Créer un site internet

Articles de depalle-maeva

  • Mondes Oubliés

    Mondes oubliesAuteur : Yrieix Dessyrtes

    Genre : Document Beau Livre

    Résumé : Pourquoi les lieux abandonnés ont-ils un tel attrait ? Il y a dans les murs lézardés et dans les carrelages brisés un charme mystérieux, une nostalgie secrète, presque intime, qui nous saisit. Ce beau livre explore des univers fantômes à travers une iconographie exceptionnelle, qui transfigure des lieux de poussière oubliés de tous.

    Avis : Après moult aventures pour enfin le recevoir (Merci le facteur !), je suis en grande admiration devant les photos du livres. Je dis bravo aux différents photographes et à la maison d'édition pour ces magnifiques photos qui offre la possibilité d'imaginer les lieux à une autre époque, un autre monde. J'ai découvert aussi le terme urbex ainsi que son univers et ses régles, comme ne pas communiquer le lieux, d'où le sous-titre "Quelque part en France". Sauf certain, qui sont évidemment connus par tout le monde ou qui vont etre rénover.  Autre point intéressant, on a avec chaque photo une texte qui retrace l'histoire du lieu, ce qui est fasciant, car on comprend mieux pourquoi c'est endroit ont été abandonner, et ce qui va leur arriver par la suite pour certain. C'est le genre de livre qu'on ressort pour admirer les photos et s'en inspirer. J'aimerais bien découvrir d'autre livre de la collection.

     

    Maë

  • Là où réside l'hiver

    La ou reside l'hiverAutrice : Laetitita Arnould

    Genre : fantasy

    Résumé : Avez-vous déjà entendu le son cristallin des matins de givre et le sifflement du vent du nord ? C'est le rire de l'hiver qui s'éveille en décembre. Le rire de Jack Frost... À l'approche de ses dix-sept ans, Edda Nightingale est une jeune fille solitaire et hypersensible. Orpheline, elle vit avec sa belle-mère et sa belle-soeur, Ally. Si elle se sent étrangère en leur compagnie, elle ne quitterait le manoir familial pour rien au monde, même quand tout est fait pour la mettre à l'écart. Elle veut veiller sur les bois de Moonland et sur les étonnants animaux qui vont et viennent, comme l'élégante hermine et le mystérieux harfang des neiges. Garant des nuits de givre et des glaciers, Jack Frost est la quintessence de l'hiver. Pourtant, qui connaît encore son nom? Jack n'est plus qu'une vague image du passé, un nom perdu au fond d'un vieux livre ou chuchoté dans un cantique. Invisible pour les hommes et délaissé des fantômes, il a le sentiment de ne compter pour personne, sauf peut-être pour Janvier le renard polaire. Il erre chaque jour, investi d'une haute mission : celle de préserver l'hiver, de souffler le givre et de faire danser les flocons... À l'aube d'un nouvel hiver, le destin (ou peut-être est-ce le vent du nord, un étang gelé ou une aurore boréale ?) va mêler le monde d'Edda à celui de Jack. Si la première va découvrir un univers de conte et de légendes, le second va apprendre à mieux connaître les humains, ces Ephémères en qui il croit si peu et qui l'ont laissé pour compte... Quand les rêves de neige disparaissent et que la Terre est en surchauffe, deux êtres que tout oppose vont devoir s'apprivoiser et s'allier aux Veilleurs de l'An, pour que demeurent les bois, gardiens de l'équilibre des saisons...

    Avis : Je suis heureuse d'avoir découvert ce livre grâce à Instagram et d'avoir participée à la campagne Ulule. Il est tout simplement splendide, que ce soit sa couverture reliée ou encore l'intérieur avec ses en-têtes de chapitre et les illustrations au début. Juste dans sa couverture, on sent le thème de l'hiver, du froid. C'est un magnifique objet-livre. Bravo à la maison d'édition !

    Le style d'écriture de l'autrice me fait penser à celle des vieux contes de mon enfance avec une pointe poétique et lyrique. Je suis subjuguée par les mots qui me plongent dans l'histoire, ainsi que son univers avec les veilleurs de l'An. Je trouve l'idée originale et captivante. Cette personnification des mois sort de l'ordinaire, tout en étant familier. Et je suis heureuse que mon mois de naissance (Janvier) soit un renard polaire.

    On sent l'inspiration des légendes et mythes liés à l'hiver, mais celle aussi de Cendrillon avec Edda et son horrible belle-mère et à d'autres contes. Ce qui fait ressortir un côté nostalgique. Mais il y a aussi un message fort sur l'écologie qui nous fait ouvrir les yeux. Ce livre s'incrit dans la lignée d'autres livres et tire la sonnette d'alarme. Pourtant, l'histoire sait garder sa magie, avec une tristesse pleine de douceur. L'intrigue se déroule en douceur sans se précipiter avec ses messages forts. Ce n'est pas un livre bourré d'action et de péripéties. Bien au contraire, les 200 premières pages environ nous montre le problème auquel doit faire face nos héros sous plusieurs angles et ses conséquences, et on se sent encore plus concernés, nous, lecteurs. 

    J'ai un gros coup de coeur pour Jack Frost qui est beaucoup plus humain à mes yeux niveau émotion qu'Edda qui est parfaite. J'ai beaucoup de mal à me sentir attachée à des personnage parfaits, qui semblent incarner la pureté. Ce qui est dommage, car c'est personnage qui va beaucoup faire évoluer Jack Frost et l'histoire. Ce livre m'a bouleversée par ses sujets qui m'ont touchée personnellement et qui convient à merveille à la période, car oui, la neige me manque.

    Maë

  • Fils de l'infini

    Fils de l'infiniAuteur : Adam Silvera

    Genre : Fantasy

    Résumé : Deux frères. Un élu. Qui aura la vie éternelle ? Emil et Brighton vivent à New York. Les jumeaux ont longtemps rêvé d’un destin extraordinaire. Il faut dire que trouver sa place dans un monde où ceux qu’on appelle les Célestes naissent avec des pouvoirs surnaturels est loin d’être évident… Surtout quand ces êtres s’illustrent régulièrement dans des combats grandioses en pleine ville contre les dangereux Spectres. À défaut d’être un puissant héros lui-même, Brighton tente de gagner la célébrité avec sa chaîne YouTube tandis que le doux Emil ne demande qu’à rester dans l’ombre où il œuvre pour la protection de ses phénix bien-aimés. Mais un jour, les pouvoirs d’Emil se manifestent dans des circonstances qui le placent au cœur du conflit entre Spectres et Célestes. Tandis qu’il se retrouve propulsé à une place que Brighton a toujours rêvé d’occuper, la loyauté entre les deux frères est mise à rude épreuve, et personne n’en sortira indemne. Il n’y aura qu’un seul fils de l’Infini.

    Avis : J'avais perdu l'habitude de lire un livre avec une narration interne et qui se construit avec une description aussi simple dans le choix des mots. Ce qui correspond à merveille à un lectorat jeunesse, car les termes narratifs vont droit au but, sans trop de description ou de tournure de phrase complexe. Ce qui explique pourquoi, j'ai mis un peu de temps à rentrer dans l'histoire. Mais, une fois plongée dans la lecture, le livre se lit très vite : le rythme est rapide et il y a tellement de rebondissements qu'on n'a pas le temps de souffler. On sent l'influence d'Harry Potter dans l'histoire, et de tout ces livres de super-héros avec des pouvoirs.

    L'intrigue est intéressante et simple, mais ressemble à beaucoup d'autres de fantasy jeunesse. Cependant, on y trouve un style un peu contemporain, par les émotions des personnages.

    Et l'auteur fait partie de ceux qui n'ont pas peur de faire des morts dans ses livres. Ce que je rafolle, faut l'admettre, car ça donne une certaines dimension sur l'évolution des personnages. Les jumeaux sont diamétralement opposés niveau caractère et le résumé laissait déja entendre avant la lecture qu'une certaine rivalité s'installerait entre Emil qui a eu des pouvoirs et Brighton qui rêvait d'en avoir. Hélas, le résumé laisse un peu trop deviner l'histoire.

    Par contre, la diversité ethnique, sexuelle et de genre est la grande originalité et point positif de ce 1er tome. Ce qui offre la possibilité au lectorat de trouver ce qui lui correspond et d'inscrire dans la fantasy jeunesse une ouverture à la diversité.

    Maë

  • The Lives of Saints

    The lives of saints mythes et miracles du grishaverseAutrice : Leigh Bardugo

    Genre : Fantasy

    Résumé : Un recueil magnifiquement illustré pour découvrir le panthéon du Grishaverse. Sankt Grigori des bois : Accusé de sorcellerie après avoir sauvé un malade, Grigori est exilé dans une dangereuse forêt avec une lyre comme seul moyen de défense. Sankta Lizabeta des roses : Une jeune femme fait tout pour prévenir les sages de son village qu'ils sont sur le point de se faire attaquer. Ignorée de tous, elle intercepte les soldats au milieu des champs de roses alentours, qui abritent ses ruches. Sankt Egmond, saint patron des architectes : Alors qu'il est enfermé dans la prison royale pour ne pas avoir respecté ses engagements, Egmond sauve le roi et la reine d'un déluge en faisant pousser un frêne gigantesque depuis sa cellule. Sankt Koh et Sankta Neyar :  Koh et Neyar s'affrontent sur le champ de bataille. Pour faire face aux soldats mécaniques de Koh, Neya forge une épée à nulle autre pareille. 

    Avis : Ce livre est de toute beauté, avec sa couverture qui me fait penser aux ancien livre avec ce rouge et ses dorures. Et quand, je regarde les illustrations à l'intérieure, j'ai l'impression de voir des tableaux. Ce qui est captivant. Il repésente à merveille chaque histoire, avec chacun sont thème niveau couleur. Ce qui est magnifique aussi, c'est qu'au début des nouvelles, la première lettre est une lettrine couleur or. Ce qui fait pense au livre religion et va bien avec la thème du livre. On recent dans les moindres détails que le livre a été travaillé pour ressentir le thème des saints de l'univers Grishaverse.

    Je suis heureuse de me remplonger dans l'univers. En lisant le livre, ça m'a fais penser aux autres livres de l'univers et au fois où ils faisaient mention au Sankt. On rentrouve les saints qui avait été mentionné dans le Grishaverse. On a vraiment les saints de tout l'univers, que se soit ceux de Ketterdam, de Ravka, de Shua Han, Novy Zem ou encore de Fjerda. Ce qui permet d'en apprendre plus sur cette univers vaste ainsi que sur la culture de chaque partie de ce monde.

    Chaque nouvelle parle d'un Sankt ou une Sankta avec un style narratif qui me fait penser à un conte. On y trouve évidemment dans chacune d'elle une morale ou un message, que l'histoire se finissent bien ou pas. Le livre est très fin avec une police assez épaisse, ce qui top pour la vue mais se lit très vite. Je conseille se livre pour tout ceux qui on aimai l'univers.

    Maë

     

     

  • Un palais de flamme d'argent

    Un palais de flammes d'argentAutrice : Sarah J. Maas

    Genre : Fantasy

    Résumé : Une année s’est écoulée depuis la fin des affrontements qui ont ébranlé Prythian. Mais bouleversée par les horreurs de la guerre et incapable de s’habituer à sa vie de Fae, Nesta ne se sent à sa place nulle part. Elle s’enfonce dans une spirale destructrice et refuse l’aide qu’on lui propose. Surtout celle de Cassian, avec qui elle est obligée de s’entraîner au combat, et à l’égard duquel elle nourrit des sentiments… ambigus. Pourtant, quand la menace d’un nouveau conflit obscurcit l’horizon, Nesta doit accepter d’affronter ses propres démons. Car elle n’est pas une Fae comme les autres. Transformée par le Chaudron lui-même, elle possède des pouvoirs indispensables à la survie de la Cour de la Nuit…

    Avis : Qu'elle bonheur de replonger dans cette univers qui me fascine au plus au point. J'adore voire les références des contes de fée, mais adapté à l'univers avec son coté sombre et remplis de tension. Ce qui explique que je sois à fond dans ces livres. Cependant, ce tome change à comparer des autres. Il est adressé à un publique plus mature avec un message fort sur la femme. Oui, Nesta est une femme indépendante qui souffre à cause de ses propres démons, son parcours pour remonter la pente est dure et lente. Elle n'y fera pas face seule, mais au bout du compte, le plus importante ça doit être qui doit les affronter et les surmonter. Ce qui est message qui m'a beaucoup touché, ainsi que son caractère qui m'a fait penser à des personnes qui on le même et que je connais. Il en va de même pour des personnages secondaires qu'on découvre dans ce tome, Emeris et Glwyn, qui m'ont touché par leur passé. 

    Evidement, on oublie pas Rhys et Frey qui font de brêve apparition dans le livre, ainsi que les autres. Leurs histoires sont liés à Nesta et Cassian, car ce tome est sur ces deux personnages avec un happy end pour eux, avec en arrière font une seconde intrigue qui ne semble pas être conclue dans ce livre. Donc à mon avis, si on une suite pour l'intrigue de font, se sera avec d'autre personnage. Et j'ai hâte que ce soit sur Azriel, qui est mon chouchou. 

    On en apprend plus sur l'univers avec ce tome, sur le passer, avant les grandes cours de Prythian, ce qui à éveiller ma curieusité. Je trouve intéressant quand l'histoire d'un livre à un passer, que l'on découvre le vécu de l'univers, ça donne un peu de profondeur à l'histoire avec son passer, ses légendes et mythes. 

    ATTENTION ! Ce livre parle de sujet fort comme le viol, la violence et le harcèlement que subbissentt les femmes. Elle l'aborde avec les points de vue des femmes qui ont subbit cette violence.

    (PS: Certaines personne souhaites que ce livre soit au rayon adulte à cause de certaines scènes. Ce que je comprend amplement, car certains lecteurs ne sont pas prêt pour cette lecture plus mature. Mais, en me basant sur mon expérience de lecture, je lisais déja des livres comme ça en 6ème avec la collection Bit-Lit chez Milady. Je pense qu'il est donc important de classer le livre pour plus âgé sans interdir la lecture au adolescent.)

    Maë

  • Three dark crowns tome 1

    Three dark crownsAutrice : Kendare Blake

    Genre : Fantasy

    Résumé : 

    Trois sombres reines - Nées dans un val, - Trois douces triplées - A jamais rivales.

    Trois soeurs - Belles et sombres, - L'une aura la couronne, - Deux rejoindront les ombres.

    À chaque génération sur l'île de Fennbirn, une série de triplés voit le jour : trois reines, toutes héritières égales de la couronne et chacune détentrice d'une magie convoitée. Mirabella est une élémentaire féroce, capable d'allumer des flammes affamées ou des tempêtes vicieuses en claquant des doigts. Katharine est une empoisonneuse, capable d'ingérer les poisons les plus mortels sans avoir le moindre mal de ventre. Arsinoe, une naturaliste, a la capacité, dit-on, de faire fleurir la rose la plus rouge et de contrôler les lions les plus féroces. Mais devenir la reine couronnée n'est pas seulement une question de naissance royale. Chaque soeur doit se battre pour cela. Et ce n'est pas seulement un jeu où il faut gagner ou perdre... c'est une question de vie ou de mort. La nuit où les soeurs atteignent leurs 16 ans, la bataille commence. La dernière reine à demeurer debout obtiendra la couronne.

    Avis : C’est la première fois que je lis un livre de cette maison d’édition, et ce fut une belle découverte. J’ai plongé la tête la première dans le livre avec son univers sombre et sans pitié pour ses trois reines qui à mon avis n’ont pas le droit au bonheur, vu tout ce qui leur arrive. On finit donc automatiquement par avoir une ou deux préférences entre ses trois reines, et les miennes sont Arsinoé et Katharine. Et c’est pareil pour les personnages secondaires, où je penche vers Jules et Nathalia. Mais, il y a aussi des personnages qui m’horripilent par leur comportement égoïste et irréfléchi à mes yeux, comme Joseph et Mirabella. Quant au triangle amoureux, je l'ai mis de côté, en essayant de ne pas y prêter attention, mais ce ne fut pas facile. Voilà pourquoi je n’apprécie pas certains personnages. À force d’avoir des triangles amoureux dans tous les livres, j’ai de plus en plus du mal à supporter.

    Quant à l’intrigue, on va de surprise en surprise jusqu’à la fin, avec une question en tête tout le long de la lecture : « Qui gagnera ?". Car cela a beau être un monde rempli de magie, les complots font loi dans ce monde. On voit que chacun doit faire preuve d’imagination et de malice pour la reine qu’ils soutiennent. Par contre, j’admets que le livre prend son temps avant que tout se mette en place, le temps qu’on découvre l’univers ainsi que les personnages. Ce qui peut paraître long. Cependant, ce n’est qu’à la fin que tout commence enfin à bouger.

    Je suis très curieuse de découvrir la suite et j’ai beaucoup de questions sur cet univers, car il y a des points qui m’ont fait tiquer. Et j’espère que c’est prévu dans l’intrigue des prochains tomes, sinon je serais déçue. Donc oui, c’est une lecture mitigée, qui a beaucoup de potentiel, mais qui aura besoin de combler quelque points pour les prochains tomes que je lirais certainement.

     

    Maë

  • Les étincelles invisibles

    Les etincelles invisiblesAutrice : Elle McNicoll

    Genre : Roman Jeunesse

    Résumé : Je suis ombubilée par les sorcières... Addie est autiste. Lorsqu'elle apprend en cours d'histoire que sa petite ville de Jupiner a persécuté, torturé et exécuté au Moyen Âge des dizaines de sorcières, elle est bouleversée. Ces femmes accusées de sorcelleries n'étaient-elles pas autistes ou neuroatypiques comme elle ? Victime de brimades en classe, Addie se sent particulièrement concernée par leur sort. Elle décide de mener campagne pour que la ville de Jupiner rende hommage à ces sorcières injustement traitées.

    Avis : J'ai découvert ce livre en participant à un Bingo Diversité du compte Instagram La voix des lectrices. Le résumé m'a énormément toucher, et en allant leCoup de coeur jour même me promener en ville, je l'ai trouvé d'occasion. J'étais donc obligée de le prendre. Et le lendemain, j'ai commencé ma lecture. Je l'ai dévoré d'une traite. Je refusais de m'arreter de lire. Ce livre m'a beaucoup émue et toucher personnellement. Et j'ai aussi grandement appris avec cette histoire, car ce livre a beau être adresser à la jeunesse, à mes yeux,  le publique devraiet être plus large, du fait qu'il sensibilise sur les personnes autiste. Ce qui est important. Mais, il traite aussi du harcelemnt scolaire par d'autre élève comme par des enseigner. J'ai une grande admiration pour l'héroïne face au méchanceté qu'elle subissait, mais aussi pour les autres personnage qui apporte divert ressenti. Quant à ce parallèle avec les sorcière, je l'ai trouvé très juste et bien développer. On comprend l'authentification qu'à Addie par rapport à ces femmes du passé et leur injustice.

    La livre à beau ne pas être épais, il traite de sujet très sérieux, mais en les abordant avec force et douceur que l'on ne peut qu'admirer le talent de l'autrice. Sans oublier que c'est un ownvoice, l'autrice est autiste, donc oui, l'écrivaine sait de quoi elle parle. Parlons aussi de cette couverture qui est sublime et remplis de douceur, tout en réchauffant le coeur. Pour moi, cette livre fut un coup de coeur et une lecture doudou. Je le recommande grandement.

    Maë

  • The Bone Season tome 2

    the bone season tome 2Autrice : Samantha Shannon

    Genre : Science-Fiction / Fantasy / Dystopie

    Résumé : Dans un futur sombre où les clairvoyants sont pourchassés par un état totalitaire à la solde d'un ennemi plus grand encore, une jeune femme au pouvoir rare tente de rebattre les cartes pour rétablir la justice. Paige Mahoney s'est échappée de la colonie pénitentiaire de Sheol I, mais ses problèmes ne font que commencer : beaucoup de survivants sont portés disparus et elle est désormais la personne la plus recherchée de Londres... La marcherêve a pourtant des révélations à faire devant l'assemblée des Anormaux, ce haut lieu de la pègre qui regroupe les seigneurs et reines-mimes de la capitale. Cela n'est toutefois pas du goût de tous, y compris au sein même des Sept Sceaux, et de profondes dissensions ébranlent la communauté des clairvoyants, où l'intérêt individuel prime sur le bien-être collectif. Paige doit absolument continuer à se cacher, des Sept-Cadrans à Westminster en passant par les catacombes secrètes de Camden, jusqu'à ce que le sort du monde souterrain puisse être décidé.

    Avis : Pour ce second tome, on retrouve le panache de l'héroïne avec son coté battantes et son désire de liberté qui c'est transformé en quête de justice. Ce qui donne une super évolution au personnages ainsi qu'à l'intrigue. 

    Quant au personnages, on sait toujours peu sur Arcturus et il apparait peut même si on ressent sa présence par l'héroïne qui pense à lui de temps en temps. Par contre, on a beaucoup appris sur les autres personnages de la pègres. Que se soit sur leur relation ou encore sur comment marche leur dons de voyant. Quant aux émins dans ce tomes, ils faut juste une brèves apparition, et on en parle de temps en temps, mais sinon on en sait toujours pas plus.

    J'ai trouvé intéressant que l'intrigue soit centré sur la pègre. On voit son fonctionnement, ses rouages, mais on a aussi le droit à des secrets, des complots, des trahisons toujours aussi surprenantes. Spoiler ➡️ Je ne m'attendais pas que le Dompteur Blanc soit le traitre de la première rebellion, mais si je me méfiais de ce personnages. Cette fois si l'histoire se déroule plus rapidement que le premier, vu que les bases sont posé. Ce qui permet une lecture rapide et fluide. On ne s'ennnuie pas une seconde, et je n'ai nullement ressenti les 6OO pages et quelques. Cependant, il faut bien se rappeler qui est qui, car on peut vite se perdre au milieu de tout ses personnages de la pègre, si on a pas l'habitude des univers complexes. Et j'ai trouvé pratique ce vocabulaire à la fin, ainsi que le schema de l'ordre de la voyance. Mais, je ne me suis pas servis des cartes qui sont au début du livre, j'ai laissé mon esprit faire le travail, car les descriptions et les détails permet à l'imagination de s'emballer pour les créer les lieux et décors dans sa tête.

    Et vu la fin de ce tome 2, je suis sure que le tome 3 va être encore plus mouvementé. On a le droit un cliffanguer encore plus décoiffant que le premier tome. Spoiler ➡️ Surtout que la guerre est officiellement déclarer et qu'on a de nouveau personnages secondaire mit en avant. Paige souhaite changer en plus les choses, ce qui risque d'être compliquer et palpitant. 

    Maë

  • Poésies Complètes Emily Dickinson

    Emily Dickinson poésiesAutrice : Emily Dickinson - traduit par Françoise Delphy

    Genre : Poésie 

    Résumé : Emily Dickinson (1830-1886) n’est pas seulement l’un des plus grands poètes américains : c’est aussi un personnage mythique. Toujours vêtue de blanc, cette femme mystérieuse, à l’âge de trente ans, se mura à jamais dans la demeure familiale d’Amherst, son village natal, en Nouvelle-Angleterre, et passa le reste de sa vie à contempler le monde depuis sa fenêtre. Lorsqu’un ami lui rendait visite, il lui arrivait même de refuser de sortir de sa chambre pour l’honorer de sa présence. Celle que ses proches surnommaient la « poétesse à demi fêlée » ou la « reine recluse » n’avait qu’une obsession : écrire – elle a laissé des milliers de lettres et de poèmes. Ironie de l’histoire : sur les deux mille poèmes ou presque que nous lui connaissons, six seulement furent publiés de son vivant. Les autres ne furent découverts qu’à sa mort. L’œuvre poétique complète d’Emily Dickinson était jusqu’à présent inédite en France : cette traduction par Françoise Delphy, fondée sur l’édition définitive des poèmes de Dickinson publiée aux États-Unis en 1999, entend donner à découvrir au public français, en version intégrale et bilingue, la poésie de cet écrivain hors du commun.

    Avis : J'ai plusieurs fois essayer de lire de la poésie, surtout celle de poéte français, mais impossible d'accrocher. Puis, j'ai découvert la série sur Emily Dickinson, et je fus intrigué par les quelques vers de la poétesse qu'on découvre dans la série. J'ai donc cherché un livre avec ses poèmes, mais c'est rare en français. Et c'est là, où je suis tombé sur cette pépite qui est une édition bilingue. Je commença ma lecture vite et pris largement mon temps pour le finir, vu le nombre de poèmes, mais je fus charmé par ses mots. En premier, en à le droit à une biographie d'Emily Dickinson ainsi qu'une note de traduction pour mieux comprendre la lecture, et ensuite on attaque les 1 789 poèmes. Je suis subjugué par sa plume, son style d'aborder les divers sujets comme la nature ou la mort avec une certaines éléguance en personnifiants les choses. Et mes plus gros coup de coeur de ses poémes, je les notais dans un carnet. Je conseille de les lires à haute voix, car les entendre change la lecture et permet de mieux en profiter à mon goût. On voit l'évolution de ses poémes au fils du temps, ainsi que la différence de taille, certain font plusieurs vers, d'autre que quatre. 

    On trouve les poèmes d'Emily Dickinson quand édition bilingue, et j'ai beau être une bille en anglais, comparer les deux est intéressant. La papier du livres est extrément fin, donc à manipuler doucement si on souhaite pas abimer les pages ou les déchirer.

    Maë

  • Les rois maudits

    Les rois maudits tome 1Auteur : Maurice Druon

    Genre : Roman Historique

    Résumé : "Tous maudits, jusqu'à la treizième génération !" : telle est la funeste malédiction que le chef des templiers, depuis les flammes du bûcher, lance au visage de Philippe le Bel, roi de France. Nous sommes en 1314 et la prophétie va se réaliser : pendant plus d'un demi-siècle, les rois se succèdent sur le trône de France, mais n'y restent jamais bien longtemps. D'intrigues de palais en morts subites, de révolutions dynastiques en guerres meurtrières, c'est la valse des rois maudits... L'avenir de la France se joue pendant ces quelques années noires, période trouble de l'Histoire. Une époque extraordinaire, jamais ennuyeuse, comme romanesque... L'auteur l'a bien compris, lui qui conte les histoires secrètes du royaume et des hommes, de leurs passions comme de leurs faiblesses qui bien souvent bouleversèrent le sort de la France. 

    En 7 tomes, terminé.

    Avis : Une période de l'histoire que je connais vaguement, juste les grandes lignes de l'Histoire, n'étant pas une férue de la période du moyen âge. Cependant, cette série de 7 tomes retrace avec curieusité la succession des rois de France à partir du famaux Philippe le Bel. Chaque tomes, nous offre un apperçu de la vie d'un de ses enfants, qui vont lui succéder. Car l'intrigue joue sur le mythe de la malédiction que jetta le chef des templier, Jacques de Molay, au rois de France et à ses descendants. Pourtant, il a pas que du mythe dans ces livres, mais aussi des faits historiques, comme les amants des belles-filles de de Philippe le Bel. On a donc le droit à des complots, des trahisions, des secrets d'état et de religion avec un pouvoir féodale qui commence à diminuer doucement. Cette cours de France est un vrais nid à vipère, où l'argent et le secret gouvernent réellement cette cours. Je comprend pourquoi Georges R.R. Martin s'est inspiré de cette période de l'histoire et encore plus de ces livres. Je conseille cette saga à tout les passionnés d'histoire, surout sur les dynasties de France. Malgré que la France soit au centre de l'histoire, on visite aussi l'Angleterre, et tou pays qui est lié à la France en cette période. Par contre, il arrive qu'on se perde dans les noms et les mariages. Je n'hésitais donc pas à me réferer au Répertoire Historique ou encore au Notes Historiques à la fin du livre, qui aide beaucoup. Il est considéré comme un chef d'oeuvre dans les romans historiques et je comprend pourquoi. En lisant le livre, je visualisais les scènes à merveille qui conviendrait pour une série captivantes.

    Par contre, il a quelque lenteur narrative à certain passage. Heureusement, qu'il ne sont pas des pavés. Ce qui permet de ce lire vite.

    Maë

  • Dune

    Dune de Frank HerbertAuteur : Frank Herbert

    Genre : Science-fiction

    Résumé : Il n'y a pas, dans tout l'Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse : l'épice de longue vie, née du désert, et que tout l'univers convoite. Quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et changera le cours de l'Histoire.
    Cependant les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique : elles veulent créer un homme qui réunira tous les dons latents de l'espèce. Le Messie des Fremen est-il déjà né dans l'Empire ?

    Avis : J'ai grandi avec le film Dune de 1984, puis je suis allé voir le film avec Timothée Chalamet. Et j'ai une un coup de coeur en sortant du cinéma. Je me suis donc lancer dans le livre directe en espèrant sortir de ma panne de lecture. Heureusement, j'ai commencé à le dévorer sans pouvoir m'arreter. Le film saisissant, mais le livre est un chef d'oeuvre de la science-fiction. En première partie, l'histoire prend le temps de se dérouler, de poser la trame, de se suivre jour après jours. Puis à la deuxième, on commence à acceler au niveau de l'intrigue, des événements. Pour qu'ensuite à la troisième partie, on ait des saut dans le temps pour faire accélérer les événements. Ce qui force a bien rester concentrer, et je comprend mieux pour quoi il a été aussi à adapter.

    L'univers est fascinant et complexe, pourtant on ne s'y perd pas trop. Il faut juste le temps d'assimilées le vocabulaire ainsi que les noms des personnages et c'est bon. L'univers est bien détaillé, avec des descriptions très facile à visualiser vu l'univers sableux.  Je fus contente à la fin d'avoir des appendices, surtout pour le bref résumé des personnages ainsi que les définitions du vocabulaire de l'histoire. Par contre, j'ai pas trop compris la carte pour me repérer dans l'histoire. 

    Quant aux personnages, ils sont d'un réaliste incroyables. On comprend à travers eux la difficulter de vivre sur Dune, cependant on apprend avec les Fremen qu'Arrakis a d'autre richesse que l'épice. Celle de forger les être pour survivre, ce qui permet de voir l'évolution de noas personnages avec la culture Fremen. Et même si je me suis attendu à cette fin de tome en gros, je continuais d'être absorber par l'histoire, en essayant de deviner les petits détails.

    Maë

  • La vie invisible d'Addie Larue

    la vie invisible d-Addie LarueAutrice : Victoria Schwab

    Genre : Fantastique

    Résumé : Une vie dont personne ne se souviendra... Une histoire que vous ne pourrez plus jamais oublier... Une nuit de 1714, dans un moment de désespoir, une jeune femme avide de liberté scelle un pacte avec le diable. Mais si elle obtient le droit de vivre éternellement, en échange, personne ne pourra jamais plus se rappeler ni son nom ni son visage. La voilà condamnée à traverser les âges comme un fantôme, incapable de raconter son histoire, aussitôt effacée de la mémoire de tous ceux qui croisent sa route. Ainsi commence une vie extraordinaire, faite de découvertes et d'aventures stupéfiantes, qui la mènent pendant plusieurs siècles de rencontres en rencontres, toujours éphémères, dans plusieurs pays d'Europe d'abord, puis dans le monde entier. Jusqu'au jour où elle pénètre dans une petite librairie à New York : et là, pour la première fois en trois cents ans, l'homme derrière le comptoir la reconnaît. Quelle peut donc bien être la raison de ce miracle ? Est-ce un piège ou un incroyable coup de chance ?

    Avis : On ne peut encore que saluer le talent de l'autrice. Elle n'a nullement besoin d'un livre remplis d'action pour nous captiver. Ces personnages sont remplis d'une palette de couleur tellement complexe et bien travaillé, qu'on est envouté par leur histoire et leur évolution dans la trame du livre. Et elle devient maître dans l'art de passer lors de la narration d'un époque à une autre ou d'un personnage à un autre sans que sa casse la lecture. Je trouve ce livre plus porter sur la psychologie avec son thème fort sur la mémoire. Je me suis rendu compte que certaines choses qu'on oublie ou qu'onb se rapelle sont important. Et la façon d'on l'histoire d'Addie est compté, montre son importance, que ça peut forger notre identité. Mais aussi, l'influance qu'on a sur les autres, qu'on peut inspirer pour des détails, c'est incroyable. 

    La fin du roman fut une excellente surprise. Je m'y attanedais pas du tout. Spoiler ➡️ J'ai eu l'impression de lire le livre qu'a écris le personnage Henry Straus. C'est comme être pris dans une boucle, et ça m'a plus car on a l'impression d'être plus proche d'Addie. Parlons aussi de la couverte, qui est splendide avec la jaquette qui se superpose au visage de l'héroïne avec ses taches de rousseur. Et je n'avais pas du tout envie de finir le livre, tellement j'ai trouvé la lecture douce et agréable. Je m'amusais à l'a faire durer, ce qui était dure, car je voulais à tout pris connaître la suite. 

    Maë

  • Cent millions d'années et un jour

    Cent millions d'années et un jourAuteur : Jean-Baptiste Andrea

    Genre : Contemporain

    Résumé : « Cette fois, pas besoin de traduction pour comprendre la loi de la montagne. Les seuls monstres, là-haut, sont ceux que tu emmènes avec toi. » Alpes, août 1954. Stan mène une carrière de paléontologue sans éclat. Il ne lui reste qu’une chance de connaître la gloire : découvrir un squelette de dinosaure qu’on dit préservé par la glace depuis des millénaires. Stan imagine alors une folle expédition et entraîne avec lui un vieux guide italien et les scientifiques Umberto et Peter. Mais l’ascension du glacier est périlleuse, surtout pour ces hommes inexpérimentés. Tandis que le froid, l’altitude, la solitude se referment sur eux, leurs fragilités affleurent, les vieilles blessures se rouvrent. L’amitié qui les lie leur permettra-t-elle de réaliser ce rêve d’enfant ? 

    Avis : Découvert ce livre pour la rentrée littéraire en poche, je me suis plongée dedans avec curiosité. Et fut surppris par le style de narration de l'auteur qui est me fait pensée à Marcel Pagnol, mais sans les émotions. Par contre, je trouve qu'il décrit bien la montagne, comme un lieux dangereux -Spoiler ➡️ "Ici, la pierre est plus dangereuse que les loups." page 79 - et non majestueuse comme beaucoup le fond. Ce qui est rafraichissant. L'idée générale du roman me fait penser au livre de Jules Vernes, "Voyages au centre de la terre" par son coté scientifique qui entraine les personnages dans un voyages, mais aussi par certain trait des personnages. J'ignore si ces auteurs ou livre l'ont inspiré, mais on ressent une certaine influence. On découvre que l'écrivain à fait des recherches sur l'archéologie, les dinosaures... avant d'employer les termes associer à ce domaine, et je trouve cela très bien.

    Un ou deux détail qui m'ont dérangé aussi, ce sont les passages d'une scène à une autre sans transition n'y rien dans un chapitre. Ou encore une petite ellipse d'un coup, qui surprend et qui casse grandement la lecture. Spoiler ➡️ Elle se retrouve au début. Stan va expliquer la raison de cette expédition aux deux autres personnages, mais la phrase s'arrete avec des points de suspensions. Et paragraphe suivant, il est tout seul, couché sur le lit entrain de penser à une mouche. C'est une dizaine de lignes après environ, qu'on comprend qu'il est partis s'isoler sans donner la réponse. Ce qui perturbe la lecture et je n'en vois pas l'intéret de cette ellipse personnellement. Autre point déranger, c'est la traduction absente de certain mots italiens. Ou encore les phrases en italien où la traduction est la phrase d'après ou encore deux phrases plus long. Une note en bas de pages pour la traduction aurait été plus agréable à la lecture. 

    Maë

  • Evil tome 1 : Vicious

    Evil tome 1 : ViciousAutrice : Victoria Schwab

    Genre : Science-Fiction

    Résumé : Autrefois, Eli et Victor étaient les meilleurs amis du monde. Mais cette époque est bien finie. Elle est même... morte et enterrée. À la fac, Eli le brun et Victor le blond partagent la même chambre. Ils sont inséparables et pourtant absolument aux antipodes l'un de l'autre. Victor, c'est l'ombre : complexe et torturé, il passe ses journées à noircir les ouvrages de développement personnel de ses parents pour laisser apparaître des slogans d'un pessimisme saisissant. Eli, c'est la lumière – un garçon fascinant, doté de toutes les qualités, charismatique et solaire. Pourtant, sous la surface lisse du visage parfait de son ami, Victor entrevoit des démons inavouables. Et il n'est pas au bout de ses surprises... Car un jour, Eli fait la découverte du siècle : des pouvoirs surhumains semblent se manifester chez ceux qui ont subi une expérience de mort imminente. On les appelle des EO – pour " ExtraOrdinaires ". Aveuglés par l'ambition et la curiosité, les deux amis se lancent un défi insensé : celui de frôler la mort pour percer ce mystère. Malheureusement, leur tentative tourne au désastre. Dix ans plus tard, Victor croupit en prison, tandis qu'Eli est acclamé en héros. Mais ce que le monde entier ignore, c'est que le véritable monstre rôde dehors, en toute liberté... 

    Avis : Après avoir adoré la trilogie Shades of Magic de l'autrice, il fallait que je continue su ma lancer. Et j'entendais beaucoup de bon retrour sur ce livre, même si je ne lis pas de thrillers. Cependant son mélange avec la science-fiction et que se soit un young-adulte, à permit que ça passe crème. J'ai pris plaisirs à retrouve la plume de Victoria Schwab. Et des le début de l'histoire, on rentre dans le vif du sujet en gardant une part de mystère. Le style de narration aide à garder se côté énigmatique en passant du présent au passé, puis d'un personnage à un autre. Néanmoins, pour éviter de se perdre, il faut bien lire les titres des chapitres qui sont primordiales pour ce situer dans le temps. Ayant l'habitude de ne pas les lires, j'ai du faire bien attention de ne pas oublier. 

    Mais venons en aux personnagex ! Je trouve intéressant de suivre différent personnage et de connaître leur passé. Ça aide à mieux les connaitres, même si ce n'est que des personnages secondaire. J'ai l'impression que chaque information constitue une pièce de puzzle primordiale pour l'intrigue. Il suffirait qu'il manque un perso pour que l'histoire ne tienne plus. Et c'est là qu'on admire le talent de Victoria Schwab, car elle ne fait pas de personnage inutile, bien au contraire. Tout sert à l'intrigue ! Sans oublier, que l'autrice joue sur la mort avec brio qui nous fait palpiter, frémir et avoir peur, avec cette ambiance sombre qui se fait ressentir des le début.

    Maë

  • True Beauty

    True Beauty tome 1Autrice : Yaongyi

    Genre : Manhwa (BD coréenne) romance-drame / Webtoon

    Résumé : Ju-Kyeong souffre du regard des autres à cause de son visage disgracieux. Victime de harcèlement au collège, elle va profiter de son passage au lycée pour changer son apparence à l'aide de tutos en ligne. Devenue une experte en maquillage, elle rentre au lycée en étant considérée comme la plus jolie fille de l'école. Mais combien de temps pourra-t-elle garder le secret sur sa véritable apparence ?

    Avis : J'ai decouvert tardivement ce Webtoon, mais je l'adore. Il parle de sujets importants comme le harcèlement scolaire, les différences, l'acceptation de soi, la maltraitance... et bien d'autres sujets forts. Pourtant, ce n'est pas une histoire dure à lire, mais tout en douceur. On le voit par son graphisme et ses couleurs qui sont très clairs. On découvre aussi beaucoup de choses sur la culture coréenne, ce qui est fascinant. 

    Autre point intéressant, c'est que l'histoire se transforme en tuto maquillage à certains moments. Après, il faut aimer le maquillage. Mais, je trouve intéressant d'aborder le sujet, car ça transforme complètement l'héroïne. On découvre l'importance de l'apparence et de l'image que l'on montre dans la société coréenne. Parlons-en de notre héroïne qui est très naïve sur certains points. Elle voit le bon dans chacun, malgré que ce ne soit pas le cas, c'est une personne au grand coeur. Mais, on fait la connaissance de personnages secondaires qui vont très vite prendre de l'importance dans l'histoire et beaucoup apporter à Ju-Kyeong.

    Après, ce premier tome est surtout introductif. L'ayant lu sur la platforme Webtoon, je connais l'histoire d'avance et celle des prochains tomes. Je ne peux en dire plus de peur de spoiler, mais je le conseille grandement. 

    Maë

  • Chroniques lunaires

    CinderAutrice : Marissa Meyer

    Genre : Science-Fiction

    Résumé : À New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. À seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre. Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.

    Avis : A force, vous le savez, j'adore les réécritures de conte. Et celle-ci sort de l'ordinaire avec son coté science-fiction. Et quelle métamorphose ! On a le droit à des cyborgs, des droïdes et une épidémie comme trame de fond. J'aime bien le conte de Cendrillon, mais là ! J'ai adoré ! On rentre dedans très vite, en étant emporté par l'histoire. Évidement, on retrouve les bases comme une belle-mère et deux soeurs, un prince et une course poursuite contre la montre d'une certaine manière. Mais le reste est complètement différent avec du complot, des secrets, un  royaume au bord du gouffre et une reine prête au pire pour le pouvoir. Autre point qui rafraîchit grandement l'histoire à mes yeux, c'est que l'histoire ne se déroule pas en Europe, mais en Chine, avec des allusions à la Lune. On découvre une héroïne combattante, forte, sensible et très intelligente, surtout en ingénierie. Et ne parlons pas du prince Kai qui assume ses responsabilités, qui est réfléchi et sentimental. Bon, je l'admets. On retrouve l'histoire d'amour de Cendrillon et du Prince, pourtant, la fin n'est pas : "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants".  Car l'histoire n'est pas finie, bien au contraire, elle ne fait que commencer. Et j'ai très hate de connaître la suite, même si j'ai lu la saga entière en ebook. J'ai envie de la relire en papier, tellement j'ai adoré.

    Maë

  • Anne de Redmond

    Anne de RedmondAutrice : Lucy Maud Montgomery

    Genre : Classique

    Résumé : Anne Shirley, qui a désormais 18 ans, poursuit ses rêves d’études supérieures et d’envolées créatives. Et c’est en compagnie de Gilbert Blythe, Charlie Sloane et Priscilla Grant qu’elle découvre Redmond, l’Université de Kingsport en Nouvelle-Écosse. Au programme : cours, écriture, nouvelles rencontres et surtout, toutes sortes de mésaventures ô combien romantiques. Sans oublier les retours à Green Gables pour se ressourcer, entretenir les vieilles amitiés, garder sur le droit chemin un turbulent petit garçon… et recevoir sa première demande en mariage ! Avec toujours autant de style et d’humour, Lucy Maud Montgomery signe de son écriture merveilleuse un charmant trésor littéraire à la fois poétique et tendre sur les joies et les peines du passage à l’âge adulte d’une fascinante jeune fille.

    Avis : Ce troisième tome relate une étape importante dans la vie d'Anne, celle où on quitte définitivement les rêves d'enfance pour la réalité des adultes. Malgré tout, notre héroïne garde encore la possibilité de s'émerveiller et de rêver. Ce qui lui offre la possibilité de faire de belles rencontres. Ses maladresses sont loin derrière elle à présent, mais son seul inconvénient dans ce livre à Anne, c'est que ses proches grandissent aussi, alors qu'elle aimerait que les choses ne changent pas. Ce tome contient encore plus d'humour que les précédents, avec un brin de poésie. Ce qui rend la lecture magnifique. Mais, il a aussi de la tristesse, car le temps file dans ce livre qui couvre les 4 ans d'université, et l'autrice le montre d'une manière bien dure avec la mort de résidents d'Avonlea qui ne sont plus tout jeunes. Spoiler ➡️ Le pire est celle de Rubi Gillis, qui va beaucoup marquer Anne. C'est une nouvelle terrible et bien dure. On ne s'y attend pas du tout, et ça fait énormément évoluer notre héroïne. Mais, on découvre la jeune femme qu'elle est en train de devenir. Nous avons aussi la vie sentimale qui va beaucoup apporter à notre héroïne en terme de changement. Cependant, si vous êtes comme moi, à avoir lu les résumés des tomes suivants, vous savez à quoi vous attendre. Ce qui ne gache en rien à l'intrigue finale. Spoiler ➡️ Quand elle croit que Gilbert va mourir, et qu'elle réalise ses sentiment pour lui est un passage fort, très fort. Mais la scène qui ma fait fondre, c'est sa deuxième demande en mariage, à la fin. C'est tellement romantique et mignon. Je ne suis pas une fan de romance contemporaine, mais une comme ça, je dis double oui. Car elle prend son temps, tout en étant belle et réaliste. 

    Maë

  • L'histoire sans fin

    l'histoire sans finAuteur : Michael Ende

    Genre : Fantasy classique

    Résumé : À première vue, Bastien Balthasar Bux n'a rien d'un héros. Les héros sont grands, beaux et forts. Les héros ne courent pas sous la pluie pour se réfugier dans les librairies obscures et échapper ainsi à leurs camarades de classe. Ils ne volent pas non plus les vieux livres pour aller les dévorer dans les greniers de l'école... Bastien n'a pas pu résister. C'est comme si ce livre l'appelait. Son titre ? L'Histoire sans fin. Le garçon plonge dans un univers peuplé de mille créatures étonnantes : elfes nocturnes chevauchant des chauves-souris, Mange-Pierres, escargots de course, tortues millénaires et lions multicolores, Atréju, l'enfant guerrier sans peur et Fuchur, son fidèle Dragon de la Fortune... Toutes vouées à disparaître, avalées par le Néant, ce mal mystérieux qui ronge le Pays Fantastique. Bastien se trompait. Lui aussi a l'étoffe d'un héros. Et avant la dernière page du livre, son rôle lui sera révélé...

    Avis : Je connais depuis l'enfance les adaptations que ce soit le film ou le dessin animés. Et j'adore le principe de rentrer dans le livre, et j'aimerai pourvoir le faire avec certaines histoires. Il fallait donc que je lise le livre, et quand je suis tombée sur l'édition relié de chez Hachette, qu'elle fut ma joie. J'adore les livres relié, mais celui-ci est particulié. Chaque première page de chapitre est illustré dans les ton bleu-noir, et les illuminations sont en lien avec les événements qui aura lieu dans le chapitre. Je trouve ça très beau. 

    Venant maintenant à sa narration, que je trouve charmant. Cette histoire qui se dédouble au niveau de la narration à certain moment est bien mener. On ne se pert pas, et ce n'est pas gênant à la lecture. Au  contraire, elle complète à merveille et rajoute du piquant. C'est en plus, mes passage préférer de l'histoire. La maison d'édition les même différencier, niveau police de couleur. 

    Quant à l'univers, je suis facinée par le Pays Fantastique, qui n'a aucune limite imaginatif. Justement, elle joue avec à foison sans être lourd, mais en étant amusant à la lecture. Mon esprit ne cesser de s'embaler sur les lieux, les créatures, les événements...bref sur tout, car la bas tout est réalisable du moment qu'on le désire. Autre fait marrants, c'est quand l'histoire  nous fait comprendre qu'elle racontera plus loin les avanture d'un personnages ou autre. Spoiler ➡️ "Mais ce sont là d'autres histoires qui seront contées une autre fois." Cette phrase apparait souvent et me donne à chaque fois envie d'en savoir plus. Et ça donne l'impression que le livre est vivant, et que c'est luui qui nous parle. Quand à l'intrigue, elle est simple tout en étant complexe. Très facile à comprendre, mais n'est nullement linéaire, nous avons des détours et détours qui servent énormément au personnage principal, mais aussi à l'histoire. Pour les personnages, on les voix clairement évoluer au fils des épreuves mais aussi aux contacts des autres, surtout Bastien. Le seul personnages qui ma légèrement agacé, c'est la Petite Impératrice, mais ça. C'est une autre histoire !

    Maë

  • L'Europe archéologique

    l'Europe archéologiqueAuteurs : Jean-Paul Demoule (sous sa direction)

    Genre : document histoire

    Résumé : Il y a près de 2 millions d'années, une première vague d'« immigrants » venus d'Afrique peuple le continent du Caucase à l'Atlantique. Une deuxième vague invente l'art rupestre et partage une culture qui embrasse, elle aussi, l'Europe. Il y a 8 000 ans, une révolution venue du Proche-Orient, le Néolithique, implante l'agriculture et les premiers villages. Puis naît, à l'âge du Bronze, la civilisation urbaine, qui couvre progressivement tout le territoire. Sur les vestiges de l'Empire romain s'impose l'ordre féodal. Enfin, l'histoire européenne oscille entre des empires vastes mais provisoires et l'éparpillement d'unités territoriales souveraines. Seule l'archéologie peut faire revivre, à partir des archives du sol, cette longue mémoire, entre vie quotidienne, pratiques religieuses et relations avec l'environnement. Quinze archéologues européens se sont associés autour d'un même projet : contribuer, par une meilleure compréhension de la préhistoire et de l'histoire des Européens, à une plus juste perception de leur destin collectif.

    Avis : Un livre très intéressant, destiné aux passionnés et connaisseur, car si on n'a pas l'habitude du jargon- des termes techniques-,on a du mal à comprendre cartain mot. Les définitions dans ces moments auraient été le bien venus. Mais venons-en aux chapitres qui sont chacun écrit par un spécialiste, sous la houlette de Jean-Paul Demoule, qui s'occupe dans l'introduction à présenter le sujet, et soulève beaucoup de questions. Dont les réponses seront dans les chapitres, qui commence par la présentation de l'archéologie, puis part de la préhistoire pour avancer dans le temps, ce qui est passionnant. Les différentes approchent des spécialiste permet de mieux appréhender l'Europe archéologique, on découvre et apprend des choses incroyables, comme par exemple : les motifs d'un vase en raconte beaucoup plus sur la colonisation du continent européen qu'on pourrait le croire. Et les cartes dans le livres pour appuyer le sujet sont vraiment un vrais plus dans le livre. Pareil pour le tableau à la fin, même s'il n'est pas facile à comprendre. Petit bonus, que j'ai adoré fut les images dans le livre qui montre les découvertes, les fouilles, les vestiges... On redécouvre sous un nouvelle angle l'histoire de l'Europe, qui fut souvent incomplète ou erroné.

    Maë

  • Wonder Woman Legendary

    Wonder Woman legendaryAutrice : Renae De Liz

    Genre : Comics 

    Résumé : Née du désir profond de la reine Hippolyte d’avoir un enfant, Diana vit ses premières années entre quatre murs, elle que l’effronterie et l’inépuisable curiosité poussent pourtant sans cesse vers le monde extérieur. Les obligations liées à son rang et la destinée que les amazones semblent déjà avoir tracée pour elle ne lui conviennent pas. Elle en est convaincue, son avenir est ailleurs, et sa rencontre avec le pilote Steve Trevor ne fera que confirmer son ressenti. Car même le coeur de la légendaire Wonder Woman n’échappe pas à l’adage : il a ses raisons que la raison ignore, et il est prêt à la mener jusqu’au bout du monde !

    Avis : Je suis d'origine pas une fan de Wonder Woman, mais je trouve intéressant de plonger dans son enfance et ses débuts. Et on ne découvre pas que l'histoire de Diana, mais de sa mère aussi, Hippolyte. On apprend sur ce qui va pousser la reine des Amazone à vouloir un enfant, ce qui est emmêler à l'intrigue, mais qui va forger la personnalité de l'héroïne. Car oui, dans ce comics, on découvre une Wonder Woman féministe et libre tout en étant indépendante. Pour les personnages secondaires, ils font encore plus ressortir les messages du comics. Surtout Etta, qui a une forte personnalitée, et qui façonne notre héroïne en l'aidant à s'adapter au monde moderne. Mais venont, maintenant au graphisme ! Les couleurs sont pétantes et très chaudes, par contre, les textes sont petites et certaines couleurs n'aide pas à pas lecture.

    Maë

     

×