La ferme des animaux

  • Par
  • Le 01/12/2018
  • Dans Classique
  • 0 commentaire

Auteur: George Orwell

Genre: Classique

Résumé: « Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Boule de Neige et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement :

‘’Tout deuxpattes est un ennemi. Tout quatrepattes ou tout volatile, un ami. Nul animal ne portera de vêtements. Nul animal ne dormira dans un lit. Nul animal ne boira d’alcool. Nul animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux.’’

Le temps passe. La pluie efface les commandements. L’âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer : ‘’Tous les animaux sont égaux, mais certains le sont plus que d’autres. » (Folio)

Avis: Ce petit livre n’est petit que dans son épaisseur. Le mieux serait de le lire pour se faire soi-même un avis. Les interprétations varient énormément selon les personnes. Cependant, voilà mon avis.

Ce roman m’a fait beaucoup réfléchir. J’ai, en grande partie, saisi les critiques sur la révolution russe de 1917 et le fonctionnement de cette société communiste sous Lénine. Cependant, je dois avouer que tout n’est pas forcément passé et que je peux très bien me tromper dans mes interprétations. Je ne l’ai pas analysé comme on le fait en cours de français mais je pense avoir compris à quel point La ferme des animaux est un livre à lire au moins une fois dans sa vie, surtout qu’il n’est pas très long.

De plus, la représentation animalière est très plaisante du fait que cela illustre bien les différentes classes sociales ou encore, les plusieurs types de personnes. Même le nom des animaux permet de montrer les caractéristiques de l’animal et parfois, le nom fait aussi référence à un personnage historique (ex : Napoléon). Il faut avoir de la culture générale pour pouvoir profiter au maximum de cette œuvre. Et puis, il faut aussi savoir reconnaître la satire qui est présente tout le long de l’intrigue. Je pense qu’il n’est pas nécessaire d’être un génie pour comprendre les différentes satires qu’il y a dans le livre, surtout si elles sont aussi explicites.

Enfin, je ne me souviens plus combien de fois j’ai dû fermer le livre pour me calmer. Oui, j’ai souvent été énervée à cause des événements, des personnages ou des choix réalisés. Je réagissais de façon assez violente (je ne cassais pas les murs mais si je pouvais, je l’aurais fait). Ces réactions sont cependant une bonne chose, personnellement. Je préfère davantage un roman qui me fasse réagir avec des sujets sérieux, des questions existentielles, plutôt qu’un qui m’ennuie ou qui m’énerve à cause de raisons peu intéressantes.

Tout ça, pour vous dire que j’ai vraiment, beaucoup apprécié cet apologue pour son caractère didactique, argumentatif et satirique.

Alex

 

satire révolution russe george orwell la ferme des animaux classique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire