Interview Jessica Wolf

31/03/2013                                                                                                                          Belgique Pleine lune t1
16h00                                                                                                              Livre: Pleine Lune-Tome 1
Sur Skype                                                                                                     
  
Maë / Bii / Jessica Wolf

-Maë : Pourquoi avez-vous voulu être écrivaine ?

♦Principalement pour faire découvrir mon monde aux lecteurs. Je suis moi-même une grande lectrice et c'était un rêve de publier mon propre roman. J'ai toujours aimé inventer des histoires, mais je n'ai commencé à écrire qu'à l'âge de 14 ans. Je voulais faire voyager les personnes dans un autre univers, leurs faire découvrir le plaisir de la lecture.
 
-Pourquoi avez-vous voulu écrire ce livre ?
♦J'ai toujours lu beaucoup de romans fantastiques surtout de la romance paranormale comme la bit-lit, donc il était normal pour moi que mon premier roman traite de ce sujet. A la base, j'écrivais une toute autre histoire : une jeune étudiante en art qui part en expédition observer les loups pour un travail de fin d'étude. Finalement, cette histoire s'est transformée pour donner naissance à la saga " Pleine lune". Je ne sais pas vraiment pourquoi j'ai voulu écrire ce livre.. c'était sur un coup de tête. Au début, je ne pensais pas en faire  un roman et encore moins le publier ! Ce n'était qu'un passe-temps et au fur et à mesure c'est devenu une vrai passion ! voici le résumé : "Mon nom est Emma, je pourrais être une adolescente ordinaire... mais je ne le suis pas. Dans mon monde, seule la réalité a sa place, jusqu'au jour où je le rencontre. Reclus au fin fond de la forêt, ils vivent cachés de tous. Depuis mon arrivée, des jeunes filles sont sauvagement assassinées et je compte bien découvrir la vérité. Mais suis-je prête à l'entendre ? Et si la légende dépassait l'inimaginable... Tout ceci aurait pu être la fin, mais ce n'est que le commencement. Si les Hommes n'étaient pas seuls sur terre, sauriez-vous garder le secret ? Je n'ai pas eu le choix...
 
-D'où vous vient votre inspiration ?
♦A vrai dire, je n'y ai jamais réfléchi ! Mon inspiration me vient naturellement. Je ne me force pas à écrire, je vais à mon propre rythme et les mots me viennent facilement. Si jamais, je suis en manque d'inspiration, j'écoute de la musique  et après une heure, je me remets en route.
J'ai beaucoup d'imagination et les histoires me viennent comme ça.
 
-C'est très pratique. La musique aide beaucoup pour écrire, se concentrer ?
♦Pour ma part, la musique est une grande source de détente. Dès que je l'écoute, j'entre dans un autre monde et mon imagination entre en ébullition, enfin si on peut dire ça !
 
-Combien de temps vous faut-il pour écrire un roman (de l'écriture elle-même au point final en passant par la relecture.) ?
♦J'avais en projet d'écrire un roman depuis quelques années déjà ! Mais si l'on compte depuis le jour où j'ai commencé la création de l'histoire jusqu'à la publication, cela m'a pris un peu plus d'un ans. Je commence toujours la pré-écriture dans un bloc note, j'y écris toutes les idées qui me passe par la tête, toutes les intrigues et tout le développement de l'histoire quand je pense avoir fini,  je commence l'écriture du roman sur mon ordinateur. Après vient les relectures, puis je corrige une fois mon document avant de l'envoyer à la correctrice.
 
-Comment avez vous écrit le livre: avez vous inventé l'histoire au fur et à mesure ou bien avez vous eu toutes l'histoire en tête depuis le début ?
♦Au début, je n'avais qu'une brève idée de l'intrigue. Je n'avais qu'un début et quelques scènes, la fin du roman mets venu par la suite, au fur à mesure que l'histoire prenait forme. Je me basais sur l'histoire que j'avais écrite dans mon bloc note, mais évidemment il y avait de nombreuses modifications.
 
-Pourquoi avoir choisi de vous auto-éditer ?
♦N'étant pas majeure, j'ai préféré éviter les contrats et garder mes libertés. De plus,  avec les études je n'ai pas beaucoup le temps  d'écrire. S'auto-éditer est un beau compromis, c'est gratuit ( contrairement au maison d'édition à compte d'auteur) et c'est la même qualité que les maisons d'éditions classiques. Le seul inconvénient s'est qu'il faut être autonome, faire la couverture, corriger le texte et faire sa propre promotion. Mais c'est une magnifique aventure !

-Une aventure, où on peut dire que vous l'avait bien réussi.

♦Merci beaucoup !
 
-Et vous vous présenter Jessica Wolf pourquoi avoir changer ?
♦Et bien, pour être franche c'était un choix familial ! Quand mes parents ont  découvert que je comptais me publier, ils ont été très surpris ! Et c'était une sorte de "protection", protéger mon identité si jamais mon aventure devait couper court. D'un côté, j'avais ma vie adolescente normale et de l'autre ma vie en tant qu'auteur ! Cela me permettait de décrocher et de faire le vide quand cela s'avérait nécessaire.
 
-Vous aimez le Bit-Lit, c'est se qui a influencé le genre de votre livre. Mais avez vous penser a faire sur un autre genre ou souhaitez vous continuer sur le même genre ?
♦Pour l'instant, je me concentre sur ma saga " Pleine lune" qui est une trilogie, mais j'ai effectivement pensé à écrire un roman ( one shot) plus réaliste, toujours basé sur une histoire d'amour, mais entre deux adolescents que tout opposent : une jeune fille d'une famille riche et respectée qui par hasard fait la connaissance d'un jeune  garçons  vivant dans le quartier mal famé de la ville.
- En effet, ça a l'air intéressant...
♦Merci 
 
-Vos personnages principaux sont surtout des adolescents de votre (notre) âge ?
♦Oui, c'est exacte ! Cela met venu naturellement, il m'aurait été très dure, voir impossible de créer une histoire si mes personnages principaux avaient été des personnes plus âgées, tout simplement parce que j'ai plus de facilité à représenter les sentiments et les réactions des adolescentes, comme j'en fais moi-même parti.
-Oui, je vois !
 
-D'écrire sous le point de vue d'un enfant par exemple ?
♦Je n'y ai jamais pensé, mais dans le cas où il faudrait écrire sous le point de vue d'un enfant, cela ne me dérangerait pas. Je peux me référer à mon expérience personnelle, à mon enfance. Tandis qu'avec des personnages plus vieux, il met difficile de cerner leurs comportements. Mais je pense que si un jour, je dois écrire un roman dont les personnages seraient plus matures, je préférerai écrire l'histoire à la troisième personne.
-Je vois.
-C'est beaucoup plus simple.
-Oui, simple ou plus agréable peut-être
♦Comme j'écris principalement à la première personne, je ne sais pas si c'est plus agréable, mais à la troisième personne, la psychologie du personnage est moins mis en avant.
-Oui, c'est vrai... Néanmoins, ça offre une certaine facilité de déplacement pour les divers personnages...
♦Oui, c'est vrai que ça a un côté plus facile.
 
-Ce serra une trilogie votre livre, vous pouvez nous dire plus ?
♦Et bien, le tome deux est en court de pré-écriture ! J'espère si tout se passe bien, que la sortie sera annoncée vers décembre/ Janvier. Pour ce second opus, nous retrouvons la meute et Emma plongées dans une nouvelle aventure. Alors que Arcane retrouve sa tranquillité, une nouvelle menace prend forme. Une menace composée de créatures aux longues dents. Je n'en dit pas plus !
-On sent que l'histoire va battre a son plein.
♦C'est le but, le tome deux sera plus mouvementé que le précédent, on verra ce que cela donnera. Je ne peux pas encore m'avancer pour le moment.
 
-Et vous pensez que, comme bien des auteurs, il pourrait n'y avoir non pas trois livres mais plus ?
♦C'est toujours possible. Il faut voir comment se déroule l'histoire dans le tome deux et si à la fin du tome trois, il me reste de l'imagination !
-Et s'il y a un certain succès, aussi, j'imagine...
 
-Donc le nombres de tomes peut changer ?
♦Oui, le nombre de tomes peut toujours changer, mais pour l'instant, je reste sur une trilogie, on verra quand les trois tomes seront bouclés. On peut toujours avoir des surprises, notamment des tomes hors séries se basant plus particulièrement sur d'autres personnages de la saga. Pour ce qui est du succès, je pense que j'ai encore le temps ! Mais si cela doit arriver, je pense que je me concentrerais plus sur d'autres projets, comme une nouvelle saga.
 
-A votre avis, quels personnage du livre vous ressemble le plus et pourquoi ?
♦Je pense que tous mes personnages ont une partie de ma personnalité, mais ils ont tous développer leurs propres caractères, si on peut dire ainsi ! C'est comme s'ils existaient et évoluaient à travers mes écrits. Au final, j'écris leurs ressentiments en fonction de leurs caractères et non du mien, donc je ne pense pas qu'un personnage me ressemble plus en particulier... Amy pour son calme, Emma pour sa spontanéité, ect.
-Donc si on rassemble tous vos personnage, il a vous ?
♦Oui, c'est ça
-"L'écrivain donne un peu de soit dans chacun de ses personnages".
♦Tout à fait !
-Rien que dans la façon de ressentir... 
 
-Comment ça ses passez pour la couverture du livre? C'est pas vous qui l'avez faites vous avez dis sur le blog.
♦Oui, j'ai fais appel aux talents de Fleurine Rétoré. Une graphiste qui réalise de très belles maquettes ! Je suis très contente du résultat. Je l'ai contacté et nous avons discuté des éléments qui devaient apparaître sur la maquette, etc. Tout c'est passé très rapidement.
 
-Et où avez-vous trouvé un moyen de la contacter ?
♦Je suis tombé sur son site web par hasard et je l'ai contacté grâce à Facebook.
-Alors internet a joué un rôle déterminant dans votre démarche.
♦Oui, on peut dire ça. Comme je vis dans un petit village, sans internet il est plus difficile de démarcher ( surtout pour un premier livre ).
-Oui, j'imagine, mais je vous rassure, même dans les grandes villes, de jeunes auteurs ont autant de mal. Il me semble qu'on est pas assez informé.
♦Oh, je ne pense pas. Être auteur aujourd'hui, c'est de plus en plus difficile, les jeunes lisent moins et le monde de l'édition est fort prisé, donc ça ne m'étonne pas que les graphistes et les correctrices soient énormément demandés.
-Oui, je vois.
-Oui, on favorise plus les auteurs des autres payes et moins les nôtres.
-Les traducteurs sont meilleurs que les correcteurs, bien souvent.
♦Oui, les auteurs français surtout pour le fantastique ont moins de réussite ! Pour l'instant, les maisons d'éditions préfèrent les auteurs américains, ect !
-Ou ils prennent les sucés des États-Unis pour en faire des sucés en France.
♦On peut quand même leurs laisser que c'est intelligent
-Oui, même si cela montre un intérêt certain pour l'argent.
♦Oui !
-et moins l'amour réelle de la littérature
♦Il y a d'ailleurs des maisons d'éditions qui n'accepte pas les romans français.
-Vraiment ? Étonnant.
♦Oui
-Nous sommes bien sots.


-On dit qu'un écrivain s'inspire d'autres auteurs pour écrire. Quels auteurs vous à inspirez ?
♦Je me suis surtout inspirer de Patricia Briggs. J'aime beaucoup son travail et ses romans. Aussi non, je lis beaucoup de Charlaine Harris et de Kelley Armstrong.
 
-Vous connaissez Ilona Andrews ? avec Kate Daniels ?
♦Je connais oui !  Kate Daniels. J'ai eu la chance de rencontrer Patricia Briggs et c'est une femme adorable !
-Génial...
-C'est une femme qui nous transporte avec ses livres.
♦C'est un super souvenir en effet !
-Oui
♦Oui, elle écrit de superbes histoires.
-Et c'était dans le cadre de votre projet ou autre chose ?
♦Elle était en dédicace avec Kelley armstrong à Charleroi à la librairie Molière. J'ai saisi l'occasion.
-Je vois. C'est super !
♦Oui 
 
-Vous écoutez de la musique en écrivant ?
♦J'écoute de la musique avant, mais pas pendant. Aussi non, j'ai tendance à m'embrouiller dans mes idées.
-Et quel genre de musique ? Vous avez quelques titres ?
♦Étonnamment, j'écoute plutôt du rock alternative comme le groupe Three days grace, Breaking Benjamin ou encore Skillet.
-Linkin Park ?
♦Oui, aussi Evanescence
-J'allais le dire...

-Qu'elle genre de livres lisez vous en ce moment ?
♦Pour le moment, je me concentre sur la création de la trame de mon tome 2, mais pour ne pas changer, quand j'ai le temps, je lis du fantastique ! Le dernier livre que j'ai lu est " Dark Divine". Je pense bientôt lire "Sacrifice" de Kelley Armstrong.
-Et ils sont biens ?
♦Pour "Dark Divine" C'est un vrai coup de cœur ! "Sacrifice" est le 7ème tome de la saga " Femmes de l'Autremonde" et j'adore !
-*note Dark Divine dans trucs a lire*
♦C'est l'une des séries que je préfère.
 
-Est-ce que ça t'inspire parfois ?
♦Oui. Quand on est confronté au problème de la page blanche, on se réfère aux romans qu'on a lu. 
 
-Sa arrive souvent la page blanche ? Certaine personne panique, tu as des conseil a leurs donné ?
♦Cela ne m'arrive pas souvent, comme j'écris la trame de mon histoire dans un bloc note, mes idées sont plus claires et j'ai facile à écrire. Si jamais ça m'arrive, pour moi c'est le signe que j'ai trop travaillé ! Dans mon cas, je prend une pause et j'écoute de la musique.
 
-Donc tu conseillerais de commencer par écrire la trame de l'histoire ? Et avoir un bon album sous le coude ?
♦Oui. Mais certains auteur ont leurs propres méthodes, mais pour moi c'est important de savoir se détendre entre deux pages. 
 
-Et combien de fois te relis-tu et modifies tu ton texte à peu près avant qu'ils soient on va dire, acceptable ? Dans sa version finale en gros.
♦Une fois l'écriture terminée, je le relis une fois pour vérifier les tournures de phrases et les formulations; une seconde fois pour vérifier l'histoire et la cohérence; et troisième fois pour la mise en page. Finalement, je relis une dernière fois pour vérifier si dans l'ensemble, le roman est "acceptable".
-Je vois !
 
-Et il t'arrive de vouloir encore changer des choses après (même si c'est trop tard dans le cas de ton premier tome) ?
♦Étrangement non. J'avais peur en le relisant une fois publié, de trouver des mauvaises tournures de phrases ou autres, mais après tant de travail, on est d'abord fière du résultat même si c'est un peu vaniteux de notre part. Mais quand on a sous les yeux notre "bébé", on le prend avec ses défauts et ses qualités.
-C'est bien !
♦Merci 
 
-Et que penses-tu du plagiat ?
♦Je suis complètement contre ! Déjà avant d'écrire, cela m'énervait, mais quand j'ai commencé l'écriture du tome 1, si quelqu'un m'avait plagié, je pense que je l'aurais vraiment mal pris! Plagier un auteur, c'est comme voler son travail, son œuvre sur laquelle il a temps travaillé.
 
-Je vois ! Et vous faire éditer, c'est un peu un rempart contre ça, non ?
♦Je ne pense pas, j'ai souvent lu des fictions postés sur des blogs où les jeunes auteurs plagiaient de grands écrivains. Mais je peux comprendre que leurs buts soient d'être reconnu, comme tous les auteurs, et donc certains utilisent des textes, des histoires qui ont eu de bons échos.
-Oui, c'est vrai.

-Comment sa s'est passé votre foire aux livres ?
♦C'était un jour inoubliable ! Un moment très enrichissant où j'ai pu faire la rencontre de nouveau lecteur. J'ai parlé avec mon imprimeur et à d'autres auteurs indépendants et je ne regrette pas du tout mon choix de participer à ce salon! Je pense d'ailleurs participé à une petite foire du livre régionale dans le courant du mois d'octobre.
-C'est super!
♦Oui  
 
-Et tu as une date ou un lieu précis pour cette foire ou pas encore ?
♦Et bien, la foire se passe à Musson. C'est un petit village en Belgique. C'est le moment rêvé de faire connaître mon roman aux lecteurs de la région.
 
-As tu des dates en France ?
♦Pas encore pour l'instant, mais je compte bien participer à des salons en France. Cependant, je n'en ai pas encore trouvé, donc si jamais tu as des foires ou des salons à me proposer, je serais ravie de faire des recherches. Ce qui est embêtant, c'est que les salons les plus connus se passent souvent très loin de mon petit village ! 
 
-Tu as une limitation en France ou tu peux faire n'importe où ?
♦Et bien, si ma candidature est acceptée, je peux participer à la foire ou au salon quelque soit sa localisation en France, mais c'est souvent le trajet qui est un problème : je ne peux pas me permettre un trajet aller-retour de 5h.
-Oui, ce serait scientifiquement impossible.
♦Oui 
 
-Pourquoi vous avoir mit sur Skyrock pour présenter votre livre ?
♦J'ai toujours utilisé Skyrock. Je sais que ce n'est pas la meilleure Plate-forme du web, mais à la base j'avais un blog littéraire où je présentais les romans qui me plaisais. Quand j'ai décidé de faire la pub de mon roman, je suis naturellement revenue sur Skyrock, ainsi je pouvais présenter mon roman aux autres blogueurs fans de lecture que j'avais rencontré grâce à mon précédent blog.
 
-Et tu es satisfaite de Skyrock ?
♦Oui, je suis très satisfaite de Skyrock, il propose des services généralement biens et adaptés. De plus, cela permet de rencontrer d'autres personnes qui ont les même intérêts que toi. Cependant, il est de moins populaires que Facebook ou Twitter, etc.
-Après, Skyrock, tout le monde y a accès. Au contraire de Facebook ou Twitter.
♦Oui. Il a ses avantages. 

-D'où vous viens l'idée pour la carte de visite ?
♦Je voulais un support permettant aux personnes de me retrouver sur le web, et en même temps cela faisait la pub pour le roman. J'avais lu cette idée sur le forum de TheBookEdition.
 
-Mais comment a réagi ton entourage lorsque tu t'es auto-éditée ?
♦A part mes meilleurs amies et mes parents, personne n'était au courant jusqu'à ce que je décide de le dévoiler au grand public ! Tous le monde a été très surpris ! Ma famille était très fière ainsi que mes amis.
-Ça devait être formidable.
♦Oui, surtout leurs têtes quand ils l'ont appris.
 
-Et tu as eu des commentaires (pas forcément de ton entourage hein ) pas très encourageants, du style : t'y arriveras pas, ou "ça ne s'est jamais vu"..
♦Non, personne à ma connaissance n'a dit quelque chose dans le genre. Tous le monde m'a encouragé à continuer mon travail. J'ai d'ailleurs eu de très bon retours.
-C'est super alors.
-Faut continuer, quand s'est une passion une joie de faire.
♦Oui. Et je ne compte pas m'arrêter !
-Tu as raison.
-C'est sûr!
 
-Et la plupart des jeunes auteurs disent qu'ils avaient de bonnes notes aux rédactions de collège : c'est ton cas ?
♦Je ne pense pas qu'il faut faire une généralité, mais en effet, j'ai de bonnes notes à mes rédactions. Mais je pense que cela ne prouve rien. Il y a une différence entre faire une rédaction et écrire une histoire qui plaira à des lecteurs. On a simplement plus d'entraînement.
-Et les profs regarde les fautes. Quant aux lecteurs ils regardent l'histoire.
-Mmh... Les rédactions de collège montrent tout de même une certaine facilité au contact de l'écriture. Et si l'orthographe ne va pas c'est très difficile de comprendre une histoire.
♦Perso, je suis très nulle en orthographe ! Heureusement que lors de mes corrections, j'ai le programme antidote et que je fais appel à une correctrice !

 
 

  Merci infiniment à Jessica Wolf d'avoir bien voulus répondre à nos question.

Date de dernière mise à jour : 09/04/2018

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire