Déracinée

DeracineeAutrice : Naomi Novik

Genre : Fantasy

Résumé : Patiente et intrépide, Agnieszka parvient toujours à glaner dans la forêt les baies les plus recherchées, mais chacun à Dvernik sait qu'il est impossible de rivaliser avec Kasia. Intelligente et pleine de grâce, son amie brille d'un éclat sans pareil. Malheureusement, la perfection peut servir de monnaie d'échange dans cette vallée menacée par la corruption. Car si les villageois demeurent dans la région, c'est uniquement grâce aux pouvoirs du "Dragon". Jour après jour, ce sorcier protège la vallée des assauts du Bois, lieu sombre où rôdent créatures maléfiques et forces malfaisantes. En échange, tous les dix ans, le magicien choisit une jeune femme de dix-sept ans qui l'accompagne dans sa tour pour le servir. L'heure de la sélection approche et tout le monde s'est préparé au départ de la perle rare. Pourtant, quand le Dragon leur rend visite, rien ne se passe comme prévu...

Avis : Un livre envoutant, de par sa couverture et son histoire, mais aussi par son style : j'ai ressenti l'impression d'être dans un conte.

 Le style d'écriture de l'autrice est énergique, et ne s'encombre pas de choses inutiles. Je fus captivée dès les premières lignes du texte. Sur le coup, je ne comprenais pas entièrement le titre de l'histoire, et en arrivant vers la fin, j'ai compris entièrement le sens du titre. Spoiler → Déracinée pour le Bois, les arbres qui essaient d'endiguer la contamination, ais aussi Déracinée, pour ces jeunes filles que le Dragon enlèvent tous les 10 ans, en leur coupant leurs racines liées à la terre,  qui les empêche de partir. CLe double-sens du titre est vraiment génial.

    Maintenant, parlons des personnages ! Ce sont eux qui m'ont donné le sentiment d'être dans un conte, de par le caractère de certains, mais aussi par les situations où ils se trouvaient. De tous, c'est l'héroïne qui remporte mon coup de cœur, car Agnieszka n'est pas parfaite (belle, impeccable, adroite...), loin de là, elle est maladroite, assez sale, préfère largement être dans la nature qu'être belle, mais c'est une héroïne au grand cœur qui n'en fait qu'à sa tête, préférant éviter la violence si possible, avec une grande ouverture d'esprit et qui accepte les différences. Bref, elle sort des clichés habituels. Spoiler → Elle m'a fait penser à Raiponce, lorsque j'ai lu le passage où elle est enfermée dans la Tour, seule, et qu'elle voit les feux de détresse. Pour sortir, elle s'est confectionné une corde avec les robes en soie, et les a passés par la fenêtre, car la porte en bas est fermée.Coup de coeur

Quant aux autres, les personnages de la cour (le Roi, la reine, les princes...) sont les parfaits exemples des personnages de cour, de par leur ambition, leur caractère qui les définit. Spoiler → La reine qu'on secoure, qui devient par la suite la méchante reine, un prince bon et un rêvant de pouvoir, un roi qui se sent trahit et les enfants princiers en danger car leur oncle veut d'emparer de la couronne. Quant aux sorciers et sorcières, je trouve que ce qui leur donne de l'intérêt sont les échanges avec Agnieszka, surtout le Dragon et Alosha.

    Pour l'histoire, je suis allée de surprise en surprise, à part quelques petits détails prévisibles, le reste n'est que délice. Je suis passé de l'inquiétude, à l'espoir, puis de la peur au soulagement, j'ai voyagé, et j'ai ressenti beaucoup d'émotion au fil de la trame. La fin, surtout, laisse au lecteur le loisir d'imaginer la suite, tout en indiquant ce qui arrive aux personnages. Ce fut un livre qui m'a transporté, me faisant vivre une bien belle aventure. 

Maë

 

Naomi Novik Déracinée fantasy Chronique livre

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×