cindy van wilder

  • Terre de brume : le sanctuaire des dieux

    Autrice : Cindy Van Wilder

    Genre : Fantasy

    Résumé : « Après un grand bouleversement, la Terre est envahie par la brume. Héra vit dans le sanctuaire des prêtres de l'Eau, où elle apprend à devenir guerrière et à maîtriser sa magie. Un jour, elle rencontre Intissar, venue du sanctuaire du Feu pour leur annoncer une terrible nouvelle: une vague de brume peuplée de monstres arrive droit sur la Terre. Les deux jeunes femmes vont s'unir pour contrer cet ennemi commun. » (Rageot)

    Avis : Après cette lecture, je reste mitigée entre l’impression d’une lecture courte, rapide mais plaisante et l’impression que ce livre aurait davantage l’intérêt d’être un brouillon.

    Je m’explique. Tout d’abord, les protagonistes Héra et Intissar me semblent plates, sans profondeur. Au début, j’ai vraiment détesté Héra à cause de son caractère et en plus, je trouvais que l’attitude générale des autres personnages représentait assez bien mon regard sur ce roman. Je ne le méprise pas mais je pourrais dire que je ne prêtais pas plus attention que ça à l’intrigue et à la destinée de nos héroïnes. Il me manque cruellement d’éléments pouvant me permettre de m’attacher aux filles. En gros, je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire. Je suis déçue parce que, pourtant, ce livre a beaucoup de potentiel.

    L’univers est sûrement le seul point que j’apprécie dans le roman. C’est original et je ne peux pas m’empêcher d'imaginer que ça aurait été mieux si les autres aspects du livre étaient travaillés d’une autre manière. Je m’attendais à quelque chose à la hauteur de ce concept de monde recouvert de brume et inspiré de la mythologie. Car oui, il y a de nombreuses références à la mythologie notamment grecque avec, par exemple, le nom d’Héra. Mais voilà, je suis déçue, ce livre n’a pas atteint mes espérances.

    Bien sûr, il n’y a pas que des défauts. Le livre est court et rapide à lire. Il est plein d’actions. Du coup, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Mais je pense que l’action a été trop favorisée ce qui a entrainé le sentiment que tous les autres points sont trop en surface et pas assez approfondis.

    Je ne recommande pas vraiment ce livre mais essayer ne tue pas (en général).

    Alex