le roi serpent

  • Le roi serpent (The serpent king)

    Auteur : Jeff ZentnerCoup de coeur 2

    Genre : Contemporain

    Résumé :

    « Quitte à vivre, autant accomplir des choses douloureuses, courageuses et belles.»

    Dill ne nourrit aucun espoir quant à sa vie future : après la fin du lycée, il travaillera – c’est sûr – à temps plein dans le supermarché du coin pour subvenir aux besoins des siens. Lydia, sa meilleure amie, s’envolera pour New York et l’oubliera vite.

    Il s’interdit de s’imaginer un avenir meilleur, car le sort semble s’acharner sur sa famille, où deuils et scandales se succèdent. Dill cherche même à étouffer la petite étincelle d’espoir allumée par Lydia. Mais, petit à petit, la vie reprend ses droits et le jeune homme se laisse tenter par le rêve d’une vie plus belle, ailleurs.

    Son destin sinueux lui prouvera que les nouveaux départs sont possibles et qu’ils sont aussi synonymes de fin. Car, pour muer et enfin se trouver, il faut accepter bien des sacrifices…

    _____________________

    Avis :

    Ce livre a été un coup de cœur pour de nombreuses raisons : l’auteur a réussi à me happer dans les engrenages de son histoire, ses personnages sont topissimes, sa plume m’a pas mal plu et les sujets abordés sont intéressants.

     

    Les points positifs :

    « Le roi serpent » est un livre qui relate l’histoire de trois adolescents mais c’est bien plus que ça. C’est une histoire captivante, touchante et cruellement réaliste. L’intrigue peut sembler peu originale et assez simpliste selon la 4e de couverture mais je peux vous assurer qu’elle ne l’est pas. Certes, il n’y a pas beaucoup d’action mais l’auteur compense en nous livrant un récit rempli de personnages touchants, d’observations, de réflexions…

    Les personnages sont un gros point fort pour le livre selon moi. Ils sont profonds, pas si typiques que ça et puis, il faut dire qu’ils sont terriblement attachants avec leurs défauts et qualités. Ils sont humains et je l’ai ressenti à travers leurs actions et leurs pensées. Sur le coup, je pense que l’usage de trois points de vues est pertinente.

    Dans ce roman, de nombreux sujets sont traités comme notamment la religion, les violences conjugales, la maltraitance envers les enfants, le suicide, les classes sociales et la mort en général. Bon, avec cette énumération, on pourrait croire que le livre est vraiment très sombre mais en réalité, il y a toujours une touche d’espoir, d’amour, de rêves dans ce mélange. J’ai vraiment bien aimé ce mixte.

    Spoiler→La mort de l’un des personnages m’a beaucoup marquée notamment parce que je me suis beaucoup attaché à lui : oui, je parle de Travis. Ce moment m’a littéralement bouleversée. J’ai dû prendre quelques minutes pour procéder à ce que je venais de lire. Au début, je trouvais ça complètement absurde, trop brusque et trop aléatoire. Puis, je me suis rappelée qu’en fait, la vie était comme ça. Elle n’est malheureusement pas juste la plupart du temps. Elle est dure et cruelle. Ce retournement de situation a été, à mon avis, bien placée et montre la brutalité du monde.

     

    Les points négatifs :

    Le rythme est, en général, assez lent tout le long du livre. Du coup, si on ne rentre pas dans l’histoire rapidement, on peut vite s’ennuyer et trouver des longeurs. Cela n’a personnellement pas été mon cas mais je peux imaginer que ça l’a été pour d’autres.

    ________________________

    En conclusion, je vous recommande à 200% ce YA qui instruit l’air de rien.

    Alex