La fileuse d'argent

La fileuse d argentAutrice : Naomi Novik

Genre : Fantasy 

Résumé : Petite-fille et fille de prêteur, Miryem ne peut que constater l'échec de son père. Généreux avec ses clients mais réticent à leur réclamer son dû, il a dilapidé la dot de sa femme et mis la famille au bord de la faillite... jusqu'à ce que Miryem reprenne les choses en main. Endurcissant son coeur, elle parvient à récupérer leur capital et acquiert rapidement la réputation de pouvoir transformer l'argent en or. Mais, lorsque son talent attire l'attention du roi des Staryk - un peuple redoutable voisin de leur village -, le destin de la jeune femme bascule. Obligée de relever les défis du roi, elle découvre bientôt un secret qui pourrait tous les mettre en péril...

Avis : C'est le deuxième livre que je lis de l'écrivaine, le premier est Déracinée. Mais il ne faut pas comparer les deux histoires qui sont complètement différentes de par leur narration, leur intrigue et leurs personnages avec un univers différent. Nous découvrons un univers fantasy Slave, ce qui change au niveau des créatures magiques. On est très éloigné des règles de la fantasy avec des elfes, des nains, des dragons... On n'est pas en Russie, pourtant on ressent la culture avec le vocabulaire ce qui est grandement intéressant et pas trop dur à comprendre.

Ce qui peut perturber par contre, c'est le suivi de narration. Dans un chapitre, on peut suivre plusieurs narrateurs internes, différents personnages ce qui casse le suspense et peu rendre la lecture longue à certains endroits de l'intrigue. Mais, on trouve une fin qui conclut les différentes intrigues pour chaque personnage. Aucun n'est oublié, ce qui évite de ressentir un vide, ou le besoin de savoir plus. 

J'ai eu plus un coup de coeur pour Miryem et Irina qui sont des héroïnes fortes et féministes. Elles dégagent chacune un message différent, mais puissant. Spoiler ➡️ La tsarine par sa façon de voir les choses et comment les autres la perçoit, donne une bonne leçon comme quoi il ne faut jamais se fier au apparance. Alors que Miryem porte plus le message d'une femme libre, où l'homme doit la mérité. 

Maë

 

Naomi Novik la fileuse d'argent fantasy Chronique livre

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire