Girls of Paper and Fire

Ce livre n’est disponible qu’en anglais

Autrice: Natasha Ngan

Genre: Fantasy

Résumé: “In this lush fantasy, Lei is a member of the Paper caste, the lowest and most oppressed class in Ikhara. She lives in a remote village with her father, where the decade-old trauma of watching her mother snatched by royal guards still haunts her. Now, the guards are back, and this time it's Lei they're after--the girl whose golden eyes have piqued the king's interest.

Over weeks of training in the opulent but stifling palace, Lei and eight other girls learn the skills and charm that befit being a king's consort. But Lei isn't content to watch her fate consume her. Instead, she does the unthinkable--she falls in love. Her forbidden romance becomes enmeshed with an explosive plot that threatens the very foundation of Ikhara, and Lei, still the wide-eyed country girl at heart, must decide just how far she's willing to go for justice and revenge.” (Goodreads)

Avis: Je remercie tout d’abord Fairyloot pour m’avoir fait connaître ce livre ! Girls of Paper and Fire a été une très bonne lecture. Une pépite qui doit au moins être reconnue pour avoir aussi une très belle couverture.

Plus sérieusement, ce roman, malgré le fait que ce soit un Young Adult qui est en général un genre un peu moins lourd, aborde des sujets sérieux, souvent violents et matures comme par exemple : le viol, la manipulation, la violence physique et psychologique, etc. Il est donc nécessaire de savoir, avant de le lire, que la sensibilité de certaines personnes ne convient pas à ce genre de livres. Mais le fait que ces thématiques graves ont été abordées m'a permis d'apprécier davantage cet écrit puisque ce côté dur et réaliste est ce que j'ai aimé le plus.

Maintenant, parlons du contenu. Eh bien j’ai envie de dire que c’est du lourd ! Il y a bien sûr quelques petits reproches que je pourrais faire mais il y a surtout de très bons éléments.

Premièrement, l’univers est inspiré de la culture asiatique. Plus vers la culture japonaise / chinoise mais je n’en suis pas sûre. Si je dis que cet univers est plutôt inspiré du Japon et de la Chine, c’est parce que le fonctionnement de palais interdits est comparables à ceux des palais impériaux qui se trouvent dans ces pays. Cependant, je ne sais pas si dans d’autres royaumes ce système existait aussi donc je me suis basée sur ces deux empires uniquement. J’ai donc trouvé cela très intrigant. En tout cas, rajouté à ça la fantasy et c’est parti pour la création d’un monde aussi beau que cruel. La politique est présente bien que mineure. Pour être tout à fait exacte, on ne découvre que peu le monde qui entoure ce palais où se trouvent les Paper Girls (Lei et les 8 autres filles sont des Paper Girls) et le roi. Il y a d’ailleurs une carte au début du livre pour mieux visualiser le palais.

Deuxièmement, les personnages sont bien construits, la plupart en tout cas. Le personnage de Lei m’a particulièrement plu ainsi que son développement. Je la trouvais parfois peu compréhensive même si elle avait de quoi se fâcher (Spoiler→surtout quand elle se disputait avec Aoki à propos du roi) mais elle est surtout extrêmement courageuse, elle est capable de se rester humble et de se remettre en question et je l’admire beaucoup. Quant à Wren, c’est un personnage que j’attends de découvrir davantage dans les prochains tomes. Je suis, cependant, déjà heureuse de voir à quel point elle Spoiler→aime Lei et qu’elle fait tout pour la protéger tout en s’occupant de ses propres problèmes. Le roi démon… J’ai envie de le tuer et d’ailleurs, je ne comprends pas comment il peut rester vivant Spoiler→alors qu’on lui a quasiment trancher la tête. Voilà… Et puis, je ne vais pas parler de tous les autres personnages mais s’il y en a bien un que j’ai aimé, c’est Zelle. Elle est juste hyper charismatique. Spoiler→J’ai vraiment été choquée quand elle s’est fait tuer !

Et enfin, l’intrigue m’a beaucoup plu. Il y de l’action mais le développement n’en est pas affecté. En plus, les rebondissements sont présents. Ce livre se lit vite, tellement il est bien (après c’est personnel, ce n’est pas le cas de tout le monde). La fin m’a cependant mise KO. Comment je peux accepter cela ? Juste, c’est horrible de faire ça à des lecteurs ! Spoiler→Je voulais le roi mort et point final. Mais non, ça aurait été trop bien. Malgré cette grande frustration, j’attends avec impatience la suite et il me tarde de plonger à nouveau dans l’ambiance spéciale de ce roman !

Alex

 

young adult asia natasha ngan girls of paper and fire fantasy

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire