

    J’adore voir le développement de leur couple, c’est tellement bien fait. C’est progressif et vrai.

    Spoiler→Le personnage d’Anastasia est un personnage pour lequel j’ai du mal à me faire un avis. Tout d’abord, je l’aime beaucoup notamment parce que c’est une femme forte, ambitieuse et qui veut être autant libre qu’Audrey-Rose. Mais je dois avouer que la fin a quelque peu changé mon opinion sur elle. Bon, c’est la meurtrière, c’est sûr que je ne vais pas éprouver de la sympathie pour elle à cause de ça. Mais à part cela, sur le moment où j’ai lu le passage, j’ai surtout trouvé cela incohérent avec la personnalité qu’Anastasia nous avait habitué tout au long de notre aventure. Mais après mure réflexion, je trouve ça très bien. Cela montre qu’elle était à la fois une manipulatrice mais aussi, ça m’a rappelé que je lisais à partir du point de vue d’Audrey-Rose. Pour elle, Anastasia était une amie qui avait tout l’air d’une simple victime enfermé et restrainte par son oncle. Pas une sanglante héritière d’Elizabeth Bathory, la « comtesse Dracula » avec des problèmes mentaux.

    _______________________________

    En conclusion, go allez lire ce deuxième tome si vous avez déjà lu le premier. Je le recommande en anglais, même pour ceux qui ont quelques difficultés dans cette langue parce que de 1, vous pourrez vous améliorer et de 2, lire la version originale avec la plume de l’autrice, c’est toujours un plus ! (Et puis surtout, ce n’est toujours pas édité en français)

    Quant à moi, je cours acheter le 3ème tome !

    Pour ceux que cela intéresse, la saga sera terminée avec le 4ème tome qui sortira en septembre !

    Alex

  • Les vrais amis ne s'embrassent pas sous la neige

    Autrice : Juliette Bonte

    Genre : Romance

    Résumé : « Ils n’étaient pas censés s’aimer…

    Dès leur première rencontre, une complicité naturelle les relie.

    Dès leur premier fou rire, leur amitié devient une évidence.

    Mais, lorsque le désir s’immisce entre eux, tout se complique…

    Depuis qu’elle a menacé Luke avec une fourchette lors de leur première rencontre – épique –, Allison le considère très naturellement comme son meilleur ami. Il aime se moquer de son obsession pour les cookies maison et de sa façon de manger les hot-dogs ; elle adore l’écouter parler d’architecture et le remettre à sa place. Mais plus ils passent du temps ensemble, et plus Allison prend conscience que Luke est bien plus qu’un ami… À ses côtés, elle découvre de nouveaux sentiments, plus intenses, plus troublants. Des sentiments qu’elle ne devrait pas éprouver. Car Luke est le seul homme qu’elle n’a pas le droit d’aimer. » (Harlequin)

    ________________________________________________

    Avis : Ce petit roman a été vraiment sympa à lire. Une petit romance pour laquelle je suis contente d’avoir laissé une chance bien que certains détails m’ont un peu gênée. Je le conseille à tous ceux qui veulent passer un bon temps sans prise de tête.

    Ce que je n’ai pas aimé :

    -Le caractère et les décisions de la protagoniste Allison au début de l’intrigue m’insupportaient. Je ne pouvais pas apprécié ma lecture au début à cause de cela. J’avais vraiment peur de retrouver une héroïne niaise et sans cervelle. Je ne dis pas qu’Allison est d’une intelligence extrême mais elle n’est pas non plus l’écervelée qu’on voit assez souvent dans les séries ou les romans à l’eau de rose.

    -La personnalité des personnages me semble assez typée. On pourrait retrouver ces mêmes personnalités dans des personnages différents dans d’autres romances.

    -Spoiler→Le retournement de situation avec Carl qui devient hyper violent. Je ne trouve pas ça très réaliste. Après, je ne suis pas psychologue et la mentalité des gens n’est pas mon domaine. Cependant, je trouve ça trop forcé. Comme s’il fallait que l’autrice donne une bonne raison pour laquelle Allison devrait définitivement détester Carl. Je ne pense pas que ce revirement soit potable si on prend en compte la psyché de Carl qui est décrite tout le long du livre.

    -Spoiler→Cela ne dérange personne qu’Allison a quasiment trompé son copain. Certes, Carl n’est pas là souvent mais est-ce que c’est une raison de le tromper ? Allison finit par casser avec lui mais cela a duré assez longtemps. En soit, Carl est un c*nnard de l’avoir frappée mais on ne peut pas dire que la fille est immaculée de pureté. C’est sûrement très dure de rompre des liens et surtout dans ses circonstances, mais je pense ça assez étrange qu’on ne fasse pas de remarque sur le comportement d’Allison.

    Ce que j’ai aimé :

    -La romance est bien menée. Elle est fluide et on comprend comment elle apparaît. Il faut dire que même les personnages secondaires ont quand même le droit à un peu de développement.

    -Bien que je pense que leurs caractères sont assez peu originals, les personnages ont tout de même un développement que je trouve cohérent. On apprend les connaître et à s’attacher à eux au fil des pages.

    -Le livre se lit vite puisque c’est plutôt court en terme de nombre de pages. On peut lire ce roman pour se détendre sans prise de tête. On rentre facilement dans l’intrigue et l’ambiance est zen.

    -Je dois dire que les paillettes sur la couverture sont en grande partie la raison pour laquelle j’ai décidé de tenter cette lecture (désolée pour la superficialité mais je n’y peux rien. J’ai du mal à résister à une couverture qui tape à l’œil \_(-_-‘)__/ )

    -J’ai vraiment bien aimé la fin qui donc finit en happy ending. Et puis, il y a de belles citations que l’on peut tirer de ce livre. De ce fait, la plume de l’autrice est fluide, plaisante à lire et semble avoir un certain charme même.

    -Il y a de l’humour et ce n’est pas excessif au point d’en être lourd !

    ______________________________________

    Je finis mon avis en précisant que c’est PERSONNEL et que donc, chacun son avis. Dans l’ensemble, à part les points que j’ai mentionné ci-dessus, j’ai trouvé le livre sympathique et je me suis prise à apprécier les personnages pour leur humour et leur personnalité. La romance est mignonne avec ses hauts et ses bas (je vous rassure, il y a plus de hauts que de bas !). N’hésitez pas trop à vous tourner vers ce petit roman qui mérite qu’on le lise !

    Alex

  • A curse so dark and lonely

    Ce livre n’est disponible qu’en anglaisCoup de coeur 2

    Autrice : Brigid Kemmerer

    Thème : Fantasy / Réécriture

    Résumé : « Fall in love, break the curse.

    It once seemed so easy to Prince Rhen, the heir to Emberfall. Cursed by a powerful enchantress to repeat the autumn of his eighteenth year over and over, he knew he could be saved if a girl fell for him. But that was before he learned that at the end of each autumn, he would turn into a vicious beast hell-bent on destruction. That was before he destroyed his castle, his family, and every last shred of hope.

    Nothing has ever been easy for Harper Lacy. With her father long gone, her mother dying, and her brother barely holding their family together while constantly underestimating her because of her cerebral palsy, she learned to be tough enough to survive. But when she tries to save someone else on the streets of Washington, DC, she's instead somehow sucked into Rhen's cursed world.

    Break the curse, save the kingdom.

    A prince? A monster? A curse? Harper doesn't know where she is or what to believe. But as she spends time with Rhen in this enchanted land, she begins to understand what's at stake. And as Rhen realizes Harper is not just another girl to charm, his hope comes flooding back. But powerful forces are standing against Emberfall . . . and it will take more than a broken curse to save Harper, Rhen, and his people from utter ruin. »

    ____________________________________________________

    Avis : Ce livre est devenu l’un de mes livres préférés en réécriture ! Je vous le recommande pour ceux qui savent lire en anglais !

    Ce que je n’ai pas aimé : Peu de choses pour être honnête.

    Même les moments que je pourrais qualifier de niais dans les romances, je ne les ai pas trouvés particulièrement désagréables dans ce roman. Peut-être parce qu’il y a toujours un fond profond en signification derrière ces moments.

    L’intrigue est assez prévisible dans les grandes lignes. On se doute de la tournure que va prendre le livre tout le long de l’histoire. On peut aussi deviner ou se douter un peu en avance des retournements de situation Spoiler→(exemple : lorsque la fille, donc Harper, doit retourner chez elle pour sa famille). Mais en même temps, A curse so dark and lonely est une réécriture donc il faut comprendre que l’histoire doit ressembler un minimum au conte original.

     

    Ce que j’ai aimé :

    Enfin, il y aura beaucoup plus à dire ici. En effet, il faut quand même qu’il y ait une raison pour laquelle je considère maintenant ce roman comme étant l’un de mes préférés.

    L’univers est digne du conte, très magique et simple pour se repérer.

    L’intrigue, malgré sa prévisibilité, possède tout de même des retournements de situation que je n’ai pas vu venir. Elle est aussi bien construire. Le rythme est assez lent au début mais commence à accélérer vers la deuxième moitié du livre. Cependant, il ne faut pas trop s’inquièter pour la 1ère moitié parce que l’autrice a le don de mettre beaucoup d’informations en quelques pages mais de façon claire. Du coup, je ne me suis pas du tout ennuyée puisque l’histoire continuait d’avancer mais de façon plus consistante. Je n’ai pas non plus eu de difficultés à rentrer dans le roman car en 2 chapitres seulement, j’ai compris la situation. Je voudrais parler de la fin maintenant mais je vais attendre plus tard pour bien montrer mon ressenti.

    Les personnages sont attachants Spoiler→(sauf Lilith, faut pas se foutre du monde non plus). Ils ont chacun leur caractère, leurs convictions et leurs états d’esprit. Ils ont le droit à un développement tout le long du roman de façon progressive. Et j’adore ce genre de progression. Franchement, j’ai du mal avec les personnages qui deviennent tout à coup courageux, charismatiques ou puissants.

    Aussi, la compatibilité entre les personnages est très bien faite. Elle n’est pas forcée du tout. De même pour les relations entre les 3 protagonistes Rhen, Harper et Grey. Leur confiance mutuelle, le respect qu’ils ont pour chacun et leur affection sont tellement plaisants à lire.

    Je tiens à dire que j’ai été agréablement surprise de voir que l’un de nos protagonistes est atteint de paralysie cérébrale (c’est Harper au cas où vous ne le saviez plus). Je pense que la représentation de cette maladie est correctement faite dans ce roman et c’est un bon point.

    Quant à la romance, pendant longtemps, j’ai cru à un triangle amoureux. Ce qui m’a un peu gênée sachant que ce type de romance ne me plaît pas du tout. Mais au fil des chapitres, j’ai davantage vu de l’amitié pour un binôme que de la romance et vice versa pour l’autre binôme.

    La romance Spoiler→entre Rhen et Harper : le truc que j’adore ! Contrairement à beaucoup d’autres livres, cet amour s’est construit progressivement et avec beaucoup de méfiance, notamment dû aux circonstances. Et puis surtout, la romance est apparu après la confiance, le respect et la compréhension. En plus, les deux personnages sont badass à leur manière Spoiler→: Rhen avec la stratégie et Harper avec sa personnalité de combattante.

    Spoiler→Grey est quant à lui un personnage qui incarne la fidélité et le concept de meilleur ami. Je le veux à mes côtés, sans rire. Il garde toujours une part de mystère en lui (à la fin, on comprend son grand secret que lui-même ne savait pas) et c’est très intéressant d’essayer de savoir ce qui se passe dans sa tête. Sa relation avec Harper est adorable, on dirait son mentor et son ami en même temps bien que j’ai suspecté une once de romance également. La relation entre Rhen et Grey est vraiment touchante. On ressent qu’ils tiennent l’un à l’autre et l’amitié qui les relie est admirable. Après avoir lu l’épilogue, je pense pouvoir dire que leur relation est tout à fait fraternel. Lol.

    Le fait que la famille de Harper lui manque terriblement et qu’elle ne l’oublie pas me serre le coeur. Je comprends à quel point cela doit être dure d'être loin de ceux qu'on aime s'en rien pouvoir y faire.

    Pour finir en beauté, je me dois de parler de cette fin qui me fruste tellement. En effet, c’est une fin en cliffhanger. Ce qui signifie que je vais devoir attendre janvier 2020 pour savoir la suite. Ce qui signifie que je vais passer un an à ruminer les mêmes questions jusqu’à avoir les réponses dans le deuxième tome. Ce qui est horrible ! Mais bon, si vous n’avez pas peur de ce genre de fin, tant mieux pour vous. Moi, je vais aller me consoler en réduisant ma PAL. 

    Alex

×