Enquête/Thriller/Policier

Nous vous présenterons ici des auteurs ou des livres.  Si vous souhaitez voir un auteur ou livre, n'hésitez pas à le demander. Nous ferons des critiques sur les livres que nous avons lu avec sa présentation. Si vous souhaitez faire une lecture commune n'hésitez pas à demander.Et proposez vos livres du moment.

 ...Pour Lecture Commune choisissez qui vous voulez...

Maë- 1 091 livres dans sa bibliothèque papier et ebook

         Lit en ce moment : Classique, Bit-Lit, Historique et S.F.   

Alex- 

Lit en ce moment :

   Service de presse : l.echo.litteraire@gmail.com

  • Agatha Raisin #2 : Remède de Cheval

    Autrice: M.C. Beaton, plus connue sous le nom de Marion Gibbons et Marion Chesney.

    Genre: Policier

     

    Résumé: Après la pluie, le beau temps ! Agatha Raisin est désormais bien installée dans son cottage de Carsely en compagnie de ses deux chats. Cerise sur le pudding, le nouveau vétérinaire du village ne semble pas insensible à ses charmes. Quand le beau véto succombe à une injection de tranquillisant destinée à un cheval rétif, la police locale conclut à un malencontreux accident. Mais pour Agatha, dont le flair a permis de résoudre l'affaire de La Quiche fatale, il s'agit bien d'un meurtre. A l'étonnement de tous, le séduisant colonel James Lacey partage pour une fois l'avis de son entreprenante voisine. Et nos deux détectives-amateurs se lancent dans une enquête bien plus périlleuse qu'ils ne l'imaginaient...

     

    Avis: Comme avec le premier tome, je dois avouer que je suis assez divisé quant à mon opinion sur ce livre. Il faut dire aussi que j’avais lu le premier juste après avoir fini le troisième tome des Détectives du Yorkshire qui reste, pour moi, l’un des meilleurs livres que j’ai lu en 2018. On repassera donc pour l’objectivité.

    Dans ce tome-ci, on retrouve notre chère et insupportable Agatha Raisin dans son cottage de Carsely, petite ville de la campagne anglaise. Mention particulière, d’ailleurs, pour l’ambiance que je trouve particulièrement attirante.

    Je dois dire que le style même d’écriture du premier tome m’avait passablement insupporté, ce que je n’ai étrangement pas retrouvé dans celui-ci. Ou alors mes standards ont juste été revus à la baisse, allez savoir. Je l’ai lu en moins de deux jours, l’écriture y étant fluide et l’action plutôt prenante. Le fait que le livre fasse seulement 267 pages avec une écriture plutôt épaisse et de larges marges a dû aussi beaucoup y jouer. Voilà d’ailleurs l’un des points que je trouve particulièrement important de souligner : le prix du livre, comparé au temps de lecture. Certes, me direz-vous, un livre ne se juge pas à son épaisseur, mais à son contenu. Ce à quoi je vous répondrais que, tout de même, si en plus on doit ajouter les frais d’envoi pour l’étranger, et bien une fois à la caisse, ça fait mal. Mon portefeuille a très peu apprécié.

    L’un des problèmes majeurs que j’ai aussi rencontré est le manque de développement des personnages secondaires. Excepté nos deux détectives, ainsi qu Bill le policer, Mrs. Bloxby, la femme du pasteur et Freda, l’une des suspectes, j’ai été complètement perdu tout le long du livre, obligée de faire des allers-retour dans l’histoire pour me rappeler qui était qui. J’ai même été tentée de me faire une fiche, mais ma fierté personnelle m’en a empêché.

    Outre ces quelques points négatifs, je dois tout de même avouer que je me suis plutôt bien amusé à suivre les aventures de nos deux apprentis détectives, l’insupportable mais attachante Agatha Raison et James Lacey, colonelle à la retraite qui ne cesse de fuir les avances de la première. Il faut dire aussi que Madame Raisin est loin d’y aller avec le dos de la cuillère, si je puis dire. Ce second tome nous a par ailleurs permis d’en apprendre un peu plus sur Lacey, l’une des raisons le faisant fuir Agatha étant par ailleurs révélée la toute fin du livre.

    Parlons d’ailleurs un peu de notre chère Agatha. Cette dernière est l’un des exemples parfait des personnages horripilants, insupportable et exécrables que l’on souhaiterait pouvoir étriper si l’on en avait l’occasion, mais -eh oui, il y a toujours un mais dans l’histoire-, je l’ai trouvé étrangement de plus en plus attachante au fil du roman. Elle ne m’est pas sympathique, loin de là, mais l’autrice nous donne assez d’éléments pour comprendre chacune de ses réactions et pensées, des éléments provenant tout droit de son enfance. A la fin du livre, je l’ai par ailleurs presque trouvée attendrissante. Oui, j’ai bien dit attendrissante. Vous trouvez ça étrange ? Ça tombe bien, moi aussi.

    Une petite dédicace, par ailleurs, aux couvertures de la série des Agatha Raisin que je trouve absolument magnifiques et qui collent parfaitement à l’ambiance du roman.

    Malgré les points négatifs dont j’ai fait la liste ci-dessus, je dois cependant vous faire une confidence : j’ai craqué. Oui, j’ai commandé le tome 3. Oui, je suis faible. Oui, ma curiosité me perdra. Tout ça pour dire que vous devriez rapidement retrouver mon avis sur Agatha Raisin #3 – Pas de pot pour la jardinière, sur le blog.

     

    Bref, pour faire un petit résumé de ce que j’ai dit ci-dessus :

     

    + description et ambiance dans la campagne anglaise

    + lecture facile et style agréable

    + couverture et format du livre

    + personnage principale qui devient de plus en plus attachante

    + développement des personnages semi-secondaires

     

    - trop de personnages secondaires peu marquants

    - rapport prix/temps de lecture

     

    Amy

  • Hunting Prince Dracula

    Ce livre n’est diponible qu’en anglaisCoup de coeur 2

    Autrice : Kerri Maniscalco

    Genre : Enquête/Historique/Romance

    Résumé : “In this New York Times bestselling sequel to Kerri Maniscalco's haunting #1 debut Stalking Jack the Ripper, bizarre murders are discovered in the castle of Prince Vlad the Impaler, otherwise known as Dracula. Could it be a copycat killer...or has the depraved prince been brought back to life?
    Following the grief and horror of her discovery of Jack the Ripper's true identity, Audrey Rose Wadsworth has no choice but to flee London and its memories. Together with the arrogant yet charming Thomas Cresswell, she journeys to the dark heart of Romania, home to one of Europe's best schools of forensic medicine...and to another notorious killer, Vlad the Impaler, whose thirst for blood became legend.
    But her life's dream is soon tainted by blood-soaked discoveries in the halls of the school's forbidding castle, and Audrey Rose is compelled to investigate the strangely familiar murders. What she finds brings all her terrifying fears to life once again.” (Little, Brown & Company)

    ___________________________________

    Avis : C’est un gros coup de cœur pour moi, encore plus que le 1er tome !

    Ce que je n’ai pas aimé :

    Le rythme du livre peut être lent par moments, surtout dans la première partie. Il faut le temps qu’on rentre dans l’univers, l’intrigue. J’ai un peu trouvé long les passages où les personnages ne faisaient que parler du folklore roumain.

    La raison des meurtres me semblent un peu bancale. Spoiler→Je trouve ça peu pausible qu’Anastasia ait pu être ambitieuse au point de devenir une meurtrière de sang froid. Il faut dire qu’elle avait l’air tout à fait saine mentalement. Mais je pense pouvoir tout de même trouver un côté positif à tout cela… Rendez-vous de l’autre côté !

     

    Ce que j’ai aimé : Attention, il y en a beaucoup !

    L’univers est fait à partir d’un mélange du XIXème siècle et des légendes de Roumanie avec tout simplement la fameuse légende de Dracula ! J’adore le fait que l’histoire tourne autour de mythes aussi célèbres et puis, Dracula n’est pas le seul impliqué ! Et la description du château à Braşov, c’est trop bien !

    J’ai aussi beaucoup apprécié le retour dans le monde de la médecine et plus précisement de la « médecine post-mortem ». Les autopsies m’ont toujours intriguées.

    L’ambiance est toujours aussi lugubre, sombre et énigmatique. Il y a des moments où j’ai eu un peu peur avec Audrey-Rose et Thomas, je dois bien l’avouer (^^’).

    L’intrigue est bien construite et le retournement de situation à la fin : je ne m’attendais vraiment pas à ça !!! L’identité du coupable m’a étonnée et le fait que l’intrigue ait été menée avec brio explique en partie ma surprise.

    Les personnages sont tellement attachants surtout notre duo scientifique !

    Audrey-Rose est incroyable danc ce tome. Que ce soit pour sa volonté d’être libre, indépendante ou pour son intelligence, je l’adore !

    Quant à Thomas, je l’aime encore plus qu’avant. Il flirte, il est beau mais surtout, il est tellement respectueux envers Audrey-Rose. Dans cette suite de Stalking Jack the Ripper, Thomas montre un côté de lui que les lecteurs/lectrices ne connaissaient pas avant. Il est plus maladroit, vulnérable. Il sait ses faiblesses et communique avec Audrey-Rose pour arranger les choses. Mais surtout, il apprend ! (Cela va de même pour notre courageuse héroïne)

    La romance entre ces deux-là est l’un des points forts de ce roman. C’est une relation saine où les deux partenaires sont égaux. Pour cela, ils ont travaillé sur eux-mêmes tout en étant ensemble dans les épreuves. Ils communiquent ! Et puis malgré leurs différents, ils savent qu’ils s’aiment et ça leur donne du courage et de la détermination !

    J’adore voir le développement de leur couple, c’est tellement bien fait. C’est progressif et vrai.

    Spoiler→Le personnage d’Anastasia est un personnage pour lequel j’ai du mal à me faire un avis. Tout d’abord, je l’aime beaucoup notamment parce que c’est une femme forte, ambitieuse et qui veut être autant libre qu’Audrey-Rose. Mais je dois avouer que la fin a quelque peu changé mon opinion sur elle. Bon, c’est la meurtrière, c’est sûr que je ne vais pas éprouver de la sympathie pour elle à cause de ça. Mais à part cela, sur le moment où j’ai lu le passage, j’ai surtout trouvé cela incohérent avec la personnalité qu’Anastasia nous avait habitué tout au long de notre aventure. Mais après mure réflexion, je trouve ça très bien. Cela montre qu’elle était à la fois une manipulatrice mais aussi, ça m’a rappelé que je lisais à partir du point de vue d’Audrey-Rose. Pour elle, Anastasia était une amie qui avait tout l’air d’une simple victime enfermé et restrainte par son oncle. Pas une sanglante héritière d’Elizabeth Bathory, la « comtesse Dracula » avec des problèmes mentaux.

    _______________________________

    En conclusion, go allez lire ce deuxième tome si vous avez déjà lu le premier. Je le recommande en anglais, même pour ceux qui ont quelques difficultés dans cette langue parce que de 1, vous pourrez vous améliorer et de 2, lire la version originale avec la plume de l’autrice, c’est toujours un plus ! (Et puis surtout, ce n’est toujours pas édité en français)

    Quant à moi, je cours acheter le 3ème tome !

    Pour ceux que cela intéresse, la saga sera terminée avec le 4ème tome qui sortira en septembre !

    Alex

  • Stalking Jack the Ripper [VO]/ Autopsie [VF]

    Autrice: Kerri ManiscalcoCoup de coeur 2

    Genre: Historique/ Thriller

    Résumé: « Audrey-Rose a toujours vécu dans l’opulence et le bonheur jusqu’à la mort de sa mère. Depuis, malgré la compagnie de sa tante et ses robes en soie, la jeune fille mène une vie secrète. Contre l’avis de son père et les attentes de la haute société, Audrey-Rose passe beaucoup de temps dans le laboratoire de son oncle pour étudier la médecine légale, en compagnie de Thomas, un apprenti charmant, intelligent mais méprisant. Elle passe ainsi ses après-midi à disséquer et à lire à travers les corps humains. Mais une série de meurtres perpétrés par un certain Jack l’Éventreur à Whitechapel va l’accaparer. Chaque corps est mutilé et les crimes sont de plus en plus horribles. Audrey-Rose et Thomas vont enquêter afin de découvrir le meurtrier qui semble graviter autour de la famille de la jeune femme. Est-ce son père, dont l’absence coïncide avec l’arrêt des meurtres ? Son oncle, dont les connaissances en anatomie pourraient être celles du meurtrier ? Le commissaire Blackburn qui la tient à l’œil ? Ou encore Thomas qui, sous ses airs de jeune arrogant, semble cacher beaucoup de choses?… À travers les descriptions d’autopsies, et de nombreux rebondissements, l’auteur nous plonge avec horreur et élégance dans les bas-fonds londoniens du XIXe siècle et de la science médicolégale. » (Milan)

    Avis: Un nouveau coup de cœur qui rejoint ma petite liste ! Ce roman est l’un de ceux que j’affectionne beaucoup, notamment parce que c’est un livre dans un genre qui je n’aime pas particulièrement mais qui pourtant, me donne envie d’en lire davantage désormais.

    Comme je l’ai déjà dit dans ma petite introduction, je ne suis pas vraiment dans le genre historique parce que la plupart du temps, je ne supporte pas les règles fixées durant les siècles précédents. Cependant avec ce livre, je pense que le fait qu’on ne voit pas tant que ça le poids des règles de l’époque (contrairement dans la saga Lady Helen) m’a permis de mieux apprécier le cadre temporel. J’ai d’autant plus aimé que le décor de l’époque retranscrit bien l’ambiance sombre et énigmatique du livre. C’était très intéressant d’évoluer dans ce milieu  fin XIXème siècle avec les enjeux de l’époque et les habitudes de chaque catégorie sociale.

     L’intrigue est plutôt bien construite. Je ne la trouve pas non plus époustouflante par sa complexité mais c’était très sympa de suivre cette enquête avec Audrey-Rose ! Certains lecteurs peuvent penser que l’intrigue et la conclusion de l’enquête sont prévisibles. Je ne peux malheureusement pas débattre sur cela puisqu’encore, je me suis fait spoiler et que donc, je ne sais pas si j’aurais pu ou non deviner l’identité de Jack l’Eventreur. Cependant, je dois avouer que j’ai été quand même surprise sur le moment quand j’ai vu le spoiler (j’ai réussi à me faire spoiler sur Instagram alors que de 1, j’étais au début de l’histoire, et de 2, alors que le post était juste une présentation des personnages. Oui, je suis vraiment malchanceuse et très forte pour trouver les détails que je ne veux pas savoir).

    Enfin, je me suis beaucoup attachée aux personnages que je trouve adorables, chacun à leur manière.

    D’abord, Audrey-Rose que j’affectionne parce que c’est une jeune fille qui ne se laisse pas (ou quasiment pas) écraser par les obligations sociales qu’elle doit porter en tant que membre de l’aristocratie et qui a une force de caractère incroyable. En plus, elle est intelligente ! Elle possède ses moments de faiblesses, ce qui la rend davantage humaine et elle est indépendante.

    Quant à Thomas, je l’adoooooore ! Je sais, je fais fangirl. Il est intelligent, il a de la répartie, il a du charisme, il est doué, il n’a pas peur du regard des autres et il aime sa famille (sa sœur en l’occurrence). Certes, il est arrogant et parfois malpoli (dans les normes de l’époque je précise) mais je lui pardonne parce qu’il a de bonnes raisons de l’être. En plus, il respecte Audrey-Rose en tant que femme mais aussi en tant que collègue ayant gagné son respect. Il la considère de la même façon que si c’était un « homme » (ce que ne font pas les autres personnages) et qui donc, considère qu’elle possède les qualités nécessaires pour exercer la médecine légale. Je pense que dans notre époque, il pourrait être qualifié de féministe ce qui est une bonne chose. J’ai vraiment hâte de voir comment il va évoluer dans la suite et savoir davantage sur lui et son passé. Spoiler→Et pour finir, je l’adore parce que c’est le supporter n°1 d’Audrey-Rose et que ça crève les yeux que son amour pour elle est sincère. Et oui, j’avais oublié que c’est un gros flirt.

    La romance entre Spoiler→Audrey-Rose et Thomas est si bien ! Je suis complétement, 100% pour ce couple et je le proclame ! C’est réciproque, il y a de la tension sexuelle, ils flirtent (surtout Spoiler→Thomas en fait) et en plus, c’est adorable comment ils tiennent l’un à l’autre.

    Moment spoiler : Jack l’Eventreur n’est qu’autre que le frère d’Audrey-Rose, Nathaniel. Je dois  dire que ses raisons pour les meurtres me semblent à la fois exagérées mais également compréhensibles. Déjà, quand on veut ce genre  d’atrocités dans les meurtres, on sait que la personne qui les a perpétrées ne possède pas toutes ses facultés cérébrales. Le fait qu’on comprend à la fin comment sa folie s’est développée et est devenue incontrôlable m’a permis de passer outre le côté un peu trop hors-norme de cette affaire. Mais ce qui m’a le plus touché, c’est le fait qu’en plus de sa folie, Nathaniel l’a fait pour sa sœur parce qu’il la chérit énormément. On voit que c’est parti d’une bonne intention mais que ça a dégénéré à cause de son délire. Et le lien qu’unissait Nathaniel à sa sœur rend encore plus émouvant sa mort parce qu’on sait que Audrey-Rose et son père ne pourront jamais l’oublier (il s’est suicidé devant eux) et que la famille, ayant déjà connu la mort de la mère, ne pourra pas vraiment s’en remettre totalement.

    En conclusion, je finis cet avis en recommandant de lire ce livre et je pars tout de suite acheter la suite !!!

    Alex