Cléopatre

CleopatreAutrice : Machiko Satonaka

Genre : Manga historique, shojo

Résumé : L’Égypte du premier siècle avant J.C. est aussi riche culturellement qu'elle ne l'est par sa terre, fertile grâce au Nil. Elle attire ainsi les convoitises de nombreux pays voisins, dont Rome, qui est alors en pleine expansion. Le destin de la grande et ancienne Égypte, et celui de la jeune Rome repose alors sur les épaules de leurs dirigeants respectifs. Cléopâtre, descendante de la dynastie des Ptolémées, qui parle neuf langues et que le monde entier connaît pour sa grande beauté et Jules César, le grand héros qui a mis le monde à ses pieds. C'est dans ce contexte que leurs destins vont se croiser. Voici l'histoire des deux personnages les plus illustres de leur temps dont l'amour a fait trembler le monde antique. 

Avis : J’ai été nostalgique en lisant le manga, le style de dessin m’a rappelé l’anime « Lady Oscar ». On retrouve ses visages ovales, avec leurs grands yeux pleins d’étoiles qui attirent le regard sur le faciès du personnage. J’ai eu l’impression que tous les personnages étaient grands et de taille fine. Quant au fameux nez de Cléopâtre, il est bien pointu, aquilin, mais ne dérange pas, au contraire, cela montre une reine plus magnifique. Concernant le décor, il est sobre et parfois il n'est que dans certains endroits. Il peut représenter le visage du personnage sans décor ou être remplacé par des étoiles autour du personnage, pour le mettre en valeur. Mais quand, il y en a, ils attirent l'attention ce qui est agréable mais manque de détails, ce qui ne choque pas. On peut passer d'un style très clair à sombre en page, c’est souvent pour mettre en avant certains passages forts de l’histoire, ce que j’ai beaucoup aimé.

    L’histoire quant à elle, commence en parlant de la dynastie Ptolémée qui est arrivée sur l’Egypte grâce à Alexandre Le Grand. On comprend plus loin dans le récit, pourquoi Alexandre est important. Le sujet est touchant, très axé sur la romance et sur l’histoire d’amour entre César et Cléopâtre puis avec Marc-Antoine. L'auteur la montre très sentimentale, se laissant influencer par ses sentiments et sa naïveté, ce qui n’est pas du tout son cas. Les personnages et l’histoire s’éloignent de la réalité, au fur et à mesure. Je suis contente d'avoir lu ce livre pour ses dessins mais étant une grande fan de l’histoire et aimant Cléopâtre, j'ai été déçue du portrait qui en a été fait. Mais c'est une belle romance que j'ai appréciée.

Maë

 

shojo Machiko Satonaka cléopatre Chronique manga

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire