Fantasy et Fantastique

  Nous vous présenterons ici des auteurs ou des livres.  Si vous souhaitez voir un auteur ou livre, n'hésitez pas à le demander. Nous ferons des critiques sur les livres que nous avons lu avec sa présentation. Si vous souhaitez faire une lecture commune n'hésitez pas à demander.Et proposez vos livres du moment.

...Pour Lecture Commune choisissez qui vous voulez...

Maë- 1 305 livres dans sa bibliothèque papier et ebook

         Lit en ce moment : Fantasy, Document, Historique et S.F.   

Alex- 

Lit en ce moment :

   Service de presse : l.echo.litteraire@gmail.com

 

  • Shadow and Bone

    Autrice : Leigh Bardugo

    Genre : Fantasy

    Résumé :

    « Orpheline, Alina ne peut compter que sur elle-même. Quand l'armée la recrute pour une expédition dans la Nappe d'ombre, un brouillard maléfique qui déchire le royaume, la jeune fille s'attend à y laisser sa peau... Les rares survivants des précédents raids racontent que des monstres s'y repaissent de chair humaine ! Seul Grisha, puissants magiciens, sont à même de lutter contre cette malédiction. Et si cette épreuve révélait aux yeux de tous la véritable nature d'Alina ? »

    ____________________________

    Avis :

    Ce premier tome commence bien la trilogie !

    Points positifs :

    Malgré son rôle de tome introductif, j’ai pris plaisir à redécouvrir le Grishaverse d’un autre point de vue, celui des grishas. Je suis toujours très heureuse de replonger dans l’univers de Leigh Bardugo même si j’avais peur de trouver sa trilogie décevante par rapport à sa duologie. Et bien, j’avais faux et raison en même temps. Déjà, c’est injuste de comparer Grisha à Six of Crows pour diverses raisons : l’expérience de l’autrice, l’ambiance et la manière d’aborder l’intrigue sont autant de points qui diffèrent entre les deux. Et puis, si je n’avais pas lu SoC avant, j’aurais adoré l’univers malgré tout.

    Les personnages sont attachants. J’ai été agréablement surprise par Alina. Je ne sais pas pourquoi mais j’étais partie du principe qu’elle serait effacée, faible et manipulable comme jamais. Bon, certes, elle est effectivement manipulable et faible physiquement mais à part ça, je faisais fausse route. Qu’est-ce qu’elle a du répondant Alina ! Bon, pas très futée des fois et naïve par moments mais rien de très grave pour une protagoniste de YA. J’ai aussi adoré Genya et j’ai apprécié le personnage de Mal. Et je dois avouer que pour l’instant, avec seulement le tome 1, je ne comprends pas pourquoi les gens détestent Mal et idolâtrent le Darkling.

    L’intrigue est assez simpliste mais efficace. Je trouve personnellement qu’il y avait un bon rythme et que les péripéties s’enchaînaient bien.

    Points négatifs :

    La traduction laisse parfois à désirer. Je ne sais pas si c’est uniquement dans l’intégrale de France Loisirs mais je dois dire que par moments, je doutais sérieusement de mon français.

    De plus, j’ai trouvé quelques passages qui m’ont frustrée dans le roman : Spoilers dans la suite, lisez à vos risques et périls !!!

    Premièrement, quand Alina découvre que non, le Darkling ne s’appelle pas le Darkling pour rien, elle est dans le déni. Et quand je dis déni, c’est la forme hardcore : le cœur qui bat aussi fort que les basses dans les vidéos « bass boosted », les glandes sudoripares qui ont décidé de reproduire les chutes du Niagara sur son visage, les mains sur les oreilles pour ne pas entendre la voix de la raison (ne faites pas semblant, je sais que ce geste ne vous est pas inconnu)… En gros, Carmina Burana jouait en arrière-plan (J’avoue, j’exagère. Mais ça fait du bien de sortir les hyperboles de temps en temps non ?) Heureusement que ça n’a pas duré des plombes mais c’était assez agaçant.

    Recontextualisation: Sa prof lui prouve que le beau gosse n’est peut-être pas aussi parfait que ça, qu’il a une morale assez douteuse mais miss Alina avait préalablement décidé que ce dernier était gentil, pas manipulateur du tout et qu’après un ou deux roulages de pelles, c’est bon, elle pouvait lui faire confiance entièrement. Pas con le Darkling ! Peux pas en dire autant pour la demoiselle.

    Deuxièment, quand Alina demande à Mal de la tuer si elle se fait attraper par le Darkling. Corrigez-moi si j’ai faux, mais avait-elle vraiment besoin de demander une telle faveur ? Non mais parce que le suicide existe aussi : un couteau dans la main, la lame sur la jugulaire, un mouvement sec et circulaire du bras et un peu de volonté aurait suffi pour avoir le même résulat avec le mélodrame inutile en moins. Si tu as les tripes d’aller contre vents et marées pour ton boyfriend, je pars du principe que tu l’aimes assez pour ne pas lui refiler un TSPT aka un truc pas sympa comme cadeau d’adieu.

    Je vous ai déjà dit à quel point je n’aime pas les triangles amoureux ? Et bien, pour Grisha, j’ai été préalablement vaccinée par Girl, Serpent and Thorn (ma lecture précédente)! Du coup, totale indifférence face à ce trio. Même le fait qu’Alina soit frustrée sexuellement ne m’a pas fait lever les yeux en l’air. Total sang-froid ! Aucune réaction ! Rien de rien !

    Nan je rigole.

    Juste une pointe d’irritation couplée d’envie de meutre. Faut me comprendre, je pars du principe que l’hypocrisie existe en chacun de nous mais Alina, tu fais fort quand même. Tu es jalouse parce que Mal couche avec des filles (et tu le lui reproches) alors que tu n’es même pas avec lui mais tu n’as aucun problème non plus à soulever ta jupe pour le Darkling après deux-trois discussions. Et franchement, ce n’étaient pas non plus des conversations très romantiques. Sérieusement, je ne juge pas (bien sûr que si), mais j’ai du mal à comprendre comment Alina arrive à se chauffer avec des dialogues qui se résument à 70% de « bla-bla-bla-politique-bla-bla-bla », 20% de « tu-es-nulle-mais-ce-n’est-pas-grave-tu-m’as-moi » et 10% de « tu-me-déçois-parce-que-tu-n’agis-pas-comme-je-voudrais ». Encore une fois, quelqu’un m’explique pourquoi le Darkling est aussi adoré ?

    __________________________

    En conclusion, un bon démarrage malgré les défauts classiques d’un YA. Je le recommande même si c’est juste pour profiter du personnage de Genya. 

    Alex

  • Les chats des neiges ne sont plus blancs en hiver

    Les chats des neigesAutrice : Noémie Wiorek

    Genre : dark fantasy

    Résumé : Morz est la terre la plus au Nord du monde. Des siècles plus tôt, la neige a cessé de tomber et la glace a fondu, devenue une boue informe et immonde. Il y a une ombre dans l'Est de Morz ; celle de Noir, un esprit maléfique prêt à tout pour provoquer la ruine du royaume. Sur ses talons court le Second, un guerrier prodigieux, plus cruel et féroce que tous les séides gravitant autour d'eux. Il y a un enfant sur le trône de Morz : on attend de lui la ferveur de ses ancêtres pour maintenir le royaume dans la Lumière. Mais le prince Jaroslav doute de sa place, de son pouvoir et ne souhaite qu'une seule chose : vivre en paix. Et dans le Nord, près des montagnes, ourdissent les sorcières, vengeresses, dévorées par le rêve incertain de refaire un jour tomber la neige sur leur monde déchu.

    Avis : Le résumé et la couverture m'avaient enchantée, et promettaient une histoire originale. En lisant le premier prologue, je fus charmée par le style d'écriture très poétique et sinistre de l'autrice (oui, il a deux prologues, ce qui sort de l'ordinaire). On ressentait un univers chargé. Hélas, en allant plus en avant, on ressent une certaine lenteur. Certains passages manquaient d'informations ou d'approfondissements, et d'autres au contraire se répétaient un peu trop à mon goût. Les étapes de l'intrigue étaiten un peu flous, et si on y prêtait pas attention, on manquait des détails qui permettaient de comprendre l'histoire. Pourtant, le livre a un grand potentiel avec ses frontières entre le bien et le mal qui se mélangent, et ce côté religion-spirituel. On sent que l'autrice s'amuse avec le genre, ce qui est plaisant. Cependant, ça n'a pas suffit pour ma part. Ce n'est que vers la fin, au 2/3 du livre, que les choses semblent enfin bouger, ce qui est un peu tard. Il est par conséquent très dur de s'attacher à des personnages.

    Le mot niche m'a perturbée. Et je suis peut-être la seule. Mais, le nombre de fois que ce mot fait son apparition pour décrire un lieu sans plus de détail, me dérangait. Je m'attendais à chaque fois, à des descriptions sur l'endroit pour imaginer. Néanmoins, rien. Je n'ai pas compris complétement le titre, à part pour la partie "en hiver". Je n'ai pas vu le lien avec des chats. Si quelqu'un a compris, je veux bien des explications.

    Maë

  • Fable

    Autrice : Adrienne Young

    Genre : Fantasy

    Résumé :

    « As the daughter of the most powerful trader in the Narrows, the sea is the only home seventeen-year-old Fable has ever known. It’s been four years since the night she watched her mother drown during an unforgiving storm. The next day her father abandoned her on a legendary island filled with thieves and little food. To survive she must keep to herself, learn to trust no one and rely on the unique skills her mother taught her. The only thing that keeps her going is the goal of getting off the island, finding her father and demanding her rightful place beside him and his crew. To do so Fable enlists the help of a young trader named West to get her off the island and across the Narrows to her father.

    But her father’s rivalries and the dangers of his trading enterprise have only multiplied since she last saw him and Fable soon finds that West isn't who he seems. Together, they will have to survive more than the treacherous storms that haunt the Narrows if they're going to stay alive.”

    ________________________

    Avis :

    Fable est un YA sympathique à lire surtout si vous êtes dans le mood pour vivre une aventure pleine d’actions en pleine mer.

    Points positifs :

    Je trouve que l’autrice a vraiment bien réussi à décrire l’environnement. Je pouvais même m’imaginer l’odeur salée de l’air sur les navires. Mais rassurez-vous, il n’y a pas que des descriptions de bateaux et d’étendue d’eau ! Adrienne Young nous fait également découvrir de petites villes avec chacune leurs propres caractéristiques. Bon, après, ce n’est pas non plus l’originalité du siècle. Mais c’est bien fait sans pour autant couper le rythme du livre.

    En parlant du rythme, accrochez-vous bien dès le début parce que ça part vite ! Surtout si comme moi, vous n’êtes pas familiers/familières avec le vocabulaire des minéraux et des équipements nécessaires à la navigation. Disons que j’ai dû à maintes reprises relire des phrases pour bien en comprendre le sens. Enfin bon, à part ce problème de lexique, je suis bien heureuse que les péripéties ne prennent pas 100 ans pour s’effectuer. Le bon côté des choses : on ne s’ennuie pas !

    Je dois vous parler d’une scène vers la fin qui m’a émue d’autant plus que c’était personnel à l’autrice. Je m’explique, dès le début du livre, au niveau de la dédicace, on peut se douter que quelque chose s’est passé avec le père d’Adrienne Young. Et quand on lit les remerciements, on a la confirmation : Spoilerson père est décédé et ce livre est une lettre d’adieu pour faire son deuil. Et le moment dont je veux vous parler est celui où Spoiler→Fable fait ses adieux à son père. Cela va peut-être vous paraître niais mais pour moi, c’était juste touchant. Malgré les différents, les rancoeurs et la peine, il restait tellement d’amour entre ces deux personnages.De plus, je crois que je devais être aussi assez sensible lors de ma lecture de ce passage parce que j’avais les larmes aux bords des yeux.

     

    Points négatifs :

    Les personnages ne sont pas mauvais en soi. Mais j’ai eu du mal à m’attacher à eux. Je ne sais pas pourquoi, mais il y avait une sorte de distance entre nous pendant toute ma lecture. Je dois dire que j’ai même plus apprécié les personnages secondaires et que les protagonistes (Fable et West).

    La romance entre Fable et Spoiler West était prévisible mais ce n’est pas ça qui m’a gênée. Ce qui m’a perturbée, c’est que j’avais vraiment l’impression qu’elle s’est développée de manière trop brusque. Pendant plus de la moitié du roman, on a eu un slow-burn vraiment slow et BIM, tiens chère lectrice, voici un amour inconditionnel et passionné ! Vous voulez que je fasse quoi de ça sérieusement ? C’était évident qu’il y avait un truc entre eux mais il y avait tellement de angst qu’il n’y avait pas de place pour la romance en elle-même. Est-ce que je suis claire ? Sûrement pas…

    Les retournements de situation sont prévisibles dont celui de la fin. Mais ce n’est pas forcément une critique pour Fable en particulier. J’ai l’impression que pour les YA en général ces derniers temps, les plot-twists manquent de surprise et d’originalité. C’est peut-être dû à mon expérience et aux nombreuses lectures que j’ai déjà faites. Qui sait ?

    _______________________

    En conclusion, ça a été une bonne lecture, pas fulgurante mais agréable tout de même.

    Alex

  • Le royaume assassinée

    Le royaume assassineAutrice : Alexandra Christo

    Genre : fantasy 

    Résumé : Une sirène meurtrière et un prince aventurier vont devoir s'allier malgré eux. Une réinterprétation très sombre de La Petite Sirène. Lira est la sirène la plus dangereuse de l'océan. Elle a déjà pris le cœur de dix-sept princes qui sont tombés sous son charme. Mais un jour, tout bascule lorsqu'elle tue l'une de ses semblables. Pour la punir, sa mère la Reine des Mers transforme Lira en ce qu'elle déteste le plus : une humaine. Elle lui donne alors jusqu'au solstice d'hiver pour lui apporter le cœur du Prince Elian, ou bien elle restera sous cette forme pour l'éternité. De son côté, le Prince considère l'océan comme sa vraie demeure, même s'il est l'héritier du plus grand des royaumes. Chasser les sirènes est sa raison d'être. Mais lorsqu'il sauve une jeune femme qui se noie, il est loin de se douter de sa vraie nature... Pour le remercier, elle lui promet de l'aider à trouver le moyen de détruire toutes les sirènes, mais peut-il vraiment lui faire confiance ?

    Avis : Cette revisite de la pretite sirène change beaucoup par son côté sombre, cruel et ce côté pirate, ce qui rafraîchit grandement le conte. J'aime bien la référence du mythe Midas, et j'ai cru en apercevoir d'autres, mais je ne suis pas sûre. Spoiler ➡️ Comme par exemple celui de l'univers de la Reine des neiges avec le pays de Pagos, ou celui de la reine de coeur d'Alice aux pays des merveilles. Si c'est le cas, les clins d'oeil m'ont énormément touchée et fait sourire. J'adore quand on mélange contes et mythes : je trouve ça fascinant. On prend du temps pour que l'intrigue passe du décor à planter à l'action, qui est beaucoup plus entraînante, car on survole l'univers qui à un grand potentiel à mes yeux. J'aurais aimé en apprendre plus sur cet univers à la fois fascinant et à la fois entre aperçus dans l'histoire.

    Hélas ! J'ai eu quelques difficultés avec le style d'écriture. Je suppose que ça vient de la traduction, car la chronique d'Alex qui la lu en vo a adoré. Alors que d'autres qui l'ont lu en français, commentent que ça vient de la traduction. 

    Maë

  • Percy Jackson

    Percy jackson tome 1 le voleur de foudreAuteur : Rick Riordan

    Genre : Fantasy Urbain

    Résumé : Être un demi-dieu, ça peut être mortel... Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d'avoir dérobé l'éclair de Zeus! Pour rester en vie, s'innocenter et découvrir l'identité du dieu qui l'a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers

    5 tomes terminés

    Avis : Un livre adressé à un lectorat jeune. On le sent par son style de narration très simple, ainsi que les personnages principaux qui n'ont que douze ans dans le premier tome. L'écrivain a su adapter l'univers de la mythologie grecque à notre l'époque avec brio, sans que ce soit compliqué. Il est fascinant de voir les liens qui sont créés avec notre monde, et comment vivent certaines créatures de la mythologie dans ce millieu. Le seul inconvénient, c'est qu'il faut avoir les bases en mythologie grecque avant de lire la saga. Car au premier abord, une personne qui ignore tout sur cette mythologie, peut très vite se perdre vu sa complexité et son nombre de divinités. Et il ne comprendrait peut-être pas les clins d'oeil que l'auteur fait avec les noms. Qui personnellement, m'ont bien amusée. Les personnages sont attachants avec beaucoup de référence aux héros des mythes comme Persée, Thésée ou encore Héraclès (= Hercule).

    Autre détail qui m'a surprise est le sous entendu sur le héros grecque Persée, de qui Percy tient son nom. L'auteur fait sous entendre que Persée a eu une fin atroce, or après plusieurs recherches dans mes livres sur les mythes grecques, j'ai eu la confirmation que le héros Persée est le seul héros à avoir une fin heureuse et paisible en mourant de vieillesse. Je n'ai rien contre, mais il serait bien que l'auteur le signale à ce moment-la pour éviter que les lecteurs croient que c'est véridique.

    Au fils des tomes, on voit l'évolution des personnages, vu que un tome représente une année (un été plus exactement on pourrait dire). Et l'auteur s'amuse à chaque fois avec les prophéties. Je suis toutjours en suspense, à me demander ce que ça va signifier pour les aventures que vont affronter nos héros. 

    Maë

     

  • Gods of men

    Gods of men livre 1Autrice : Barbara Kloss

    Genre : fantasy 

    Résumé : Quand la musique devient magie. La magie est interdite dans les Cinq Provinces, et ceux qui en sont doués depuis la naissance sont pourchassés et tués. Sable ignore que sa musique renferme un pouvoir, jusqu’au jour où, à peine âgée de neuf ans, elle arrête par accident le cœur de sa petite sœur avec sa flûte, la tuant sur le coup. Atterrée par ce qu’elle a fait et craignant pour sa propre vie, elle s’enfuit loin de la juridiction provinciale, pour atterrir dans les Landes Sauvages, terre d’exilés et de brigands. Là, Sable se terre, sous le poids de la culpabilité, et survit en tant que guérisseuse. Jusqu’à ce que, dix ans plus tard, quelqu’un – ou quelque chose – la retrouve… et la traque sans merci.

    Avis : Ce livre aurait pu être un coup de coeur. Mais quelques détails m'en empêchèrent. J'ai eu par exemple beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire. Ensuite, il me manqua quelque chose de palpitant dans le style de narration. Que j'ai trouvé lent. Sans oublier que j'ai eu l'impression de découvrir une histoire qui avait déja débuté depuis longtemps, et qu'il manquait certaines informations. Pourtant, l'histoire et l'univers ont tout d'une promesse enivrante, qui m'a fait découvrir des personnages qui ont davantage remporté mon adhésion. Sable fait partie de ces personnages avec un grand coeur et des valeurs qui les mettent en danger, mais offrent la possibilité de faire ouvrir les yeux aux autres ainsi qu'aux lecteurs. Quant à Jéric, c'est le genre de personnage à qui on a envie de foutre une claque à cause son aveuglément, et parce qu'il se rend compte de ses erreurs assez tard. Mais heureusement, il n'hésite pas à reconnaitre ses tords ce qui l'a rendu plus réaliste. Après, je ne me suis pas attachée aux autres personnages, et ceux secondaires sont très peu mis en avant. 

    Quant à l'univers, j'ai trouvé intéressant de voir que le bien et le mal peuvent être des deux camps. Et que le pouvoir (dans les tous les sens) dépendait de ce qu'en faisait son porteur. Ce qui donne une belle leçon, car les apparences ne sont pas ce qui semblent toujours être. Maintenant, j'attends avec impatient que les éditions Rivka publient la suite de leur deux sagas. 

    Maë

  • Le prince cruel

    Le prince cruelAutrice : Holly Black

    Genre : fantasy

    Résumé : Jude a 17 ans et vit à la Haute Cour de Domelfe dans le royaume de Terrafæ. Enlevée au monde des mortels lorsqu’elle n’était qu’une enfant et élevée avec ses sœurs parmi les puissants, elle a appris à se protéger des sortilèges et à se battre à l’épée. Pourtant, elle subit jour après jour les moqueries et les insultes. Car elle n’est qu’une humaine, vouée à la mort, dans un monde où règnent les Fæs, créatures sublimes, immortelles… et cruelles. Personne ne la hait plus que le Prince Cardan. Le plus jeune des héritiers de la couronne semble décidé à lui nuire. Jusqu’à la tuer ? Mais Jude, elle, est prête à tout pour gagner sa place à la cour et reprendre le pouvoir sur sa vie.

    Avis : Des fois, à force de lire beaucoup de livres, on retrouve certains points communs entre diverses histoires. Et à ce moment là, l'histoire est un peu prévisible. Surtout quand l'héroïne loupe ce qui est tellement évident pour le lecteur. Je me suis plusieurs fois demandé si elle était naïve ou aveugle. Malgré tout, j'ai adoré l'univers. Ce côté cruel de l'histoire rend les choses plus palpitantes, car c'est presque le centre de l'histoire. L'héroïne, Jude, est un personnage avec une grande force, malgré tout ce qu'elle subit. Elle refuse à chaque fois d'être une victime, et ne cesse de se relever pour riposter de plus belle. Tout le contraire de sa jumelle, qui à mes yeux est un personnage naïf et un peu idiote. Et n'oublions pas le prince Cardan, qui est celui qui cachait le mieux sa vraie personnalité. Alors oui, les personnages ne sont pas parfaits, et bien heureusement, car ça les rend plus réaliste. A présent, j'attends beaucoup des personnages (Jude et Cardan) dans les prochains tomes qui promettent d'être plus mouvementés comparé au tome 1 qui posait les bases de l'univers et de la situation.

    Maë

  • La légende des quatre

    La legende des 4 tome 1 le clan des loupsAutrice : Cassandra O'Donnell

    Genre : fantasy

    Résumé : Ils sont quatre. Quatre héritiers de leurs clans. Ils doivent s'unir pour survivre... Loups, tigres, aigles et serpents. Quatre clans ennemis... Les yokaïs , créatures tantôt humaines tantôt animales vivent dans une harmonie fragile... Sur les terres humaines, la tension est palpable... Maya, l'héritière du clan des loups et Bregan, des tigres sont les garants de la paix ...mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus?

    En 4 tomes, terminé.

    Avis : J'ai pris le dernier tome des sa sortie pour le finir le lendemain environ, mais qu'elle fin remplis d'espoir. Malgré toute la violence de ce dernier livre, avec comme à son habitude ponctuer d'humour que j'adore. J'ai l'impression de rester sur ma fin. L'autrice a su au fils des quatre tomes nous narrer et conclure à merveille ses arcs narratif. Cependant, j'ai l'impression que ce fut au détriment de certain personnages qu'on a découvert au coure la lecture. On conclue la bref relation entre 2 personnage d'une phrase. On parle plus de certain personnage, et on ignore ce que devient les deux petites calamités. (J'évite de mettre les noms pour ne pas spoiler). Bref, l'intrigue à su se conclure, mais pas les personnages à mes yeux.

    L'histoire se passe dans un autre univers que l'écrivaine à su nous enchanter. Avec des personnages complement différents qui chaqun à caractère bien à lui, avec une évolution en douceur pour certain et d'autre avec force. De nos quatre légende, j'ai eu un coup de coeur pour Wan, le roi des serpaï. Ces un personnages avec un fort caractère qui est présenter avec un coté mystérieux au début. Surtout avec ses deux accolyte, qui me font rire à chaque fois. 

    Je reste donc mitigé par cette saga que j'ai aimé avec une fin qui reste incomplète à mes yeux. Pourtant, cette saga a des messages très parlant sur la nature qui nous entoure, ainsi que l'espoir.

    Maë

  • Les trois gardes tome 1

    Les trois gardes tome 1 les premices du malAuteur : Damien Mauger

    Genre : Fantasy

    Résumé : Quatre-vingts ans de paix se sont écoulés depuis que les Trois Gardes ont vaincu les troupes de l'Empereur des Démons, Adramalech. Mais la crainte de leur retour reste à jamais tangible. Phœbus, jeune écuyer du célèbre Chevalier Blanc, poursuit son apprentissage de la Magie au sein de la Garde Continentale, loin de se douter des machinations qui se trament aussi bien au cœur du Palais qu'au loin, dans les terres maudites, où les Démons soumis au désir de vengeance de l'Empereur Noir déchu se réveillent. Bientôt, les Trois Gardes devront se réunir de nouveau, ou le chaos sera le seul avenir !

    Avis : Ce livre m'a fait rappelé les bases de la fantasy avec un brin de fraîcheur et d'originalité. L'auteur a un style de narration particulier, j'ai eu l'impression qu'on me racontait un conte médiaval, une vieille épopée. Même certains dialogues m'ont font penser à des films médivaux, je prenais plaisir à m'imaginer les scènes. 

    On le sent à la lecture que ce premier tome est une introduction qui contient un univers assez chargé en Histoire. On sent que des évenenements impportants se sont déroulés il a longtemps, et on souhaite en apprendre plus. Heureusement, on se perd pas dans les informations et détails qui sont fournis, car l'auteur sait expliquer clairement sans perdre ses lecteurs. Il maîtrise ses descriptions, qui sont ni trop chargées, ni pas assez et qui ne gêne nullement l'intrigue, bien au contaire. Dans un chapitre, on peut suivre plusieurs évenements sans que ça nous perdre ou dérange à la lecture.

    Les personnages peuvent paraître assez clichés, mais l'écrivain joue avec pour rendre certains points de l'histoire imprévisibles et pleins de rebondissment. Ce qui m'a énormément plu, c'est la modernité dans cette histoire. On trouve enfin des femmes chevaleresses (je ne sais pas si ça se dit), et une romance MM. Ce qui fait plaisir à lire dans une héroïc fantasy mélangée à du dark fantasy. 

    Maë

  • Compassion

    Auteur : Yoann Dubos

    Genre : Fantasy/Science-fiction

    Résumé :

    « Les créatures surnaturelles font maintenant partie intégrante de la société.

    Le Conglomérat a choisi de les accueillir à bras ouverts, plutôt que de céder à la peur et à la haine. Il a même réussi à rallier à sa cause le messie tombé du ciel, l'Ange flamboyant.

    Cet Ange, c'est le meilleur ami de Miranda, elle le retrouve enfin et espère pouvoir profiter d'un peu de paix dans sa vie. Mais quand des entités à la puissance divine vous placent au cœur d'une prophétie millénaire, difficile de disparaître de la scène. la jeune mécha-technicienne se retrouve donc au cœur des machinations, des enjeux de pouvoir et des divergences primordiales. »

    ___________________________

    Avis :

    Cette suite est aussi bien que le tome précédent. Franchement, j’ai passé un moment vraiment agréable à travers cette lecture.

    Points positifs :

    Dans ce 2ème tome, de nouveaux personnages nous sont présentés. Encore une fois, ils sont tous attachants à leur manière (ce qui ne veut pas dire que je ne veux pas casser le nez de certains). Ils sont bien construits. Peut-être un peu cliché pour certains malgré tout.

    Par exemple, Trémor est un personnage que j’apprécie beaucoup, qui est attachant et qui donne le change avec les autres primas et fragments. Mais du coup, sa base est assez banal : Spoilercelui d’un robot qui apprend à « ressentir des émotions humaines ». C’est un schéma qui est déjà vu mais ça n’enlève pas l’affection que j’ai pu avoir à son égard. Et d'ailleurs... SpoilerJe n'ai toujours pas pardonné à l'auteur de l'avoir tué comme ça. Mon coeur a saigné et je demande à être remboursé pour les litres que j'ai perdu.

    L’univers s’élargit avec de nouvelles espèces de créatures toutes plus intéressantes les unes que les autres. Il y a également de nouvelles zones, d’espaces aux reliefs variés.

    L’écriture de l’auteur rend le roman très facile à lire et à aimer. Je suis entrée dans l’univers avec beaucoup de simplicité. Ses descriptions sont très visualisables et c’est ce côté-là qui m’a le plus rappelé sa passion pour les jeux vidéos.

    Ce roman, c’est un peu comme un casque VR : c’est immersif et addictif.

    Points négatifs :

    Je suis juste un peu déçue par la manque d’avancement au niveau de l’intrigue en général. Bon, après, il faut la faire tenir sur 4 tomes me direz-vous mais ça ne m’empêche pas d’espérer plus. En fait, je trouve qu’avec du recul, il n’y a pas beaucoup de péripéties dans ce tome. C’est surtout de la découverte de nouveaux personnages et de « concepts ». Après, je cherche la petite bête avec ce point mais c'est parce que c'est un deuxième tome donc j'avais des attentes un peu différentes comparé au premier tome.

    ___________________________

    En conclusion, Compassion a été une très bonne lecture et j’ai hâte de découvrir la suite !

    Alex

  • Twited tales tome 2 : Il était un rêve

    Il etait un reveAutrice : Liz Braswell

    Genre : Conte - Fantastique

    Résumé : Et si la Belle au bois dormant ne s’était jamais réveillée ? L’histoire aurait dû s’en tenir là : un combat épique contre un dragon, une princesse endormie dans un château et un prince sur le point d’apposer un premier baiser d’amour sur ses lèvres pour la tirer de son profond sommeil. Mais quand le prince s’endort à son tour au contact des lèvres de la belle jeune fille, il est clair que le conte ne s’arrêtera pas là. Victime d’une nouvelle malédiction lancée par la Fée noire, qui contrôle l’esprit de la princesse, Aurore doit trouver une solution pour s’échapper d’un château d’épines et traverser un paysage déformé par la magie noire, créés à partir de ses cauchemars. Heureusement, Aurore n’est pas seule : son prince charmant est déterminé à l’aider dans sa quête et de vieux amis se joignent à elle. Mais les agents de Maléfique suivent les moindres mouvements de la princesse et Aurore ne sait plus à qui se fier… Qui sont ses vrais alliés ? Et par-dessus tout, qui est-elle vraiment ? Le temps commence à manquer. La belle au bois dormant parviendra-t-elle à se réveiller ? Ceci n’est pas l’histoire de la Belle au bois dormant telle que vous la connaissez. C’est une histoire de courage. De loyauté. D’amour. Une histoire où seul un détail peut tout changer.

    Avis : Plus j'avance dans l'histoire, plus je trouve Aurore exaspérante. Elle semble jamais satisfaite, le reproche à tout le monde. Par contre, je trouve intéressant la façon dont est développé le caractère du pince Philippe. Sans oublier la terrible Maléfique, qui est l'une des méchantes les plus marquantes dans l'univers de Disney. Dans le livre, on sent qu'elle a plein de ressources, et prête à tout pour réussir. Spoiler ➡️ Dans le rêve, Maléfique se fait passer pour la sauveuse auprès d'Aurore. J'aurais aimé qu'elle rende méchante la princesse, en lui apprenant la magie noire. Cependant, aucun des personnages ne prétend être parfait, ce qui casse et sort du dessin animé où Aurore et Philippe sont réprésentés beaux, naïfs et amoureux, alors que dans l'histoire, on essaye de nous montrer une princesse guerrière et un prince imparfait, ce qui ne marche pas complétement à mes yeux. Après, je tiens à préciser que je ne suis pas une fan de La Belle au bois dormant. J'ai par contre pris plaisir à retrouver le coté sombre de Liz Braswell. On ressent bien dans les Twisted Tales quand c'est elle qui écrit, son style sombre et tragique. 

    Maë

  • La confrérie de la dague noire

    La confrerie de la dague noire tome 1 l amant tenebreux 1Autrice : J.R. Ward

    Genre : Fantasy urbain = Bit-Lit

    Résumé : Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. À sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable… L’un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c’est à Kolher qu’il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien…

    17 tomes - série en cours

    1 HS et 1 série parallèle dans le même univers

    Avis : Ce que l'on peut repprocher à cette saga qui perdure dans le temps, c'est son grand nombre de scènes de sexe. Et quelque répitions entre les tomes niveaux romance. Ce qui à me plait dans cette série, c'est qu'il a divers thèmes fort aborder pour chaque tomes avec à chaque fois un nouveaux personnages au centre. Il a que dans les derniers tomes, où l'on revoit les couples des premier tomes et leur évolution. Mais l'autrice n'hésite pas à aborder l'adoption, le viole, le deuil, des romance MM, la drogue..., et j'en passe, avec différent point de vue. Et tout cela, sans aucun tabous, ce qui à mes yeux est le point fort de cette longue série. Quand à l'univers, il est vrais qu'on déja eu le droit à beaucoup d'histoire de vampire. Par contre, cette univers se démarque par la création de tradition, de croyances et de cultures, avec en plus divers espèces enemis ou allié, qui se développe en arrière fond au fils des tomes. Et évidement, tout cela à notre époque.  

    N'oublions pas se jeux de couleur entre les couverture, je m'amuse à essayer de deviner la couleur du prochain tome. Ainsi que les titres qui commence toujours par "L'amant...".

    Maë

  • Un palais d'épines et de roses

    Autrice : Sarah J. Maas

    Genre : Fantasy

    Avis : Cette trilogie est véritable un coup de coeur, car Sarah J. Mass sait nous faire renssentir un panel d'émotion incroyable. L'autrice n'a pas peur de rendre ses personnages insuportables comme attachant. Elle sait que personne n'est tout noir et blanc, bien au contraire. Ce qui permet au lecteurs de mieux s'identifier, et de s'appropier les personnages. Autre détail qui me plait, c'est que des scènes qui semble sans grande importance ou encore des petits détails influence l'histoire et joue avec l'intrigue. L'écrivaine ne laisse rien au hasard, chaque pièce de son histoireCoup de coeur sert à l'univers et à l'intrigue, comme une toile d'araigner. On découvre aussi la vie de tout les jours, ce qui change et permet de mieux découvrir les villes, les paysages, en gros l'univers de cette histoire. On souhaite toujours en apprendre plus. Ce qui intéressant, c'est que chaque lecteurs à son personnage préfère, mise à part les héros principals, le mien c'est Azriel. 

    Des le premier tome, on trouve des référence à des contes de fées, par exemple le tome 1 : m'a beaucoup fait penser à la belle et la bête. Ce qui est intéressant, car il aucune mention, rien. C'est le décors de la trame qui fait réference, car les personnages ainsi que l'intrigues sont complètement différents du conte. La carte est très pratique pour savoir où sont les cour, et de comprendre les rivalités ou non. 

    J'ai hâte de découvrir les prochains livres qui seront sur d'autres personnages. 

     

    Maë

     

    Lire la suite

  • Four dead queens

    Four dead queensAutrice : Astrid Scholte

    Genre : Fantasy ou Science-fiction ? 

    Résumé : Keralie, la plus habile voleuse des quatre royaumes, vole un jour ce qu’elle n’aurait jamais dû voler. En touchant l’objet dérobé, elle voit ce qu’elle n’aurait pas dû voir : les quatre reines de Quadara ont été assassinées. Mais la jeune fille compte bien tirer profit des informations qu’elle possède en les échangeant contre une récompense au Palais… À condition d’y parvenir. De tromper Varin, le ténébreux (et séduisant) jeune Éonien auquel appartient l’objet volé. De semer Mackiel, le malfrat qui lui a tout appris avant de se retourner contre elle. Et surtout, d’arrêter le meurtrier. Une course contre la mort commence pour Keralie.

    Avis : Ce livre est stressant, palpitant, saisissant et époustouflant ! J'ai adoré cette univers qui est plein original par la répartition de ses quadrants avec ses spécificités. On souhaite tout du longtemps de l'histoire en apprendre plus dessus : sur leur fonctionnement, leur apparance, le mode de vie... Ce qui est fascinant de découvrir les reines qui sont concerné par ses quadrants. 

    Je fus aussi happée par le schéma de narration avec c'est différent point de vue et l'ordre où de narration, qui permet à l'autrice de nous surprendre avec une belle fin ouverte qui offre un happy end aux personnages (Varin et Keralie). Spoiler ➡️ On passé du présent avec les chapitres de Keralie au futur avec les chapitres des reines. Jusqu'à ce que tout ce rejoingne. Ce qui est fascinant. J'aimerais qu'il est une suite pour découvrir comment cette univers va changer face à cette fin. 

    L'intrigue ne saisse de nous surprendre, quand l'histoire semble ralentir et se calmer, on a le droit à des rebondissements haut en couleurs. Quand à l'héroïne, c'est un personnage qui n'a rien d'héroïque au début, bien au contraitre -sans être une méchante, mais une anti-héros-. Et au fils des pages, on l'a vois évoluer et on comprend qu'elle change au contact de ce qui arrive mais aussi grâce à Varin, qui change lui aussi à son contact. 

     

    ➖Petit point qui me perturbe, la maison d'édition et d'autre disent que c'est de la fantasy. Mais pour ce que j'en sais, pour que ce soit de la fantasy faut de la magie. Or dans ce livre, il n'y en a pas. Mais on trouve bien de la technologie avancé, avec des terme sur la génétique, des conbinaison qui protége le corps. Sans oublier, que l'histoire tourne autour de meutre, de complot et d'enquête. Et ce n'est pas le premier livre que je lis qui est classé en fanatsy, alors qu'il a pas de magie mais des complots, des trahisons. Met-il en fanatsy parce que l'histoire se passe dans un monde inventé ? Est-ce un nouveau genre ? Aucune idée. ➖

    Maë 

  • Chromatopia

    Autrice : Betty Piccioli

    Genre : Dystopie/Fantasy

    Résumé :

    « Dans un royaume où règne une division stricte et inégalitaire de la population en castes de couleurs, le jeune Aequo, teinturier de la Nuance Jaune, s'apprête à reprendre la prestigieuse teinturerie familiale. Mais après un dramatique accident, le pire se produit : le jeune homme devient achromate et perd la vision des couleurs. À travers ce nouveau regard, il va découvrir son monde autrement... et se retrouve bien malgré lui entraîné dans un complot au sommet de l'État. »

    ________________________

    Avis : Une petite déception pour ma part mais après, je me rappelle que c’est de la jeunesse et que donc je ne peux pas vraiment m’attendre à du « très développé » non plus. Je n’étais juste pas dans le public cible et j’ai commencé le livre avec des attentes qui n’étaient pas adaptées.

    Points positifs :

    Les personnages sont attachants à leur façon. Beaucoup ont préféré Améthyste mais j’avoue n’avoir aucune préférence. Je pense que les trois POV apporter de manière égale des éléments au roman et que le caractère de chacun rendait l’ensemble plutôt appréciable.

    L’écriture fluide de l’autrice rend le livre facile à lire et parfait entre deux grosses lectures par exemple.

    Il y a de la romance de tous types dans le roman et même si c’est assez cliché, c’est tout de même sympa. Le grand point commun entre toutes les romances ? L’amour interdit !  Spoiler→Il y a d’ailleurs de la diversité ce que j’ai été étonnée de voir puisque d’habitude, dès qu’il y a des éléments LGBTQ+, on met en grand l’étiquette pour attirer l’attention dessus. Et franchement, j’avoue préférer les livres qui ont de la diversité sans insister sur ça parce que c’est juste « normal » d’aimer qui on veut (avec consentement bien sûr).

    Points négatifs :

    L’intrigue est très prévisible. Tous les retournements de situations se voient à des kilomètres. Dans mon cas, ça m’a un peu gênée puisqu’il n’y a plus vraiment de climax ni de rebondissements pour rythmer l’histoire. Mais encore une fois, pour un jeunesse, je pense que ça ne doit pas être vraiment dérangeant.

    L’univers n’est pas, de mon point de vue, original. C’est le schéma typique d’une dystopie avec des castes sociales avec pour chacune un fonctionnement différent et des protagonistes qui se voient entraîner dans des complots pour renverser le régime actuel car il n’est pas juste, blablabla. Voilà, le petit élément de différence avec les autres romans, c’était que l’autrice désigne les classes sociales par des couleurs et non des numéros ou autre.

    Je ne sais pas où vraiment mettre ce dernier point. En fait, ça dépend de si Chromatopia est un one-shot ou une duologie/saga : la fin est ouverte. Je vous laisse juger de cette information par vous-mêmes. Personnellement, je n’aime pas les fins ouvertes mais comme je ne sais toujours pas s’il y aura une suite, je suis partagée entre « c’est une fin ouverte bien reloue » ou « c’est un cliffhanger efficace ».

    _______________________________

    En conclusion, si vous recherchez une lecture détente sans prise de tête, je vous conseille ce livre. Il y a des bons éléments et une couverture canon à ajouter à votre bibliothèque.

    Alex

  • Ambition

    Auteur : Yoann Dubos

    Genre : Fantasy/Science-fiction

    Résumé :

    « 2312, l’homme, fatigué des systèmes politiques et de leurs représentants accepte d’abandonner une grande partie de ses droits civiques contre des garanties de paix et de stabilité. Vient alors au pouvoir une organisation rassemblant les vingt plus grandes puissances économiques mondiales, appelée le Conglomérat.

    C’est dans ce contexte que la Terre poursuit la colonisation du système solaire. Mais un vaisseau de la mission Synope est mystérieusement stoppé et détruit par une barrière invisible.

    La collision révélera alors une incroyable réalité cachée jusque-là aux yeux des Humains : tout autour d’eux, vivent depuis des millénaires des créatures fantastiques dotées d’incroyables capacités… Mais personne n’était préparé à affronter cette Résonance originelle. »

    ________________________________

    Avis : Je l’annonce tout de suite, j’ai été agréablement surprise par ce roman !

    C’est un livre qui se lit bien notamment grâce à la belle et fluide écriture de Yoann Dubos. Franchement, pour un livre introductif, je l’ai trouvé très sympa à découvrir.

     

    Points positifs :

    L’univers qui nous est introduit est original avec des créatures que je n’ai encore jamais retrouvées dans mon expérience de lectrice (attention, je ne dis pas qu’il n’existe pas de créatures avec des similitudes dans d’autres ouvrages ou œuvres, je dis juste que d’après mon expérience, dans un livre, je n’en ai encore jamais lu dessus). C’est un monde fantasy/science-fiction qui allie très bien les deux genres avec cohérence et finesse. J’ai été vraiment intéressée par l’univers et je n’ai sauté aucune description ce qui est assez remarquable vu ma tendance à lire en diagonal ces derniers temps.

    Les personnages sont attachants à leur manière, surtout notre mécanicienne qui possède du charisme mais aussi une tête bien brûlée et qui sait le reconnaître. Je n’ose pas vraiment décrire en détails les autres personnages par peur de spoiler mais eux aussi étaient bien plaisants à connaître et j’ai hâte de les suivre à nouveau dans les prochains tomes.

    De nombreux messages nous sont communiqués dans ce livre que ce soit à propos de l’espèce humaine en générale, de la xénophobie et de l’intolérance, de la théologie même (sujet un peu épineux quand même l’air de rien) et de l’écologie. Je ne peux pas objectivement dire que tous ces messages sont justes, correctes ou encore des vérités absolues mais la façon dont ça a été faite, c’est appréciable.

     

    Points négatifs :

    Est-ce que je peux vraiment mettre ce point dans cette section vu que j’ai carrément décrit ce livre comme un livre d’introduction ? *insérer le smiley qui gratte son menton avec un regard sceptique* Enfin bon, je dois dire que le seul petit bémol que j’ai trouvé à ce livre c’est qu’en prenant du recul, au niveau de l’intrigue, ça n’a pas vraiment avancé. Certes, il y a les bonds dans le futur mais je ne compte pas vraiment ça comme de l’avancement. Et certes, c’est un tome introductif mais j’en voulais peut-être un peu plus. Mais dis comme ça, au moins, à la fin, on a qu’une seule envie : lire la suite. Parce que oui, sur le coup, l’auteur sait vraiment bien monter crescendo !

    _____________________________

    En conclusion, laissez une chance à ce livre même si le rythme peut paraître lent et que ça peut être assez prévisible sur certains retournements de situation parce que vous aurez alors tous les autres points positifs déjà mentionnés ci-dessus et que j’ai eu bien du mal à regrouper dans un seul petit segment.

    Alex

  • Soeurs de sang

    Soeurs de sang tome 1 l envol du phenixAutrice : Nicki Pau Preto

    Genre : Fantasy

    Résumé : Autrefois, j’avais une sœur, que j’aimais de toutes mes forces. Pourtant, si j’avais su, je l’aurais haïe. Mais qui a jamais pu contrôler les mouvements de son cœur ? Véronika regarde brûler dans l’âtre deux œufs de phénix sur le point d’éclore… Dire qu’il y a quelques années à peine, de puissantes reines sillonnaient encore le ciel sur le dos de ces bêtes légendaires ! Avec sa sœur Val, elle ne veut qu’une chose : chevaucher ces animaux mythiques, comme ses parents avant elles. Mais c’est puni de mort, désormais, et tous ceux qui pratiquent la magie sont traqués sans merci. Toutes deux vivent donc dans la clandestinité… Si seulement l’un de ces phénix pouvait venir au monde, leur vie en serait bouleversée ! Mais qui, de Val ou de Véronika, l’oiseau de feu choisirait-il ? Et ce n’est pas tout : ce que la jeune fille l’ignore, c’est que tous les dresseurs de phénix ne sont pas morts ou emprisonnés. Un petit groupe, retranché dans une forteresse au sommet des montages, poursuit la résistance. Le seul problème ? Ils refusent, désormais, d’entraîner des femmes.

    Avis : J'adore l'univers ainsi que l'héroïne Véronyka. L'écrivaine a un style de narration très prégnante avec une façon de décrire assez fluide. Mais, il a un hic ! J'ai dû lire ce livre en plusieurs fois entre-coupé par d'autres, car certain passage avait le don de m'énerver au point de vouloir balancer le livre. Spoiler ➡️ Le passage au début où le phénix de Véronyka meurt tuer par sa soeur, et celui où il se retrouve enfermer dans une cage de reproduction. A croire que le sort s'acharne sur elle, et qu'il n'y a pas de justice. C'est incroyable les émotions violentes que me provoque ce livre. Ce qui n'aide pas, par contre ce sont les longueurs à certains passages. Mais attention, comme je le disais plus haut, un gros atout du livre, reste son univers qui est complété par des pages qui sont présentées comme des lettres ou des archives sur l'historique de l'univers avec ses mythes, ses tragédies et ses héroïnes, et qui sert l'intrigue principal.

        Véronyka est une éternelle optimiste et naïve dans sa façon de voir les choses. Ce que je ne crains pas, mais d'autres appprécient moins des personnages comme ça. Je la préfére largement à Val, qui est un personnages tellement prévisible et dans le contrôle... Bref, on a l'impression que les personnages doivent être soit blanc soit noir, sans aucune nuance. Mais, j'espère que ça changera dans le tome 2, car on sent bien que celui-ci sert à introduire l'intrigue, l'univers et les personnages. Quand à la fin ? Je l'ai trouvée prévisible. J'avais deviné une grande partie, seul un détail m'avait échappé. Maintenant, j'attends de voir ce que va donner le tome 2.

    Le livre est comparé au livre Eragon, ce que je ne comprends pas. Ça fait longtemps que j'ai lu cette saga, qui avait été un véritable coup de coeur. Mais rien ne rassemble ces deux univers, sauf que chacun à une créature de feu, dragon et phénix. Mais sinon, non. La construction des univers est complétement différente ainsi que leur présentation, sans oublier que Eragon et Véronyka sont complétement opposés niveau caractère. Ce qui m'a un peu perdue.

    Maë

  • Rose éternelle

    Rose eternelleAutrice : Ophélie Duchemin

    Genre : Fantasy

    Résumé : Trahison. Complots. Voilà que le destin guide les pas de Méliane aux pieds de la Mérilara, ce mystérieux arbre couvert de roses, protecteur et gardien d’une famille royale déchue. Dans l’ombre, rode la Bête, monstrueuse et redoutable, que Méliane devra apprivoiser pour sauver les siens. « Il ressemblait à un prédateur. Dangereux, sauvage et il était aussi autre chose. Quelque chose d’indéfinissable. »

    Avis : Une réécriture du conte de la belle et la bête avec beaucoup de référence au disney, j'ai un passage particulier qui ma réchauffer le coeur en le lisant dans le livre. Spoiler ➡️ Quand Méliane porte la fameuse robe ambré jaune et qu'elle dance avec la bête, j'avais la musique d'histoire éternelle dans la tête. Mais l'histoire est beaucoup plus sombre et adulte, en abordant des sujets de viole, d'abus, d'harcelement, de meutre... Même les personnages que ce soit principal ou secondaire on une part sombre de l'univers, ce qui m'a beaucoup plus. 

        L'intrigue est de temps en temps prévisibles, mais on est vite envouté par les descriptions de l'autrice, surtout celle avec les roses. Et avec le style d'écriture fluide de l'autrice, on était vite captivait par les complot et trahisons, sans que la romance soit au centre de l'histoire. Il a juste quelque détail qui m'ont un peu déranger, mais rien qui empeche de savourer la lecture. Spoiler ➡️ Ce qui m'a fait étrange, c'est l'archer qui sauve comme par hasard Mel et son frère, ce qui ne semble pas les surprendre plus que ça. Et ce famaux archer archer est vite oublier, je trouve sont intervention un peu facile. 

        Je m'attend à un tome 2, et je l'espère même de tout coeur, spoiler ➡️ vu les références qu'on a tout au long du livre sur le conte de la petite sirène, et l'apparition du prince Éric à la fin. Mais aussi car il reste beaucoup de question sans reponse ou un peu flou. Notamment, sur les autres royaume ou le personnages Azren. 

    Maë

  • Twisted Tale tome 7 : Renouveau

    RenouveauAutrice : Jen Calonita

    Genre : Conte - Fantastique

    Résumé : Elsa est une jeune princesse pleine d’espoir, promise au trône d’Arendelle. Mais une question ne cesse de la hanter : pourquoi a-t-elle toujours eu la sensation étrange qu’une part essentielle d’elle-même lui manquait ? Après la mort inattendue de ses parents, Elsa est contrainte de trouver des réponses plus rapidement qu’elle ne l’imaginait. Mais quand de mystérieux pouvoirs commencent à se manifester, des bribes de souvenirs remontent à la surface de sa mémoire. Des souvenirs provenant de son enfance, qui semblent avoir été effacés comme par magie. Elle ne cesse de revoir le visage d’une très jeune fille qui lui semble trop familière… Déterminée à combler le vide qu’elle a toujours senti en elle, Elsa se met en marche et entame un voyage éprouvant à travers le royaume de glace pour retrouver la princesse disparue. Ceci n’est pas l’histoire de la Reine des Neiges telle que vous la connaissez. C’est une histoire de famille. De sacrifice. D’amour. Une histoire où un seul détail peut tout cha

    Avis : C'est le quatrième livre que je lis de cette saga, après Histoire éternelle, Ce rêve bleu et Profondeurs de l'océean. Et les autres m'attende dans ma PAL (Pil À Lire). Vous comprenez que je suis une fan de Disney, je plaide coupable, mais que cette saga m'a conquise. Sauf celui-ci ! Attention, je ne dis pas que je l'aime pas, mais à comparer des autres, il est totalement différent. Il correspond plus au dessin animé, on retrouve énormément de référence du film la Reine Neige 1. Je n'ai pas eu l'impression de m'éloigner de l'histoire original. Et il ne dégage aucune atmosphère sombre, mais beaucoup plus guimauve. 

    Après, on retrouve avec plaisirs les mêmes personnages, avec des fois des situations inversé. Sans oublier que certaines phrases du livre sont tirer des chanson du film. Spoiler ➡️ J'ai adoré découvrir la nouvelle vie d'Anna, en tant que fille adoptive de boulanger. Elle paraissait moins naïf, un peu plus mature. 

         Après, j'admet comparer un peu trop ce tome aux autres. Est-ce parce que l'autrice n'est pas la même ? Ou que ce disney est plus récent que les autres ? Je ne sais pas. Je l'ai lu très vite, impossible de décrocher comme les autres, mais je n'ai pas ressentis les émotions lors de cette lecture.

    Maë

  • La couleur du mensonge

    Autrice : Erin Beaty

    Genre : Fantasy ?

    Avis : En premier lieu, j'ai eu du mal à savoir dans quel genre classer cette trilogie. Tout le monde le met dans la fantasy, or fantasy = magie. Mais, il n'y a pas de magie dans cette histoire. Elle n'appartient pas non plus à la science-fiction. Alors où ? Pour le moment, je suis le mouvement et le classe en fantasy, en attendant.

    Bien venant maintenant aux livres, qui sont une pépites à mon avis. On y trouve un univers très détaillé par sa géopgraphie, ses coutumes, son histoires, ses langues, et j'en passe, sans aucune lourdeur. Bien au contraire, tout ces détailles de l'unviers servent l'intrigue à merveille. C'est comme une toile d'araignée, au fils de la trilogie, des pages tout ce relis. C'est vraiment bien ficelé. Quand à l'intrigue, c'est complot, trahison, mensonge, espion... Que de chouette ingrédients ! Avec jolie romance bien marrante, pourtant je ne suis pas une fan d'histoire d'amour. Mais celle-ci, ne fait pas défaut, avec deux personnes hauts en couleur, qui on de fort caractère. Mais n'oublions pas les personnages secondaires qui apparaissent au fur et mesure de l'histoire. Il ne sont pas fade, et au milieu de tous ces noms on les oublie pas. 

    La carte au début du livre aide beaucoup pour comprendre l'intrigue au niveau géopolitique entre les pays. Le plus dure est d'en parler sans rien révéler.

    Coup de coeurBref, vous l'aurez peut-être compris, mais c'est coup de coeur. 

    Merci à Alex, de m'avoir fait décrouvrir cette trilogie.

    Maë

    Lire la suite