Agatha raisin 2 remede de cheval

Agatha Raisin #2 : Remède de Cheval

  • Par amy_
  • Le 14/04/2019
  • 0 commentaire

Autrice: M.C. Beaton, plus connue sous le nom de Marion Gibbons et Marion Chesney.

Genre: Policier

 

Résumé: Après la pluie, le beau temps ! Agatha Raisin est désormais bien installée dans son cottage de Carsely en compagnie de ses deux chats. Cerise sur le pudding, le nouveau vétérinaire du village ne semble pas insensible à ses charmes. Quand le beau véto succombe à une injection de tranquillisant destinée à un cheval rétif, la police locale conclut à un malencontreux accident. Mais pour Agatha, dont le flair a permis de résoudre l'affaire de La Quiche fatale, il s'agit bien d'un meurtre. A l'étonnement de tous, le séduisant colonel James Lacey partage pour une fois l'avis de son entreprenante voisine. Et nos deux détectives-amateurs se lancent dans une enquête bien plus périlleuse qu'ils ne l'imaginaient...

 

Avis: Comme avec le premier tome, je dois avouer que je suis assez divisé quant à mon opinion sur ce livre. Il faut dire aussi que j’avais lu le premier juste après avoir fini le troisième tome des Détectives du Yorkshire qui reste, pour moi, l’un des meilleurs livres que j’ai lu en 2018. On repassera donc pour l’objectivité.

Dans ce tome-ci, on retrouve notre chère et insupportable Agatha Raisin dans son cottage de Carsely, petite ville de la campagne anglaise. Mention particulière, d’ailleurs, pour l’ambiance que je trouve particulièrement attirante.

Je dois dire que le style même d’écriture du premier tome m’avait passablement insupporté, ce que je n’ai étrangement pas retrouvé dans celui-ci. Ou alors mes standards ont juste été revus à la baisse, allez savoir. Je l’ai lu en moins de deux jours, l’écriture y étant fluide et l’action plutôt prenante. Le fait que le livre fasse seulement 267 pages avec une écriture plutôt épaisse et de larges marges a dû aussi beaucoup y jouer. Voilà d’ailleurs l’un des points que je trouve particulièrement important de souligner : le prix du livre, comparé au temps de lecture. Certes, me direz-vous, un livre ne se juge pas à son épaisseur, mais à son contenu. Ce à quoi je vous répondrais que, tout de même, si en plus on doit ajouter les frais d’envoi pour l’étranger, et bien une fois à la caisse, ça fait mal. Mon portefeuille a très peu apprécié.

L’un des problèmes majeurs que j’ai aussi rencontré est le manque de développement des personnages secondaires. Excepté nos deux détectives, ainsi qu Bill le policer, Mrs. Bloxby, la femme du pasteur et Freda, l’une des suspectes, j’ai été complètement perdu tout le long du livre, obligée de faire des allers-retour dans l’histoire pour me rappeler qui était qui. J’ai même été tentée de me faire une fiche, mais ma fierté personnelle m’en a empêché.

Outre ces quelques points négatifs, je dois tout de même avouer que je me suis plutôt bien amusé à suivre les aventures de nos deux apprentis détectives, l’insupportable mais attachante Agatha Raison et James Lacey, colonelle à la retraite qui ne cesse de fuir les avances de la première. Il faut dire aussi que Madame Raisin est loin d’y aller avec le dos de la cuillère, si je puis dire. Ce second tome nous a par ailleurs permis d’en apprendre un peu plus sur Lacey, l’une des raisons le faisant fuir Agatha étant par ailleurs révélée la toute fin du livre.

Parlons d’ailleurs un peu de notre chère Agatha. Cette dernière est l’un des exemples parfait des personnages horripilants, insupportable et exécrables que l’on souhaiterait pouvoir étriper si l’on en avait l’occasion, mais -eh oui, il y a toujours un mais dans l’histoire-, je l’ai trouvé étrangement de plus en plus attachante au fil du roman. Elle ne m’est pas sympathique, loin de là, mais l’autrice nous donne assez d’éléments pour comprendre chacune de ses réactions et pensées, des éléments provenant tout droit de son enfance. A la fin du livre, je l’ai par ailleurs presque trouvée attendrissante. Oui, j’ai bien dit attendrissante. Vous trouvez ça étrange ? Ça tombe bien, moi aussi.

Une petite dédicace, par ailleurs, aux couvertures de la série des Agatha Raisin que je trouve absolument magnifiques et qui collent parfaitement à l’ambiance du roman.

Malgré les points négatifs dont j’ai fait la liste ci-dessus, je dois cependant vous faire une confidence : j’ai craqué. Oui, j’ai commandé le tome 3. Oui, je suis faible. Oui, ma curiosité me perdra. Tout ça pour dire que vous devriez rapidement retrouver mon avis sur Agatha Raisin #3 – Pas de pot pour la jardinière, sur le blog.

 

Bref, pour faire un petit résumé de ce que j’ai dit ci-dessus :

 

+ description et ambiance dans la campagne anglaise

+ lecture facile et style agréable

+ couverture et format du livre

+ personnage principale qui devient de plus en plus attachante

+ développement des personnages semi-secondaires

 

- trop de personnages secondaires peu marquants

- rapport prix/temps de lecture

 

Amy

 

livre roman policier agatharaisin beaton

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire