Créer un site internet

Articles de depalle-maeva

  • Lady Helen

    Autrice : Alison Goodman

    Genre : Fantastique /Historique

    Nos Avis : Maë (Lu les 3 tomes)→ Finis ! Une belle trilogie, mais, je me demande si je n’ai pas un souci avec. Car à chaque fois, je trouve la fin prévisible avec les séries en 3 tomes. Spoiler → Du moment qu'ils ont parlé de l'Abuseur Suprème et qu'il a eu la fuite comme quoi Élise était une espionne, j'ai soupçonné le Duc. Et franchement, le livre n’a pas perdu de l'attrait ni plus de suspense, plus rien de palpitant. Mais attention, ça n'enlève rien à la qualité de l'histoire. La construction et l'évolution des personnages sont très cohérentes, ainsi que les descriptions. L'écrivaine respecte soigneusement les convenances de l'époque, et il est plaisant de voir les bals, les mondanités de sous la Régence. Les deux premiers tomes sont remplis d'action, puis ont passé au dernier tome qui est plus lent avec moins d'action. L'autrice conclue l'histoire avec lenteur pour faire durer le suspense jusqu'au bout, et je dis bravo avec son style d'écriture, on lit d'une traite, tellement captivait par les mots.

    Alex (Lu le tome 1) → J’ai bien aimé ce livre pour son décor historique, mais également pour cette légende autour des Abuseurs (les méchants). Tout d’abord, dans ce roman, on ressent tout de suite l’ambiance du XIXème siècle qui est très présente tout le long de l’intrigue. L’autrice a beaucoup travaillé sur cet aspect du livre pour reconstituer avec le plus de sincérité possible la société anglaise à cette époque et j’ai vraiment aimé ce côté-là de l’histoire. Après, j’ai également apprécié la mythologie autour des Abuseurs. C’est original, et promet de l’être encore plus dans le second tome.

    En ce qui concerne les personnages, je me suis attachée particulièrement à Lady Helen notamment parce que c’est un personnage déchiré entre deux parties de sa vie : son éducation et sa nature. Toute sa vie, elle a été élevée pour être une dame de la société avec toutes les obligations et les contraintes dues à son statut de femme du XIXème siècle et de femme dans la noblesse. Mais bien sûr, sa nature n’est pas compatible avec tout cela. Elle est née Vigilante, rôle qui l’oblige à se battre pour survivre.

    Quant à lord Carlston, je suis encore mitigée. J’attends beaucoup du 2ème tome au sujet de ce personnage. Surtout pour son passé et ce qui s’est réellement déroulé avant son « exil ».

    Enfin, concernant la romance, merci ce n’est pas de l’insta-love. Il y a certes un triangle amoureux, mais il passe crème.

    Petite mention honorable pour Darby que j’affectionne pour sa fidélité et son courage !

     

     

    Lire la suite

  • Née un 3 août 1914

    Née un 3 aout 1914Autrice : Éliane Bayon Arquillière

    Genre : Témoignage

    Résumer : Grand-mère maternelle d'Éliane Bayon-Arquillière, Élisa est née à Cleppé dans la Loire, le 3 août 1914, jour de la déclaration de guerre de 14-18. L'auteur a voulu raconter l'histoire d'Élisa et celle de Pierre, son époux, à travers un roman, vrai témoignage d'une vie rurale de la première moitié du vingtième siècle, avec tout sa rudesse, mais aussi sa beauté.

    Mon Avis : ​Je ne suis d'origine pas une fan de témoignage, mais le livre m'a émue. On découvre l'envers du décor de la 1ère et 2nde Guerre Mondiale, de ceux qui sont restés pour s'occuper des champs. On voit le courage des femmes de cette époque, qui étaient seules et devaient élever les enfants tout en s'occupant des champs et survivre. On retrouve dans le livre l'Histoire des Guerres Mondiales, on sent que l'autrice a fait des recherches. Spoile → On ressent toute l'émotion, quand le Maire doit annoncer aux familles la perte d'un membre de leur famille lors de la guerre. Par contre, le livre est petit, il n'a que 101 pages, ça se lit très vite.

  • L'Éveil des Chimères

    L eveil des chimeresAuteur : Éric Amon

    Genre : Recueil Fantasy

    Résumer : Qui a dit que les monstres n'avaient pas d'âme ? Dans un monde dominé par les humains, où la magie est à peine plus qu'un soupir, les créatures mythiques de l'ancien temps (Sphinx, minotaure, manticore, hydre, faune...) essaient tant bien que mal d'exister. Dans cet univers imaginaire et extraordinaire, quand elles ne sont pas simplement considérées comme de pures fictions, elles passent désormais aux yeux des hommes pour des monstres. Le sont-elles toutes vraiment ?

    Mon Avis : Je suis mitigée. L'univers du livre est des plus originaux, on va au fur est à mesures les liens entre les nouvelles. Car oui, c'est recueil. On est surpris du début à la fin. Où chacune des histoires à une trame différente des autres. J'ai souvent été tenu suspens, on se demande ce qui allait arriver. On voit sous un autre regard ses créatures mythiques, on se pose la question, si ce n’est pas l'homme le monstre. Ce qui m'a enchanté, c'est qu'on découvre des créatures qu'on ne voit pas tout le temps dans la fantasy, qui met plus en avant le centaure, le Minotaure... et bien, cette fois-ci, on découvre l'hydre, la méduse, le satyre, la chimère...

        Par contre, le problème c'est le style d'écriture de l'auteur. Il faudrait qu'il l'allège, il a des phrases, des paragraphes mêmes qui n'aident en rien la trame de l'histoire. On se retrouve à décrocher, à avoir du mal à lire. Ce qui est dommage, car c'est vraiment prometteur. 

    Mes nouvelles préférés sont → ceux sur la Confrérie des Effraies.

    Maë

  • Le roi Arthur : un mythe contemporain

    Le roi arthur un mythe contemporainAuteur : William Blanc

    Genre : Document historique - littéraire

    Résumer : D’Hollywood à Kaamelott en passant par les Monty Python
        En ce début du XXIe siècle, le Roi Arthur n’a jamais été aussi présent sur les écrans. Cette figure médiévale apparaît de façon revisitée dans la fantasy (Le Seigneur des anneaux), la science-fiction (Star Wars), ou encore dans des séries comme Kaamelott. Son impact au sein de la culture populaire est au moins aussi important qu’au Moyen Âge. Comment expliquer un pareil succès ? D’où vient le renouveau d’un tissu légendaire qui, après avoir suscité de nombreuses œuvres aux XIIe et XIIIe siècles (Chrétien de Troyes), est tombé dans un quasi-oubli du XVIevau XVIIIe siècle ?  Le Roi Arthur, un mythe contemporain se propose de répondre à ces questions en explorant la légende du souverain de Camelot et ses représentations au cinéma, à la télévision, dans la bande dessinée, dans les romans, mais aussi dans le champ politique. Ce voyage à travers une mythologie renouvelée permet de percevoir les différentes mutations des figures arthuriennes : des chevaliers de la Table ronde mobilisés par les colonisateurs britanniques ou le maccarthysme ; Morgane héroïne féministe ; le Roi Arthur pacifiste et utopique ; ou encore Merlin en précurseur écologiste dans la fantasy.

    Mon Avis : J'ai découvert ce livre au Rendez-Vous de l'Histoire en 2016. J'étais à la conférence de l'auteur William Blanc sur le roi Arthur. La conférence m'a tellement intéresser, qu'à la fin, j'ai craqué et je me suis acheté le livre. Alors oui, je ne l'ai pas lu tout de suite. Je voulais avant lire les livres sur Merlin, Arthur, Perceval, Lancelot et compagnie. Et je peux dire, qu'on en apprend énormément sur le mythe et son évolution au fils du temps, les différents ouvrage qui sont apparus, comment y a été perçu et utiliser. J'ai vraiment aimer découvri l'influence que le mythe a eu sur d'autre livre, ce qui à fait grossir ma liste de livre que je souhaite. L'écrivain nous montre les périodes qui ont été sous l'influence du Roi Arthur et de ses chevaliers, on découvre l'histoire sous un nouvelle angle. Ce qui est top, est qu'on a un support visuel, qui appuie les dires de l'auteur. Par contre, il m'est arrivé de décrocher, de me forcer à me concentrer, car le livre est long à lire. Spoilers → Ce qui est incroyable, c'est de voir que Robin des Bois et le Roi Arthur ce sont opposés et liés symboliquement, pour des raisons politique. On apprend aussi sur la fantasy, dont des lien entre le mythe et des romans comme Seigneur des anneaux, Hobbit, Le monde de Narnia et Gae of Thrones. William Blanc nous montre le lien entre Merlin et Albus Dumbledore (de Harry Potter), son père s'appelle Percival, ce qui fait penser à Perceval, et il fait parti de "l'ordre de Merlin", qui a exister dans l'univers d'Harry Potter.

    Maë

  • Erick de Briovère

    Erick de briovereAuteur : Jean-Claude Boscher

    Genre : Roman Historique

    Résumer : Erick de Briovère nous fait découvrir l'arrivée perturbée et perturbante d'une famille de Norvégiens, en l'an 890 de notre ère, dans la région de Briovère, l'actuelle ville de Saint-Lô. Au fil des pages, le lecteur découvre l'épisode de la célèbre bataille de Briovère, les rencontres, les espoirs, les déceptions, les premiers émois du jeune Erick, héros attachant partagé entre sa Norvège natale et l'attrait de notre si belle région. Des fjords norvégiens aux rivages manchois, Jean-Claude Boscher souhaite à ses lecteurs un bon voyage dans le temps et l'espace : une nouvelle manière de ressusciter les émotions et le dépaysement ressentis par les premiers Normands des rives de la Ver, plus connue aujourd'hui comme la Vire !

    Mon Avis : Actuellement, je suis à fond sur l'histoire des Vikings. Et quand, j'ai vu ce livre, j'ai sauté sur l'occasion. La première chose qui m'a attiré, c'est la couverture, qui est principalement dans les tons de bleu. L'auteur a su avec merveille représenter l'époque, avec le mode de vie des personnages et le vocabulaire de l'époque viking. On n’y trouve donc pas les mots drakkars et Vikings, qui sont des termes apparus en réalité au XIXe siècle. Je me suis réjoui que l'écrivain montre une autre facette des Vikings, car hélas, énormément de personnes se les représentent en guerriers sanguinaires. On voit dans le livre leur côté commerçant, leurs valeurs, leurs principes. Et pour les sentiments, je fus servi, l'auteur nous fait passer de joie à de la tristesse puis de la joie. Spoilers → Le passage qui m'a le plus touché fut la mort des parents d'Erick. L'écrivain à style d'écriture des plus captivants, elle est simple, et ne s'encombre pas de mot inutile. Elle est directe avec des morts forts, qui font ressortir les actions et les sentiments des personnages. Et une chose que j'adore, c'est que l'onconnait ce qui arrive aux personnages, on ne reste pas sur notre faim.

    Maë

    tous les livres sur Babelio.com

  • L'Iliade et l'Odyssé de Homère

    Auteur : Homère

    Genre : Classique

    Mon Avis : J'ai commencé par compliqué en lisant l'Iliade en vers, ce fut très beau à lire, mais un peu dure à certains passages. Alors que pour l'Odyssée, je l'ai lu en prose, ce qui fut plus facile à lire. Malgré tout, mon préféré entre les deux fut le premier, l'Iliade. Pourquoi ? Dans l'Iliade, on entre directement dans l'action, ça fait déjà 10 ans que la guerre dure. Par contre, dans l'Odyssée, on met un moment avant de connaitre les péripéties d'Ulysee après la guerre. Une autre différence entre les deux œuvres, les dieux, dans le premier, je les ai perçus comme « bon », ce soucient des héros. Mais, dans le deuxième, j'ai plus eu l'impression que les dieux étaient représenter comme égoïste, ne s'en préoccupant pas des mortels, et ne respectant pas eux-mêmes leur propre règle, qui avait bien était mise en avant de l'Iliade. Par contre, ce qui m’a vraiment plus, est de voir l’intervention des dieux dans le conflit, comment chacun prend partis. Spoiler → Mon passage préféré est quand sur le champ de bataille les dieux guident les héros pour s’en prendre aux dieux et héros qui sont dans le camp opposé. En suivant les aventures d’Ulysse, je me suis rendu compte que Zeus et Poséidon avaient le don de m’horripiler. Ils imposent aux mortels des règles, comme l’hospitalité, mais ne le font pas auprès des autres immortels. Le parfait exemple que tout le monde connait est le passage avec le Cyclope. Ce que je regrette est qu’on ne voit pas assez les autres dieux de l’Olympe, les seules qui interviennent sont Zeus, Poséidon, Athéna et Hermès. Ce qui est appréciable est qu’on apprend ce qui est devenu les autres héros Achéens. Je ne regrette pas ma lecture, car j’ai appris beaucoup sur la façon dont voyez les Grecques à l’antiquité. Et après réflexion, je dirais que c’est livre à lire, mais quand on arrive à une certaine maturation de lecture, pas quand on est au collège.

     

    Maë

    Lire la suite

  • L'amour et le sang

    L amour et le sangAuteur : Abdelkader Benaïssa

     https://www.bookelis.com/auteur/benak/5665

    Genre : Roman

    Résumé : L'amour et le sang est l'histoire d'un amour aussi violent qu'impossible, une passion délicatement vécue par des protagonistes minés par leurs propres humeurs imprévisibles et souvent contradictoires. Le tout dit, parfois à demi-mot, d'autres avec une telle rage que le lecteur peut se sentir pris de vertige entre la noblesse de l'amour et la bassesse de la haine. Un manichéisme à l'image des Algériens qui ne connaissent pas les demi-mesures. Ce roman n'est pas seulement un roman d'amour sur fond de terrorisme, mais surtout un style d'écriture qui puise son originalité dans la sensualité de la phrase qui laisse couler sa métaphore ou lever sa vague comme seul un authentique poète sait le faire.

    Au-delà des murs de la conscience où s'érigent les frontières de l'ordre établi et de la culture séculaire, le cœur essaye de faire valoir ses raisons en adoptant, à tout jamais l'école buissonnière. L'amour s'avère être le seul rempart contre la sauvagerie.

    Mon avis : une histoire très profonde avec 4 tomes saisissants. L’auteur, Abdelkader Benaïssa, fait visiter au lecteur les sentiments de ces personnages. On ne découvre pas que de beaux sentiments, c’est une palette de sentiments exactement, ce qui donne à l’histoire une dimension très humaine. J’ai aimé, car on comprend plus facilement des personnages qui ne sont pas tout blanc ni tout noir, mais qui doutent, qui ont peur… Sans oublier, un beau message que l’auteur a réussi à faire passer, celui d’un esprit ouvert et tolérant. Et l'on prend plaisir à retrouver nos personnages au fils des tomes, à comparer avec la mode en vogue en ce moment où les personnages principaux changent à chaque tome. On retrouve évidemment le côté poétique de l’écrivain dans son style d’écriture, qui a le don de me captiver et de me transporter. Un livre bien écrit avec un style littéraire des plus beaux des plus concis où l’on s’amourache facilement des mots magiques qui nous habitent pour mieux nous conquérir. La lecture devient alors un plaisir à chaque page qui nous invite à un magnifique voyage, malgré les événements tragiques qui le balisent et parent.

    Je vous invite à partir en voyage avec cet auteur qui aime s’escrimer avec les mots :

    https://www.bookelis.com/romans/30373-L-Amour-et-le-Sang.html

    https://www.bookelis.com/romans/30378-L-Amour-et-le-Sang.html

    https://www.bookelis.com/romans/31266-L-Amour-et-le-Sang-Tome3.html

    https://www.bookelis.com/romans/31267-L-Amour-et-le-Sang-Tome4.html

    Maë

  • Syrie, Enfer et Paradis

    SyrenferetpradisAuteur : Abdelkader Benaïssa

    https://www.bookelis.com/auteur/benak/5665

    Genre : Roman

    Résumé : Damas, tu coules dans ma gorge comme un vin romain acide et amer, où Pompée triomphant sur mes enfants orphelins fait ruisseler les larmes de son bonheur. Je sens malgré la longue distance, en dépit de mon autisme sidéral, au-delà de la conscience humaine, le hennissement mêlé au barrissement, le bruit des glaives à celui des lances, la plainte de Rome au geignement de la Perse.

    Damas ! Tu pousses l'outrecuidance jusqu'à venir occuper les moindres atomes de mon existence... Tu m'enserres... Ton amour est plus grand que mon cœur où je te garde comme une goutte d'eau rare dans ce désert où gravitent des hommes plus chiens que les chiens des hommes.

                Tu sais, tu as toujours été cette perle de la vie ornant de sa magnificence ma riche histoire depuis la nuit des temps et tu continues malgré tous les vents à sévir sur mon esprit qui porte l'empreinte indélébile de ton sceau conquérant. En un mot, je t'aime et je ne saurais détester ce Sham qui me charme tant que tu en es le joyau.

    Mon avis : Comme d’habitude, l’auteur nous emmène avec son style d’écriture très poétique dans les profondeurs de l’être humain. L’histoire se lit facilement, avec un vocabulaire très rechercher. On découvre des mots, des phrases en arabe (si je ne me trompe pas), et l’auteur donne la traduction à coté sans casser le rythme de la lecture. L’histoire est originale, je n’ai pas l’habitude de lire des livres en relation avec des sujets de notre époque. Oui, le livre relate l’histoire récente d’un pays mis à feu et à sang par les hordes sauvages. Un livre relatant des faits réels avec une effroyable dextérité : tout un art.

    Je vous invite à découvrir cette plume magnifique :

    https://www.bookelis.com/romans/30202-Syrie-Enfer-et-Paradis.html

    Maë

  • Tiguentourine

    TiguentourineAuteur : Abdelkader Benaïssa

    https://www.bookelis.com/auteur/benak/5665

    Genre : Roman

    Résumer : Tiguentourine, une contrée perdue dans l'immensité saharienne et jusque-là anonyme, est soudain projetée au-devant de la scène internationale. En effet, par un terrible concours de circonstances, elle va entrer de plain-pied dans les annales de l'histoire humaine. En ce jour du 16 janvier 2013, un groupe terroriste des plus sanguinaires sévissant dans la région du Sahel décide de mener une opération d'éclat en guise de représailles contre l'Algérie. Effectivement, une faction extrémiste dépendant d'Al-Qaïda et activant sous l'appellation de « Les Signataires par le sang » attaque l'usine de gaz de Tiguentourine située à une quarantaine de kilomètres d'In Amenas. Le raid est aussi rapide que dramatique et les terroristes lourdement armés réussissent à prendre en otage beaucoup de travailleurs étrangers.

    Mon Avis : Un sujet de livre très audacieux qui montre la monstruosité de l’être humain. Il raconte des faits réels qui ont secoué non seulement le pays dans lesquels ils se déroulent, mais le Monde entier. Et comment ! Le livre détaille au scalpel littéraire une véritable attaque terroriste qui a en son temps défrayé l achronique. Avec des personnages très sombres, mais bien décrits, l’on comprend le travail de recherche immense de l’auteur. Au début de la lecture, on découvre à chaque chapitre un personnage, mais au fur et à mesure, tout se rejoint. Ce qui est extrêmement bien travaillé, rien n’est oublié. On pourrait croire que ça alourdisse la trame de l’histoire, mais non. Le style d’écriture est fluide et très poétique. Un livre à lire et à relire et surtout un écrivain à découvrir.

    Vous pouvez vous procurer ce livre ici :

    https://www.bookelis.com/romans/31286-Tiguentourine.html

    Maë

  • Jackaby Tome 1

    JackabyAuteur : William Ritter

    Genre : Fantastique jeunesse 

    Résumer : Abigail Rook, 17 ans, débarque en Amérique. La tête pleine de rêve d'ailleurs, elle espère vivre l'aventure avec un grand A. Elle fait la connaissance d'un étrange personnage, Jackaby, qui lui offre un emploi. Détective doué de facultés de médium, il est capable de voir les phénomènes surnaturels. Pour sa première mission, Abigail accompagne son nouveau patron sur les lieux d'un crime particulièrement sanglant. Jackaby soupçonne l'assassin de ne pas être humain, ce que la police refuse de croire. Mais les meurtres s’enchaînent et confirment les soupçons du détective...

    Mon Avis : Je ne m'attendais pas à un mélange de Sherlock Holmes et des contes des Frères Grimm, la différence avec le détective anglais est que ça se déroule aux États-Unis et sans se coter agaçants. On peut ne détester aucun personnage, même le méchant ou la méchante (j'évite de spoiler) de l'histoire, car ils ne sont pas très développés. Les seules qui sont vraiment travaillées en profondeur sont nos héros Abigail Rook et R.F. Jackaby qui est une équipe des plus étranges en raison de leurs personnalités. La lecture est fluide avec un vocabulaire des plus simple, en à peine deux jours, j'ai fini de le lire. Quant à l'intrigue, elle nous mène vers une fin, dont on ne s'attend pas, vus que l'enquête ne nous révèle pas toutes les déductions de notre détective. L'histoire est racontée du point de vue d'Abigail, on le ressent bien au Chapitre 13, ce qui m'a amusé quand on connait les personnages. C'est un livre léger et marrant, agréable à la lecture, sans aucune prise de tête. 

    Maintenant, j'attends que la suite sorte en France, car je ne sais pas lire anglais et qu'elle est déjà finie d'écrire.

  • Rose

    Rose de Tatiana de RosnayAutrice : Tatiana de Rosnay

    Genre: Historique

    Résumer : Paris sous le Second Empire. Les ambitieux travaux d'Haussmann détruisent des quartiers entiers, générant des milliers d'expropriations douloureuses. Loin du tumulte, Rose Bazelet mène une vie paisible, au ryhme de sa lecture du Petit Journal et des ses promenades ay Luxembourg. Jusqu'au jour où elle reçoit la fatidique lettre du préfet : sa maison, située sur le tracé du boulevard Saint-Germain, doit être démolie. Liée par une promesse faite à son mari, elle e peut se résoudre à partir. Contre le baron, contre l'empereur, Rose va se battre pour sauver la demeure familiale qui renferme un secret jalousement gardé...

    Mon Avis : C'est la première fois, que je lis un livre de Tatiana de Rosnay, et je peux dire que son style d'écriture est envoutante, par sa simplicité mais avec des mots, des tournures de phrases captivante. Je l'ai lu en moins de 12 heure, tellement, j'étais sous le charme du personnage principal, Rose. Elle change des personnages dont j'ai l'habitude. Pour la décrire, Madame Rose est douce, tendre, forte pour arrivait à surmonter les épreuves qu'elle a subit, elle a un grand coeur, sourainte... Mais ce n'est pas du genre à se laisser dictée sa conduite, et on le découvre au fils des pages. Je ne vois pas comment je peux détester un personnage comme ça. Par contre l'histoire, nous fait faire le yoyo, on passe du tendre au drame avec subtilité, c'est fasinant. Tout du long, on va de petite révélation en petite révélation. Je trouve que le sujet est plutôt original, de parler des travaux que subit Paris influence grandement sur ses habitants. 

    Spoiler → Je trouve tellement émouvant les passages, où elle parle des souvenirs d'elle et son mari, Armand Bazelet, en particulier leur rencontre et leur mariage. Sans oublier les lettres qu'on lui a écrit, et j'en ai 3 qui m'ont touché, les deux lettres de son mari et celle de son fils.

    Maë 

  • Banshee

    Banshee de maeva lubinAutrice : Maéva Lubin

    Genre : Nouvelle fantasy

    Résumer : Du haut de ses quatorze ans, Ailene contempla la grossière assemblée qui lui faisait face. C’était la première fois que la jeune Banshee rencontrait des humains et il ne lui faisait pas une grande impression. Comme elle, ils se tenaient sur deux jambes, parlaient, respiraient… Mais contrairement aux siens, ils étaient poilus, malodorants et n’avaient pas les cheveux verts. Le plus jeune du groupe était Ambroise Telamon, son fiancé. Âgé de quatorze ans, il s’agissait d’un grand jeune homme aux yeux bleu nuit. Il paraissait curieusement chétif à côté des autres hommes. Il n’était pas poilu et Ailene devait reconnaître qu’elle ne le trouvait pas déplaisant, mais elle ne l’aimait pas. Pire, elle savait qu’elle ne l’aimerait jamais. Comment aimer son ravisseur ? Comment aimer l’homme qui venait l’emmener loin des siens ?

    Mon Avis : J’adore les nouvelles, même si je n’en lis pas beaucoup. Écrire une nouvelle est plus dure qu’on peut le croire, car on ne pas mettre beaucoup de descriptions, et il faut aussi faire attention qu’il en a assez pour le bon déroulement de l’histoire, et je trouve que l’autrice a réussi à merveille avec Banshee. On voit peu d’histoire en fantasy qui ont des banshee, presque pas même, c’est souvent des elfes, des nains…, mais là, le personnage principal en est eu, on découvre ce qu’est une banshee. Ce qui sort de l’ordinaire. L’univers est bien construit, même si avec une nouvelle on ne peut pas explorer librement, on sent que les bases pour la suite sont posées solidement. Tous les personnages sont bien construits, même les secondaires, aucun ne se ressemble niveau caractère. Ce qui est prenant aussi est qu’on va de surprise en surprise, j’adore les histoires qui sortent des sentiers, des habitudes. Qu’à la fin, elle fut des plus surprenantes, ce qui donne envie de lire la suite.

     

    Maë

  • Reine d'Égypte

    Reine d egypte tome 1Autrice : Chie Inudoh

    Genre : Manga - historique

    Résumer : C'est le début d'une nouvelle ère dans l'Égypte des Pharaons : le mariage de la jeune Hatchepsout et de son demi-frère Séthi fait de ce dernier l'héritier légitime du trône, sous le nom de Thoutmôsis II. Représentants des dieux sur terre, ils resplendissent sous leurs parures, et forment à première vue un couple parfait. Mais sous ses airs d'épouse idéale, Hatchepsout cache une colère profonde... Elle ne veut pas être simple reine, mais plutôt devenir pharaon elle-même, comme son guerrier de père ! Enfant, elle n'a cessé d'humilier Séthi au combat à l'épée, et elle est imbattable au tir à l'arc. Pourquoi ne serait-elle pas digne d'accéder au rang suprême, juste parce qu'elle est née femme ? Pour Hatchepsout, c'est le début d'un combat pour s'affranchir des conventions ancestrales d'une des plus grandes civilisations du monde ! L'Égypte ancienne revisitée, à travers les yeux d'Hatchepsout, la première grande reine de l'histoire de l'humanité ! Reine d'Égypte n'est pas seulement un régal pour les yeux, c'est aussi une fresque historique minutieusement documentée sur le combat d'une femme trop libre pour son époque. Son charisme, son intelligence et sa volonté sans faille sont ses meilleurs atouts, mais suffiront-ils à provoquer une révolution au pays des dieux ?

    En cours avec 7 tomes actuellement.

    Mon Avis : Je trouve fascinant ce manga, c'est rare d'en voir sur l'histoire et encore plus sur cette période. Grâce à ça, j'ai découvert la pharaon Hatchepsout et son destin hors du commun. Celle qui voulait être l'égale des hommes, montre à travers cette histoire qu'elle les a dépassé et même surpassé. On découvre aussi l'histoire de l'égypte avec ses divinités, ses rituelles, ses croyances sans être ennuyant, bien au contraire. Dans ce manga, on a énormément de sous-entendu ou de démonstration du rôle de la femme et du peu de pouvoir. Et comment, elle devait faire pour monter les échelons de la société à comparer des hommes.

    Les couvertures sont souvents dans les tonts froid, un peu bleu avec à chaque fois cette reine d'Égypte qui représente son évolution au fils du temps. Quand au dessin, ils sont vachement bien travaillés, et à certain passage, on voit les moindre détailles d'un décors ou d'une tenus. Les personnages sont trés réaliste dans leur expression, leur maquillages...

    Maë

  • Écouter sa voix, suivre sa voie

    Ecouter sa voix suivre sa voix de sylvia legrillonAutrice : Sylvia Legrillon

    Genre : Psychologie

    Résumer : Sylvia Legrillon dévoile au fil de son livre,  des pages littéralement uniques. Sa rigueur mêlée à sa gaieté, offre une lecture profonde et sincère, bercée par une simplicité et une clarté des mots. Sylvia Le Grillon aborde de façon neuve et moderne le questionnement universel : « Prendre conscience que la « voix » de l’intuition nous guide sur la « voie » de notre destin ». 

         Ce récit captivant entraîne le lecteur, tour à tour, dans des souvenirs d’enfance, mêlés à son quotidien professionnel autour du globe. En partance d’un aéroport ou d’une gare : Elle écrit, partage et transmet à travers ces pages, l’expérience de sa propre vie. Elle sillonne le monde et la vie telle « l’enfant et la voyageuse. »Il y a deux vies en  Sylvia, celle qu'elle connaît et une autre qui l’attend depuis toujours…

     

    Mon Avis : J'ai lu le livre en à peine une heure, en attendant mon deuxième train pour rentrer chez moi. Et que du bonheur, je n'ai pas vu le temps passé. Ce qui est rare, car ce n'est pas mon genre de livre.

    Mais venons-en au cœur du sujet, ce qui m'a plu dans cet ouvrage :

    • Le style léger de l'écrivaine, son style d'écriture est fluide et pas encombré de détails qui peuvent alourdir le texte. Ce qui donne une lecture rapide et agréable.
    • En ce moment, je suis très portée sur les livres qui passent du passé au présent, jusqu'à ce que le temps ne fasse plus qu'un. Ça fait le deuxième comme ça que je lis, et je trouve que l'autrice à bien réussit son voyage dans le temps, sans qu'en tant que lecteurs on soit perdu.
    • En parlant de voyage, c'est un point intéressant du livre, je trouve. On découvre que oui, c'est bien de voyage, sauf qu'on ne voit pas rarement sa famille. On voit l'envers du décor, ce qui est intéressant.
    • Mais surtout, ce qui m'a le plus attiré dans cet ouvrage. Et le sujet principal du livre, "le click", pour faire simple quand elle a une décision à prendre ou qu'elle se trouve à un carrefour de sa vie, il l'aide à faire son choix. Pour que vous compreniez, je vais vous donner un exemple : Quand vous hésitez entre 2 livres à lire, quelque chose vous pousse à lire tel livre au lieu de l'autre. Une petite voix en vous vous assure que vous allez l'adorer. Et vous n'êtes pas déçu, car le livre fut formidable. Voilà, "le click" dont l'autrice parle, et je le comprends parfaitement, car je fonctionne comme ça quand j'hésite entre des choses que j'aime. 
    • Je ne suis pas une lectrice de biographie ou autre, mais j'ai apprécié de découvrir la façon dont elle a fait face aux obstacles. C'est une belle leçon de vie, qu'importent les problèmes qu'on peut avoir dans la vie, il faut toujours avancer et ne pas se laisser abattre. Essayer de voir le bon côté des choses.
    • Et comme, je vous le disais plus haut, j'ai lu le livre dans la gare de Lyon Part Dieu en attendant mon deuxième train, pour rentrer chez moi vers les 22 heures. Et quand j'ai commencé à lire, l'écrivaine met qu'elle a commencé à rédiger son livre en salle d'embarquement, en attendant son avion. Ce qui me fit sourire.

        Ce qui est marrant c'est que d'habitude avant de commencer de lire, je regarde la couverture, j'essaye de m'imaginer le sujet du livre. Mais cette fois-ci, j'ai entamé la lecture sans y avoir jeté un œil. Comme quoi, j'ai vraiment changé mes habitudes de lecture en lisant ce livre.

    Après, j'ai peur de vous spolier, si je me laisse emporter.

    Maë

  • Belgravia

    BelgraviaAuteur : Julian Fellowes

    Genre : Roman Historique

    Résumer : Le 15 juin 1815, le bal devenu légendaire de la duchesse de Richmond réunit à Bruxelles tous les grands noms de la société anglaise. La plupart des beaux officiers présents ce soir-là périront quelques heures plus tard sur le champ de bataille de Waterloo, faisant de cette réception l'une des plus tragiques de l'histoire. Mais cette nuit va aussi bouleverser le destin de Sophia Trenchard, la ravissante fille du responsable de l'intendance du duc de Wellington. Vingt-cinq ans plus tard, les Trenchard, en pleine ascension sociale, se sont installés dans le nouveau quartier de Belgravia et pensaient laisser derrière eux ces terribles événements. Mais dans un monde en mutation où l'aristocratie côtoie désormais la classe émergente des nouveaux riches, certains sont prêts à tout pour que les secrets du passé ne menacent pas leurs privilèges...Amours contrariées, intrigues entre classes sociales, sans oublier le rôle des domestiques : on retrouve dans ce roman tout le talent et le charme de l'auteur de Dowton Abbey.

    Mon Avis : J'ai eu du mal à rentrer dedans à cause du style d'écriture, qui m'empêche de m'attacher aux personnages. Et très peu de personnages m'ont attiré, ils avaient tous un côté agaçant. Je veux bien admettre que le monde n'est pas tout rose, sauf que là, j'ai eu l'impression qu'on mettait que du négative. Et la façon de passer d'un personnage à un autre dans un chapitre fait penser aux séries. J'aurais préféré qu'on change de chapitre dès qu'on suivait un autre personnage, ça évite d'être perdu.

         Par contre, on ressent bien l'époque historique même si ce n'est pas assez mis en avant. Pour ceux qui ont vu la série Downton Abbey, j'en fais partie, on reconnait le style narratif, qui à mon avis correspond mieux pour une série ou un film que pour un roman.

    Mais pour être franche, n'arrivant vraiment pas à lire le livre, j'ai abandonné. J'aime les livres qui m'attire aux moins par son style d'écriture ou par l'histoire. Mais là, aucun des deux. 

  • L'héritière tome 1

    l'héritière tome 1Autrice : Melinda Salisbury

    Genre : Fantasy

    Résumer : À la cour du royaume de Lormere, Twylla, dix-sept ans, est promise au prince héritier, selon la volonté des dieux. Elle possède un don, le pouvoir de tuer tous ceux qu’elle touche : elle est l’arme parfaite ! La cruelle reine qui l’a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Jusqu’au jour où Lief, nouveau garde charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission…

     

    Mon Avis : J'ai lu le livre en deux jours, ce qui m'a fait un bien fou. Car en parallèle je lis le pavé Game Of Thrones Intégrale 2, qui est beaucoup plus chargé. Si j'ai eu le plaisir de lire ce livre, c'est grâce à "Pioche dans ma PAL" de Babelio, qui se déroule chaque mois. Le but est que quelqu'un pioche dans ta PAL, et tu dois lire le livre que la personne t'a choisi ce mois-ci, voilà en gros. Bref, revenons à nos moutons ou plutôt au livre qui nous intéresse ici.

      J'ai pris plaisir à lire ce livre qui n'a rien de stressant ou autre, je l'ai trouvé reposant. Le style d'écriture est particulier, il me fait penser au style narratif qu'on utilise pour les contes. Alors que c'est de la fantasy, mais il n'y a presque pas de description sur les lieux, l'apparence des personnages, mais énormément sur le mode de vie, l'univers de l'histoire.

       Quant à l'univers du livre, il est bien construit et simple. On se laisse porter, ce qui permet de mieux s'attacher à l'héroïne. Que je trouve captivante. Elle apporte un brin d'innocence. Ce qui change de toute ces héroïnes à fort caractère. Elle se voit comme une meurtrière dès le début de l'histoire, et a accepté son rôle. Mais certains personnages secondaires étaient à mon sens important, malgré qu'ils n’étaient presque pas présents dans l'histoire, mais ils ont influencé Twylla ce qui l'a mise encore plus en avant. Ça permet aux lecteurs de mieux de découvrir l'héroïne et de la connaitre.

    Attention Spoiler → Twylla m'a fasciné, car elle doute facilement. Elle passe très vite de la confiance à la méfiance, à croire au doute, et inversement. On dirait une enfant, qui ignore tout et à qui vient de permettre de découvrir le monde. Je fus plus attiré par la relation qu'elle a avec Merek, car c'est lui qui réclame son affection, comme un enfant en manque. Alors que sa relation avec Lief, c'est le contraire. Et malgré qu'elle soit basée sur un mensonge, cette relation avec Lief l'a fait grandir et se rendre compte de la réalité. Mon moment préféré fut, lors du procès de Twylla, qui se transforme en celui de la Reine en fin de compte, ce retournement de situation apporta beaucoup de surprises. Mais pour être franc, je n'ai pas détesté la Reine, mais le Roi. Il ne faisait rien, alors qu'il devait bien être au courant des horribles choses qu'elle faisait. Mais quand enfin, il se servit de son autorité, ce fut trop tard. 

       Je ne m'attendais pas à finir le ebook avec une tonne de questions qui ne seront pas résolues, car le tome 2 n'est pas sorti en français. Ce qui est dommage, car je ne sais pas lire l'anglais. Je ne comprends pas ces maisons d'édition qui traduisent les 1ers tomes en français, mais pas la suite. C'est très frustrant..

    Maë

  • Game of Thrones, l'origine

    Game of thrones les origines de la sagaAuteur : George R.R. Martin

    Genre : Fantasy

    Résumer : Pour la première fois, ce luxueux ouvrage raconte toute l'histoire des 7 royaumes, toutes les batailles épiques, toutes les perfides trahisons et toutes les valeureuses résistances qui ont conduit aux événements des romans Le Trône de Fer et de la série Game of Thrones. Pour ce faire, l'auteur a travaillé pendant plusieurs années avec Elio M. Garcia Jr et Linda Antonsson, les fondateurs du site de référence Westeros.org, peut-être les seuls à connaître ce monde aussi bien que leur créateur. George R. R. Martin a aussi fait appel aux plus grands artistes de fantasy pour illustrer cet ouvrage avec plus de 170 oeuvres inédites. Voici enfin rassemblés tous les savoirs, toute l'érudition, tous les contes populaires accumulés, préservés et chantés des siècles durant par les mestres et les septons, les maegi et les ménestrels. Voici toutes les chroniques passées de cet univers fascinant, de l'Âge de l'Aube à l'Âge des Héros, de l'arrivée des Premiers Hommes au couronnement d'Aegon le conquérant, de la création du Trône de fer à la rébellion de Robert et à la chute du roi fou, Aerys II Targaryen...

     

    Mon Avis : Si vous avez toujours rêvé de connaitre l'histoire de Westeros, alors il est pour vous. On découvre l'histoire des premiers hommes à la rébellion de Robert Barathéon. Tout en découvrant l'histoire des Targaryen, de roi en roi. Ainsi que l'histoire de chaque région, le Bief, le Nord, le Conflans... L'histoire de chacune des maisons, ainsi que l'arbre généalogique des Starks, des Targaryens et des Lannisters. Chaque récit s'appuie sur des cartes, des dessins, des emblèmes...qui illustrent le récit. Les dessins sont sublimes et font anciens. 

    Je conseille le livre à tout fan de Game of Thrones.

    Maë

  • L'ère des miracles

    Autrice : Richelle Mead 

    Genre : Science-Fiction

    Mon Avis : Ayant déjà lu la saga Succubus de l'autrice, je ne me faisais pas de souci pour le style d'écriture qui est mature, mais aussi bien travail. Ça faisait un moment que la saga L'ère des miracles se trouvait dans ma PAL, et comme j'avais envie de sensation forte, je me suis mis à le lire. Et il m'en a apporté. Je fus transporté dans un futur qui change de la Science-Fiction, car elle n'ait pas au centre de l'histoire, mais au second plan. L'histoire tourne au tour des dieux et déesses, même si l'univers de la saga est basé sur la technologie et la science. Mais ce fut principalement les deux protagonistes qui m’ont le plus attiré. Mae et Justin sont complètement opposés avec des caractères bien forts qui ne se laissent pas faire et refusent d'être comme tout le monde. C'est ce qui m'a plus dès le début de l'histoire. Il se repousse tout en s'attirant, comme des aimants.

    S’il faut choisir entre les deux, je dirais...

    Mae

    Non, ça n'a rien avoir avec son prénom. Je la comprends mieux que Justin, ce besoin de protéger les personnes à qui elle tient le plus, quitte à se sacrifier. Mais aussi son côté têtu, quand elle prend une décision, elle ne change pas.

    Je fus transportée pas ces deux tomes, que j'ai lus en une semaine. Je fus par contre déçu en apprenant que la suite n'est pas sortie, car les éditeurs refusent de la publier et que Richelle Mead va l'auto publier, mais ça va prendre du temps.

    Maë

    Lire la suite

  • Le parlement des cygognes

    Le parlement des cigognesAuteur : Valère Staraselski

    Genre : Comtemporain

    Résumer : Cracovie, au cœur de l’Europe : durant la visite d’une galerie de peintures, de jeunes français rencontrent un vieillard insolite portant nœud papillon en laine et canne à pommeau. Il se tient immobile devant un tableau représentant des cigognes. Qui est cet homme si irradiant d’énergie ?

         Au travers d’un récit bouleversant, le vieil homme témoigne de son expérience dans un pays jadis asservi par les nazis. Il livre cette part de vérité sans laquelle il n’est pas de liberté possible. Cette vérité irréparable qu l’on porte en soi pour toujours.

    Une poignante leçon d’histoire.

     

    Mon Avis : Je ne m'attendais pas à recevoir le livre. À midi, je vais chercher le courrier et je vois une enveloppe qui contient un livre à mon nom. Je ne comprends pas, je n’ai pas commandé de livre à Amazon. En rentrant à l’appartement, j’ouvre et regarde le livre. Et quelle fut ma surprise de reconnaitre l’auteur, Valère Staraselski, que j’avais rencontré à Blois au Rendez-vous de l’histoire 2016. Je fus très contente qu’il est pensé à moi avec une dédicace. La nuit même, je me mis à lire le livre.

                    Des descriptions complètes, où on imagine les lieux à merveille. Le style d’écriture est calme et frais, ce qui est original et intéressant, car on prend le temps de le lire. Il explique ce que signifient les mots en polonais et ils sont en italique, avec naturel qui ne dérange pas. Je ne suis pas une grande fan de l’Histoire sur la 2de Guerre mondiale, il en a tellement de livre, film, série, que j’en peux plus. Mais le livre aborde le sujet différemment, ce qui m’a subjugué. On fait d’abord la connaissance des personnages, puis avec eux, on découvre ce qui s’est passé.

                    Au fil des pages, on comprend le titre du livre, que je trouve parfait pour l’histoire du livre. On a envie ensuite d’admirer indéfiniment ce fameux tableau.

    Maë

  • La sirène

    La sireneAutrice : Kiera Cass

    Genre : Fantastique

    Résumer : Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l'Océan en poussant les humains à la noyade. Pour cela, elle possède une voix fatale à qui a le malheur de l'entendre. Akinli, lui, est un beau et gentil jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé. Tomber amoureux a beau leur faire courir un grave danger à tous les deux, Kahlen ne parvient pas à garder ses distances. Est-elle prête à tout risquer pour écouter son cœur ?

     

    Mon Avis : Je fus beaucoup déçu du livre, je m'attendais à beaucoup venant d'une autrice que j'entends parler. J'hésite maintenant à lire sa saga Sélection.

       Pourquoi est-ce que je suis déçu ? Je trouve que l'autrice a beaucoup plus travaillé sur l'histoire d'amour que sur l'univers, alors qu'il avait tellement de potentiel. Il est rare de croiser des livres sur les sirènes, et encore plus de revoir le mythe revisité. Pour beaucoup de personnes, une sirène a une queue de poisson, pour ceux qui connaissent la mythologie grecque, elles ont des ailes d'oiseau. Mais là, ni l'un ni l'autre, et il n'y a pas que ça que l'écrivaine revoir sur se mythe. Mais malgré ça, je trouve l'univers pas assez approfondi. Je me suis posé la question : comment font-elles pour communiquer entre elles ? Elles ne viennent pas toutes du même pays, l'une d'elles est japonaise, l'une est hindoue. Alors, elle parle anglais ? Je ne pense pas. Par contre si une fois sirène, elle se retrouve avec la capacité à se comprendre entre elles, j'aurais apprécié que l'autrice le précise. J'ai aussi eu du mal à comprendre sur la transformation de sirène, la description est assez brouillonne et pas assez précise. 

     

        Les personnages ! Je les ai trouvés très clichés et pas très naturels. Est-ce du fait que j'ai pris l'habitude d'être attirer par des personnages complexes ? Je ne sais pas. Il est vrai qu'on a une belle histoire d'amour, où Akinli voit au-delà des apparences. Mais, qui se pose un peu des questions sur Kahlen, il aimerait mieux la connaitre, la comprendre, pour pouvoir l'aider, être là pour elle. Puis une fois la fin arrivée, plus de question. Ils l'acceptent sans essayer de comprendre.

    Attention spoiler  À leur place, j'essayerais de comprendre, pourquoi elle a perdu la mémoire, qui la déposé, est-elle toujours en danger.. Bref, une fin vite expédiée, pour un : ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Mais bon, on sait juste qu'ils ne vont pas mourir, c'est tout. Et les autres sirènes, comment va être leur mode de vie ? Vont-elles recueillir une nouvelle en plus ? Comment va être leur rapport avec l'Océan ?

    Une fin avec tellement de questions sans réponses, que je suis resté sur ma faim. Je le déconseille.

    Maë