Créer un site internet

Rouille

RouilleAutrice : Floriane Soulas

Genre : Steampunk

Résumé : Paris, 1897. Les plus grandes puissances européennes se sont lancées à l’assaut de la Lune et de nouveaux matériaux découverts sur le satellite envahissent peu à peu la Terre. Ces grandes avancées scientifiques révolutionnent l’industrie et la médecine, mais pas pour tout le monde. Et dans les faubourgs, loin de l’hyper-centre protégé par le dôme sous lequel vivent les puissants, le petit peuple de Paris survit tant bien que mal. Violante est une prostituée sans mémoire, ignorant jusqu’à son âge réel. Dans un monde où son désir de vérité passe après celui de ses clients et de ses patrons, la jeune fille tente de retrouver la trace de ses origines perdues. Alors qu’une vague de meurtres particulièrement horribles ensanglante la capitale, Satine, son amie et seul soutien, disparaît dans d’étranges circonstances. Violante, elle, se voit offrir une porte de sortie à ce demi-monde violent qui la retient prisonnière, mais décide malgré tout de prendre part aux investigations.

Avis : Ça fait des années que ce livre me faisait de l'oeil, et j'en entendais que des louanges. Évidement, étant une fan de steampunk, je me devais de le lire. On ressent vraiment l'ambiance sombre des bas fond de la ville, avec la misère qui y règne. Mais ce livre est aussi une pépite steampunk et Uchronie, car en effet l'histoire française est différente dans le livre comparée à la réalité. L'intrigue se passe dans un Paris de 1897 sous le règne de l'empereur Napoléon IV, qui n'a jamais existé. Mélanger deux sous-genres de la science-fiction peu connus et qui s'emboîtent à merveille, c'est du génie. Cependant, on perçoit différement cette univers mécanique, beaucoup plus sombre et angoissant, vu qu'elle est au coeur de l'intrigue d'une certaine manière. On retrouve aussi l'influence du roman noir, en raison du millieu et des personnages de l'histoire. 

    Ce qui me plaît avec le personnage de Violante, c'est qu'elle ne suscite pas de la pitié au vu de son histoire et de son caractère, mais de l'admiration, car on sent qu'elle essaye de savoir qui elle est. Une recherche d'identité avec un style de narration assez obscure. La fin m'a surprise. Je m'attendais à ce que l'héroïne fasse un autre choix, mais je comprends complètement cette conclusion ouverte à l'imagination du lecteur. Un livre pour des lecteurs adultes et mûrs. 

Maë

 

Science-Ficion Rouille Floriane Soulas Chronique livre

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×