La servante écarlate

La servante ecarlateAutrice : Mmargaret Atwood

Genre : Dystopique classique

Résumer : Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. 
      Paru pour la première fois en 1985, La Servante écarlate s’est vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman, qui n’est pas sans évoquer le 1984 de George Orwell, décrit un quotidien glaçant qui n’a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés. La série adaptée de ce chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, avec Elisabeth Moss dans le rôle principal, a été unanimement saluée par la critique. 

Avis : Je suis frustrée et déçue de cette lecture qui était pourtant prometteuse. J'ai accroché tout le long du livre, mais la fin m’a laissé... eh bien, sur ma faim. Spoile → J'aime savoir ce qui arrive aux personnages, surtout les personnages principaux, mais là on reste malheureusement dans le flou. C'est triste, car l'univers est vraiment prenant et bien construit. J'aime la dystopie qui est un sous genre de la Science-Fiction, car je trouve que cela demande de l'audace et du génie que de faire tourner son histoire sur les défauts d'une société. En plus, dans celle-ci, la position de la femme est particulière et me parle énormément. 

   Je vais faire une comparaison entre le livre et les 10 premiers épisodes de la série. (Attention, à ceux qui n’ont pas vu la série ou ceux qui n’ont pas lu livre.) Je préfère l'héroïne dans le livre, on la comprend mieux, alors quand la série, elle avait plus le don de m'agacer. Par contre, dans la série, j'ai vraiment apprécié qu'on en apprenne plus sur Luke, Moira et les autres.

Parlons un instant  du style d'écriture qui est fluide et rapide, mais qui nous perd un peu parfois, notamment lorsqu'elle fait des métaphores pour expliquer les événements ou quand on passe rapidement d'un passage à un autre. En toute franchise, je ne conseille pas le livre, à part si vous aimez la dystopie.

Maë

 

livre Chronique classique la servante écarlate Margaret Atwood

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×