paris

  • The Gilded Wolves

    Autrice : Roshani Chokshi

    Genre : Fantasy

    Résumé : “It's 1889. The city is on the cusp of industry and power, and the Exposition Universelle has breathed new life into the streets and dredged up ancient secrets. Here, no one keeps tabs on dark truths better than treasure-hunter and wealthy hotelier Séverin Montagnet-Alarie. When the elite, ever-powerful Order of Babel coerces him to help them on a mission, Séverin is offered a treasure that he never imagined: his true inheritance.

    To hunt down the ancient artifact the Order seeks, Séverin calls upon a band of unlikely experts: An engineer with a debt to pay. A historian banished from his home. A dancer with a sinister past. And a brother in arms if not blood.

    Together, they will join Séverin as he explores the dark, glittering heart of Paris. What they find might change the course of history--but only if they can stay alive.” (Wednesday Books)

    ________________________________

    Avis : Une lecture plaisante mais un peu décevante tout de même.

                Ce que je n’ai pas trop aimé :

    ⇒Certains personnages me laissaient de marbre comme Zofia. Le fait qu’elle ne comprend pas les blagues est mignon mais à part ça… Elle fait pitié. C’est juste mon impression général.

    ⇒Il y a quelques longueurs et l’intrigue est plat des fois.

    ⇒Les personnages en général sont attachants mais ils ne m’ont pas laissé de grandes impressions.

    SpoilerAprès la mort de Tristan, le rejet de Laila par Séverin m’a tellement énervée ! Séverin n’a jamais été plus bête de sa vie. Et le pire, c’est qu’il a tellement d’orgueil qu’il n’est pas foutu de s’excuser pour ses paroles blessantes.

     

                Ce que j’ai aimé :

    ⇒Le système de magie est complexe et plutôt facile à comprendre. C’est assez original avec un schéma composé de familles, d’organisations.

    ⇒L’ambiance est mystérieuse, sombre et le fait que l’histoire se passe à Paris rend l’ensemble vraiment bien. On reconnaît des lieux, des monuments et des références historiques.

    ⇒La plume de l’autrice me plaît et est facile à lire.

    ⇒Hypnos est mon personnage préféré. J’aime ce genre de personne qui a la classe mais qui reste en réalité humble. Il a de l’humour. Malgré le fait qu’il soit un personnage secondaire, il évolue aussi et c’est aussi le personnage que j’apprécie le plus avec Laila et Enrique.

    ⇒Laila est une femme indépendante qui a une grande sensibilité. Malheureusement, il a fallu qu’elle tombe sur Séverin. J’espère qu’il va bientôt changer parce que, comme je l’ai écrit avant, Laila est sensible et même si c’est maladroit, les remarques blessantes ou/et indifférentes ne sont pas recommandées.

    ⇒Enrique est quant à lui une personne qui a de l’humour, qui est intelligent, qui reconnaît l’importance de l’histoire et possède aussi une profondeur. Le fait qu’il soit bisexuel le perd et il cherche sa place. Il ne sait pas quoi faire avec ses sentiments et se sent confus dans ses relations. SpoilerJe pense qu’il finira avec Zofia dans le second tome mais je dois avouer que je le préfère avec Hypnos parce que je sens qu’il aura encore plus de mal à se retrouver s’il commence à aimer Zofia, aka la jeune fille qui prend tout au premier degré.

    ________________________________

    En conclusion, c’était un livre qui m’a plu mais qui n’a pas répondu à toutes mes attentes. Il a été rapproché de Six of Crows et dieu sait que j’adore cette duologie de Leigh Bardugo. A mon avis, mes espérances étaient juste trop hautes.

    Alex