fantastique

  • Dead Time [Elvira Time #1]

    Auteur : Mathieu Guibé + Marze (illustrations)

    Genre : Fantastique

    Résumé :

    « L’existence des vampires n’est plus un secret pour personne. Alors que le tout Hollywood les décrit comme les amants du siècle, notre bon vieux gouvernement des États-Unis a tranché. Chaque rejeton aux dents longues se verra proposer un choix : se référencer auprès des autorités et survivre comme un animal en cage ou rester libre et se faire traquer par des chasseurs de primes rémunérés par l’état. Perso, je préfère la deuxième solution. C’est beaucoup plus lucratif pour mes finances depuis que j’ai hérité de l’entreprise familiale. Le problème, c’est qu’à 17 ans, je suis encore enchainée au lycée et je dois concilier cours de math et exécutions sommaires. D’aucuns diront que j’ai la fâcheuse tendance à ramener plus de boulot au bahut que je ne rapporte de devoirs à la maison. C'est pas faux.

    Alors voyez-vous, quand on doit gérer tous ces vampires attirés par le miasme hormonal émanant de mon école et qu'en plus, on s'appelle Elvira, la vie n’est pas simple.

    Une ado qui se plaint de son calvaire quotidien ? Rien de neuf à l’horizon, me direz-vous. Mais croyez-moi, je sais garder les pieds sur terre. Ma vie aurait pu être bien pire : j’aurais pu être un de ces monstres et me retrouver du mauvais côté de mon pieu. »

    _____________________________

    AVIS

    Que de recommandations et d’éloges pour cette saga par Julie et Lilly ! Forcément, j’ai acheté les 4 tomes disponibles dès que je suis entrée dans le salon du livre de Montreuil (100% la faute de celles mentionnées avant) et me voilà, un premier tome déjà terminé.

     

    Points positifs :

    Le sarcasme. Être dans la tête d’Elvira, c’est comme se prendre 1 heure de détente auprès d’une conversation entre deux cyniques. Vous vous demandez sûrement dans quel monde on peut bien associé « détente » avec « sarcasme » et « cynisme » : *ding-ding-ding* Correct ! Dans le mien.

     

    Plus sérieusement, j’ai adoré suivre Elvira qui est un personnage impulsif, violent qui change des protagonistes que je rencontre habituellement (non, je ne lis pas encore de dark fantasy sinon ma remarque ne marcherait pas). Malgré cela, elle reste une ado et ça se voit. J’ai aimé le constraste entre son côté chasseuse de vampires et son côté adolescente en pleine puberté au self-control inexistant.

     

    Outre Elvira, j’ai aussi apprécié les autres membres du Elvigang : c’est surtout le trio Elvira/Ludwig/Belinda qui m’a fait sourire. J’adore voir comment trois personnalités diamétralement opposées se clashent pour donner un trio épic.

     

    Mention honorable pour Jericho qui reste assez mystérieux : j’ai vraiment hâte de voir son rôle dans les prochains tomes. Et aussi : AAAAAAAAAH !!!! Spoiler→Pourquoi les meilleurs clamsent en premier ?!

     

    La réinterprétation du mythe du vampire dans Elvira Time est assez originale et surtout intrigante. J’ai apprécié que l’auteur ait essayé d’expliquer de manière scientifique le pourquoi du comment les vampires sont apparus au lieu de juste poser les règles sans explication. Bon après, dur de pouvoir totalement expliquer le phénomène quand on parle de fiction. Mais malgré le fait que cela reste vague, la théorie de la mutation n’est pas mal, surtout qu’en soi, on aime bien utiliser cette justification pour tous les trucs qu’on ne comprend pas.

     

    En tout cas, félicitations à Mathieu Guibé pour nous avoir pondu une intrigue intéressante au rythme soutenu et à la plume addictive ! Et les illustrations sont top!

     

     

    Points négatifs :

    Le sarcasme continuel. Quoi ?! Comment ça le sarcasme ?! Ce n’était pas justement un point positif ? Tu commences à divaguer ? Et bien non, pas encore fort heureusement. La différence se trouve dans l’adjectif « continuel ». D’un point de vue objectif (et quand je dis « point de vue objectif » c’est-à-dire celui d’une personne normale avec un seuil de tolérance à l’humour cinglant normal), le sarcasme sans interruption d’Elvira pourrait paraître… lourd. Et une surdose pourrait malheureusement arriver.

     

    Pour finir, je dirais que le rythme soutenu du roman est à double tranchant. Je m’explique : comme c’est le cas avec Percy Jackson de Rick Riordan, il se passe tellement de choses en un laps de temps si court que je pense ne retenir que deux-trois éléments au maximum. Et ce n’est pas exactement la faute du roman du coup, mais plutôt celle de mon cerveau déjà sénile.

     

    _____________________________

    En conclusion, un très bon début pour une saga qui s’annonce explosive et sanglante (littéralement) !

    Alex

  • Spirite

    Autrice : Mara

    Genre : Fantasy

    Résumé :

    « La chasse aux fantômes est un sport dangereux, surtout quand on ne sait pas qui est le chasseur et qui est le chassé.

    Dans le New York des années 1930, Ian Davenport, timide jeune chercheur en spiritologie qui traque mais surtout étudie les fantômes, voit son mentor et ami Boris Voynich se faire assassiner sous ses yeux dans des circonstances étranges. Il se retrouve alors propulsé dans une sombre histoire de meurtres inexpliqués qui semblent ne cibler que ses confrères spiritologues. Seul, désespéré, rejeté par la police qui ne le prend pas au sérieux de par son métier peu crédible, il décide de chercher de l’aide auprès des journalistes d’une rubrique paranormal d’un grand journal New York. Là, il y rencontre Nell Lovelace, une jeune femme sceptique au caractère bien trempé, qui accepte à contrecœur de l’aider. Ensemble, ils vont tenter de percer le secret de cette affaire de meurtres, qui semble liée à la terrible explosion d’origine mystérieuse de Tunguska en 1908, contrée perdue de la Sibérie profonde. »

    ____________________________

    Avis :

    J’avoue que je suis un peu paumée en ce qui concerne les BD. Je ne sais pas trop comment en parler.

    Bon. D’abord, j’ai été attirée par cet ouvrage grâce à la fameuse Pikiti Bouquine qui en avait parlé dans ses stories sur Instagram. Et j’ai eu un coup de foudre pour la couverture. Rien de plus simple. J’ai adoré le rendu laissé par les bordures dorées, le design des personnages, le fond…

    Et puis, le résumé avec les fantômes a fini par achever mes réticences et je suis allée me le procurer de suite. Petite anecdote : les BD en général sont beaucoup plus grandes que les romans. Et bien, lors de mes recherches dans les rayonnages, je suis passée au moins 2 fois devant sans l’avoir repérée. Si ça fait pas pitié ça…

    Au final, quand j’ai ouvert cette œuvre, je me suis fait happée dans une histoire de vengeance, de mystères, de fantômes et de meurtres. Les personnages sont attachants (surtout notre protagoniste masculin, inventeur hors pair). Le style de dessin m’a vraiment plu, c’est très « dessin animé ».

    Après, ce 1er tome est vraiment un tome introductif. Il ne se passe pas grand-chose en soit à part l’introduction des personnages et de l’intrigue. Et puis, niveau originalité, je ne dirais pas que c’est spectaculaire non plus. La BD se fait sur des connaissance de bases par rapport aux spectres etc.

    Ce que j’ai adoré par contre, c’est le carnet de croquis à la fin. Je crois que j’ai un faible pour les dessins ayant un style « brouillon ». Je trouve ça tellement agréable à observer. Cette petite section a été en tout cas un très bon bonus.

    ________________

    En conclusion, cette BD est parfaite pour le thème de Halloween et reste très sympathique à lire.

    Alex

  • Twisted Tale tome 7 : Renouveau

    RenouveauAutrice : Jen Calonita

    Genre : Conte - Fantastique

    Résumé : Elsa est une jeune princesse pleine d’espoir, promise au trône d’Arendelle. Mais une question ne cesse de la hanter : pourquoi a-t-elle toujours eu la sensation étrange qu’une part essentielle d’elle-même lui manquait ? Après la mort inattendue de ses parents, Elsa est contrainte de trouver des réponses plus rapidement qu’elle ne l’imaginait. Mais quand de mystérieux pouvoirs commencent à se manifester, des bribes de souvenirs remontent à la surface de sa mémoire. Des souvenirs provenant de son enfance, qui semblent avoir été effacés comme par magie. Elle ne cesse de revoir le visage d’une très jeune fille qui lui semble trop familière… Déterminée à combler le vide qu’elle a toujours senti en elle, Elsa se met en marche et entame un voyage éprouvant à travers le royaume de glace pour retrouver la princesse disparue. Ceci n’est pas l’histoire de la Reine des Neiges telle que vous la connaissez. C’est une histoire de famille. De sacrifice. D’amour. Une histoire où un seul détail peut tout cha

    Avis : C'est le quatrième livre que je lis de cette saga, après Histoire éternelle, Ce rêve bleu et Profondeurs de l'océean. Et les autres m'attende dans ma PAL (Pil À Lire). Vous comprenez que je suis une fan de Disney, je plaide coupable, mais que cette saga m'a conquise. Sauf celui-ci ! Attention, je ne dis pas que je l'aime pas, mais à comparer des autres, il est totalement différent. Il correspond plus au dessin animé, on retrouve énormément de référence du film la Reine Neige 1. Je n'ai pas eu l'impression de m'éloigner de l'histoire original. Et il ne dégage aucune atmosphère sombre, mais beaucoup plus guimauve. 

    Après, on retrouve avec plaisirs les mêmes personnages, avec des fois des situations inversé. Sans oublier que certaines phrases du livre sont tirer des chanson du film. Spoiler ➡️ J'ai adoré découvrir la nouvelle vie d'Anna, en tant que fille adoptive de boulanger. Elle paraissait moins naïf, un peu plus mature. 

         Après, j'admet comparer un peu trop ce tome aux autres. Est-ce parce que l'autrice n'est pas la même ? Ou que ce disney est plus récent que les autres ? Je ne sais pas. Je l'ai lu très vite, impossible de décrocher comme les autres, mais je n'ai pas ressentis les émotions lors de cette lecture.

    Maë

  • Le cirque des rêves - The Night Circus

    Autrice : Erin Morgenstern

    Genre : Fantastique & Romance

    Résumé :

    « "Le cirque arrive sans crier gare. Aucune annonce ne précède sa venue, aucune affiche sur les révèrbères, aucune publicité dans les journaux. Il est simplement là, alors qu'hier il ne l'était pas."

    Sous les chapiteaux rayés de noir et de blanc, c'est une expérience unique, une fête pour les sens où chaque visiteur peut se perdre avec délice dans un dédale de nuages, flâner dans un luxuriant jardin de glace, s'émerveiller et se laisser enivrer...

    BIENVENUE AU CIRQUE DES RÊVES !

    Derrière la fumée et les miroirs, la compétition fait rage. Deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s'affrontent dans un combat magique pour lequel ils sont entraînés depuis l'enfance. Cependant ils s'aiment, et cette passion pourrait leur être fatale. »

    _______________________________

    Avis :

    Ce fut une lecture vraiment sympathique et très immersive. J’avais un peu peur de commencer ce roman notamment parce que je n’en entendais quasiment que du bien et forcément, mes attentes ne pouvaient que grimper. Mais au final, je ne regrette pas du tout les heures que j’ai consacré à ce livre ! Voici mes points positifs et négatifs dessus :

    Les points positifs :

    ⇒Un monde très immersive, onirique et bien construit. J’avais l’impression d’être vraiment dans un cirque incroyable, unique et magique. Le fait que l’univers soit aussi bien ficelé permet au lecteur de rentrer dans une ambiance vraiment caractéristique du Cirque des rêves, une atmosphère un peu planante. A la fin de ma lecture, j’avais vraiment l’impression d’être encore dans le cirque.

    ⇒Les personnages sont attachants. Tous ont un côté fantasque et j’avais qu’une envie, les suivre dans leur quotidien. L’intrigue était aussi cohérente et la fin était, à mon avis, satisfaisante et dans une certaine mesure, même parfaite pour ce roman.

    ⇒La plume de l’autrice est vraiment au top ! Je n’en sais rien pour la traduction puisque j’ai lu le livre en anglais mais en tout cas, l’autrice a un style fluide et poétique. J’ai d’ailleurs pas mal de belles citations désormais !

     

    Les points négatifs :

    ⇒Le rythme du livre est assez lent donc si on n’adhère pas à l’histoire et au monde, on peut trouver la lecture très vite lente avec pleins de longueurs.

    ⇒Il y a de l’insta-love, je vous préviens. Ou en tout cas, je le vois comme ça, malgré le fait que l’univers permet en quelque sorte de justifier cet insta-love. Spoiler→Une petite pensée d’ailleurs pour Isobel, la pauvre.

    ⇒Il faut faire attention à la chronologie sinon on est vite perdu. Un peu comme dans Vicious de VE Schwab, il y a des bonds dans le temps et si on ne fait pas attention, on se perd très vite et j’ai, j’avoue, dû revenir plusieurs fois à certains débuts de chapitre pour me souvenir des dates.

    ___________________

    En conclusion, je recommende ce livre notamment pour la plume d’Erin Morgenstern, l’ambiance onirique et tout l’univers autour du cirque !

    Alex

  • Ryvenn - le loup de Stony Point #2

    Autrice : Jupiter Phaeton

    Genre : Fantasy/Fantastique

    Résumé :

    « Deux mois.

    Deux mois depuis que Catherine et ses acolytes ont mené une attaque de grande ampleur sur New York.

    Deux mois depuis que le président a fait son coming-out.

    Deux mois depuis qu’Ari a demandé Ryvenn en mariage.

    Deux mois depuis qu’elle sait que son père était un loup-garou.

    Intégrée à la meute de Stony Point, Ryvenn a peur que chaque nouveau jour soit celui de sa transformation. Que se passera-t-il alors ? Perdra-t-elle le contrôle ? Deviendra-t-elle un danger pour sa famille et ses amis ? Et si elle n’avait que ça en tête… Car Ryvenn enquête également avec son alpha, Greg, sur une série de kidnappings de magiciens parfaitement orchestrés.

    À ce rythme-là, l’empathe en vient à se demander si elle retrouvera un jour la vie paisible qui était la sienne… Car décidément, les ennuis ne font que la trouver. »

    ________________________________

    Avis :

    Voici 3 points négatifs et 3 points positifs :

    ⇒Malgré le fait que ce livre a été une très bonne lecture, je ne dirais pas non plus que ça a était un coup de cœur. Il me manquait quelque chose pour pouvoir être complétement folle de ce tome.

    ⇒Je vais sûrement paraître un peu trop enquiquineuse mais c’est vrai que j’ai été un peu déçue de voir qu’à part Ryvenn, aucun personnage n’a réellement évolué. Heureusement, on découvre de nouveaux personnages mais voilà, je n’ai pas vu de réel développement des personnages secondaires mais bon, comme le dit leur nom, ce ne sont que des personnages secondaires.

    ⇒Je devrais sûrement avoir un 3e point négatif à vous partager mais force est de contaster que je n’en ai pas.

    _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

    ⇒Le monde qu’à créé Jupiter s’approndit encore plus dans ce second tome mais ça sera du côté des loups garous cette fois. J’ai vraiment ce concept où on a une cohabitation entre le loup et l’humain. Je ne lis pas beaucoup de bit-lit mais c’est la première fois que je lis sur ce genre de loups garous.

    ⇒Ryvenn est toujours une protagoniste attachante qui ma foi, n’a pas beaucoup de chance vu que les pires choses tombent sur elle. Mais comme l’autrice est connue pour être autant sadique avec ses lecteurs/lectrices que ses personnages, je ne peux pas être étonnée. Cassie, Ari, Leo et tous les autres personnages sont eux aussi très sympathiques.

    ⇒L’intrigue est bien faite je trouve. Le rythme est rapide ce qui permet une immersion facile dans le livre. De plus, niveau actions et retournements de situation, on est bien servi dans ce tome. Et puis, puisqu’on parle de sadisme, je ne me suis pas encore remise de cette fin et je n’ai qu’une hâte (parmi tant d’autres certes), avoir le 3e tome entre mes mains !

    Alex

  • L'Enchanteur

    Auteur : Stephen Carrière

    Genre : Psychologique/ Fantastique

    Résumé : « Une bande inoubliable d'adolescents décide de lancer un défi à la mort.

    Stan s'est taillé une place de choix au lycée. Ses camarades viennent le voir avec leurs problèmes et il élabore des stratagèmes insensés pour les résoudre. Aidé de sa bande d'amis fidèles, Daniel, Jenny, David et Moh, il est devenu un artiste en manipulation de la réalité. On l'appelle l'Enchanteur et, cette année, il va devoir réaliser son chef-d'oeuvre. Car Daniel est malade. Daniel va mourir. Comme il est fan de comédies musicales, il a demandé à Stan de transformer sa mort en un spectacle si grandiose qu'il lui offrira un peu d'immortalité. Il ne reste que neuf mois à l'Enchanteur et ses comparses pour accomplir ce " miracle ". Mais, dans les ruelles du centre-ville, un Mal ancien et féroce se répand... et, même s'ils préféreraient l'ignorer, nos héros semblent être plus impliqués qu'ils ne le souhaiteraient. » (PKJ)

    ___________________________________________

    Avis : Cette lecture est particulière. Je suis à la fois confuse et touchée par ce roman que j’ai apprécié en général.

    Ce que je n’ai pas aimé :

    Le livre est très dense. Par moments, c’était compliqué de suivre parce que tout est expliqué de manière très vague pour garder l’ambiance mystérieuse et voilée du roman. Mais du coup, des fois, j’ai dû relire des passages pour être sûre d’avoir bien lu, être sûre que je n’avais sauté des pages.

    L’intrigue n’est pas incroyable. Classique et simple. Heureusement que ce n’est pas un point très important.

    Les personnages m’ont l’air très matures, même un peu trop. Après c’est probable qu’ils ont dû grandir plus vite à cause de certains événements mais bon, je me pose toujours la question.

     

    Ce que j’ai aimé :

    L’ambiance sinistre et énigmatique de l’intrigue. Cette atmosphère m’a tout de suite plongée dans le livre et j’ai bien aimé ce trait malgré le fait qu’il soit à l’origine de moments de confusion.

    Le réalisme de l’environnement décrit dans le roman est quelque chose à pointer. Je ne vis personnellement pas dans ce genre de quartiers ou de villes mais je peux reconnaître que les descriptions semblent quand même très vrais.

    Les nombreuses problématique de Stephen Carrière à décider de soulever. Que ce soit le racisme, la descriminination religieuse, le harcèlement scolaire, l’orientation sexuelle, et tellement pleins d’autres sujets qui ont été traités dans ce roman. Je dois insister sur le fait qu’il n’y a pas de jugement direct, c’est subtil la plupart du temps.

    Ce qui m’a frappée, c’est que les personnages semblent bien prendre ce genre de problèmes. Enfin… Relativement bien. Ils ont l’air blazés mais je me demande si ce n’est pas une façon de montrer qu’à force, on laisse passer ce genre de questionnements pour être « tranquille ». Cela devient en quelque sorte normal.

    En tout cas, ça a été un plaisir de lire ce livre avec toutes les remises en questions. Et puis, c’est très cru, franc. L’auteur ne passe par quatre chemins pour nous dire ce qu’il veut.

    La psychologie des personnages est vraiment intéressante. Ils se posent des questions existentielles et essayent de vivre leur adolescence dans un milieu bouleversé par des tragédies. Je trouve que tous les personnages ont le droit à une évolution détaillée, cohérente mais complexe. C’était intriguant et j’avais toujours hâte de savoir comment nos protagonistes allaient surmonter les obstacles qui se présentaient à eux.

    L’écriture mais j’ai un avis mitigé dessus. En soit, c’est facile à lire, moderne et parfois très beau avec des métaphores philosophiques. Mais la vulgarité m’a un peu surprise, disons que je n’ai pas l’habitude d’en voir dans un livre YA. Après, je dis moi-même des gros-mots, pas besoin de le cacher mais voilà, je ne m’y attendais pas. Ca fait un joli contraste avec les belles paroles (-_-‘ ).

    Spoiler→-La touche de fantastique à la fin peut rendre encore plus confus certains. Mais pour moi, elle ne fait que représenter d’une façon plus inimaginable, improbable, la noirceur de notre société contemporaine. Après tout, cela passe « mieux » quand on peut accuser quelqu’un ou quelque chose en particulier. C’est plus facile que de montrer que c’est de la faute de tout le monde indirectement ou non. Après, c’est une interprétation complétement subjective donc il ne faut pas la prendre à cœur.

    _______________________________________

    En conclusion, je suis globalement satisfaite de cette lecture qui m’a pas mal secouée quand même et cette fin est juste sublime. Si ça avait été adaptée en film, je n’imagine même pas les plans et le décor. Et puis les différentes morales que l’on peut ressortir de cette lecture sont multiples malgré certains défauts.

    Alex

  • Gardiens des cités perdues

    Autrice : Shannon Messenger

    Genre : Fantastique

    Résumé :

    « Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ? » (Lumen)

    Avis : Je me suis souviens d’avoir pensé qu’il me fallait absolument la suite, la première fois que j’ai lu ce livre. Lors de ma relecture, je suis bien heureuse d’avoir déjà le second tome à porter de main.  Sans surprise, je n’ai cependant pas eu les mêmes réactions que pendant la 1ère lecture.

    Comme le dit très bien le résumé, Sophie n’a pas eu la vie facile et si on a lu les tomes suivants, on le sait encore mieux. Elle passera par tellement de sentiments et tellement d’épreuves qu’à la fin, elle sera un mastodonte (désolée pour la métaphore, je ne l’assume pas…). Plus sérieusement, on oublie assez facilement qu’elle n’a que 12 ans dans ce 1er tome et je la plains beaucoup. Bien sûr, il n’y a pas que de moments malheureux, loin de là. On découvre avec elle le monde des êtres féeriques comme des elfes, des gnomes et autres. Je trouve également la cité d’Atlantide très impressionnante de par son mode de fonctionnement mais aussi par ses descriptions exubérantes et époustouflantes.

    Le roman est débordant d’actions, de magie et de découverte. J’ai vraiment bien aimé le côté « famille » du livre. Sophie doit, en effet, quitter la famille qui l’a élevée pour sa future famille, Grady et Edaline. Je dois avouer que j’ai trouvé Sophie vraiment courageuse de quitter ainsi tout ce qu’elle avait connue pour un monde étranger et le fait qu’elle considère Grady et Edaline comme sa famille assez rapidement me fait penser qu’elle a une capacité à s’adapter très efficace (si on prend on compte qu’elle a aussi pu vite s’intégrer à Foxfire et parmi les autres elfes).

    Quand je dis qu’elle a pu s’intégrer à la société elfique, ce n’est pas totalement vrai à cause de ses particularités (ses origines, la couleur de ses yeux, sa télépathie et ses autres talents) mais à part ça, elle s’est fait de nombreux amis.

    Justement, en parlant d’eux, je suis un peu déçue que l’histoire se concentre tellement sur Sophie que je trouve les personnages secondaires sans importance à part peut-être Dex, Fitz et Alden. A voir pour les prochains tomes.

    J’ai notamment trouvé l’intrigue assez bien Spoiler→avec cette histoire de projet colibri et l’organisation du Cygne Noir. Il y a aussi l’autre organisation qui nous promet des choses intéressantes. Aussi, M. Forkle est un elfe au service du Cygne Noir? Hum… C’est prometteur, gardez un œil sur lui, c’est le conseil d’une lectrice qui a lu tous les tomes jusqu’au 6.

    Pour finir, je me dois de mentionner la couverture qui vaut le détour. Je dois avouer que c’est même pour elle que j’ai commencé la saga. Enfin bon, on sait tous que les illustrations de Lumen sont à tomber par terre !

    Alex

  • Magnus Chase et les dieux d'Asgard : l'épée de l'été

    Auteur: Rick Riordan

    Genre: Fantastique

    Résumé: « Mon nom est Magnus Chase. Je suis orphelin. Je vis à la dure, dans les rues de Boston. Et les choses sont sur le point d'empirer. Je dormais sous un pont quand un type m'a réveillé d'un coup de pied en hurlant "ils sont à ta recherche !". Quelques instants plus tard, j'étais avec mon oncle détesté qui m'a annoncé l'air de rien que mon père, disparu il y a bien longtemps, était un dieu nordique. Rien de plus normal... En plus, il parait que les dieux d'Asgard se préparent à la guerre. Si je ne parviens pas à trouver l'épée que mon père a perdue il y a deux mille ans, ce sera la fin. La fin du monde pour être exact. Cette histoire raconte ce qui va se passer dans ma vie, juste après ma mort... » (Wiz/ Albin Michel)

    Avis: Ce roman est le premier tome d’une des séries de Rick Riordan et je me rappelle à quel point j’ai adoré Percy Jackson donc comment ne pas avoir de grandes attentes pour Magnus Chase ? Et heureusement, ce livre a rempli son rôle.

    L’intrigue n’est pas très complexe. En gros, il suffit d’arrêter la fin du monde aussi appelé le Ragnarök. Rien que ça… En vérité, ce que j’appelle par une intrigue peu complexe est une intrigue où je trouve qu’il n’y a pas vraiment de rebondissements. C’est vrai que je donne mon avis qu’après ma deuxième lecture ce qui peut expliquer pourquoi je n’ai pas été étonnée par les quelques révélations. Et puis c’est sans doute assez prévisible pour la plupart des lecteurs (bien que je ne fasse pas partie de ce groupe). Cependant, le rythme est là, il y a de l’action et on sent l’ambiance épique qui ressort de ce roman.

    Aussi, j’ai adoré Magnus, surtout pour son humour. Il ressemble à Percy Jackson sur ce côté-là et comme j’aime l’humour de Percy, et bien j’aime le sien. Ses deux camarades Hearthstone et Blitz sont adorables. Ayant déjà lu le 2ème tome, je sais qu’ils possèdent tous deux un passé qui les rend encore plus attachants surtout Hearthstone. Quant à Samirah, je reste encore mitigée. Je ne sais pas si je l’apprécie ou non mais je sais que je l’admire pour son courage. Le fait qu’elle obéisse toujours à quelqu’un (en l’occurrence Spoiler→Odin) me laisse cependant quelque peu réticente à l’aimer entièrement. J’ai bien aimé aussi ses colocataires de l’étage 19, j’ai hâte d’en savoir plus sur eux.

    Enfin, à part l’intrigue et les personnages, Magnus Chase  possède également un univers inspiré de la mythologie nordique et je suis fan des mythologies en général. Je ne sais pas si c’est exactement vrai ou si l’auteur a modifié certains détails mais l’exactitude (ou non) des informations ne m’affecte pas plus que ça. C’est notamment grâce à cette série que je me suis intéressée à cette mythologie que je ne connaissais avant que grâce aux films Thor, pour vous dire mon niveau de connaissances dans le domaine. Je suis donc reconnaissante et suis vraiment heureuse d’avoir laissé une chance à ce livre surtout que je ne savais pas, quand je l’ai acheté, qu’il était de Rick Riordan.

    En conclusion, il faut laisser une chance à ce roman qui, malgré sa relative simplicité, peut tout de même charmer. Et puis quand je vois la couverture toute brillante, je ne peux pas m’empêcher de l’avoir dans ma bibliothèque.

    Alex

  • Lady Helen

    Autrice : Alison Goodman

    Genre : Fantastique /Historique

    Nos Avis : Maë (Lu les 3 tomes)→ Finis ! Une belle trilogie, mais, je me demande si je n’ai pas un souci avec. Car à chaque fois, je trouve la fin prévisible avec les séries en 3 tomes. Spoiler → Du moment qu'ils ont parlé de l'Abuseur Suprème et qu'il a eu la fuite comme quoi Élise était une espionne, j'ai soupçonné le Duc. Et franchement, le livre n’a pas perdu de l'attrait ni plus de suspense, plus rien de palpitant. Mais attention, ça n'enlève rien à la qualité de l'histoire. La construction et l'évolution des personnages sont très cohérentes, ainsi que les descriptions. L'écrivaine respecte soigneusement les convenances de l'époque, et il est plaisant de voir les bals, les mondanités de sous la Régence. Les deux premiers tomes sont remplis d'action, puis ont passé au dernier tome qui est plus lent avec moins d'action. L'autrice conclue l'histoire avec lenteur pour faire durer le suspense jusqu'au bout, et je dis bravo avec son style d'écriture, on lit d'une traite, tellement captivait par les mots.

    Alex (Lu le tome 1) → J’ai bien aimé ce livre pour son décor historique, mais également pour cette légende autour des Abuseurs (les méchants). Tout d’abord, dans ce roman, on ressent tout de suite l’ambiance du XIXème siècle qui est très présente tout le long de l’intrigue. L’autrice a beaucoup travaillé sur cet aspect du livre pour reconstituer avec le plus de sincérité possible la société anglaise à cette époque et j’ai vraiment aimé ce côté-là de l’histoire. Après, j’ai également apprécié la mythologie autour des Abuseurs. C’est original, et promet de l’être encore plus dans le second tome.

    En ce qui concerne les personnages, je me suis attachée particulièrement à Lady Helen notamment parce que c’est un personnage déchiré entre deux parties de sa vie : son éducation et sa nature. Toute sa vie, elle a été élevée pour être une dame de la société avec toutes les obligations et les contraintes dues à son statut de femme du XIXème siècle et de femme dans la noblesse. Mais bien sûr, sa nature n’est pas compatible avec tout cela. Elle est née Vigilante, rôle qui l’oblige à se battre pour survivre.

    Quant à lord Carlston, je suis encore mitigée. J’attends beaucoup du 2ème tome au sujet de ce personnage. Surtout pour son passé et ce qui s’est réellement déroulé avant son « exil ».

    Enfin, concernant la romance, merci ce n’est pas de l’insta-love. Il y a certes un triangle amoureux, mais il passe crème.

    Petite mention honorable pour Darby que j’affectionne pour sa fidélité et son courage !

     

     

    Lire la suite

  • Jackaby Tome 1

    JackabyAuteur : William Ritter

    Genre : Fantastique jeunesse 

    Résumer : Abigail Rook, 17 ans, débarque en Amérique. La tête pleine de rêve d'ailleurs, elle espère vivre l'aventure avec un grand A. Elle fait la connaissance d'un étrange personnage, Jackaby, qui lui offre un emploi. Détective doué de facultés de médium, il est capable de voir les phénomènes surnaturels. Pour sa première mission, Abigail accompagne son nouveau patron sur les lieux d'un crime particulièrement sanglant. Jackaby soupçonne l'assassin de ne pas être humain, ce que la police refuse de croire. Mais les meurtres s’enchaînent et confirment les soupçons du détective...

    Mon Avis : Je ne m'attendais pas à un mélange de Sherlock Holmes et des contes des Frères Grimm, la différence avec le détective anglais est que ça se déroule aux États-Unis et sans se coter agaçants. On peut ne détester aucun personnage, même le méchant ou la méchante (j'évite de spoiler) de l'histoire, car ils ne sont pas très développés. Les seules qui sont vraiment travaillées en profondeur sont nos héros Abigail Rook et R.F. Jackaby qui est une équipe des plus étranges en raison de leurs personnalités. La lecture est fluide avec un vocabulaire des plus simple, en à peine deux jours, j'ai fini de le lire. Quant à l'intrigue, elle nous mène vers une fin, dont on ne s'attend pas, vus que l'enquête ne nous révèle pas toutes les déductions de notre détective. L'histoire est racontée du point de vue d'Abigail, on le ressent bien au Chapitre 13, ce qui m'a amusé quand on connait les personnages. C'est un livre léger et marrant, agréable à la lecture, sans aucune prise de tête. 

    Maintenant, j'attends que la suite sorte en France, car je ne sais pas lire anglais et qu'elle est déjà finie d'écrire.

  • L'héritière tome 1

    l'héritière tome 1Autrice : Melinda Salisbury

    Genre : Fantasy

    Résumer : À la cour du royaume de Lormere, Twylla, dix-sept ans, est promise au prince héritier, selon la volonté des dieux. Elle possède un don, le pouvoir de tuer tous ceux qu’elle touche : elle est l’arme parfaite ! La cruelle reine qui l’a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Jusqu’au jour où Lief, nouveau garde charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission…

     

    Mon Avis : J'ai lu le livre en deux jours, ce qui m'a fait un bien fou. Car en parallèle je lis le pavé Game Of Thrones Intégrale 2, qui est beaucoup plus chargé. Si j'ai eu le plaisir de lire ce livre, c'est grâce à "Pioche dans ma PAL" de Babelio, qui se déroule chaque mois. Le but est que quelqu'un pioche dans ta PAL, et tu dois lire le livre que la personne t'a choisi ce mois-ci, voilà en gros. Bref, revenons à nos moutons ou plutôt au livre qui nous intéresse ici.

      J'ai pris plaisir à lire ce livre qui n'a rien de stressant ou autre, je l'ai trouvé reposant. Le style d'écriture est particulier, il me fait penser au style narratif qu'on utilise pour les contes. Alors que c'est de la fantasy, mais il n'y a presque pas de description sur les lieux, l'apparence des personnages, mais énormément sur le mode de vie, l'univers de l'histoire.

       Quant à l'univers du livre, il est bien construit et simple. On se laisse porter, ce qui permet de mieux s'attacher à l'héroïne. Que je trouve captivante. Elle apporte un brin d'innocence. Ce qui change de toute ces héroïnes à fort caractère. Elle se voit comme une meurtrière dès le début de l'histoire, et a accepté son rôle. Mais certains personnages secondaires étaient à mon sens important, malgré qu'ils n’étaient presque pas présents dans l'histoire, mais ils ont influencé Twylla ce qui l'a mise encore plus en avant. Ça permet aux lecteurs de mieux de découvrir l'héroïne et de la connaitre.

    Attention Spoiler → Twylla m'a fasciné, car elle doute facilement. Elle passe très vite de la confiance à la méfiance, à croire au doute, et inversement. On dirait une enfant, qui ignore tout et à qui vient de permettre de découvrir le monde. Je fus plus attiré par la relation qu'elle a avec Merek, car c'est lui qui réclame son affection, comme un enfant en manque. Alors que sa relation avec Lief, c'est le contraire. Et malgré qu'elle soit basée sur un mensonge, cette relation avec Lief l'a fait grandir et se rendre compte de la réalité. Mon moment préféré fut, lors du procès de Twylla, qui se transforme en celui de la Reine en fin de compte, ce retournement de situation apporta beaucoup de surprises. Mais pour être franc, je n'ai pas détesté la Reine, mais le Roi. Il ne faisait rien, alors qu'il devait bien être au courant des horribles choses qu'elle faisait. Mais quand enfin, il se servit de son autorité, ce fut trop tard. 

       Je ne m'attendais pas à finir le ebook avec une tonne de questions qui ne seront pas résolues, car le tome 2 n'est pas sorti en français. Ce qui est dommage, car je ne sais pas lire l'anglais. Je ne comprends pas ces maisons d'édition qui traduisent les 1ers tomes en français, mais pas la suite. C'est très frustrant..

    Maë

  • La sirène

    La sireneAutrice : Kiera Cass

    Genre : Fantastique

    Résumer : Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l'Océan en poussant les humains à la noyade. Pour cela, elle possède une voix fatale à qui a le malheur de l'entendre. Akinli, lui, est un beau et gentil jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Tomber amoureux a beau leur faire courir un grave danger à tous les deux, Kahlen ne parvient pas à garder ses distances. Est-elle prête à tout risquer pour écouter son cœur ?

     

    Mon Avis : Je fus beaucoup déçu du livre, je m'attendais à beaucoup venant d'une autrice que j'entends parler. J'hésite maintenant à lire sa saga Sélection.

       Pourquoi est-ce que je suis déçu ? Je trouve que l'autrice a beaucoup plus travaillé sur l'histoire d'amour que sur l'univers, alors qu'il avait tellement de potentiel. Il est rare de croiser des livres sur les sirènes, et encore plus de revoir le mythe revisité. Pour beaucoup de personnes, une sirène a une queue de poisson, pour ceux qui connaissent la mythologie grecque, elles ont des ailes d'oiseau. Mais là, ni l'un ni l'autre, et il n'y a pas que ça que l'écrivaine revoir sur se mythe. Mais malgré ça, je trouve l'univers pas assez approfondi. Je me suis posé la question : comment font-elles pour communiquer entre elles ? Elles ne viennent pas toutes du même pays, l'une d'elles est japonaise, l'une est hindoue. Alors, elle parle anglais ? Je ne pense pas. Par contre si une fois sirène, elle se retrouve avec la capacité à se comprendre entre elles, j'aurais apprécié que l'autrice le précise. J'ai aussi eu du mal à comprendre sur la transformation de sirène, la description est assez brouillonne et pas assez précise. 

     

        Les personnages ! Je les ai trouvés très clichés et pas très naturels. Est-ce du fait que j'ai pris l'habitude d'être attirer par des personnages complexes ? Je ne sais pas. Il est vrai qu'on a une belle histoire d'amour, où Akinli voit au-delà des apparences. Mais, qui se pose un peu des questions sur Kahlen, il aimerait mieux la connaitre, la comprendre, pour pouvoir l'aider, être là pour elle. Puis une fois la fin arrivée, plus de question. Ils l'acceptent sans essayer de comprendre.

    Attention spoiler  À leur place, j'essayerais de comprendre, pourquoi elle a perdu la mémoire, qui la déposé, est-elle toujours en danger.. Bref, une fin vite expédiée, pour un : ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Mais bon, on sait juste qu'ils ne vont pas mourir, c'est tout. Et les autres sirènes, comment va être leur mode de vie ? Vont-elles recueillir une nouvelle en plus ? Comment va être leur rapport avec l'Océan ?

    Une fin avec tellement de questions sans réponses, que je suis resté sur ma faim. Je le déconseille.

    Maë

  • Lucifer Sam

    Lucifer sam  Autrice : Siän Lucca  

      Genre : Fantastique

      Résumer : Depuis Longtemps, Lucifer Sam marche à travers la campagne. Soudain, il découvre un cottage près d'une forêt. Pétri de fatigue, il décide de s'y reposer. Mais, quelque heures plus tard, un bruit de moteur le réveille. Une voiture, d'où sortent deux filles et leurs parents, est garée devant la maison. Attiré par les lieux et l'intérêt qu'il suscite auprès d'Emmy et de sa grande sœur, Lucifer Sam choisit de ne pas reprendre la route. Désormais, une nouvelle vie, pleine de surprise, commence pour lui...

                                                                                         

    Mon avis :  Je n'ai pas beaucoup d'information sur le livre, car il a eu des problèmes avec la maison d'édition et que je l'ai eu en dédicace. C'est un livre petit et très agréable à lire. On passe un bon moment et l'on est surpris par cette fin. L'histoire est assez originale, le fantôme d'une petite fille qui n'a qu'un œil, et celle d'un chat qui lui aussi n'a qu'un œil. On découvre leur histoire, très rapidement, car c'est une nouvelle. Donc il ne faut pas s'attendre à ce que l'histoire soit sur la longueur. Même si l'on s'y attend un peu, si l'on aime deviner ce qui se passe. Je vous le conseille, si vous souhaitez passer un petit moment tranquille, agréable et que vous appréciez les nouvelles.

    Maë