Fédération des Maisons d'écrivains et des patrimoines littéraires

Aux origines de la Fédération

        De 1993 à 1994, à l'instigation du Centre départemental de documentation pédagogique du Cher, diverses manifestations (colloques, expositions, expériences pédagogiques) sont organisées autour d'Alain-Fournier et de son temps. L'Ecole du Grand Meaulnes à Epineuil-le-Fleuriel est restaurée et ouverte à la visite. Une classe de patrimoine littéraire avait été inaugurée dès 1986, année du centenaire de la naissance d'Alain-Fournier. Le 11 mars 1994, à l'occasion du deuxième centenaire du musée du Louvre, un colloque "Littérature et musées" est organisé par la Société d'histoire littéraire de la France et le Musée d'Orsay, sous la responsabilité de Roger Pierrot. Le patrimoine littéraire est abordé dans sa diversité. En octobre 1995, le ministre de la Culture inscrit dans son Plan d'action pour le livre et la lecture la " constitution d'un réseau national des maisons d'écrivain et musées littéraires ". Michel Melot, conservateur général des bibliothèques, est chargé d'un nouveau rapport portant sur une mission de réflexion et de proposition sur les maisons d'écrivain qui sera remis en octobre 1996. Le 13 avril 1996, l'Association des Bibliothécaires Français (ABF) organise à Paris, une journée d'étude " Bibliothèques et maisons littéraires, lieux de mémoire, d'étude et de recherche " réunissant, pour la première fois en France, de nombreux représentants de maisons d'écrivain et autres lieux littéraires qui échangent leurs expériences et font connaître la nature de leurs collections. Les 18 et 19 octobre 1996, les " Premières Rencontres des maisons d'écrivain " se tiennent au Palais des Congrès de Bourges, à l'initiative du Centre départemental de documentation pédagogique du Cher. Les représentants, propriétaires ou responsables d'une trentaine de maisons d'écrivain ainsi que des associations littéraires de la région Centre et d'ailleurs tentent un premier état des lieux. A travers leurs échanges passionnés, parfois divergents, les participants s'accordent sur la nécessité d'établir des relations permanentes entre les différents lieux de mémoire littéraire. Du 5 au 7 mars 1997, l'Ecole nationale du patrimoine organise un séminaire de formation et de réflexion sur le thème : " Musées biographiques, maisons-musées, musées littéraires " à l'attention des personnels de conservation et de médiation chargés de musées biographiques. La Direction des musées de France avait publié en 1992 une carte-inventaire des lieux liés à la littérature : " Ecrivains : musées, maisons... ".

Naissance de la Fédération

       Ces diverses initiatives vont converger pour aboutir, les 4, 5 et 6 décembre 1997, aux " Rencontres nationales des maisons d'écrivain et lieux de mémoire littéraire ", avec divers ateliers thématiques et une table-ronde regroupant des représentants de lieux littéraires européens. Le 6 décembre, se tient l'assemblée générale constitutive de la Fédération des maisons d'écrivain et des patrimoines littéraires. De nouvelles Rencontres de Bourges sont organisées les 3, 4 et 5 décembre 1998, pour la première fois par la Fédération, sur le thème " Le site et son environnement ". Une importante réflexion se déroule sur les questions de l'identité du lieu littéraire, des liens entre l'écrivain et le territoire, de la spécificité des activités muséographiques, culturelles ou éducatives qui s'y déploient. Lors de sa première assemblée générale ordinaire du 5 décembre, la Fédération affirme sa volonté d'accueillir des lieux d'autres pays, liés à la culture littéraire française ou à la littérature francophone.

Fédération des Maisons d'écrivains et des patrimoines littéraires

Aller sur le site

Fédération des Maisons d'écrivains et des patrimoines littéraires littérature auteur maison patrimoine

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire